Israël, Tel Aviv, Jérusalem : des manifestations rassemblent à nouveau des milliers de personnes contre le gouvernement et sa gestion de la pandémie, des affrontements ont lieu avec les forces de l’ordre

Israël, Tel Aviv, Jérusalem. Des manifestations rassemblent à nouveau des milliers de personnes pour dénoncer la corruption du gouvernement et la gestion de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences. Les affrontements avec les forces de l’ordre se multiplient et l’utilisation du canon à eau contre les manifestants est récurrente. De nouvelles restrictions ont été imposée face à la résurgence de l’épidémie. Pour “éviter un confinement général”, les autorités ont annoncé vendredi que la plupart des commerces non essentiels et lieux publics seraient fermés le week-end jusqu’à nouvel ordre, alors que les restaurateurs venaient à peine de refaire leur stock suite à la promesse d’une réouverture durable. L’incohérence des déconfinements et reconfinements cause un fort mécontentement, comme la mesure de fermeture des restaurants et bars alors qu’ils ne servaient déjà qu’en terrasse et que, d’après des épidémiologistes locaux, les foyers de contamination se trouvent plutôt dans les collèges, rouverts trop vite, les salles des fêtes et, désormais, les maisons et appartements des «familles nombreuses» (comprendre les ultra-religieux). Le taux de taux de chômage a fortement augmenté ces derniers mois, dépassant les 20%. A ce jour, Israël a officiellement enregistré plus de 49.000 contaminations et 400 décès. A la critique de la politique de gestion des conséquences économiques de la pandémie s’ajoutent les protestations contre le traçage des contamination par la sécurité intérieure qui utilise ses anti-terroristes pour identifier et tracer les personnes contaminées. En plus des moyens de contrôle que ces mesures renforcent, elles sont dénoncées comme globalement inefficace du point de vue de l’avancée de l’épidémie.

#1248 vu sur liberation.fr