Thaïlande, Bangkok : les “Bad Students”, un mouvement lycéen de grande ampleur rejoint le mouvement étudiant en cours suivant le mot d’ordre “notre première dictature est l’école”

Thaïlande, Bangkok. Un mouvement lycéen de grande ampleur rejoint le mouvement étudiant en cours. Les lycéens protestent contre le système éducatif rigide et traditionnaliste du pays, relayant le mot d’ordre : « notre première dictature est l’école ». Les lycéens et étudiants qui se révoltent portent des rubans blancs et remplacent par une référence à «Hunger Games» le salut obligatoire pendant le récital de l’hymne du matin, ils se coupent aussi publiquement les cheveux en opposition au règlement scolaire qui impose une taille de cheveu spécifique. Le ministère de l’Éducation a d’ailleurs déjà cédé devant les demandes des étudiants d’assouplir ces règles concernant les coupes de cheveux, tout en maintenant l’obligation du port de l’uniforme. Une jeune fille de 15 ans, Benjamaporn Nivas, est devenue l’un des premiers visages du mouvement «Bad Student» lorsque, en guise de «punition» symbolique pour avoir enfreint la règle de la coupe de cheveux, elle s’est assise dans des lieux publics avec une pancarte autour du cou invitant les passants à se couper eux-aussi les cheveux.

#1629 vu sur www.reuters.com