Etats-Unis : la fête nationale a été l’occasion de manifestations émeutières mais aussi de fusillades meurtrières, près de 160 personnes ont été tuées par balles et quelque 520 autres blessées au cours du week-end

Etats Unis. D’Atlanta en Géorgie, à Chicago dans l’Illinois, en passant par Philadelphie en Pennsylvanie, dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis le week-end du 4-Juillet, jour de la fête nationale, a été l’occasion de manifestations émeutières mais aussi de fusillades meurtrières. Près de 160 personnes ont été tuées par balles et quelque 520 autres blessées au cours du week-end, selon l’organisation Gun Violence Archives. Plusieurs enfants figurent parmi les victimes, en particulier à Chicago. Entre le soir du jeudi 2 juillet et le dimanche 5 juillet, la police de Chicago a recensé quarante-sept fusillades avec au total quatre-vingt-sept victimes, dont treize mineurs. Un adolescent de 14 ans et une petite fille de 7 ans comptent parmi les dix-sept personnes tuées dans ces violences. « Vous ne pouvez pas rejeter la faute sur un policier ». A Atlanta, onze fusillades ont éclaté entre le 3 et le 5 juillet. Elles ont fait 31 victimes, dont cinq morts dont une petite fille de 8 ans morte sur le siège arrière de la voiture familiale, alors que sa mère était au volant et refusait de s’arrêter au barrage informel aux abords du fast-food Wendy’s où, quelques semaines plus tôt, Rayshard Brooks, un Afroaméricain de 27 ans, avait été tué de deux balles dans le dos par un policier. Depuis sa mort, un groupe de personnes armées occupaient les lieux. La Géorgie est par ailleurs un « open and carry State », en d’autres termes, les propriétaires d’armes à feu, détenteurs d’un permis, sont autorisés à les porter ouvertement dans l’espace public. Suite à ce week end meurtrier, le gouverneur de l’Etat vient de déclarer l’état d’urgence. La crise sanitaire a également été marquée par une ruée sur les armes et les munitions. Le site The Trace précise qu’entre mars et mai 2,1 millions d’armes en plus de la demande habituelle ont été vendues.

Photo prise lors d’une manifestation Black Lives Matter, en Avril 2020

#1150 vu sur lemonde.fr