Vénézuela, Guarero : deux journées consécutives de manifestations des indigènes ont lieu pour protester contre les pénuries alimentaires et le manque de moyens pour lutter contre le Covid19, la police tire à balles réelles et blesse une manifestante.

Vénézuela, Guarero. Deux journées consécutives de manifestations des indigènes ont lieu pour protester contre les pénuries alimentaires et le manque de moyens pour lutter contre le Covid19. Une femme a été blessée à coup de chevrotine. La Garde nationale bolivarienne, un corps militarisé chargé du maintien de l’ordre, a alors fait usage “de gaz lacrymogène, de chevrotine et même de balles réelles”, a affirmé une ONG. Les amérindiens Wayuu vivent à cheval sur la frontière dans des zones pauvres du Venezuela et de la Colombie. Au Venezuela, ils sont souvent confrontés à des pénuries d’eau potable. Les Wayuu qui manifestaient à Guarero ont l’habitude d’aller en Colombie pour acheter à manger. Or la frontière est actuellement fermée pour tenter d’enrayer la progression du nouveau coronavirus.

#0461 Source francetvinfo.fr