Grèce, Athènes et Thessalonique : manifestations contre la nouvelle loi limitant le droit de grève et de manifester, des affrontements ont lieu devant le parlement

Grèce, Athènes et Thessalonique. Une manifestation contre la nouvelle loi limitant le droit de grève et de manifester rassemble plus de 10 000 personnes à Athènes. Des affrontements ont lieu devant le parlement où des manifestants lancent des cocktails molotov. La police a riposté avec des gaz lacrymogènes et des grenades flash. La police a déclaré avoir arrêté 24 personnes dont 15 pour interrogatoire. Des manifestations ont aussi eu lieu dans des dizaines d’autres villes et villages grecs, avec en particulier des affrontements à Thessalonique, alors que le projet de loi vient d’être approuve approuvé au Parlement.

#1155 vu sur news-24.fr

France, Guyane : la diffusion de l’épidémie se poursuit, et engendre une tension sociale grandissante, en particulier à cause des pénuries alimentaires qui touchent les pus pauvres

France, Guyane. La diffusion de l’épidémie se poursuite et s’accroit et engendre une tension sociale grandissante, en particulier due aux pénuries alimentaires qui touchent les pus pauvres. L’état d’urgence est prolongé jusqu’au 30 octobre prochain. Les trois hôpitaux français voisins du Brésil ont annoncé avoir déclenché le “plan blanc” pour faire face à l’épidémie de coronavirus. 48 réservistes sanitaires doivent arriver en Guyane cette semaine pour renforcer l’équipe de 153 soignants déjà sur place. Le service de santé des armées va également envoyer 20 militaires spécialisés dans la réanimation. Dans les bidonvilles de Cayenne, les habitants ne trouvent plus de petits boulots et n’ont plus aucuns revenus. L’aide alimentaire est très insuffisante face à la gravité de la situation, et des problèmes de malnutrition commencent à se manifester. Dans ce territoire qui compte 300.000 habitants officiels et de nombreux citoyens en situation irrégulière, les services de l’État recensent depuis la mi-mars “30.000” bénéficiaires “réguliers” de l’aide alimentaire, soit six fois plus qu’habituellement. Les migrants d’origine haïtienne, souvent en situation irrégulière sont les plus touchés, en plus de l’ostracisme grandissant dont ils font l’objet.

#1144 vu sur clicanoo.re

Colombie, Bucaramanga : une manifestation contre les abus sexuels commis par des soldats de l’armée dans les communautés autochtones a été l’occasion d’affrontements avec la police qui a tenté de la disperser

Colombie, Bucaramanga. Une manifestation contre les abus sexuels commis par des soldats de l’armée dans les communautés autochtones a été l’occasion d’affrontements avec la police qui a tenté de la disperser. 10 manifestants ont été frappés et arrêtés.

#1151 vu sur les réseaux sociaux

Kenya : une manifestation contre la violence de la police a eu lieu, avec des affrontements contre les forces de l’ordre suivis de 56 arrestations

Kenya. Une manifestation contre la violence de la police a eu lieu, avec des affrontements contre les forces de l’ordre suivis de 56 arrestations. Les exactions policières sont d’autant plus nombreuses pendant le confinement et 22 personnes au moins ont été tuées depuis le mois de mars, en particulier, un enfant de 13 ans nommé Moyo, qui a été assassiné par la police pendant les premiers jours du couvre-feu, qui est devenu l’un des symboles de la colère envers la police dans tout le pays. Les manifestants déclarent que la police cible spécifiquement le bidonvilles dans des opérations violentes et meurtrières. Par ailleurs, face à un développement important de l’épidémie, le gouvernement a décidé de ne pas rouvrir les écoles avant janvier prochain.

#1149 vu sur yeryuzupostasi.org

Serbie, Belgrade : des affrontements ont lieu lors d’une manifestation spontanée de protestation contre de nouvelles mesures de confinement, à Belgrade en particulier

Serbie, Belgrade. Des affrontements ont lieu lors d’une manifestation spontanée de protestation contre de nouvelles mesures de confinement, en particulier à Belgrade. Suite à la proclamation par le gouvernement de ces mesures et du bouclage total de la ville pendant le week-end, plusieurs milliers de personnes ont commencé à se rassembler devant le Parlement sur la place centrale de Belgrade et vers 22 heures, un petit groupe de manifestants est passé devant un cordon de police, a franchi une porte et est entré dans le bâtiment du Parlement. Ils ont rapidement été repoussés par la police. La Serbie a signalé 16 168 infections et 330 décès pour 7 millions d’habitants, mais les chiffres sont en hausse et 299 cas et 13 décès ont été signalés mardi. Plusieurs hauts responsables du parti au pouvoir, y compris le conseiller du président, ont été infectés après avoir célébré leur victoire électorale dans une petite pièce sans porter de masque.

#1148 vu sur reuters.com

Israël : les ultra-orthodoxes refusent toujours les consignes sanitaires et le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport face à une “seconde vague” de l’épidémie

Israël. Le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport, en attendant un possible reconfinement total face à une “seconde vague” (ou une nouvelle flambée épidémique) considérée comme «hors de contrôle». C’est surtout chez les ultra-orthodoxes qui ont refusé toute mesure de protection sanitaire ou de distanciation sociale que l’épidémie s’est diffusée. A Jérusalem, les trois quart des contaminations ont été constatées dans les quartiers ultra-orthodoxes qui ont été bouclés par l’armée et la police pour Pessah. Après un déconfinement rapide à partir du 4 mai, le virus se répand aujourd’hui à nouveau de manière inquiétante dans l’ensemble de la population.

#1136 vu sur leparisien.fr

Philippines : 24 jours de détention pour terrorisme sans aucun chef d’accusation, possibilité d’arrestations sans mandat… la nouvelle loi antiterroriste adoptée par le gouvernement doit être examinée par la cour suprême

Philippines. La nouvelle loi antiterroriste promulguée en pleine crise sanitaire doit être examinée par la Cour suprême. Le nouveau texte prévoit l’institution d’un conseil dont les membres, issus du gouvernement, auront le pouvoir d’ordonner des arrestations sans mandat. Il autorise également les détentions de personnes suspectées de terrorisme jusqu’à 24 jours sans aucun chef d’accusation, alors que ce délai est fixé à 3 jours par la Constitution. La définition du terrorisme y est par ailleurs très élargie puisqu’il s’agit de toutes formes d’opposition au gouvernement.

#1127 vu sur www.20min.ch

Australie : l’Etat de Victoria est isolé du reste du pays, à cause d’une inquiétante hausse des cas de Covid19 détectés, des centaines de policiers ont été déployés pour faire respecter ces mesures

Australie. L’Australie isole à partir d’aujourd’hui l’Etat de Victoria du reste du pays, et les autorités ont annoncé mettre en place des strictes mesures de confinement pour lutter contre une inquiétante hausse du nombre de cas de coronavirus. La limite séparant les deux Etats les plus peuplés de l’Australie – celui de Victoria et celui de Nouvelle-Galles du Sud – est fermée à compter de minuit dans la nuit de lundi à mardi, ont déclaré les autorités de ces deux Etats. Victoria a fait état lundi d’un nombre record de 127 cas en une journée alors que le virus s’est propagé dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés. Plus de 300 000 habitants sont confinés à Melbourne. Seize des nouveaux cas enregistrés l’ont été dans neuf hautes tours de logements sociaux. Des centaines de policiers ont été déployés pour faire respecter ces mesures.

#1124 vu sur www.francetvinfo.fr

France, Ile de France : les poursuites de véhicules en fuite par les policiers, “interdites” depuis 2015 pour leur dangerosité, sont à nouveaux autorisées par décret du préfet Lallement

France, Ile de France. Les poursuites de véhicules en fuite par les policiers, qui étaient “interdites” depuis 2015, en particulier pour les véhicules à deux roues pour éviter les nombreux accidents, sont à nouveaux autorisées par une note du préfet Lallement. Il est à noter que les policiers utilisaient un jargon euphémistique quand de telles courses-poursuites avaient lieu malgré l’interdiction, en parlant de « prise en charge » ou de « marquage » .

#1123 vu sur www.leparisien.fr

Grèce, Athènes : des milliers de personnes ont défilé au centre-ville contre le projet de loi présenté qui impose d’importantes restrictions sur le droit de grève et de manifestation

Grèce, Athènes. Des milliers de personnes ont défilé au centre-ville contre un projet de loi présenté par le gouvernement d’extrême droite pour imposer des restrictions sur les manifestations dans les lieux publics. Ce projet de loi, qui s’inspire de la loi de 1971 pendant la dictature, restreint, entre autres, le droit de grève et permet à la police d’interdire directement les manifestations et de pénaliser les organisateurs.

#1139 vu sur les réseaux et lemonde.fr

France, Coudray-Montceaux : lLe groupe X-Fab a subi une cyberattaque le lendemain de la visite du nouveau premier ministre Jean Castex dont c’était le premier déplacement

France, Coudray-Montceaux (Essonne). Le groupe X-Fab a subi une cyberattaque le lendemain de la visite du nouveau premier ministre Jean Castex dont c’était le premier déplacement. Le site, spécialisé dans la production de puces électroniques et de semi-conducteurs à destination notamment de l’industrie automobile et des télécommunications, est à l’arrêt, y compris ses usines situées en Allemagne, en Malaisie et aux Etats-Unis. La direction précise que cet arrêt total est lié à la crainte de dommages collatéraux et que la réouverture n’est pas encore programmée faute de savoir comment résoudre le problème.

#1137 vu sur leparisien.fr

Maroc, Safi : après le signalement d’un important foyer épidémique dans une usine de transformation poissonnière, la ville est à nouveau placée en “quarantaine totale”, avec appel au patriotisme des habitants

Maroc, Safi. Après le signalement d’un important foyer épidémique dans une usine de transformation poissonnière, la ville est à nouveau placée sous un confinement strict, en “quarantaine totale”. Des barrages aux accès de la ville ont été renforcés et des campagnes de sensibilisation sont menées par des patrouilles des autorités locales, le ministère marocain de la Santé invite à faire preuve (entre autres) de patriotisme pour lutter contre la propagation du virus, ce qui doit surement vouloir dire se moucher dans des drapeaux marocains.

#1119 Source 2mutube.comma

Australie, Sydney : une manifestation contre le racisme et la police rassemble plusieurs milliers de personnes avec un très fort écho au sein de la communauté aborigène

Australie, Sydney. Une manifestation contre le racisme et la police rassemble plusieurs milliers de personnes. Le mouvement Black Lives Matter prend de l’ampleur aussi en Australie où la dénonciation des violences policières trouve un très fort écho au sein de la communauté aborigène avec en particulier la dénonciation de la mort de centaines d’Aborigènes dans des prisons (30% de la population carcérale pour 3% de la population du pays). Une cérémonie funéraire rituelle d’embaumement a eu lieu pendant la manifestation.

#1121 vu sur www.msn.com

Espagne. La catalogne annonce le reconfinement de 200 000 personnes dans la région alentour à Lérida.

Espagne. La catalogne annonce le reconfinement de 200 000 personnes dans la région alentour à Lérida. Cette décision fait suite à une augmentation des cas recensés dans la zone. Les regroupements de plus de 10 personnes sont interdits ainsi que les visites dans les EHPADs. Les personnes arrivant se voient controlés par leur température et un fichage spécial.

#1115 vu sur ouest-france

Etats-Unis : la fête nationale a été l’occasion de manifestations émeutières mais aussi de fusillades meurtrières, près de 160 personnes ont été tuées par balles et quelque 520 autres blessées au cours du week-end

Etats Unis. D’Atlanta en Géorgie, à Chicago dans l’Illinois, en passant par Philadelphie en Pennsylvanie, dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis le week-end du 4-Juillet, jour de la fête nationale, a été l’occasion de manifestations émeutières mais aussi de fusillades meurtrières. Près de 160 personnes ont été tuées par balles et quelque 520 autres blessées au cours du week-end, selon l’organisation Gun Violence Archives. Plusieurs enfants figurent parmi les victimes, en particulier à Chicago. Entre le soir du jeudi 2 juillet et le dimanche 5 juillet, la police de Chicago a recensé quarante-sept fusillades avec au total quatre-vingt-sept victimes, dont treize mineurs. Un adolescent de 14 ans et une petite fille de 7 ans comptent parmi les dix-sept personnes tuées dans ces violences. « Vous ne pouvez pas rejeter la faute sur un policier ». A Atlanta, onze fusillades ont éclaté entre le 3 et le 5 juillet. Elles ont fait 31 victimes, dont cinq morts dont une petite fille de 8 ans morte sur le siège arrière de la voiture familiale, alors que sa mère était au volant et refusait de s’arrêter au barrage informel aux abords du fast-food Wendy’s où, quelques semaines plus tôt, Rayshard Brooks, un Afroaméricain de 27 ans, avait été tué de deux balles dans le dos par un policier. Depuis sa mort, un groupe de personnes armées occupaient les lieux. La Géorgie est par ailleurs un « open and carry State », en d’autres termes, les propriétaires d’armes à feu, détenteurs d’un permis, sont autorisés à les porter ouvertement dans l’espace public. Suite à ce week end meurtrier, le gouverneur de l’Etat vient de déclarer l’état d’urgence. La crise sanitaire a également été marquée par une ruée sur les armes et les munitions. Le site The Trace précise qu’entre mars et mai 2,1 millions d’armes en plus de la demande habituelle ont été vendues.

Photo prise lors d’une manifestation Black Lives Matter, en Avril 2020

#1150 vu sur lemonde.fr

Brésil, Boa Vista : la communauté autochtone isolée des Yanomami proteste contre la mission militaire accompagnés de journalistes qui les a mis en danger pour produire des images de propagande

Brésil, Boa Vista. La communauté autochtone isolée des Yanomami proteste contre la mission militaire qui s’est déroulée récemment dans leur village, filmée par des journalistes. Mardi et mercredi, des soldats ont apporté des fournitures médicales par hélicoptère à des avant-postes à la frontière avec le Venezuela et ont réuni des familles yanomamis pour les tester, la scène étant filmée par un grand nombre de journalistes, sans doute pour dédouaner Bolsonaro de sa politique génocidaire envers les populations autochtones. “Nous ne voulons pas être utilisés comme propagande gouvernementale”, a déclaré Parana Yanomami. “Nous ne voulons pas que des étrangers viennent ici pour prendre des photos de nos enfants. La visite nous a pris par surprise.” Les Yanomami sont la dernière grande tribu à vivre dans un isolement relatif dans une vaste réserve sur la taille de l’État américain de l’Indiana et ont été envahis pendant des décennies par des mineurs d’or qui leur ont apporté plusieurs maladies mortelles. Mercredi, à la tête de la mission, le ministre de la Défense a déclaré aux journalistes que la pandémie était sous contrôle chez les Yanomami, car aucun cas n’avait été détecté alors que plus de 160 cas ont déjà été confirmés donc cinq décès.

#1132 vu sur www.swissinfo.ch

Italie, Naples : appel à solidarité pour Andréas Kebs qui est incarcéré depuis bientôt un an avec un cancer dans un état critique, et qui ne reçoit aucun soin et n’est toujours pas libéré

Italie, Naples. Un appel à solidarité pour Andréas Kebs, enfermé à la prison de Naples depuis maintenant un an, est diffusé. Son état de santé est catastrophique à cause d’un cancer qui lui à été diagnostiqué à son arrivée en prison, mais il ne fait qu’enchainer les allers-retours pour examen entre l’hôpital et sa cellule sans jamais être hospitalisé ni véritablement soigné. Cette situation terrible ne semble pas avoir de sortie heureuse, et l’appel à solidarité (consultable en entier ici) rappelle que c’est un meurtre qui se déroule sous nos yeux, derrière la froide gestion administrative et hospitalière d’un établissement pénitencier. Pour lui manifester sa solidarité, il est possible d’écrire à Andréas Krebs ici : Andreas Krebs Sez.4 /Stz.5 Mediterraneo Via Roma Verso Scampia 250 CAP 80144 Napoli (NA) Italy. Il est aussi possible de lui envoyer de l’argent l’aider à se soigner et à cantiner de la nourriture un peu plus mangeable que celle de la prison ici : Receiver Krebs, IBAN : DE 90 1005 0000 1067 1474 26, BIC: LOADED BEXXX Purpose: Donation / Andreas Krebs

#1143 vu sur anarchistsworldwide.noblogs.org

Iran : trois jeunes hommes qui avaient participé au soulèvement de Téhéran en 2019 ont été condamnés à mort


Iran. Trois jeunes qui avaient participé au soulèvement de Téhéran en 2019 ont été condamnés à mort. Ils ont été identifiés par des caméras de rue, arrêtés, mis en détention et sont aujourd’hui condamnés à être exécutés par le Tribunal révolutionnaire de Téhéran sous les accusations de «Participation à la destruction de biens publics et encouragement à l’insurrection contre la République islamique. »

#1140 vu sur anarchistcommunism.org

France, Argenteuil : les amendes sont utilisées comme moyen de harcèlement répressif, avant et encore plus pendant le confinement

France, Argenteuil. Des jeunes gens qui ont tenté de porter plainte pour violence policières ont écopé d’une quarantaine d’amendes. D’autres ont été verbalisés 5 ou 6 fois en 15 minutes. « Je connais des jeunes qui ont 10.000 ou 12.000 euros d’amendes. Et ils ont 22 ans » témoigne un éducateur. Il s’agit d’un véritable harcèlement répressif et administratif qui s’est accentué avec les mesures de confinement. La police se justifie en disant que c’est leur seul moyen de coercition “pour tous les problèmes considérés comme déviants”, les policiers vont par exemple vont mettre plus d’amende là où ils soupçonnent des points de trafic de drogue, ce qui correspond précisément à une logique proactive. Parfois, les habitants découvrent les amendes après coup, le contrôle s’étant apparemment bien passé. Des habitants dénoncent aussi des pratiques particulièrement punitives qui consistent à faire en sorte que la personne ne soit pas au courant qu’elle a pris une amende (le papillon est jeté d’où l’expression “amende caniveaux”) et ne le savent que lorsque l’amende est majorée et une fois le délais de recours terminé.

#1109 vu sur www.streetpress.com

Chine, Hong-Kong : nouvelle loi sur la sécurité nationale, destinée à lutter contre « la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères », le texte prévoit des peines allant jusqu’à la prison à perpétuité pour les ennemis du régime et une surveillance étendue par ses agences

Chine, Hong-Kong. Le régime chinois a adopté le 30 juin une loi sur la sécurité nationale à Hong-Kong, destinée à lutter contre « la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères ». Le texte prévoit des peines allant jusqu’à la prison à perpétuité pour les ennemis du régime et une surveillance étendue par ses agences. Des manifestations ont eu lieu le lendemain. La police hongkongaise a fait usage d’un canon à eau pour disperser les petits groupes de manifestants rassemblés. Le camion, équipé d’un canon à eau, a tiré plusieurs rafales d’eau qui était mélangée à une solution de poivre irritant. Trente personnes ont en outre été arrêtées, selon l’agence Reuters reprenant une information des forces de l’ordre, pour violation de la nouvelle législation, rassemblement illégal, refus d’obtempérer et possession d’armes.

#1099 vu sur lemonde.fr

Allemagne : les Allemands peuvent télécharger une application de traçage, qui prévient le détenteur du téléphone si il a été en contact plus de 15min et à moins de 1m50 de quelqu’un ayant indiqué sur son téléphone via l’application qu’il est infecté

Allemagne. Depuis deux semaines les Allemands peuvent télécharger une application de traçage, qui, une fois que le bluetooth est activé, prévient le détenteur du téléphone si il a été en contact plus de 15min et à moins de 1m50 de quelqu’un ayant indiqué sur son téléphone via l’application qu’il est infecté. Elle a été téléchargée plus de 14 million de fois jusqu’à maintenant, avec 400 000 nouveaux utilisateurs par jour ces derniers temps.

#1098 vu sur Frankfurter Allgemeine Zeitung

France, Etats Unis : la société française de drones Parrot vend ses drones à la police américaine pour surveiller les manifestations émeutières suite à la mort de Georges Floyd, et sort une toute nouvelle version plus performante

France, Etats Unis. La société française de drones Parrot vend ses drones à la police américaine pour surveiller les manifestations émeutières suite à la mort de Georges Floyd. La dernière version de son drone Anafi vient d’être présentée. Plus performant que son prédécesseur, il est équipé de caméras d’imagerie thermique et de la possibilité de surveiller les gens à 5 km même sous la pluie. Il a été initialement développé pour un programme gouvernemental visant à construire de petits drones de reconnaissance pour les soldats, et trouve un nouveau débouché dans la surveillance des émeutes urbaines. Parrot utilise la technologie développée pour les smartphones – caméras, gyroscopes, GPS, puces Wi-Fi. Face à la question de savoir ce qu’il pense de l’utilisation de ses drones pour la surveillance des manifestants anti racistes, Henri Seydoux, le président de la firme affirme : ” Je ne suis personne pour vérifier l’éthique de la police d’une ville aux États-Unis. Ce n’est pas mon rôle. Nous vendons des drones, un outil moderne qui doit être utilisé de manière éthique.”

#1097 vu sur www.protocol.com

Colombie, Quibdo : la population subit des intimidations de groupes armés, en particulier le groupe «Los mexicanos», qui circule à moto pour imposer le respect de la quarantaine

Colombie, Quibdo. La population mise en quarantaine subit des intimidations de groupes armés, en particulier le groupe «Los mexicanos», qui opère à moto et armé et qui impose le respect de la quarantaine en circulant dans divers quartiers. Un témoin anonyme a déclaré qu’une dizaine de motos circulent ainsi dans la région en criant “tout le monde à l’intérieur” et en intimidant avec des armes ceux qu’ils rencontrent. Le gouvernement désavoue ces interventions et semble dépassé. Au cours des jours précédents, à travers des brochures menaçantes, «Les Mexicains» se sont auto désignés comme la deuxième autorité de la capitale et ont annoncé que 24 motos patrouilleraient à Quibdó, avertissant qu’ils n’hésiteraient pas à tuer ceux qu’ils croiseraiet après huit heures du soir dans les rues.

#1095 vu sur www.radionacional.co

Allemagne : une partie des forces spéciales (KSK) de l’armée vont être dissoutes à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite

Allemagne. L’unité militaire d’élite de l’armée (les forces spéciales KSK) va être partiellement dissoute à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite. Le gouvernement considère que les KSK ont “pris partiellement leur autonomie” par rapport au reste de l’armée allemande “en raison notamment d’une culture toxique de certaines personnes à leur tête”. 48.000 munitions et 62 kilos d’explosifs ont disparu des réserves de cette unité. Dans l’immédiat, la deuxième compagnie des forces spéciales allemandes, considérée comme le lieu où les dérapages d’extrême droite ont été les plus importants, sera dissoute sans être remplacée. Dans le même temps plusieurs des membres des forces spéciales ont été identifiés comme étant proches de la mouvance ultra-nationaliste, au moment où les autorités s’inquiètent d’une résurgence du terrorisme d’extrême droite, visant migrants, juifs et responsables politiques les soutenant.

#1094 vu sur www.lefigaro.fr

Singapour : le gouvernement distribue des dispositifs de traçage des contacts compatibles Bluetooth qui ne nécessitent pas d’avoir de smartphone puisqu’il s’agit d’un objet en plastique qui peut se porter autour du cou ou dans la poche

Singapour. Le gouvernement distribue des dispositifs de traçage des contacts compatibles Bluetooth qui ne nécessitent pas d’avoir de smartphone puisqu’il s’agit d’un objet en plastique qui peut se porter autour du cou ou dans la poche. Les “jetons TraceTogether”, qui ont une autonomie allant jusqu’à 9 mois, sont donc une alternative à l’application smartphone de suivi des contacts déjà mise en place par le gouvernement et posent les mêmes problèmes en ce qui concerne le recueil et la conservation de données personnelles et le contrôle de tout un chacun. Le premier lot d’appareils est distribué aux personnes âgées vulnérables qui ont peu ou pas de soutien familial ou qui ont des problèmes de mobilité. Les utilisateurs seront alertés par un agent de recherche des contacts s’ils sont détectés comme ayant été à proximité d’une personne infectée par le coronavirus. S’il est ensuite confirmé qu’ils ont contracté le Covid-19, les données personnelles seront téléchargées à partir de l’appareil et sont sensées être cryptées et détruites au bout de 25 jours. Le gouvernement singapourien a annoncé que son application pour smartphone TraceTogether a été téléchargée par 2,1 millions de personnes depuis le mois de mars, ce qu’il considère comme très insuffisant. Dimanche, les autorités ont signalé 213 nouvelles infections à Singapour, dont 202 dans les flyers de travailleurs étrangers.

#1087 vu sur www.bbc.com

Pérou, Lima : le climat de contestation sociale s’intensifie avec une forte répression, des affrontement ont lieu alors que 800 employés des services d’assainissement en grève manifestent

Pérou, Lima. Le climat de contestation sociale s’intensifie avec une forte répression de forces de l’ordre dans le cadre des manifestations contre la corruption. Des affrontements ont aussi eu lieu lors d’une manifestation de 800 employés des services d’assainissement de la ville actuellement en grève.

#1085 vu sur les réseaux sociaux

Etats Unis : l’Etat de New York soumet désormais à une quarantaine les visiteurs de 16 autres Etats américains où monte la pandémie

Etats Unis, New York. Alors que le pays connait une recrudesence de l’épidémie qui conduit certains Etats comme le Texas à reconfiner, L’Etat de New York soumet désormais à une quarantaine les visiteurs de 16 autres Etats américains où monte la pandémie, dont la Floride et le Texas. La Californie, Etat le plus peuplé du pays figure dans la nouvelle liste. Les 16 Etats concernés représentent une population totale équivalente à près de la moitié de la population américaine. Le gouvernement tente d’imputer cette recrudescence aux mobilisations qui ont suivi la mort de Georges Floyd.

#1093 vu sur actucameroun.com

Italie, Mondragone (Campanie) : 700 personnes sont enfermées dans une cité HLM depuis le 22 juin considérée comme une “zone rouge” car 50 cas de covid y ont été détectés, l’armée a été envoyée quand ils sont sortis pour manifester

Italie, Mondragone (Campanie). 700 personnes habitants d’une cité HLM, principalement des travailleurs immigrés saisonniers dans l’agriculture venus de Bulgarie qui n’ont pas actuellement d’emploi à cause de la crise sanitaire, sont enfermés depuis le 22 juin sur leur lieu d’habitation considéré comme une “zone rouge” car une cinquantaine de cas de covid y ont été détectés. Un cordon sanitaire a été établi autour des bâtiments. Des tensions ont éclaté avec des habitants de la ville, sur fond de racisme accentué par le contexte de la pandémie avec une assimilation entre immigration et risque de contagion. Quand les travailleurs bulgares sont sortis de la zone confinée pour manifester dans les rues de la ville et demander des vivres et des médicaments, le président de la région a décidé d’envoyer l’armée pour verrouiller la zone. La sécurité sanitaire a servi de prétexte pour intensifier par une gestion militaire la répression contre les travailleurs immigrés.

#1090 vu sur www.courrierinternational.com

Etats Unis, Louisville (Kentucky) : une personne a été tuée et une autre blessée par balle au cours d’une manifestation contre la police et le racisme

Etats Unis, Louisville (Kentucky). Une personne a été tuée et une autre blessée par balle au cours d’une manifestation contre la police et le racisme. Des rapports faisant état de coups de feu tirés au Jefferson Square Park sont arrivés vers 21h. Dans cette ville, la mort d’une femme noire de 26 ans, infirmière, tuée par la police en mars dans son appartement où les policiers étaient entrés par erreur, avait déjà provoqué une intense émotion. Des «groupes patriotes armés» avaient annoncé qu’ils comptaient se confronter aux manifestants.

#1086 vu sur www.20minutes.fr

Etats Unis, Portland : lors d’une nuit de manifestations émeutières, des manifestants brûlent un drapeau américain le palais de justice et la police aurait utilisé de nouvelles munitions anti-émeutes

Etats Unis, Portland. Lors d’une nuit d’affrontements et de manifestations émeutières, des manifestants brûlent un drapeau américain accroché devant le Multnomah County Justice Center, devenu un lieu de rassemblement récurrent et le remplacent par un panneau Black Lives Matter. Certains scandaient «pas de KKK, pas de fascistes américains» pendant que le drapeau brûlait. Des incendies similaires ont eu lieu au cours du week-end dans la ville, notamment dans le quartier nord où un local de police a été incendié. Jeudi, des manifestants ont tenté de convertir l’espace à l’extérieur de l’enceinte en une «zone autonome» similaire à la zone CHAZ de Seattle. Les autorités ont réagi à la hâte et sont arrivées sur les lieux pour disperser le rassemblement. D’après des témoignages, un nouveau type de munitions anti-émeutes a été utilisé ce jour-là, “des munitions à impact” “qui contiendraient plusieurs plusieurs petits projectiles en caoutchouc”. Au moins huit personnes ont été arrêtées et une manifestante a été blessée.

#1100 vu sur news-24.fr

Colombie, Soacha : des habitants se révoltent contre une opération d’expulsion menée par la brigade anti-émeutes de la police mobile (ESMAD), un adolescent est tué d’une balle dans le cou

Colombie, Soacha. Des habitants se sont révoltés contre une opération d’expulsion à laquelle menée par la brigade anti-émeutes de la police mobile (ESMAD) dans le quartier pauvre de Ciudadela Sucre à Soacha, ville située à proximité de Bogota. Pendant les affrontements au cours desquels la police a tiré à balles réelles, un adolescent est décédé après avoir reçu une balle dans le cou tirée par un membre du groupe Esmad de la police métropolitaine de Bogota.

#1089 vu sur www.elheraldo.co

France, Ile-de-France : un policier de la PAF blesse sa collègue aux cervicales en lui faisant une démonstration de clé d’étranglement…

France, Ile de France. Après une discussion sur les gestes techniques d’intervention, un policier de la police aux frontières a fait une démonstration en immobilisant sa collègue par une clé d’étranglement alors qu’ils effectuaient une patrouille dans un TER en direction de Paris. Blessée aux cervicales, elle a porté plainte. « Il m’a serré très fort le cou, m’a mis son genou sur la colonne vertébrale et m’a entraînée au sol », raconte la victime (qui a simplement vécu ce que la police fait subir régulièrement à ceux qu’elle interpelle…). Selon elle, malgré ses demandes, la pression ne relâche pas, et même s’intensifie. Après une visite chez le médecin, la gardienne de la paix se fera diagnostiquer un « traumatisme du rachis cervical », une « discopathie » et une « position asymétrique de l’odontoïde ». L’enquête a été confiée à l’IGPN.

#1081 vu sur www.lepoint.fr

France. Le conseil d’Etat valide le délit de violation réïtérée du confinement. Selon la loi du 23 mars, quatre violations du confinement en trente jours sont passibles de six mois de prison et 3 750 euros d’amende

France. Le conseil d’Etat valide le délit de violation réïtérée du confinement dans une décision du 26 juin. Selon la loi du 23 mars, quatre violations du confinement en trente jours sont passibles de six mois de prison et 3 750 euros d’amende. Au cour du premier mois de confinement, Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, avait déjà annoncé que 1 733 gardes à vue avaient eu lieu pour des cas de violations répétées du confinement. La mesure avait été attaquée pour son imprécision. Dans sa décision de vendredi, le Conseil constitutionnel estime que « ni la notion de verbalisation, qui désigne le fait de dresser un procès-verbal d’infraction, ni la référence aux “déplacements strictement indispensables aux besoins familiaux et de santé” ne présentent de caractère imprécis ou équivoque. Par ailleurs, en retenant comme élément constitutif du délit le fait que la personne ait été précédemment verbalisée “à plus de trois reprises”, le législateur n’a pas adopté des dispositions imprécises. » La décision de vendredi écarte un autre grief soulevé au sujet de la présomption d’innocence, les droits de la défense et le droit à un recours juridictionnel effectif. De fait, la loi fait passer la violation du confinement d’une simple contravention à un délit au bout de la quatrième violation dans les trente jours… sans laisser la possibilité de contester éventuellement la réalité des premières infractions devant un juge. Les avocats avaient rappelé que le délai légal de contestation d’une contravention, de quarante-cinq jours habituellement, avait été porté à quatre-vingt-dix jours pendant l’état d’urgence. Le Conseil constitutionnel leur rétorque qu’il n’y a aucune présomption de culpabilité, puisque le tribunal correctionnel saisi en comparution immédiate « apprécie les éléments constitutifs de l’infraction et notamment la régularité et le bien-fondé des précédentes verbalisations ». Si ce délit n’est plus en vigueur depuis le 11 mai et la fin du confinement, il reste inscrit dans la loi. Le gouvernement est donc en mesure de l’actionner de nouveau en cas de restrictions de déplacement imposées à une partie du territoire, comme l’y autorise jusqu’à l’automne la loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire.

#1078 vu sur lemonde.fr

France. Certaines communes ont pris l’initiative d’installer des caméras thermiques à l’entrée d’écoles et de bâtiments administratifs


France. Certaines communes ont pris l’initiative d’installer des caméras thermiques à l’entrée d’écoles et de bâtiments administratifs Des entreprises aussi ont fait installer de tels dispositifs. Le 22 mai, une décision du tribunal administratif de Versailles avait validé cette possibilité de contrôle automatique de la température de ceux et celles qui passent à proximité. Mais un référé en urgence au conseil d’Etat vient d’obtenir leur interdiction, au motif qu’elles saisissent des données personnelles sans le consentement des personnes, et qu’il y a traitement de ces données (puisque des décisions sont prises suite à leur prise en compte, comme le renvoi des enfants chez eux ou l’interdiction d’entrée dans un bâtiment) même si elles ne sont pas stockées. A la lecture de cette décision, il suffirait d’un formulaire par lequel les personnes qui passent sous une caméra acceptent individuellement le dispositif pour qu’il sorte du cadre de cette interdiction.

#1072 vu sur ouest-france.fr

Chine : un rapport démontre une politique génocidaire de contrôle des naissances à l’encontre de la communauté musulmane des Ouïghour avec des stérilisations forcées sous la menace d’être interné en camps

Chine. Un rapport, dans lequel un expert allemand s’inquiète de la chute de naissance dans la communauté musulmane des Ouïghour en particulier depuis 2016, montre comment la Chine mène, dans sa région du Xinjiang (nord-ouest) à majorité musulmane, une politique de contrôle des naissances extrêmement coercitive avec des stérilisations forcées sous la menace d’être interné en camp. Ces pratiques sont génocidaires. Des organisations de défense des droits de l’Homme accusent la Chine d’avoir interné dans la région au moins un million de musulmans, dans ce qu’elles appellent des camps de rééducation politique. Pékin dément ce chiffre et parle de centres de formation professionnelle, destinés à aider la population à trouver un emploi et à l’éloigner ainsi de l’extrémisme et du terrorisme. La Chine fait savoir pour sa part que le Xinjiang est désormais “stable et harmonieux”.

#1108 vu sur lemonde.fr

Egypte : intensification de la répression pendant la pandémie avec de nombreuses arrestations ces dernières semaines, y compris celles de plusieurs médecins ayant critiqué la gestion sanitaire de l’épidémie par les autorités

Egypte. La répression s’intensifie avec la gestion de la pandémie. De nombreuses arrestations ont été signalées ces dernières semaines, y compris celles de journalistes contestataires et de plusieurs médecins ayant critiqué la gestion sanitaire de l’épidémie par les autorités. Ces médecins sont accusés de «diffusion de fausses informations », « d’appartenance à un groupe terroriste » et de porter « atteinte à la sécurité de l’Etat ». Un grand nombre de militants ont aussi interpellés, dont Sanaa Seif qui est la sœur d’un opposant emprisonné Alaa Abdel Fattah, figure de la révolution égyptienne de 2011. Sanaa Seif a été arrêtée sur la base d’un mandat délivré le 21 juin pour avoir appelé à des manifestations, et pour avoir disséminé « des fausses nouvelles sur la détérioration de la situation sanitaire du pays et sur la propagation du coronavirus dans les prisons ». Ces dernières semaines, la militante LGBT Sara Hegazy, exilée au Canada, a mis fin à ses jours en expliquant qu’elle ne pouvait continuer à vivre avec le traumatisme qu’avait causé son incarcération en Egypte pour avoir brandi un drapeau arc-en-ciel, symbole des LGBT, lors d’un concert du groupe libanais Mashrou Leila en octobre 2017. Elle a passé trois mois en prison avant d’être relâchée et de s’exiler au Canada en 2018.

#1070 vu sur fr.news.yahoo.com

Canada : les détenus inuits sont surreprésentés dans les données des contaminations recensés au sein des pénitenciers fédéraux depuis le début de la pandémie

Canada. Les détenus inuit sont surreprésentés dans les données des contaminations recensés au sein des pénitenciers fédéraux depuis le début de la pandémie. Ils constituent ainsi près de 5 % des cas de COVID-19 recensés dans les établissements correctionnels fédéraux*, alors qu’ils représentent en réalité moins de 1 % de la population carcérale. La majorité des Inuit ayant été déclarés positifs au nouveau coronavirus se trouvent dans un pénitencier du Québec en particulier. Plus largement, 21,5 % des détenus ayant attrapé la COVID-19 dans les prisons fédérales sont soit issus des Premières Nations, soit Inuit ou Métis, selon les données du bureau de l’enquêteur correctionnel du Canada. C’est par ailleurs au Québec que le plus grand nombre de cas de COVID-19 chez les détenus a été dénombré, soit 64,2 %. Des cinq établissements où l’on juge que l’éclosion est encore à ce jour “contenue”, trois se trouvent dans la province : l’établissement pour femmes de Joliette, l’établissement de Port-Cartier et le centre fédéral de formation, situé à Laval. Les deux autres pénitenciers identifiés par M. Zinger sont l’Établissement de Mission, en Colombie-Britannique, et l’Établissement pour femmes Grand Valley, en Ontario. Les autorités procèdent à des dépistages systématiques mais les cas d’infection auprès du personnel ne sont pas divulgués.

#1069 vu sur ici.radio-canada.ca

France, Riotz : alors qu’il était extrait pour être auditionné, un détenu de 21 ans s’est évadé de la gendarmerie en défonçant une porte.

France, Riotz. Alors qu’il était extrait pour être auditionné, un détenu de 21 ans s’est évadé de la gendarmerie. Le détenu s’est retrouvé maintenu dans une pièce faisant office de cellule et, entre deux auditions, il a défoncé la porte de l’intérieur, arrachant l’encadrement en bois, avant de s’évanouir dans la nature par une fenêtre. Il a été malheureusement retrouvé le lendemain dans l’après-midi.

#1063 vu sur actupenit.com

France, Millau : des manifestants reçoivent une amende de 135€ pour rassemblement interdit suite à l’analyse des caméras de vidéo-surveillance.

France, Millau. Suite aux manifestations qui ont eu lieu dans la ville de Millau au mois de mai à la sortie du confinement, une cinquantaine de personnes ont reçu une ou plusieurs amendes de 135€ pour « rassemblement interdit sur la voie publique dans une circonscription territoriale où l’état d’urgence sanitaire est déclaré » sans qu’aucun contrôle de police n’ait eu lieu. Ils auraient été identifiés par les caméras de vidéosurveillance de la ville. La mairie a confirmé la saisine des enregistrements par la préfecture. Le samedi 12 juin, en réponse à une manifestation réunissant plusieurs centaines de personnes qui demandait des comptes à la mairie et à la préfecture, les autorités ont expliqué les identifications auraient été faites par les RG et que les caméras n’auraient servi qu’à les « confirmer ». La préfecture a déclaré : ” la vidéoprotection n’est qu’un support pour accréditer les destinataires du PV et non le contraire ». Pourtant les caméras ne sont pas censées être des outils d’identification, c’est en tout cas le discours qui avait été déployé pour faire accepter l’installation des caméras dans la ville depuis 2017 ( 48 caméras, dont trois “nomades”, c’est-à-dire déplaçables selon les envies de la municipalité) grâce auxquelles aujourd’hui le fichage des RG se transforme en sanction.

#1061 vu sur technopolice.fr

France, Mont de Marsan : par la magie de la reconnaissance préalable de culpabilité, un homme se retrouve condamné à 4 mois avec mandat de dépôt pour le vol de 3 euros 50 et d’une paire de lunettes

France, Mont de Marsan. Un homme de 54 ans condamné à de la prison ferme pour avoir fracturé deux voitures et volé une paire de lunette et 3 euros 50. Il a été reconnu sur les images de vidéosurveillance puis a accepté une condamnation sur reconnaissance préalable de culpabilité qui lui a valu quatre mois de prison ferme sans procès et une incarcération immédiate…

#1057 vu sur sudouest.fr

France, Paris : un quatrième fichier illégal de salariés au centre bus d’Asnières-Pleyel vient d’être révélé alors que la RATP voulait faire croire à des cas isolés pour les précédents

France, Paris. Un quatrième fichier illégal de salariés par la RATP sur le centre bus d’Asnières-Pleyel vient d’être révélé, embarrassant d’autant plus la direction qui voulait faire croire à des cas isolés. La RATP recensant notamment le nombre de jours de grève ou d’arrêts maladies ainsi que d’autres informations qui peuvent nuire à l’avancée de la carrière de ses salariés. La direction a d’abord suspendu le directeur du centre bus de Bords-de-Marne, premier à se faire épingler, puis des fichiers ont été révélés sur d’autres centres, au dépôt de bus d’Ivry-Lebrun puis à celui de Croix-Nivert-Point du Jour à Paris, montrant qu’il s’agissait bien d’une pratique courante. Pourtant, dans une note du 4 juin 2020 faisant suite à la fuite des fichiers de Bords-de-Marne, la RATP reconnaissait elle-même l’illégalité du fichier “au regard de la loi Informatique et Libertés et au règlement européen relatif à la protection des données (RGPD) ” : « Il va de soi que ce fichier est totalement contraire à la politique et aux règles de fonctionnement de la RATP ; il a été expressément retiré du processus de la commission de classement ». La RATP, qui a déjà été mise en demeure pour sa légèreté dans les mesures sanitaires prises dans les bus, se retrouve en mauvaise posture.

#1041 Source revolutionpermanente.fr

Argentine, Fontana. : des policiers agressent et torturent des membres de la communauté autochtone de Qom, la scène est filmée et fait scandale

Argentine, Fontana. Des scènes choquantes d’agents de police agressant des membres de la communauté autochtone de Qom dans la ville de Fontana, province du Chaco (nord du pays) sont diffusées sur les réseaux sociaux. Face au scandale, les autorités locales sont intervenues en suspendant six officiers et en les plaçant sous enquête. Des policiers ont fait irruption pendant la nuit dans une maison du quartier de Banderas Argentinas, près de la ville de Fontana, et ont frappé les habitants, ont tiré sur eux des balles en caoutchouc et ont commis des agressions sexuelles. Selon la presse, les policiers ont arrêté et transféré deux femmes et deux hommes, en plus d’attaquer une autre femme qui se trouvait sur les lieux. Les proches de ces personnes affirment qu’elles ont été ensuite blessées et torturées au poste de police où elles ont été transférées. Un témoin raconte : “au poste de police, ils ont été torturés avec des méthodes qui rappellent des temps très sombres: les policiers ont éteint la lumière, les ont battus, les ont aspergés d’alcool au cri de” putains d’Indiens “et après, ils ont fait des blagues en allumant une cigarette à proximité.”

#1053 vu sur batimes.com.ar

Colombie : alors que l’épidémie s’intensifie en Amérique latine, le confinement est prolongée jusqu’au 15 juillet, avec interdiction totale de sortie pour les plus de 70 ans

Colombie. Alors que l’épidémie s’intensifie en Amérique latine avec plus de 100 000 (dont plus de la moitié au Brésil), le confinement est prolongée jusqu’au 15 juillet, avec interdiction totale de sortie pour les plus de 70 ans. Les déplacements sont toujours limités sur le territoire national et réservé à certaines catégories de populations, les évènements publics et privés proscrits. En parallèle, la stigmatisation des malades du Covid-19 et du personnel soignant continue dans certaines régions, « au point que non seulement les personnes touchées préfèrent se cacher et souffrir en silence, mais que certaines communautés refusent aussi le dépistage » peut-on lire dans la presse où se multiplient les articles pour expliquer qu’être malade n’est pas honteux.

#1050 vu sur rfi.fr

Allemagne : le gouvernement reconfine 650 000 personnes en Rhénanie-du-Nord suite à 1600 tests positifs dans un abattoir

Allemagne. Le gouvernement reconfine 650.000 personnes dans deux grands arrondissements de Rhénanie-du-Nord, Gütersloh et Warendorf (entre Münster et Bielefeld) suite à l’explosion du nombre de contaminations dans un abattoir (près de 1600 salariés testés positifs). Beaucoup d’entre eux sont des travailleurs immigrés venus des pays de l’Est, ce qui alimente un racisme déjà présent par ailleurs. La politique de confinement ciblé est aussi toujours en cours, et des habitants se retrouvent enfermés en quarantaine dans plusieurs villes du pays parce que plusieurs personnes sont testées positives dans un immeuble par exemple, ce qui a causé à Göttingen conflits et affrontements avec les forces de l’ordre chargées de faire maintenir ces personnes dans leurs lieux de confinement, derrière des barrières qui les séparent du reste de la population.

#1048 Source plus.lesoir.be

Etats Unis, Fulton : une manifestation émeutière a eu lieu devant la prison de Fulton où Natalie White, accusée d’avoir incendié le restaurant Wend’ys où Rayshard Brooks a été tué par la police, venait d’être incarcérée

Etats Unis, Fulton (Atlanta). Une manifestation émeutière avec des incendies a eu lieu devant la prison de Fulton le lendemain de l’incarcération de Natalie White. Proche de Rayshard Brooks, elle est accusée d’avoir incendié le restaurant Wend’ys à proximité de l’endroit où il a été tué par la police. Elle avait été honteusement mise en cause comme “élément extérieur” ayant commis une provocation de nature à “délégitimer” le mouvement parce qu’elle est blanche… Le site Altscanner.com qui diffuse les enregistrement de la radio de la police d’Atlanta en live propose les enregistrements des radios de la police pendant la manifestation ici

#1068 vu sur decotidien.com

International : retour sur le mensonge des entreprises comme IBM, Google et Amazon qui déclarent arrêter la reconnaissance faciale pour son caractère discriminant, tout en développant la “vidéosurveillance automatisée”

International. Plusieurs entreprises ont annoncé arrêter (temporairement ou non) la reconnaissance faciale. D’abord IBM puis Google et Amazon qui affirme interdire l’utilisation par la police de son logiciel de reconnaissance faciale Rekognition pendant un an. Microsoft dit vouloir arrêter de vendre de tels services tant qu’il n’y aura pas de cadre législatif plus précis. Or, ces entreprises sont celles qui ont inventé et développé ces technologies. Ainsi IBM a fait la promotion de la reconnaissance faciale depuis au moins 2012, en fournissant à la ville d’Atlanta, aux États-Unis, un programme de police prédictive avec les photos des criminels à haut risque. Outre le fait d’acquérir une pureté morale très discutable en instrumentalisant l’antiracisme, il s’agirait aussi d’un moyen pour les entreprises de se retirer d’un marché concurrentiel où elles ne font pas office de leader, comme à Toulouse, où la mairie de J.-L. Moudenc a conclu un contrat avec IBM pour équiper une trentaine de caméras de VSA, sans succès apparent. A chaque fois, il s’agit par ailleurs de refuser certains usages, mal encadrés, ou discriminants, de ces technologies. La reconnaissance faciale, un épouvantail qui rend la VSA acceptable. Par ailleurs la reconnaissance faciale n’est qu’un des aspects des technologies de contrôle en cours de développement. En parallèle en effet sont développés des outils de « vidéosurveillance automatisée » (reconnaissance de tenues vestimentaires, de démarches, de comportements, etc.) qui sont discrètement installés dans les rues, les transports en commun, les écoles.

#1046 Source laquadrature.net

Honduras : une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville la plus touchée par l’épidémie, le petit pays est submergé par les morts

Honduras. Une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville du nord du pays la plus touchée par l’épidémie. Ce petit pays d’Amérique centrale est submergé par les morts. Les enterrements se font sous garde militaire. Quelques proches défient les soldats qui ont escorté le convoi funèbre dès la sortie de l’hôpital et ouvrent les cercueils scellés pour un dernier adieu au défunt. Le président du pays, lui-même hospitalisé la semaine dernière après avoir été testé positif, a reconnu que le système de santé est submergé par l’afflux de patients. Il considère que le pic de l’épidémie n’est pas atteint. Les chiffres officiels recensent 10.000 malades du coronavirus au Honduras, pays de 9 millions d’habitants, dont plus de 300 décédés. Cependant, “il faut multiplier ces chiffres par cinq, il y a 50.000 malades”, assure le secrétaire de l’Association des pompes funèbres. Dans le nord du pays où se trouve l’épicentre de l’épidémie, “ils enterrent la nuit entre dix et douze cadavres (entassés) dans des remorques”. “La morgue ne marche plus, les cadavres sont en état de décomposition, il va y avoir une large contamination”, avertit encore un responsable, qui a publié sur les réseaux sociaux une vidéo montrant 16 cadavres dans des sacs noirs, étendus sur des civières dans les couloirs.

#1036 vu sur information.tv5monde.com

France : l’assemblée a voté dans la nuit la proposition de loi controversée prévoyant des «mesures de sûreté» pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine

France. L’Assemblée nationale a voté dans la nuit la proposition de loi controversée prévoyant des «mesures de sûreté» pour les condamnés pour terrorisme, à l’issue de leur peine . L’autorité judiciaire pourra imposer durant cinq ou dix ans à ces personnes l’obligation de répondre aux convocations du juge d’application des peines, d’établir sa résidence en un lieu déterminé, des interdictions d’entrer en relation et de paraître dans certains lieux, et encore l’obligation de pointage ainsi que, sous réserve de l’accord de la personne, le port du bracelet électronique. Les socialistes et le front de gauche se sont abstenus. Une grande partie des députés qui ont voté pour trouvent le texte très insuffisant et ont cherché à prolonger et durcir ces mesures, agitant la sortie de prison prochaine d’islamistes radicaux arrêtés ces dernières années.

#1033 vu sur lefigaro.fr

Etats Unis, New York : l’administration Trump prend en charge au niveau fédéral la répression des manifestants et trois d’entre eux, Colinford Mattis, Urooj Rahman et Samantha Shader, risquent la prison à vie

Etats Unis, New York. L’administration Trump prend en charge au niveau fédéral la répression des manifestants : trois d’entre eux, Colinford Mattis, Urooj Rahman et Samantha Shader risquent la prison à vie pour leur participation aux émeutes. Ces trois personnes ont été arrêtées fin mai lors des manifestations qui ont éclaté à travers le pays. Les deux premiers ont été arrêtés pour avoir prétendument lancé un cocktail Molotov par la fenêtre d’une voiture NYPD déjà cassée et abandonnée dans la nuit du 29 mai, alors que les manifestations faisaient rage dans tout New York et en particulier dans le quartier de Fort Greene. Samantha Shader, qui a une longue histoire de rencontres et de résistance aux forces de l’ordre, a été arrêtée séparément la même nuit, également pour avoir prétendument lancé un cocktail Molotov. Celui-ci, qui ne s’est pas enflammé, visait une voiture avec des officier. Tous les trois sont toujours en prison sans caution et risquent la perpétuité avec un minimum obligatoire de 45 ans, pour divers délits fédéraux, y compris utilisation d’explosifs, incendie criminel, utilisation d’explosifs pour commettre un crime, complot d’incendie criminel, utilisation d’un appareil destructeur, troubles civils et fabrication ou possession d’un appareil destructeur. Le gouvernement fédéral, en se saisissant de ces cas au lieu de les laisser à l’Etat de New York, et en refusant toute possibilité de caution, cherche à intimider les manifestants les plus récalcitrants en créant des exemples. Ils ont besoin de toute notre solidarité.

#1032 vu sur leftvoice.org

France, Nantes : plusieurs centaines de personnes ont manifesté en hommage à Steve Maia Caniço, noyé l’an dernier suite à une intervention policière, des incidents et affrontements avec la police ont eu lieu

France, Nantes. Une manifestation a eu lieu en hommage à Steve Maia Caniço mort noyé suite à une intervention de la police lors de la fête de la musique il y a un an, et plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues en suivant un camion diffusant de la musique techno. La mairie avait interdit l’organisation d’un concert et la manifestation était interdite aussi par la préfecture. Les forces de l’ordre ont repoussé les participants à plusieurs reprises, que ce soit en centre-ville puis sur l’île de Nantes. La situation, parfois tendue avec des affrontements, des dégradations diverses et des feux de poubelles, a duré jusqu’à minuit environ. Quinze personnes ont été interpellées d’après la police nationale.

#1031 vu sur fr.news.yahoo.com

Suède : les enfants doivent continuer de se rendre dans les écoles, quel que soit leur état de santé avec la menace de sanctions par les services sociaux si les parents gardent leurs enfants chez eux

Suède. Les enfants suédois doivent continuer de se rendre dans les écoles, quel que soit leur état de santé et le gouvernement menace de contacter les services sociaux si les parents gardent leurs enfants chez eux par crainte de la contagion. La Suède a gardé les écoles ouvertes aux enfants de moins de 15 ans, dans le cadre de sa politique visant à éviter un verrouillage généralisé pendant la pandémie de coronavirus, mais beaucoup de parents ont cessé de mettre leurs enfants à l’école face à cette gestion de la pandémie qui invite les élèves à aller à l’école dans presque toutes les circonstances, y compris ceux qui ont des pathologies qui peuvent les rendre plus à risque d’attraper COVID-19. Certains parents qui refusent cette scolarisation forcée en période d’épidémie et se retrouvent en conflit avec les autorités craignent que de se faire retirer la garde de leurs enfants. Une partie des enseignants sont inquiets de cette obligation scolaires et soutiennent les parents qui la refusent.

#1024 vu sur businessinsider.fr

Pays Bas : la police réprime une manifestation contre le confinement avec des canons à eau, et des charges de policiers à cheval.

Pays Bas. La police réprime une manifestation de plusieurs centaines de personnes, protestant contre le confinement, avec des canons à eau, et des charges de policiers à cheval. Les autorités avaient initialement interdit la manifestation avant d’autoriser un rassemblement limité dans le temps. Les Pays-Bas ont adopté jusqu’ici un confinement intelligent moins strict que d’autres pays européens, les restaurants, cinémas, cafés, musées et terrasses ont été autorisés à ouvrir le 1er juin, mais en respectant une distance réglementaire de 1m50 entre les clients, dont le nombre est limité à 30 par établissement. Les Pays-Bas ont enregistré 49 593 cas et 6 090 décès.

#1023 vu sur francais.rt

Etats Unis : le FBI surveille de près les réseaux sociaux pour réprimer les manifestations émeutières en cours. Récit d’une filature 2.0 grâce à Instagram, linkedIn et divers sites de vente en ligne

Etats Unis. Le FBI surveille de près les réseaux sociaux pour réprimer les manifestations émeutières en cours. Les messages sont traités et repérés dès lors que des positions en faveur de la mobilisation sont énoncées. Ces éléments servent aussi à cibler des arrestations. Les informations récoltées sur des réseaux comme Instagram et LinkedIn et à partir de sites de commerce en ligne ont servi pour arrêter une manifestante accusée d’être à l’origine de l’incendie de deux véhicules de police. Les informations utiles à la répression sont donc extraites de documents librement accessibles et apparemment anodins mais dont le recoupement et la lecture policière amène à des incriminations et des arrestations. Les personnes se retrouvent facilement identifiées à partir de la reconnaissance faciale sur diverses photos qui permettent de reconstituer leur parcours pendant une manifestation et de les identifier. En l’occurrence l’identification de cette jeune femme commence par une image prise d’hélicoptère sur laquelle la police à remarqué une femme portant un bandana en train de jeter un débris enflammé à travers la vitre brisée d’une voiture de police. Puis la police remonte la piste en recherchant des vidéos publiées sur Viméo ou Instagram ayant capturé la scène sur lesquelles ils repèrent la présence d’un tatouage sur l’avant-bras. Ils arrivent ensuite à identifier un tee-shirt avec l’inscription : « Gardez les migrants. Déportez les racistes » et enquêtent à partir de ce vêtement qui est disponible sur une boutique en ligne ouverte sur le site Etsy. Une personne avait laissé un commentaire sous cet article avec un pseudonyme qui a conduit la police jusqu’à un autre profil sur le site de vente en ligne « poshmark » contenant une partie du véritable prénom de la jeune femme. Grâce à ce prénom composé peu courant, ils ont fait une recherche sur LinkedIn où ils ont réussi à trouver le profil d’une personne portant ce prénom et travaillant dans un cabinet de massage de Philadelphie. Le site internet du cabinet contenant des vidéos montre une personne portant un tatouage apparemment identique à celui identifié sur les premiers clichés. Un numéro de téléphone et une adresse étaient associés au profil, et d’après les informations recueillies auprès de la boutique en ligne d’Etsy, suite à une assignation, un t-shirt identique à celui porté par la manifestante avait récemment été livré à la même adresse. Voilà comment une succession de recherches dont la plupart concernent des informations anodines et publiques a conduit à cette arrestation.

#1020 vu sur presse-citron.net

International : les attaques en ligne des fans de K-pop contre une application de délation de la police américaine et Donald Trump sont aussi amusantes qu’efficaces…

International. La guerre online menée par la communautée des fans de K-pop (Pop koréenne) est aussi amusante qu’efficace. Nous somme le 31 mai, dans la première semaine des révoltes liées à la mort de George Floyd et le Dallas Police Department lance un appel sur twitter pour que les bons citoyens filment et balancent toutes les activitées criminelles observée pendant les émeutes à travers un application de citoyen-keufs “I-watch Dallas”. Heureusement le tweet arrive vite aux oreilles de membres de la communautée virtuelle mondiale de K-pop qui lance à son tour un appel à spammer (innonder virtuellement) l’application de vidéos de pop-koréenne. Dans la même journée, la police de Dallas annonce que le service est désormais temporairement “indisponible”. C’est ensuite aux hashtags racistes et pro-flics que s’en prend la communautée, noyant les fils de suprémacistes blancs de vidéos ou les normes de genres sont quelques peu.. chamboulées. La deuxième victoire en date est le grand meeting de Trump à Tulsa, Oklahoma. Les fans ont réservé des milliers de tickets (gratuit mais sur reservation) sans aucune intention de s’y présenter. Le stade affiche de nombreuses tribunes vides tandisque que les supporter de trump on peiné à remplir la fosse.

#1016 vu sur insider.com

Suisse : l’application de traçage SwissCovid sera disponible le 25 juin sur Apple Store et Google Play Store.

Suisse. L’application de traçage SwissCovid sera disponible le 25 juin sur Apple Store et Google Play Store. Destinée à retracer les chaînes de transmission du coronavirus, l’application fonctionne grâce à la technologie bluetooth. Les utilisateurs qui auront été en contact avec une personne infectée seront avertis. Le téléchargement de cette application est sensé rester facultatif. La Suisse et le Liechtenstein comptent désormais 31’292 cas confirmés en laboratoire. Au total, 507’736 tests ont été effectués, dont 7% étaient positifs.

#1030 vu sur rts.ch

Allemagne, Göttingen : 700 personnes enfermées en quarantaine dans un bloc de logements très insalubres, ont détruit les grillages qui les enferment et se sont affrontés avec la police

Allemagne, Göttingen. Des habitants d’un bloc de logements très insalubres connu sous le nom de “Groner Landstrasse” mis en quarantaine attaquent la police. Environ 120 personnes seraient infectées dans cet ensemble de logement, ce qui a justifié la mise en quarantaine des 700 personnes qui y résident. Pour protester contre leur enfermement, les habitants ont jeté des pierres, des pneus et un ordinateur, avant d’être refoulés avec des gaz lacrymogènes et de s’affronter avec les forces de police, la situation faisant plusieurs blessés. Plusieurs habitants ont ensuite tenté de briser la clôture qui avait été érigée par les autorités de la ville. Des tirs de pistolet sont également partis de l’intérieur des bâtiments. La quarantaine a été prolongée jusqu’au 25 juin.

#1021 vu sur dw.com

Allemagne, Stuttgart : nuit d’émeutes dans le centre-ville, plusieurs policiers ont été blessés, des centaines de personnes se sont affronté avec la police par petits groupes et ont pillé les magasins

Allemagne, Stuttgart. Une nuit d’émeutes et de pillages a eu lieu dans le centre-ville. Plusieurs policiers ont été blessés alors que des centaines de personnes se sont affronté avec la police par petits groupes et ont pillé les magasins. “La situation est complètement hors de contrôle”, a déclaré la police autour de minuit, etdes renforts de police ont été appelés pour obtenir un retour au calme vers 3 heures du matin. Peu de choses filtrent dans la presse à ce stade sur ce qui a conduit à cet épisode émeutier. Le week-end dernier, la police de Stuttgart a également été attaquée par des groupes de jeunes hommes, mais à plus petite échelle.

#1013 vu sur les réseaux et presse bourgeoise

Colombie, Chinu : des systèmes de piloris pour punir ceux et celles qui ne respectaient pas le confinement.

Colombie, Chinu. Les autorités colombiennes auraient mis en place des systèmes de piloris pour les gens qui ne respectaient pas le confinement. Les contrevenant se voyaient enfermer la jambe dans un système en bois afin de les punir publiquement. Le système serait aussi utilisé pour certains “délits” tel que l’adultère

#01003 vu sur wikipedia

Etats Unis, Oakland : des milliers de travailleurs ont bloqué l’activité du port d’Oakland pour protester contre la violence et le racisme de la police aux États-Unis

Etats Unis, Oakland. Des milliers de travailleurs ont bloqué l’activité du port d’Oakland pour protester contre la violence et le racisme de la police aux États-Unis. Cette manifestation appelée par un syndicat, a coïncidé avec des manifestations dans 28 autres ports maritimes de Californie, de l’Oregon et de Washington. La date choisie est celle de la commémoration de la fin de l’esclavage aux États-Unis. Le 9 juin, les 29 ports de la côte ouest avaient déjà cessé le travail pendant 8 minutes et 46 secondes – la durée pendant laquelle un policier du Minnesota s’est agenouillé sur le cou de George Floyd .

#1010 vu sur www.sfchronicle.com

France, Paris : une nouvelle manifestation de policiers a eu lieu place d’Italie, plusieurs dizaines de Gilets Jaunes sont intervenus et le rassemblement a alors cessé immédiatement

France, Paris. Une nouvelle manifestation de policiers a eu lieu place d’Italie. Plusieurs dizaines de véhicules – fourgons, voitures banalisée – ont stationné sur la chaussée, gyrophares allumés. Des tensions ont eu lieu lorsque plusieurs dizaines de Gilets Jaunes sont intervenus. Les policiers ont alors cessé immédiatement le rassemblement. Des manifestations semblables ont eu lieu ces derniers jours dans plusieurs endroits à Paris, notamment au Trocadéro, sur l’avenue des Champs-Élysées, place de la République, ou encore dans le quartier de La Défense. C’est suite à ces mobilisations que la police a pu maintenir son “droit d’étrangler” pour interpeller…

#1008 vu sur www.lefigaro.fr

Etats Unis, New York : un rapport qui n’a jamais été publié montre que la police de la ville aurait tué deux fois plus de personnes que le décompte officiel

Etats Unis, New York. Un rapport qui n’a jamais été publié montre que la police aurait tué deux fois plus de personnes que le décompte officiel. Une ancienne commissaire à la santé de New York signale qu’au cours de son mandat en 2015 le service de santé de la ville avait commencé à effectuer un examen interne des rapports sur les décès impliquant des policiers. Les conclusions établies en 2017, étaient frappantes : bien que moins de personnes par habitant meurent aux mains de la police à New York que dans presque n’importe quel autre endroit aux États-Unis, la ville sous-déclarait considérablement les décès. L’examen révélait que le nombre de décès aux mains de la police était cinq fois plus élevée pour les afro-américains. 105 personnes auraient été tuées par la police ou des activités policières au cours de la période de 2010 à 2015, soit plus du double des 46 que l’agence avait signalées publiquement pour ces années. Parmi les décès non signalés, 13 étaient des passants touchés par des balles de la police ou des piétons tués par des accidents de voiture pendant des interventions policières. A son départ, ce rapport a été enterré et la police newyorkaise a continué à publier ses propres statistiques mensongères.

#1006 vu sur www.nytimes.com

France : le conseil constitutionnel annule la disposition de la “loi contre la haine en ligne” qui visait à censurer immédiatement tout contenu “à caractère terroriste”

France. Le conseil constitutionnel vient de déclarer la quasi-intégralité de la “loi de lutte contre la haine en ligne” contraire à la Constitution. Le principe d’une censure sans juge des contenus considérés comme “à caractère terroriste” dans un délai imposé d’une heure pour la police ou de vingt-quatre heures pour les plate-formes elles-mêmes est refusé. La décision peut être comprise ainsi : seuls les contenus “manifestement illicites” peuvent être retirés sans passer par un juge et reconnaître qu’un contenu est manifestement illicite demande un minimum d’analyse, impossible en si peu de temps. Le gouvernement voulait imposer à l’ensemble de l’Internet le modèle de censure algorithmique de Facebook. Il s’agissait aussi de faire « adopter à l’avance » en France le règlement européen contre la propagande terroriste actuellement en discussion qui prévoit lui aussi une censure sans juge en une heure mais suscite de nombreuses oppositions.

#0990 Source laquadrature.net

Chine : la police recueille actuellement des échantillons de sang d’hommes dans tout le pays pour construire une carte génétique de 700 millions de personnes de sexe masculin parce que “les hommes commettent plus de crimes que les femmes”

Chine. La police recueille des échantillons de sang d’hommes et de garçons de tout le pays pour construire une carte génétique de ses quelque 700 millions d’hommes, donnant aux autorités un nouvel outil puissant pour leur nouvel état de surveillance de haute technologie. Même les enfants sont obligés de donner des échantillons de sang pour construire une base de données génétiques qui s’ajoutera aux capacités de surveillance croissantes de Pékin. La collecte concerne des ADN masculin car les statistiques montrent que les hommes commettent plus de crimes que les femmes (sic). La Chine détient déjà la plus grande quantité de matériel génétique au monde, totalisant 80 millions de profils, selon les médias d’État. Les autorités ont pour objectif de prélever des échantillons d’ADN de 35 à 70 millions d’hommes et de garçons, soit environ 5 à 10% de la population masculine chinoise. Ils n’ont pas besoin d’échantillonner tous les hommes, car l’échantillon d’ADN d’une personne peut révéler l’identité génétique des parents masculins. Les collectes antérieures d’ADN étaient un peu plus ciblées, soit autour de certains types de personnes suspects pour un crime ou délit en particulier, soit sur des groupes identifiés comme “potentiellement criminels” comme les travailleurs migrants dans certains quartiers. La police a également recueilli l’ADN de groupes ethniques minoritaires comme les Ouïghours afin de resserrer le contrôle sur ces groupes spécifiques.

#1011 nytimes.com

France, La Rochelle : une jeune femme est arrêtée à son domicile pour des dizaines de tags, prétendument identifiée par une comparaison entre des images de la caméra d’une banque et des images de manifestations montrant des vêtements semblables…

France, La Rochelle. Une jeune femme est arrêtée à son domicile pour des dizaines de tags faits dans des rues sans caméras. Elle aurait été identifiée par une comparaison entre des images filmées par la caméra d’une banque cette nuit-là et des images de manifestations qui montreraient les mêmes chaussures et le même manteau… Selon la presse, elle se retrouve accusée d’une soixante tags comme “Brûlez les banques”, “un flic, une balle”, “à bas le capitalisme”, “la propriété, c’est du vol”, “les élus ne pensent qu’à eux-mêmes”, “stop féminicides” qui ont décoré la ville et sa mairie le 8 mai.

#1042 Source sudouest.fr

France : les expulsions de campement de “gens du voyage” reprennent en force avec la fin du confinement

France, Guidel et Locmiquélic (Morbihan). Les gendarmes mobiles expulsent un campement de “gens du voyage”. Partout en France, la fin du confinement marque le retour en force de ces expulsions, souvent appuyées par les riverains. Une constante : des territoires qui ne respectent pas les schémas d’accueil, des aires insalubres, des abus dans les périodes de fermetures administratives.

#0997 Source ouest-france.fr

Etats Unis : le « Distance Assistant » d’Amazon utilise désormais l’intelligence artificielle et le “machine learning” afin de faire respecter les règles de distanciation sociale entre ses employés.

Etats Unis. Amazon utilise désormais l’intelligence artificielle et le “machine learning” afin de faire respecter les règles de distanciation sociale entre ses employés. Dans une partie de ses entrepôts, le géant du commerce en ligne a en effet déployé un « Distance Assistant » capable de repérer si deux individus respectent bien les gestes barrière contre le Covid-19. Ce dispositif propriétaire est composé d’un moniteur de 50 pouces, d’une caméra de surveillance et de nombreux capteurs de profondeur et de distance. Placé dans un endroit de passage, il suit les déplacements des employés Amazon et affiche en temps réel sur l’écran des informations concernant la distance qui les sépare. Chaque employé repérée par les capteurs est mis en évidence par un cercle de couleur en réalité augmentée. Si le cercle s’affiche en vert, les salariés ont bien respecté les mesures de distanciation contre le Covid-19: ils se trouvent donc à une distance supérieure à 1,80 m l’un de l’autre. Si les employés sont trop proches, ils seront représentés dans un cercle rouge. Amazon s’est aussi engagé à partager le code de son intelligence artificielle en open source afin que « n’importe qui puisse créer leur propre Distant Assistant ».

#0994 Source phonandroid.com

France : le rapport “Identités numériques, clés de voûte de la citoyenneté numérique” prévoit une Carte Nationale d’Identité électronique (CNIe) dès 2021 avec une reconnaissance faciale via l’application Alicem

France. Le gouvernement prévoit une Carte Nationale d’Identité électronique (CNIe) dès 2021. Le programme s’appuie sur la reconnaissance faciale via l’application Alicem. Le rapport du Conseil national du numérique (CNnum) intitulé « Identités numériques, clés de voûte de la citoyenneté numérique » prévoit d’établir l’accès aux services de l’administration en ligne au travers de cette carte d’identité numérique. L’application Alicem est en phase de test sur FranceConnect depuis juin 2019. Elle impose à son utilisateur de passer par une étape de reconnaissance faciale pour prouver qu’il est le titulaire légitime du titre d’identité et à partir de là, sert à attester l’identité. Son expérimentation a été suspendue car elle n’offre pas d’alternative à la reconnaissance facile pour l’activation des comptes utilisateurs. Elle est relancée avec ce projet de carte d’identité numérique.

#0992 Source intelligence-artificielle.developpez.com

Indonésie, Balikpapan : alors que le slogan “Papouan lives matter” se répand dans l’archipel, plusieurs militants papous ont été condamnés à de lourdes peines de prison pour trahison suite aux manifestations antiracistes en Papouasie l’an dernier.

Indonésie, Balikpapan. Alors que le slogan “Papouan lives matter” se répand dans l’archipel, sept militants papous ont été condamnés mercredi à de lourdes peines de prison pour trahison en liaison avec une vague de manifestations antiracistes qui avaient secoué la Papouasie, la province la plus à l’est de l’archipel d’Asie du Sud-Est, l’an dernier. Des manifestations et des émeutes avaient alors éclaté en Papouasie et d’autres régions d’Indonésie pendant plusieurs semaines, faisant des dizaines de morts, après l’arrestation d’étudiants papous et en réaction à des injures racistes proférées à leur encontre à Surabaya, la deuxième ville du pays.Trois militants indépendantistes ont été condamnés à 11 mois de prison ferme, et quatre étudiants jugés à leurs côtés ont écopé de 10 mois de prison. La sentence a été prononcée par visioconférence pour cause de pandémie. Jakarta a eu recours de façon croissante aux accusations de trahison contre les voix discordantes. Une cinquantaine de militants papous ont été accusés de trahison après les manifestations de l’an dernier. Des militants ont organisé des manifestations cette semaine pour dénoncer le racisme contre les Papous.

#0999 Source tahiti-infos.com

International : la Chine, l’Iran et la Corée du Sud reconfinent des zones de leur territoire face à une résurgence de cas de Covid19

International. La Chine, l’Iran et la Corée du Sud reconfinent des zones de leur territoire face à une résurgence de cas de Covid19. Pour la Chine, 21 quartiers de Pékin sont à nouveaux confinés suite à la découverte de 100 nouveaux cas et des tests à grande échelle sont organisés. Pour le reste de la ville, l’accès de tous les quartiers résidentiels va être de nouveau soumis à une prise de température et interdit aux non-résidents. Certains pays comme les Etats-Unis, le Pakistan, certains Etats d’Amérique du Sud ou encore l’Inde ne voient toujours pas refluer la première vague de contaminations.

#0961 vu sur www.francetvinfo.fr

France : les policiers ont finalement le droit d’étrangler “avec mesure et discernement”…

France. Les policiers peuvent finalement continuer à étrangler pour interpeller. Une note du directeur de la police nationale annonce que la clé d’étranglement pourra continuer à être utilisée par les forces de l’ordre “avec mesure et discernement”, le temps qu’un groupe de travail sur cette technique d’interpellation controversée soit mis en place et qu’il rende ses conclusions en septembre. Ces derniers jours les syndicats de policiers avaient protesté contre l’annonce de l’interdiction de cette technique mortelle et le ministère de l’intérieur avait affirmé maintenir sa décision. L’entourage du ministre de l’Intérieur dément tout “rétropédalage”, et assure que ce qui a été supprimé, c’est uniquement l’enseignement de cette méthode en école de police.

#0960 vu sur www.bfmtv.com

Etats Unis : suite après le meurtre de Georges Floyd, le maire de New York annonce que les images filmées par les caméras individuelles des policiers devront être rendues publiques, mais la NYPD pourra faire des montages…

Etats Unis, New York. Suite à la mobilisation contre le racisme et la police après le meurtre de Georges Floyd, le maire de New York annonce que, dans certains cas, la police de la ville sera tenue de rendre accessibles en ligne dans les 30 jours suivant un événement les images de la caméra corporelle portée par les policiers en intervention. Cette annonce ne s’applique qu’aux images recueillies dans trois circonstances: si un policier décharge son arme à feu, décharge son Taser, ou si l’interpellation entraîne la mort ou “des lésions corporelles graves”. Cependant le NYPD conservera la possibilité de monter les images. Il faut savoir par ailleurs que ces caméras sont bien souvent éteintes lorsque les policiers se préparent à des interventions violentes. Le port de ces caméras a été imposé en 2014 et ce n’est qu’en 2019 que les policiers du NYPD en ont été équipés. Jusqu’à aujourd’hui, la police avait 30 jours pour envisager de publier ces images mais n’était pas tenue de le faire.

#0977 vu sur gothamist.com

Etats Unis, Seattle : un vote du conseil municipal interdit que la police municipale utilise les étranglements et les armes de contrôle des foules comme les gaz lacrymogènes

Etats Unis, Seattle. Un vote du conseil municipal interdit à la police les étranglements et les armes de contrôle des foules comme les gaz lacrymogènes ainsi que la couverture des numéros de badge des officiers avec des bandeaux de deuil. Ces mesures concernent la police municipale et vont dans le sens de certaines revendications d’une partie des manifestants. Un des arguments avancé pour ces interdictions a été qu’il était à craindre que les gaz lacrymogènes ne puissent augmenter la propagation du COVID-19. Leur usage avait déjà été suspendu pour 3 semaines le 5 juin. En vertu de l’interdiction désormais votée sur les armes de foule, aucun service de la police municipale de Seattle ne peut posséder, acheter, louer, stocker ou utiliser des «projectiles à impact cinétique, des irritants chimiques, des armes acoustiques, des armes à énergie dirigée, des canons à eau, des dispositifs de désorientation, des canons à ultrasons ou tout autre périphérique » à usage similaire.

#0993 Source seattletimes.com

France : contrairement à ce qui avait été annoncé aux professionnels de santé, la base de données créée à partir des fichiers santé SIDEP et AMELI-PRO pourrait perdurer au-delà de l’état d’urgence sanitaire

France. La base de données créée à partir des fichiers santé SIDEP et AMELI-PRO, à laquelle contribuent plusieurs professionnels de la santé dont les médecins, pourrait perdurer au-delà de l’état d’urgence sanitaire, contrairement à ce qu’annonçait au début le gouvernement aux professionnels de la santé pour les mobiliser. L’ordre des médecins exprime publiquement son inquiétude et demande au gouvernement de revenir sur l’accord de base (la limitation de la base de données à l’état d’urgence sanitaire finissant le 10 juillet).

#0970 vu sur www.conseil-national.medecin.fr

Italie, Bologne : trois gardiens de prison sont accusés d’avoir torturé un détenu

Italie, Bologne. Trois gardiens de prison sont accusés d’avoir torturé un détenu dans sa cellule. Les faits remontent au 30 septembre et le détenu a depuis été transféré à Reggio Emilia. Deux matons sont également accusés de contrefaçon et de calomnie, pour des rapports sur l’affaire et une infirmière de la prison a également été accusée de fausses allégations.

#0968 vu sur www.ansa.it

Liban : des banques et des commerces ont été attaqués et pillés au cours de manifestations émeutières qui se poursuivent depuis plusieurs jours

Liban. Le soulèvement entamé le 17 octobre a repris depuis la fin du confinement avec plus de vigueur encore. Tout le week-end, les affrontements ont été violents entre manifestants et forces de l’ordre alors que la population a de plus en plus de mal à se nourrir. À Tripoli, la révolution qui avait commencé en chansons se poursuit désormais à coups de cocktails Molotov et de balles en caoutchouc. À Beyrouth aussi, des dizaines de personnes ont défilé pacifiquement dans le centre-ville, reprenant les slogans du mouvement déclenché le 17 octobre 2019 contre une classe dirigeante presque inchangée depuis des décennies, avant que des centaines de jeunes hommes arrivés sur des scooters ne se mettent à jeter pierres et panneaux de signalisation sur les forces de l’ordre. Des banques et des commerces ont été attaqués et pillés au cours de manifestations émeutières qui se poursuivent depuis plusieurs jours. L’armée libanaise a annoncé lundi avoir arrêté 36 personnes pour des actes de vandalisme.

#0962 vu sur AFP, réseaux sociaux

Arménie, Erevan : près de 500 manifestants ont bravé les interdictions pour manifester alors que l’état d’urgence a été prolongé jusqu’au 13 juillet, 100 d’entre eux ont été arrêtés suite à des échauffourées

Arménie, Erevan. Alors que l’état d’urgence a été prolongé dans le pays jusqu’au 13 juillet en raison d’une forte recrudescence de cas de Covid-19 depuis la fin mai, près de 500 manifestants ont bravé les interdictions à Erevan, la capitale. Une centaine de personnes ont été arrêtées lors d’échauffourées musclées avec la police. C’est la première fois depuis la révolution de velours de 2018 que le premier ministre Nikol Pachinian, arrivé au pouvoir grâce au soutien de la rue, fait face à des manifestations et des appels à la démission.

#0959 vu sur www.courrierinternational.com

France, Lyon : une enquête a été ouverte après l’agression dans la nuit de samedi à dimanche d’un policier, blessé à la cheville « en raison de ses fonctions », a-t-on appris auprès du parquet de Lyon

France, Lyon. Une enquête a été ouverte après l’agression dans la nuit de samedi à dimanche d’un policier, blessé à la cheville « en raison de ses fonctions », a-t-on appris auprès du parquet de Lyon. Le policier n’était pas en service et rentrait chez lui lorsqu’une voiture s’est arrêtée devant lui et sa compagne, l’un des deux occupants l’insultant et le traitant de « sale flic ». Des jeunes du quartier se seraient alors joints à la scène en agressant et frappant le couple. Le fonctionnaire de police doit être opéré lundi de la cheville, précise encore le parquet. À ce stade, aucun détail n’était disponible sur le mobile de l’agression ni sur la question de savoir si la victime connaissait ses agresseurs.

#0956 vu sur ouest-france.fr

Brésil, Sao Paulo : plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre le racisme, le fascisme et la politique du président, Bolsonaro. C’est la troisième manifestation consécutive de ce type

Brésil, Sao Paulo. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre le racisme, le fascisme et la politique de Bolsonaro. C’est la troisième manifestation consécutive de ce type. Des organisations soulignent à quel point les plus pauvres sont les plus durement touchés par le Covid19 dont une grande partie appartiennent à la communauté noire. La manifestation s’est déroulée sans incidents.

#0955 vu sur brasildefato.com.br

France : le conseil d’Etat oblige à autoriser les manifestation de plus de 10 personnes mais les dispositions concernant la “liberté de manifester” évoluent fondamentalement puisqu’il valide que tout rassemblement doit être soumis à autorisation

France. Les dispositions concernant la “liberté de manifester” évoluent fondamentalement : le conseil d’Etat oblige à autoriser les manifestation de plus de 10 personnes, mais valide que tout rassemblement doit être soumis à autorisation, ce qui n’était pas le cas précédemment. Quelques précisions. Le conseil d’Etat rétablit donc la “liberté de manifester” qui n’avait pas été rétablie par le décret du 11 mai sur le déconfinement qui maintenait une interdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes. Les décrets du 20 puis du 31 mai avaient confirmé cette interdiction. Dans les faits, la répression des rassemblement est soumis à l’arbitraire préfectoral et policier, avec des distributions d’amendes de 135 euros dont certaines ont été contestées avec succès, comme ces amendes infligées aux 20 personnes qui attendent la libération d’un manifestant en discutant avec son avocat devant le tribunal de Paris . Le 26 mai dernier, la Ligue des droits de l’homme a saisi le juge des référés du Conseil d’État pour obtenir la suspension de l’interdiction générale et absolue de manifester, suivie l e 3 juin par la CGT, la FSU, Solidaires, le syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France. Alors que la loi l’oblige à statuer en 48h lorsqu’il est saisi par la voie d’un référé-liberté, il prendra 17 jours pour rendre sa décision. Il statue juste après la grande manifestation contre les violences policières, et affirme que l’interdiction des rassemblements mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes sur l’ensemble du territoire de la République porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’expression et de communication – dont la liberté de manifester ou de se réunir est une des formes d’exercice. En revanche, l’arrêt n’a pas remis en cause l’interdiction, jusqu’au 31 août 2020, de tout événement réunissant plus de 5 000 personnes prévu à l’article 3, V, du décret du 31 mai 2020. Le gouvernement publie donc un nouveau décret qui ne rétablit pas complètement la liberté de manifester. Pour bien comprendre, il faut savoir qu’en France, contrairement à une idée reçue – régulièrement répétée par les plus hautes autorités de la République –, il n’y a pas de « manifestations autorisées » : il n’y a qu’une liberté de manifester et des manifestations interdites, ce qui est très différent. C’est à dire qu’une fois une manifestation annoncée publiquement (pas forcément déclarée à la préfecture), le préfet peut décider de l’interdire, et s’il ne le fait pas, la manifestation peut avoir lieu (sans être particulièrement “autorisée”). Or, le décret paru au Journal officiel de ce matin modifie ce point : désormais, « les cortèges, défilés et rassemblement de personnes, et, d’une façon générale, toutes les manifestations sur la voie publique […] sont autorisés par le préfet de département si les conditions de leur organisation sont propres à garantir le respect [des « mesures barrières ». On passe donc d’un régime de déclaration des manifestations à un régime d’autorisation. C’est une très vieille revendication de la préfecture de police de soumettre à autorisation préalable toute manifestation. Jusqu’à présent, aucun gouvernement n’avait osé y donner suite, pas même en période d’état d’urgence « non sanitaire ».

#1017 vu sur academia.hypotheses.org

Grèce, Athènes : un communiqué signé “Ομάδα εκδίκησης George Floyd” (groupe de vengeance Georges Floyd) revendique l’attaque au cocktails molotv du commissariat de Nea Ionia le 3 juin

Grèce, Athènes. Un communiqué signé “Ομάδα εκδίκησης George Floyd” (groupe de vengeance Georges Floyd) et revendiquant l’attaque au cocktails molotv du commissariat de Nea Ionia le 3 juin dernier est à lire ici. Assorti dune video, il met cette attaque en lien avec l’intensification du contrôle et de la répression pendant le confinement ainsi qu’avec les émeutes aux Etats Unis suite au décès de Georges Floyd tué par la police.

#0943 Source athens.indymedia.org

Australie : des milliers de manifestants ont défilé contre le racisme samedi dans plusieurs villes et le slogan “Black lives matter” est repris pour défendre les populations autochtones aborigènes

Australie. Des milliers de manifestants ont défilé contre le racisme samedi dans plusieurs villes. La plus importante manifestation a rassemblé, à Perth, la grande ville de l’Ouest du pays, plusieurs milliers de personnes brandissant des drapeaux aborigènes et des pancartes proclamant “Black Lives Matter”. Le mouvement a eu un écho particulier en Australie où il représente toutes les formes de discriminations et est repris pour celles qui concernent les Aborigènes qui sont, par exemple, surreprésenté au sein de la population carcérale. 400 d’entre eux sont morts en détention lors des 30 dernières années, sans que cela n’entraîne de poursuites, malgré de nombreuses enquêtes et avec, parfois, des preuves évidentes de mauvais traitements. Des manifestations pour les droits des Aborigènes d’Australie ont également eu lieu à Darwin, principale ville du Territoire du Nord et dans des villes de l’Etat du Queensland voisin (Nord-Est), deux régions du pays abritant de nombreuses communautés aborigènes.

#0966 vu sur www.challenges.fr

Etats Unis, New York : les procureurs de la ville ont déposé plusieurs actes d’accusation contre trois manifestants accusés d’avoir jeté des cocktails Molotov sur des voitures de police lors de manifestations antiracistes à New York

Etats Unis, New York. Les procureurs de la ville ont déposé plusieurs actes d’accusation contre trois manifestants accusés d’avoir jeté des cocktails Molotov sur des voitures de police lors de manifestations antiracistes à New York. Ces accusations pourraient entraîner des condamnations à perpétuité. Les trois hommes font face à sept accusations d’incendie criminel, possession et utilisation d’explosifs et d’engins destructeurs, et désordre public pour avoir lancé des engins explosifs sur des voitures de police lors de deux incidents distincts à la fin du mois de mai. Tous les trois sont en détention sans caution, bien que leurs avocats aient fait appel de cette décision.

#0958 vu sur news.yahoo.fr

France, Le Mans : malgré l’interdiction de manifestation, 500 personnes manifestent devant la Préfecture contre la police et le racisme mais aussi pour la régularisation de tous les sans papiers

France, Le Mans. Malgré l’interdiction de manifestation décrétée par le préfet, 500 personnes manifestent devant la Préfecture contre les violences policières et le racisme mais aussi pour la régularisation de tous les sans papiers. Un second appel avait également circulé sur les réseaux sociaux, pour un rassemblement à la même heure et au même endroit en hommage à Georges Floyd et Adama Traoré et contre les violences policières et le racisme. Un appel est lancé pour la semaine prochaine, samedi 20 juin 2020.

#0949 vu sur ouest-france.fr

France, Paris: une manifestation réunit plus de 15 000 personnes à l’appel du Comité pour Adama, Place de la République ; un important dispositif policier empêche le départ en manifestation, affrontements et pillages ont lieu.

France, Paris. Une manifestation réunit plus de 15 000 personnes à l’appel du Comité pour Adama, Place de la République. Un important dispositif policier empêche le déplacement de la manifestation, qui reste bloquée sur la place. Malgré les nombreux appels au calme provenant du camion des organisateurs de la manifestation, depuis lequel il est demandé de cesser les multiples jets de projectiles au nom du respect des volontés de la famille, et l’intervention d’un service d’ordre pour protéger les magasins et empêcher les manifestants de les piller, les affrontements avec la police durent longtemps, des arrestations sont empêchées par les manifestants, un bouclier anti-émeute est récupéré et brûlé et des vitrines sont brisées. 26 interpellations à Paris sont à déplorer ce jour-là (dont 14 proches de Génération Identitaire pour avoir déployé une banderole raciste du toit d’un immeuble).

#0947 vu sur leparisien.fr

Etats-Unis, Atlanta : un jeune afro-américain de 27 ans se fait tirer dans le dos par la police dans le contexte de la mobilisation suite au décès de Georges Floyd, le restaurant à proximité duquel le meurtre a eu lieu est entièrement brûlé

Etats-Unis, Atlanta. Un jeune afro-américain de 27 ans se fait tirer dans le dos par la police dans le contexte de la mobilisation suite au décès de Georges Floyd, alors quil tente de fuir un contrôle devant un snack. La nuit suivante s’est alors transformé en émeute avec la destruction du restaurant devant lequel le meurtre a eu lieu. La Chef de la police Erika Shield a démissioné.

#0944 vu sur trussvilletribune

Slovénie : chaque vendredi, des milliers de Slovènes défilent à vélo dans les rues de Ljubljana pour dénoncer la dérive autoritaire du gouvernement ultra-conservateur de Janez Janša

Slovénie. Chaque vendredi, des milliers de Slovènes défilent à vélo dans les rues de Ljubljana pour dénoncer la dérive autoritaire du gouvernement ultra-conservateur de Janez Janša qui, depuis son retour au pouvoir le 13 mars dernier, suit le modèle de son allié hongrois Viktor Orbán.

#0938 Source rfi.fr

Algérie, Bgayet : des émeutes ont éclaté dans cette ville où la police a empêché la reprise des manifestations hebdomadaires qui avaient lieu tous les vendredis avant le confinement

Algérie, Bgayet. Des émeutes ont éclaté dans cette ville où les manifestations hebdomadaires qui avaient lieu le vendredi avant le confinement et qui devaient reprendre ont été empêchées par la police. Des dizaines de manifestants ont été arrêtés et emmenés au commissariat de la ville. Des affrontements ont opposé violemment ceux qui voulaient manifester aux forces de l’ordre. Les manifestants ayant échappé aux arrestations ont décidé de prendre la route vers la cité « CNS » où un sit-in a été observé pour exiger la libération des militants interpellés.

#0937 Source tamurt.info

France : un rapport propose l’élargissement des domaines d’application de l’algorithme utilisé par les services de renseignement pour traiter des masses de données numériques

France. Un rapport soumis à l’assemblée propose l’élargissement des domaines d’application de « l’algorithme » utilisé par les services de renseignement afin d’éplucher en temps réel un grand nombre de données numériques dans le but de détecter des “menaces terroristes”. Plutôt que de viser une personne identifiée, cet “algorithme” passe au tamis de très grandes quantités de données numériques à la recherche de « signaux de faible intensité ». Une fois des données repérées, les renseignements doivent demander une “levée d’anonymat” pour accéder aux informations personnelles de l’émetteur et du destinataire. On ne connaît pas le nombre de demande de “levée d’anonymat” qui ont été formulées depuis que cet algorithme est utilisé. Il s’agit d’un dispositif expérimental qui doit être réévalué avant le 31 décembre. Le rapport demande de développer son usage et de le prolonger pour cinq ans. « Le volume de données que l’algorithme permet d’appréhender ne peut pas l’être par des moyens classiques », écrivent-ils, craignant que la France se prive « d’une grande chance » et accuse « du retard par rapport aux puissances partenaires » si les espions français ne pouvaient plus faire usage de leur algorithme. En réalité, trois algorithmes sont actuellement à l’œuvre : le premier a été déployé le 12 octobre 2017, les deux autres courant 2018. Ils traitent des données téléphoniques et inspectent le trafic Internet mais ne peuvent conserver que des données dites « de connexion » (ou « métadonnées »), c’est-à-dire qui communique avec qui, quand et pendant combien de temps. Le rapport préconise un accès et une possibilité de conservation du contenu des messages. Les services de renseignement demandent un élargissement à d’autres missions, notamment le « contre-espionnage et de criminalité organisée ».

#0967 vu sur www.lemonde.fr

France : la police manifeste pour réclamer le droit d’étrangler !

France. En réaction à l’annonce gouvernementale de l’interdiction de l’utilisation de la clé d’étranglement intervenue suite aux manifestations contre les violences policières, des policiers se sont rassemblés dans plusieurs villes, et ont jeté symboliquement leurs menottes à terre pour réclamer le droit de pouvoir continuer à étrangler lors de leurs interventions. A l’appel d’Unsa police et d’Alliance, des policiers ont aussi défilé ce vendredi sur les Champs-Elysées.

#0935 Source 20minutes.fr

Etats Unis : contrairement à ce qu’affirme le discours “antiraciste” d’Amazon, sa société de surveillance Ring a annoncé 29 nouveaux partenariats avec les services de police depuis le meurtre de George Floyd, dont certains à Minneapolis

Etats Unis. Alors que l’entreprise prétend dénoncer les violences et discriminations policières et soutenir le mouvement Black Lives Matter, son service d’alarme et de surveillance pour les particuliers, Amazon’s Ring, a annoncé 29 nouveaux partenariats avec les services de police depuis le meurtre de George Floyd, dont le Crystal Police Department, à quelques kilomètres de Minneapolis. La société a fait beaucoup de bruit autour du fait qu’elle ne vendrait pas sa technologie de reconnaissance faciale aux services de police pendant un an. Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, s’était dit alors “heureux de perdre” des clients qui ne prennent respectent pas Black Lives Matter. Amazone Ring a mis en place 1300 accords de partenariat avec la police qui permettent à cette dernière d’accéder à de grandes quantités de séquences vidéo, les utilisateurs étant incités à les mettre à disposition à travers l’application Neighbours. Ring se défend en affirmant que son objectif est d’aider les gens à “protéger leurs maisons et leurs communautés”, mais ces vidéos servent la plupart du temps à des formes de profilage racial. “Beaucoup d’endroits où Ring a des contrats(…) sont des zones d’embourgeoisement, des endroits où les blancs s’installent, et ensuite ils ne se sentent pas à l’aise parce qu’il y a des gens de couleur”, a déclaré Brandon Forester, de l’organisation de défense des droits numériques MediaJustice. La possibilité que des caméras Ring puissent être utilisées pour surveiller les manifestations à travers le pays est aussi évoquée.

#0973 protocol.com

Allemagne, Brême : les locaux du syndicat de la police (GdP) de la ville ont été attaqués et les vitres sécurisées ont été endommagées, avec le slogan: “la police n’est pas réformable!”

Allemagne, Brême. Les locaux du syndicat de la police (GdP) de la ville ont été attaqués et les vitres sécurisées ont été endommagées, avec le slogan: “la police n’est pas réformable!”. Le syndicat réagit en dénonçant une “attaque contre tous les policiers en général et le syndicat de la police en particulier”… exactement ce que revendique un communiqué à lire ici

#1065 vu sur de.indymedia.org

France, Tulle : de nombreux tags en solidarité aux huit inculpés de la mutinerie du 22 mars à Uzerche ont été trouvés dans les rues de la ville où ils sont jugés aujourd’hui par visioconférence

France, Tulle. De nombreux tags en solidarité aux huit inculpés de la mutinerie qui a eu lieu le 22 mars à la prison d’Uzerche ont été trouvés dans les rues de la ville et sur la porte de l’église Saint-Jean. Le procès de cette mutinerie a lieu aujourd’hui par visioconférence dans le tribunal de Tulle. Dans cette mutinerie, entre autre, deux bâtiments pénitenciers ont été incendiés. On a donc pu lire aujourd’hui sur les murs « Solidarité avec les inculpés d’Uzerche et prisonniers anarchistes », « Feux aux prisons », « Liberté pour les inculpés d’Uzerche », « Crève la taule d’Uzerche et le tribunal de Tulle ». Ces tags font écho au procès des inculpés qui à lieu le jour même au tribunal de Tulle. Une enquête est en cours, qui ne dispose à l’heure actuelle d’aucun témoignage et une seule plainte, celle du chauffeur d’une entreprise dont la camionnette a été taguée. Lors de cette mutinerie, 88 détenus sont montés sur le toit de la prison qui a été fortement endommagée puisque deux bâtiments ont été dégradés au point de ne plus pouvoir accueillir de détenus : le bâtiment C et le bâtiment D qui a été, quant à lui, partiellement brûlé.

#0929 vu sur lamontagne.fr

Croatie, Bosnie-Herzégovine : un rapport d’ONG évoque des cas de violences policières et de torture sur des migrants

Croatie, Bosnie-Herzégovine. Un rapport de l’ONG Amnesty International évoque des cas de violences policières et de torture sur des migrants, à la frontière de la Croatie avec la Bosnie-Herzégovine. Le rapport développe par exemple le cas d’un groupe de Pakistanais et d’Afghans interpellés par des policiers croates dans la nuit du 26 au 27 mai près de Lake Plitvice. Selon leurs récits et les témoignages de médecins les ayant pris en charge, ils ont été battus pendant plusieurs heures, et humiliés, avant d’être “rendus” à la police des frontières qui les a ramenés vers la Bosnie-Herzégovine. “Ils ont […] étalé du ketchup, de la mayonnaise et du sucre qu’ils avaient trouvé dans un des sacs à dos, sur les têtes ensanglantées des migrants, leurs cheveux et leurs pantalons.”.

#0927 vu sur infomigrant.fr

Kenya, Nairobi et Naivasha : 200 personnes manifestent dans le bidonville de Mathare et des habitants de Naivasha mettent le feu à un camp de police pour protester contre les nombreuses exactions commises par les forces de l’ordre en lien avec le couvre-feu

Kenya, Nairobi et Naivasha. Des habitants de cette ville à l’ouest de Nairobi se sont révoltés et ont mis le feu à un camp de police pour protester contre les exactions des forces de l’ordre dans la région dans la répression pour non respect du couvre feu instauré depuis le 27 mars. Huit policiers qui se trouvaient au poste à ce moment-là ont échappé de peu à la mort. L’incendie, qui s’est rapidement propagé aux maisons adjacentes appartenant aux officiers, a été éteint au bout de deux heures. Environ 200 personnes ont aussi manifesté le 8 juin dans le bidonville de Mathare à Nairobi contre les violences policières. Le 2 juin, le directeur des poursuites pénales avait révélé que son bureau avait enregistré 80 cas de violences policières depuis octobre 2019 et que 15 personnes auraient été tuées par la police pendant les heures du couvre-feu. Le 11 juin, trois policiers ont été arrêtés après la diffusion devenue virale d’une vidéo sur laquelle on les voit traîner accrochée derrière une moto une femme en partie dénudée et molestée tandis qu’une autre personne la fouette.

#0930 Source tuko.co.ke

France : 76 % des français ont une bonne opinion de la police et 65% affirment qu’elle est raciste… combien sont-ils par la magie des sondages à avoir confiance dans une police qu’ils considèrent comme raciste ?

operation de securisation et de controle d’identite de voyageurs, fouille, palpation de securite, presentation des papiers d’identite, gare du Nord

France. Un sondage nous apprend que plus des trois quarts des sondés (76 %) affirment conserver une bonne opinion des forces de l’ordre. Mais dans le même temps, deux-tiers des Français (65%) estiment qu’en France les personnes de couleur ou d’origine étrangère sont victimes de discriminations ou de racisme de la part des policiers. Même sans être très fort en calculs, il est clair que selon cette représentation de “l’opinion publique”, un grand nombre de français considèreraient qu’il est normal que la police soit raciste…

#0936 Source midilibre.fr

Etats Unis, Portland : en réponse à la mobilisation actuelle suite au décès de Georges Floyd, la cheffe de la police de la ville démissionne en faveur d’un Afro-américain

Etats Unis, Portland. En réponse aux mobilisations “Black Lives Matter” suite aux décès de Georges Floyd, la cheffe de la police de la ville démissionne en faveur d’un Afro-américain six mois après sa prise de fonction. « La police de Portland a besoin d’être leader en matière de changements. Cela commence avec la confiance. Ce changement de leadership vient de mon cœur. Chuck Lovell a consacré sa vie à son service. Je suis sûre à 100% de lui et de son leadership », a écrit Mme Resch sur Twitter, à quoi le nouveau chef de la police, Chuck Lovell, a répondu « Je suis touché. Je vais écouter. Je vais me soucier de la communauté et je suis impatient de vivre cette aventure ».

#0922 vu sur l-frii.com

France : le gouvernement annonce la fin de l’état d’urgence sanitaire pour le 10 juillet mais se réserve “la possibilité de limiter ou d’interdire les rassemblements sur la voie publique ainsi que les réunions de toute nature” pour quatre mois supplémentaires

France. Le gouvernement annonce la fin de l’état d’urgence sanitaire pour le 10 juillet mais se réserve “la possibilité de limiter ou d’interdire les rassemblements sur la voie publique ainsi que les réunions de toute nature” durant une période de quatre mois après cette date, ainsi que “la possibilité de réglementer les déplacements et l’accès aux moyens de transport, les établissements recevant du public comme les discothèques et de décider des jauges concernant les rassemblements sur la voie publique”. S’il voulait décider un nouveau confinement généralisé (ce que le gouvernement semble vouloir éviter à tout prix à cause des conséquences économiques), il faudrait néanmoins instaurer un nouvel état d’urgence sanitaire.

#0921 vu sur www.francetvinfo.fr

France, Toulouse : la façade du palais de justice de la ville a été redécorée de tags contre le racisme, la justice et la police lors d’une manifestation de plusieurs milliers de personnes.

France, Toulouse. La façade du palais de justice de la ville a été redécorée de tags contre le racisme, la justice et la police lors d’une manifestation qui a réuni plusieurs milliers de personnes suite aux émeutes aux Etats Unis après la mort de Georges Floyd. Au moins une interpellation a eu lieu à cette occasion.

#0917 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr

Grèce, Salonique et Prévéza : un mouvement de protestation a lieu contre les nouvelles lois sur l’éducation proposées le 22 avril qui accentuent la privatisation du système scolaire et exclu les plus pauvres tout en prévoyant un grand nombre de licenciement d’enseignants

Grèce, Salonique et Prévéza. Un mouvement de protestation qui a commencé pendant le confinement, période pendant laquelle le gouvernement grec a fait passé de nombreuses réformes pour éviter toute contestation, a lieu contre les nouvelles lois sur l’éducation proposées le 22 avril qui accentuent la privatisation du système scolaire et exclu les plus pauvres tout en prévoyant un grand nombre de licenciement d’enseignants. Ce projet de loi veut aussi instaurer l’installation systématique de caméras dans les salles de classe.Des affiches ont été apposée à proximité de nombreuses écoles. Une manifestation d’une centaine de personne a eu lieu à Prévéza. Des milliers de personnes ont manifesté à Thessalonique.

#0926 vu sur athens.indymedia.org

République Dominicaine, Port-au-Prince : environ 1 200 militaires dominicains ont été appelés en renfort sur la frontière entre la République Dominicaine et Haïti afin de bloquer l’arrivée de migrants dans le pays

République Dominicaine, Port-au-Prince. Environ 1 200 militaires dominicains ont été appelés en renfort sur la frontière entre la République Dominicaine et Haïti. Au total 10.000 soldats dominicains ont été mobilisés pour contrôler 391 kilomètres de lignes de frontières entre les deux pays. Ce renfort vise à empêcher une deuxième vague de la pandémie du nouveau coronavirus dans la partie Est de l’île où plus de 20.000 personnes ont déjà été contaminé et fait 544 décès, selon les données officielles. Mais ce dispositif sert surtout à renforcer les frontières pour empêcher toute une masse migratoire haïtienne de passer, rendant encore plus précaire la situation de ces migrants qui quittent des situations sociales et sanitaires terribles pour des voyages dangereux et incertains et risquent de se retrouver bloquer dans des zones d’attentes insalubres. Un grand nombre d’Etats commencent dès maintenant à se préparer en prévision d’une vague migratoire qui risque d’être désastreuse pour les migrants, et d’autant plus désastreuse à cause du repli-sur-soi à toutes les échelles qui se généralise aujourd’hui.

#0916 vu sur www.vantbefinfo.com

France : le ministre de l’intérieur annonce l’interdiction des techniques d’étranglement jusqu’ici enseignées dans les écoles de police pour lesinterpellations ; l’utilisation du Taser serait désormais privilégiée.

France. En réaction aux mobilisations suite au décès de Georges Floyd aux Etats Unis et de Adama Traoré en France, le ministre de l’intérieur annonce l’interdiction de l’utilisation des techniques d’étranglement jusqu’ici enseignées dans les écoles de police pour les arrestations. L’utilisation du pistolet à impulsion électrique, le Taser, serait désormais privilégiée. Le Taser fait partie des ces “armes non létales” dont l’usage est supposé remplacer les armes à feu, mais qui, de par sa facilité d’utilisation, est de fait employé beaucoup plus systématiquement. Comme les balles en caoutchouc et autres LBD, il peut provoquer de graves lésions, pouvant entraîner le décès notamment par fragilisation cardiaque.

#0909 vu sur www.Ici.fr

Etats-Unis, Columbus : une jeune femme de 22 ans est décédée deux jours après avoir été aspergée de gaz lacrymogène par la police lors d’un rassemblement pour protester contre la mort de George Floyd

Etats-Unis, Columbus. Une jeune femme de 22 ans est décédée deux jours après avoir été aspergée de gaz lacrymogène par la police lors d’un rassemblement pour protester contre la mort de George Floyd à Columbus le 28 mai. La cause du décès de la jeune femme fait l’objet d’une enquête et pourrait être liée aux effets des gaz.

#0907 vu sur nypost.com

Cambodge : le gouvernement annonce que les étrangers devront prendre en charge les frais de leurs tests et de leur quarantaine, soit de plus de 1 400 $ si quelqu’un est testé positif sur un vol, en supposant qu’ils n’ont pas besoin de traitement médical supplémentaire ou d’hospitalisation

Cambodge. Le gouvernement annonce que les étrangers voulant accéder au territoire cambodgien devront prendre en charge les frais de leurs tests et de leur quarantaine. À compter du 9 juin, les étrangers devront payer 5 $ pour un seul voyage entre l’aéroport et le centre d’attente pour les résultats des tests, suivis d’un test COVID-19 obligatoire d’un coût de 100 $. L’hébergement coûtera 30 $ aux étrangers pendant qu’ils attendent 24 heures pour les résultats, plus 30 $ supplémentaires pour trois repas par jour. Le ministère a confirmé que si un passager à bord des tests en vol est positif pour COVID-19, tous les passagers seront soumis à une période de quarantaine obligatoire de 14 jours, coûtant 84 $ par jour pour couvrir la nourriture, l’hébergement et les contrôles médicaux. Avant d’être libérés de la quarantaine, les étrangers devront payer 100 $ pour un test COVID-19 supplémentaire, ainsi que 30 $ supplémentaires pour un certificat les déclarant en bonne santé. Si un étranger doit être hospitalisé pour le traitement de COVID-19, un lit d’hôpital lui coûtera désormais 225 $ par jour. Au total, les étrangers arrivant au Cambodge dont le vol ne contient aucun cas de COVID-19 à bord peuvent s’attendre à payer 195 $ pour le transport, les tests, l’hébergement et la nourriture. Si quelqu’un à bord des tests en vol est positif pour COVID-19, les étrangers recevront une facture de plus de 1 400 $ en supposant qu’ils n’ont pas besoin de traitement médical supplémentaire ou d’hospitalisation.

#0920 vu sur cambodianess.com

Etats Unis : IBM, accusée d’utiliser illégalement des millions de photos pour entraîner son IA sans autorisation, déclare mettre fin à ses programmes de développement de reconnaissance faciale et affirme que les technologies actuellement utilisées ne sont pas fiables

Etats Unis. La société IBM déclare mettre fin à ses programmes de développement de reconnaissance faciale et affirme que les technologies actuellement utilisées ne sont pas fiables. Cette décision s’affiche comme liée aux débats éthiques suite au déécès de Georges Floyd aux mins de la police : “Nous devons investir dans des technologies qui aident à atténuer la fracture numérique, pas des technologies qui créent un système de surveillance qui exacerbe les abus de la police et le racisme structurel”. La décision d’IBM intervient deux ans après que, pour la première fois, des chercheurs ont pu prouver que les algorithmes de détection des systèmes de reconnaissance faciale peuvent être influencés par des critères raciaux, y compris ceux proposés par IBM. Par ailleurs, plus récemment, IBM a été accusé d’utiliser plus d’un million de photos disponibles sur Flickr sous licence Creative Commons pour entraîner son IA de reconnaissance faciale, sans que les personnes à qui appartiennent ces photos aient été prévenues.

#0901 vu sur lesnumeriques.com

France, Metz : plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Metz samedi contre le racisme et la police : divers incidents ont eu lieu, dont le caillassage d’un procureur par des manifestants qui s’étaient introduits dans le palais de justice

France, Metz. Comme dan sun grand nombre de villes en France, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Metz samedi contre le racisme et la police. Divers incidents ont eu lieu, dont le caillassage d’un procureur par des manifestants qui s’étaient introduits dans le palais de justice. “En secouant la grande porte du palais de justice, des manifestants ont réussi à forcer la petite porte pour les piétons”, a expliqué à l’AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, blessé à ce moment-là. “Je suis venu voir les dégâts et j’ai reçu un caillou sur le nez”, a précisé le magistrat, depuis l’hôpital où il allait être pris en charge, précisant que les manifestants étaient rapidement ressortis du palais de justice.

#0911 vu sur 5minutes.rtl

Belgique, Bruxelles : des affrontements avec les forces de l’ordre, des dégradations et des pillages ont eu lieu à la fin de la manifestation en protestation contre la mort de Georges Floyd

Belgique, Bruxelles. Des affrontements avec les forces de l’ordre, des dégradations et des pillages ont eu lieu à la fin de la manifestation en protestation contre la mort de Georges Floyd. La police a déjà procédé à 150 arrestations.

#0910 vu sur www.lalibre.be

Etats Unis et autres : des manifestations géantes ont eu lieu dans plusieurs villes américaines ainsi que dans plusieurs métropoles dans le reste du monde, la Maison Blanche est transformée en camp retranché

International, Etats, Unis. Des manifestations géantes ont eu lieu ce samedi dans de nombreuses villes aux Etats Unis, ainsi que dans plusieurs capitales comme Londres, Melbourne, Berlin ou Sydney où des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en solidarité avec les émeutiers aux états unis suite au décès de Georges Floyd entre les mains de la police. Le centre ville de Washington a été transformé en camp retranché en dépit du fait que la maire de la capitale ait fait peindre « Black Lives Matter » en lettres géantes dans la rue devant la Maison Blanche dans l’espoir vain d’apaiser les tensions.

#0886 Source leparisien.fr

France, La Fière : un drone qui survolait la cérémonie a été abattu au fusil de chasse pendant les commémorations du 76e anniversaire du Débarquement

France, La Fière. Un drone qui survolait la cérémonie a été abattu au fusil de chasse pendant les commémorations du 76e anniversaire du Débarquement. Pendant la minute de silence, deux coups de fusil de chasse ont soudain retenti. Criblé de plombs, le drone a cependant pu être ramené au sol par son pilote qui n’a pu que constater les dégâts.

#0934 Source actu.fr

France : l’entreprise de gestion de données Idemia est choisie pour la gestion des informations biométriques de tous les entrants dans l’union européennes qui constituera le plus gros fichier biométrique au monde

France. L’entreprise française de gestion de données Idemia devient “portier de l’Europe”. Elle a été choisie, avec Sopra Steria, par eu-LISA (L’Agence de l’Union européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice) pour développer le nouveau système partagé de correspondances biométriques permettant de sécuriser les contrôles aux frontières de l’espace Schengen. D’ici 2022, il s’agira de l’un des plus grands systèmes biométriques au monde, intégrant une base de données comprenant les empreintes digitales et les photos biométriques de plus de 400 millions de ressortissants de pays tiers. Ce nouveau système se combinera avec d’autres modes de fichage, comme le système d’information Schengen (SIS), le système d’information des visas (VIS), Eurodac (base de données européenne des empreintes digitales des demandeurs d’asile) et le futur ECRIS-TCN (système européen d’information sur les casiers judiciaires pour les ressortissants de pays tiers). Ses dirigeants se déclarent fiers de dépoyer « des technologies biométriques de pointe et s’engage fièrement à contribuer à l’une des bases de données biométriques à grande échelle les plus exigeantes au monde en matière de précision et de rapidité, au service d’une Europe plus sûre ».

#0890 Source onezero.medium.com

Etats Unis, New York : en solidarité avec Jamel Floyd, détenu asthmatique décédé dans sa cellule aspergé de gaz lacrymogène, une manifestation traverse Brooklyn jusque devant la prison

Etats Unis, New York. Une manifestation a eu lieu à Brooklyn jusqu’au Metropolitan Detention Center pour protester contre le décès d’un détenu, Jamel Floyd, mort d’une crise cardiaque après que des matons l’ont aspergé de lacrymo au poivre dans sa cellule mercredi matin alors qu’il était asthmatique. Selon le Bureau fédéral des prisons, Jamel Floyd, s’est “barricadé à l’intérieur de sa cellule et brisant la fenêtre de porte de cellule avec un objet métallique. ” Les mauvais traitements infligés aux détenus sont pointés du doigt depuis longtemps dans cette prison, et l’hiver dernier, une manifestation avait eu lieu pour protester contre le fait que les détenus n’aient ni eau chaude, ni chauffage alors que les températures étaient en dessous de zéro.

#0878 source bklyner.com

Iran : la police aux frontières iranienne a mis le feu à une voiture dans laquelle trois réfugiés afghan se cachaient et les ont brûlés vivants.

Iran. la police aux frontières iranienne a mis le feu à une voiture dans laquelle trois réfugiés afghan se cachaient et les ont brûlés vivants. Cet incident fait écho à la mort par noyade que les policiers frontaliers ont infligé à des migrants. La situation sanitaire s’ajoute à la situation catastrophique des migrants afghan qui veulent s’enfuir vers l’Iran.

#0904 vu sur ARSAorg

Etats Unis, Buffalo : les 57 membres de l’équipe d’intervention d’urgence de la police démissionnent de l’unité pour protester contre le fait que deux d’entre eux soient suspendus pour avoir été filmé en train de pousser au sol un homme de 75 ans lors d’une intervention anti-émeute

Etats Unis, Buffalo. Moins de 24 heures après qu’un homme de 75 ans a été poussé au sol à l’extérieur de l’hôtel de ville par des membres de l’équipe d’intervention d’urgence du service de police de Buffalo, les 57 membres de l’équipe ont démissionné de l’unité pour protester contre le fait que deux d’entre eux ont été suspendus. Les membres de l’équipe d’intervention d’urgence n’ont pas quitté le service de police, mais ont démissionné de l’unité tactique. Le manifestant a été hospitalisé.

#0887 Source buffalonews.com

Etats Unis, Houston : 60 000 personnes manifestent en hommage à Georges Floyd dans la ville d’où il est originaire, une douzaine de “cow boys noirs” des Nonstop Riders prennent la tête de la manifestation à cheval

Etats Unis, Houston (Texas). 60 000 manifestent en hommage à Georges Floyd dans la ville d’où il est originaire. Une douzaine de “cow boy noirs” des Nonstop riders prennent la tête de la manifestation à cheval, acclamés par la foule.

#0856 vu sur franceinter.fr

Mexique : suite la mort d’un jeune homme lors de son arrestation par la police à Guadalajara, deux véhicules de la police ont été incendiés et le bâtiment du gouvernement régional a été vandalisé.

Mexique. Des incidents ont eu lieu lors d’une manifestation après la mort d’un jeune homme arrêté par la police à Guadalajara. Des dizaines de personnes sont descendues dans la rue après la mort Giovanni Lopez, début mai suite à son arrestation par la police municipale début mai parce qu’il ne portait pas de masque, mais sa famille ne l’a fait savoir que cette semaine. La manifestation a tourné à l’émeute lorsque deux véhicules de patrouille de la police ont été incendiés. Le bâtiment du gouvernement régional a été vandalisé.

#0873 source lefigaro.fr

France, Massy : un jeune homme pris en flagrant délit lors de la destruction au marteau d’une caméra de vidéoprotection a été condamné à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

France, Massy. Un jeune de 23 ans, pris en flagrant délit lors de la destruction au marteau d’une caméra de vidéoprotection de la place de France à Massy, a été condamné à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, les faits étant assimilés à de la criminalité organisée. Le commissariat local avait mis en place une surveillance de la caméra en place, ayant “eu vent” du projet de la détruire pour faciliter l’organisation d’un trafic de stupéfiants. Trois personnes munies d’une échelle auraient fait leur apparition peu après minuit et détruit la caméra. « Quand les policiers sont intervenus, deux d’entre eux ont pris la fuite, poursuit le juge en s’adressant au seul inculpé. Mais vous, vous êtes resté sur l’échelle. »

#0868 source www.leparisien.fr

Hong Kong : des milliers de personnes ont bravé l’interdiction de rassemblement pour marquer le 31ème anniversaire de Tiananmen

Hong Kong. Des milliers de personnes ont bravé l’interdiction de rassemblement pour marquer le 31ème anniversaire de Tiananmen et des manifestations sous formes de veillées se sont organisées dans plusieurs quartiers. Pour la première fois en trente ans, la police n’avait pas autorisé l’hommage aux victimes qui se tient chaque année dans le Parc Victoria, en invoquant les restrictions liées au coronavirus. Les policiers ont annoncé avoir procédé à des arrestations en tentant de disperser un rassemblement dans un quartier commerçant de la ville, Mongkok, où ils ont accusé des “protestataires vêtus de noir” d’avoir bloqué des routes.

#0866 source afp.com

Autriche, Vienne : une manifestation d’au moins 50 000 personnes rejoint la mobilisation internationale contre la police et le racisme, et pour dénoncer la mort de George Floyd

Autriche, Vienne. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Vienne en rejoignant la mobilisation internationale contre le racisme et pour dénoncer la mort de George Floyd. La police a fait état d’une “très forte affluence” et a finalement estimé à environ 50.000 personnes le nombre de participants.

#0864 source afp.com

Sénégal : de nouvelles émeutes ont eu lieu ces deux derniers jours contre le couvre-feu de imposé de 21h à 5h du matin depuis le mois de mars

Sénégal. Après des émeutes dans le sud du pays il y a quelques jours pour un accès à de l’eau potable qui ont été réprimées à balle réelles, de nouvelles émeutes ont eu lieu ces deux derniers jours contre le couvre-feu imposé depuis mars. Il y a officiellement 45 morts du Covid-19 depuis le début de l’épidémie et les restrictions drastiques du gouvernement mènent de plus en plus de personnes à encore plus de précarité. Des émeutes ont eu lieu dans plusieurs villes, des barricades ont été organisées, des départs de feu, des voitures de flics ont cramé, le local de la radio nationale a été attaqué et un hôpital qui s’occupe des cas de Covid a été caillassé. L’Etat parle de 74 interpellés, toutes villes réunies.

#0860 source francetvinfo.fr

Grèce : des migrants naufragés racontent s’être fait saboter leur embarcation et refouler par la police grecque

Grèce. Des migrants naufragés racontent qu’une embarcation d’hommes masqués les ont attaqués, ont arraché et coulé leur moteur, et auraient tenté de remorquer la barque jusqu’aux eau turques, faisant remous et vagues pour éloigner le bateau hors du territoire grec. Dans les eau turques, la police turque aurait agit de la même manière. Selon les naufragés, ces hommes feraient partie de la marine grecque, et ce mode opératoire ne serait pas nouveau et serait surtout de plus en plus fréquent. La quarantaine de migrants à bord, originaires d’Afghanistan et de différents pays africains, a fini par être secourue quelques heures plus tard par des garde-côtes turcs.

#0881 source blogs.médiapart.fr

Suisse, Basel : dans le centre fédéral pour requérants d’asile des témoins attestent de mauvais traitements, d’intimidations et de tabassages

Suisse, Basel. Des rapports de témoins attestent de mauvais traitements, d’intimidations voire de tabassages de la part des matons sur les migrants retenus dans le centre fédéral pour requérants d’asile de Basel. En Suisse, depuis le printemps 2019, les demandeurs d’asile sont maintenus dans ces centres en attente de régularisation ou d’expulsion. On trouvera plus d’information sur ces centres, qui les gère et quelles actions ont eu lieu contre ces derniers autant de l’intérieur qu’à l’extérieur ici

#0858 source 325.nostate.net

Australie, Sydney : à Surry Hills, dans la banlieue de la ville, un officier de police est sous enquête après avoir frappé un adolescent d’origine autochtone face contre terre sur le trottoir

Australie, Sydney. A Surry Hills, dans la banlieue de la ville, un officier de police est sous enquête après avoir frappé un adolescent de 16 ans d’origine autochtone face contre terre sur le trottoir. La scène a été filmée et a circulé sur les réseaux sociaux. Le jeune garçon a été arrêté et hospitalisé sans que ses jours soient en danger. Les autorités disent craindre un amalgame avec la mort de Georges Floyd.

#0840 Source urban-fusion.fr

France, Paris : un manifestant interpellé à la manifestation devant le palais de justice le 2 juin prend 8 mois ferme avec mandat de dépôt en comparution immédiate

France, Paris. Un manifestant interpellé à la manifestation du 2 juin devant le palais de justice à l’appel de la famille d’Adama Traoré a été condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt suite à une comparution immédiate pour violence contre les forces de l’ordre. Trois autres inculpés seront jugés le 22 septembre prochain, l’un avec un contrôle judiciaire lui interdisant de paraître dans les 17ème arrondissement.

#0889 Source 20minutes.fr

Etats Unis, Washington : Trump en appelle à l’armée et au déploiement par les Etats de la garde nationale, il y a deux jours les émeutiers ont allumé plusieurs départs de feu aux abords de la Maison Blanche

Etats Unis, Washington. Le quartier de la Maison blanche est gardé par l’armée, avec des murs anti-émeutes de plusieurs mètres de haut. Il y a deux jours, des manifestants ont accédé au Lafayette Square sous les fenêtres de la Maison Blanche, qui s’est retrouvée dans le noir complet, de multiples départs de feu ont été allumés, l’église St John dite “église des présidents” ainsi que le siège syndical AFL-CIO ont été vandalisés. Trump, qui a été descendu par deux fois dans le bunker sous la Maison Blanche au cours des émeutes, en appelle à l’armée pour mater les émeutes et encourage les différents Etats à déployer la garde nationale.

#0841 Source presse diverse

Grèce, Athènes : au moins 4000 personnes manifestent à Athènes en solidarité avec les émeutiers américains, contre le racisme et contre la police, l’ambassade des Etats Unis est attaquée avec des cocktails molotov

Grèce, Athènes. Au moins 4000 personnes manifestent à Athènes en solidarité avec les émeutiers américains, contre le racisme et contre la police, l’ambassade des Etats Unis est attaquée avec des cocktails molotov..

#0855 vu sur breakingnews.fr

Philippines : le gouvernement dévoile le nouveau projet de loi anti-terroriste, dit “loi de sécurité humaine”, déjà approuvé par le sénat et deux commissions du Congrès.

Philippines. Le gouvernement dévoile le nouveau projet de loi anti-terroriste, dit “loi de sécurité humaine”, déjà approuvé par le sénat et deux commissions du Congrès. Il s’agit pour Duterte, qui vient de s’illustrer par un délire répressif hors du commun à l’occasion de la crise sanitaire , de verrouiller et d’étendre les possibilités de répression contre tous ceux qui s’opposent au régime. En effet, devient “terroriste” “toute organisation de personnes qui s’avère préjudiciable aux structures sociales, culturelles et économiques de la société, capable de causer des dommages à la propriété ou aux personnes et d’inciter d’autres personnes à rejoindre leur cause.” En vertu de la loi proposée, les «terroristes» présumés peuvent être détenus pendant 60 jours sans mandat d’arrêt. En plus de cela, une période de 60 jours peut également être accordée pour la surveillance numérique, ce qui signifie que tout gadget connecté à internet, un téléphone, un ordinateur et un appareil peut être espionné sur le simple soupçon de la police ou d’une autorité militaire.

#0852 vu sur anarchistsworldwide.noblogs.org

Etats Unis, Portland : des policiers marquent les voitures avec des bombes de peintures afin de pouvoir traquer les personnes qui quittent les lieux des émeutes

Etats Unis, Portland. Lors de la manifestation en centre-ville, un groupe de personnes soignants, dont beaucoup portaient des blouses blanches, a conduit la foule en tête de cortège. Certains manifestants portaient des pancartes sur lesquelles était écrit «Manteaux blancs pour des vies noires». Après que la manifestation a tourné à l’émeute, la police a utilisé des grenades assourdissantes et lacrymogènes, et a aussi utilisé un procédé inquiétant : le marquage par bombe de peinture de certaines voitures quittant les lieux de la manifesation. Les autorités locales tentent de séparer bons et mauvais manifestants en justifiant une répression accrue sur ces derniers. En effet, le maire de la ville a refusé de prolonger le couvre-feu imposé depuis vendredi, multipliant les discours qui félicitent les manifestants pacifiques qu’il et les séparant des émeutiers qu’il appelle à réprimer. Lors d’une conférence de presse, le chef du bureau de la police a également défendu le recours à la force par les policiers après la diffusion de vidéos montrant les marquage de véhicules par aérosols ainsi que des policiers percutant une barricade très près des manifestants.

A noter que les policiers marquent les voitures d’une ligne bleue. La “thin blue line” est un symbole nationaliste américain pro-flic, carrément d’extrème-droite qui représenterait les policiers comme la fine ligne de défense entre le chaos et la “liberté”.

#0851 vu sur oregonlive.com

Sénégal : des émeutes éclatent un peu partout dans le pays, contre le couvre-feu et l’état d’urgence toujours en vigueur dans le pays

Sénégal. Des émeutes éclatent un peu partout dans le pays, contre le couvre-feu et l’état d’urgence toujours en place dans le pays. Après Thiès, Tambacounda, Mbacké, c’est autour de Dakar, de Kaolack et de Ziguinchor d’enregistrer des émeutes ce mercredi soir. L’armée à été déployée pour ramener le calme dans les rues et réprimer la révolte, des échanges de gaz lacrymogène et de jets de pierre ont été déclarés un peu partout dans les villes.

#0848 vu sur pressafrik.com

Sénégal, Touba : des manifestations sauvages secouent la “ville sainte”, avec des affrontements contre les forces de l’ordre, des feu de pneus brûlés.

Touba, Sénégal. Des manifestations sauvages secouent la “ville sainte”, avec des affrontements contre les forces de l’ordre, des feu de pneus brulés. Un témoin décrit ainsi les incidents : “Ils ont brulé une ambulance, malmené des malades, mis à sac des édicules et la station régionale de Rfm, l’agence de la Senelec et la Poste de Touba.” Les manifestants protestent contre le confinement et l’état d’urgence instauré depuis maintenant trois mois pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

#0849 vu sur xibaaru.sn

Etats Unis, New York : les responsables du NYPD seraient en état d’alerte élevé depuis qu’au moins trois récipients remplies de béton – coulé dans ce qui semblait être des coupelles de glace au chocolat – ont été trouvés sur le rebord d’une fenêtre du palais de justice de la ville

Etats Unis, New York. Les responsables du NYPD seraient en état d’alerte élevé depuis qu’au moins trois récipients de béton – coulés dans ce qui semblait être des coupelles de glace à emporter – ont été trouvés sur le rebord d’une fenêtre du palais de justice de la ville. Les forces de l’ordre ont déclaré que les récipients suspects avaient été trouvés après l’une des nombreuses manifestations dans le quartier de Manhattan pour réclamer justice pour Floyd. “Les tasses étaient remplies de ciment et ressemblaient à de la crème glacée au chocolat”. La police semble faire d’hypothèse qu’il s’agirait de projectiles prêts pour être lancés lors des manifestations et a mis en garde contre les balles de tennis et bouteilles en plastiques remplies de béton que les émeutiers pourraient utiliser contre les forces de l’ordre.

#0923 vu sur nypost.com

France, La Courtine : une infrastructure spécialement dédiée à l’entraînement pour la répression des épisodes de guerilla urbaine est construite dans la Creuse

France, La Courtine. Le camp militaire de La Courtine dans la Creuse poursuit son développement avec une infrastructure spécialement dédiée à l’entraînement pour la répression des épisodes de guerilla urbaine. Le plan « La Courtine 2030 » prévoit la réalisation d’infrastructures de préparation opérationnelles, avec le projet d’un MASTTAC, un “Module d’acquisition des savoir-faire techniques et tactiques en zone urbaine”, c’est-à-dire un “village de combat” avec 160 maisons, une ou deux grandes rues, des façades, des places, des commerces… Il n’existait jusque là qu’un seul MASTTAC en France, situé dans l’Aisne.

#0847 source www.lamontagne.fr

Etats Unis, Chicago : manifestations et pillages se poursuivent dans le centre ville et les quartiers pauvres de Chicago, la garde nationale est déployée, deux manifestants ont été tués par balles

Etats Unis, Chicago. Deux manifestants ont été tués par balles et au moins 60 autres ont été arrêtées alors que les manifestations et les pillages se poursuivent dans les quartiers pauvres de Chicago et sa banlieue, ainsi que dans le centre ville qui a été largement pillé samedi soir. Le quartier central des affaires et le quartier du Loop ont été fermés. Le gouverneur de l’Illinois a annoncé le déploiement de 250 soldats supplémentaires de la Garde nationale; en plus des 375 déjà mobilisés, et de 300 membres de la police de l’Etat pour renforcer les services de police. Il a également déclaré sept comtés de l’Etat zones sinistrées. Le couvre-feu qui s’étend de 21h00 à 06h00 du matin est en vigueur depuis samedi et les trains de banlieue ont été mis à l’arrêt.

#0842 source www.yeclo.com

Etats Unis, Saint Louis : quatre policiers ont été blessés par balles à Saint-Louis pendant les émeutes provoquées par la mort de George Floyd.

Etats Unis, Saint Louis. Quatre policiers ont été blessés par balles à Saint-Louis (Missouri) pendant les émeutes provoquées par la mort de George Floyd. D’après les forces de l’ordre de la ville, des fusillades se poursuivent. Un autre policier a été touché à la tête à Las Vegas

#0843 source www.lesoir.be

France, Clichy/Paris : malgré l’interdiction préfectorale, plusieurs dizaines de milliers de personnes se rassemblent devant le Tribunal de Paris contre le racisme et la police, à l’appel de la famille d’Adama Traoré ; des manifestants bloquent le périphérique et le commissariat de police de Clichy est attaqué

France, Clichy / Paris. Plusieurs dizaines de milliers de personnes se rassemblent devant le Tribunal de Paris contre le racisme et la police, à l’appel de la famille Traoré, suite au versement au dossier judiciaire d’une expertise qui confirme qu’Adama Traoré est bien mort d’asphyxie sous le poids des policiers lors d’une interpellation par placage ventral. Dans le contexte des émeutes aux Etats Unis suite à la mort de Georges Floyd dans des circonstances similaires, une foule nombreuse se réunit malgré l’interdiction préfectorale et envahit le parvis du tribunal et les rues à l’entour. Aux environ de 21h, les premières tensions éclatent entre manifestants et forces de l’ordre et, très vite, la foule se disperse sous les gazs et les tirs de LBD, partant en manifestations sauvages dans des directions éparses, brûlant des barricades sommaires (notamment de trottinettes Lime…) sur son passage. Quelques magasins, banques, supermarchés et du mobiliers urbain, ainsi que le commissariat de la police municipale de Clichy sont attaqués dans la foulée. Des manifestants se dirigent vers le périphérique et le bloquent, d’autres tiennent le pavé et font fuir la BRAV sous une pluie de projectile divers, empêchant une arrestation en cours. Des motos de voltigeurs auraient été incendiées. Le lendemain, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, déclare à la presse que “chaque faute, chaque excès, chaque mot, y compris des expressions racistes” ferait “l’objet d’une enquête, d’une décision, d’une sanction”.

#857 Source anonyme

Nouvelle Zélande, Pays Bas, Canada, Allemagne, … : de nombreuses manifestations ont lieu en hommage à Georges Floyd et contre la police et contre le racisme

International. En Nouvelle Zélande 4000 personnes ont manifesté devant l’ambassade américaine contre le racisme et en soutien aux émeutiers aux Etats Unis.

Pays Bas, Amsterdam. 5 000 manifestants se sont rassemblés place du Dam contre la police et le racisme suite à la mort de George Floyd aux États-Uni. De nombreuses critiques sont émises concernant l’absence de distanciation entre les participants, et les organisateurs précisent qu’ils attendaient au maximum 300 personnes.

Amsterdam le 1er juin.

France, Toulouse : l’incendie d’un poste d’alimentation électrique a interrompu la circulation d’une partie de la ligne A du métro à Basso Cambo

France, Toulouse. L’incendie d’un poste d’alimentation électrique, à Basso Cambo a mis à l’arrêt forcé une partie de la ligne A du métro. L’incendie s’est déclenché alors que des tests de roulage étaient en cours peu avant 4h du matin, et les réparations sont annoncées pour durer au moins jusqu’au soir.

#0853 vu sur 20minutes.fr

Bolivie : la présidente par interim Jeanine Anez profite de la pandémie pour repousser les élections et maintenir en place son gouvernement qui mêle militarisation et zèle religieux et déverse de l’eau bénite sur les villes depuis des hélicoptères militaires

Bolivie. La présidente par interim Jeanine Anez profite de la pandémie pour repousser les élections et maintenir en place son gouvernement qui mêle militarisation et zèle religieux. L’une des premières mesures qu’elle a prise a été d’autoriser la police et l’armée à tuer les opposants. Le décret a ensuite été annulé, mais les forces de sécurité ont, entre temps, exécuté 28 personnes et de nombreux opposants au gouvernement ont été arrêtés et enfermés. Outre la quarantaine imposée depuis le 17 mars, les mesures contre l’épidémie consistent à appeler la population à «jeûner et prier» et à organiser des bénédictions spectaculaires avec arrosage d’eau bénite depuis des hélicoptères de l’armée au-dessus des principales villes du pays.

#0865 source theguardian.com

Corée du Sud, Srilanka : face à la recrudescence de cas de tests positifs au covid19, pour la plupart diagnostiqués en ville, les deux pays reprennent des mesures de confinement partiel.

Corée du Sud, Srilanka. Face à la recrudescence de cas de tests positifs au covid19, pour la plupart diagnostiqués en ville, les deux pays reprennent des mesures de confinement partiel. Pendant que l’Europe se déconfine, le virus continue à être de plus en plus meurtrier en Amérique du Sud et en Afrique, en particulier dans les zones de bidonvilles et les quartiers pauvres, et revient à la charge dans certains pays d’Asie.

Security guard guarded the close market in Dhaka city during government-imposed lockdown as a preventive measure against the COVID-19 coronavirus in Dhaka, Bangladesh on April 05, 2020.

#0830 Source leparisien.fr

Etats-Unis, Los Angeles : là où il a été refusé d’installer un centre de dépistage pour le Covid, une base militaire est opérationnelle en moins de deux jours

Etats-Unis, Los Angeles. Un internaute pointe du doigt la capacité de la ville à avoir transformer le Los Angeles Convention Center en base militaire opérationnelle en moins de deux jours après le déploiement de la garde nationale dans la ville. L’internaute interroge sur l’incapacité de mettre en place des centres de dépistage dans la ville durant le covid par soi-disant manque d’espaces et de logistique.

#0837 vu sur les réseaux sociaux.

Etats Unis, Dallas : des vidéos de K-pop inondent l’application iWatch Dallas, mise en place pour la délation collective depuis octobre 2019 par la police de la ville, jusqu’à la rendre indisponible, alors qu’un tweet encourageait les habitants à dénoncer les émeutiers.

Etats Unis, Dallas. La police de Dallas appelle à la délation des comportements répréhensibles sur l’application “iWatch Dallas” depuis octobre 2019. Mais, lorsque la police a tweeté un appel à l’envoi de vidéos “d’activités illégales” des manifestants, elle a été inondée, à la place, de vidéos de K-pop, au point de devenir temporairement indisponible. Le site de la police a été également fermé pendant plusieurs heures. Depuis le 2 juin, l’application est de nouveau en ligne, mais entre temps, iWatch Dallas a également eu un traitement de faveur sur l’App Store, où elle affiche désormais 1 étoile sur 5 — le classement le plus bas — sur plus de 2 400 avis. Les notes sont accompagnées de divers de messages : paroles de chansons de K-pop, prétendues alertes au virus ou encore textes humoristiques. La police de Dallas s’est félicitée samedi 30 mai d’avoir arrêté 74 personnes, qui seront jugées pour « incitation à l’émeute ». Un couvre-feu a été mis en place, tandis que la cheffe de la police locale affirmait qu’elle « ne tolèrerait pas plus de vandalisme dans la ville. »

#0877 source cyberguerre.numerama.com

Etats Unis : Trump déclare dans un tweet qu’il veut classer les “antifa” comme “organisation terroriste”

Etats Unis. Donald Trump cible la mouvance anti-fasciste et déclare dans un tweet qu’il veut classer les “antifa” comme “organisation terroriste”. Cette déclaration peut très bien n’avoir aucune conséquence légale car cette catégorie n’existe pas en tant que telle pour les groupes américains. Mais le ministre de la justice a assuré que les “antifascistes” faisaient l’objet d’une attention particulière du FBI dans le cadre des manifestations et émeutes en cours.

#0829 Source lemonde.fr

Canada, Montréal : plus de 10 000 manifestants défilent au centre ville contre le racisme et en solidarité avec les émeutiers aux Etats Unis, des pillages et des affrontements ont lieu en fin de manifestation.

Canada, Montréal. Plus de 10 000 manifestants défilent au centre ville contre le racisme et en solidarité avec les émeutiers aux Etats Unis. Des manifestants ont crié le nom de Fredy Villanueva, tué en 2008 sous les balles d’un policier à Montréal-Nord. Des pillages ont eu lieu en fin de manifestation et, alors que le boulevard Saint-Laurent était bloqué par un groupe de manifestants, un automobiliste s’est impatienté et est passé à travers le groupe. Personne n’a été blessé, mais l’un des manifestants aurait répliqué en sortant une arme et aurait tiré des coups de feu.

#0826 Source journaldemontreal.com

Grèce, Athènes : 500 personnes ont défilé dans le quartier d’Exarcheia contre la répression, en solidarité avec la lutte des réfugiés et avec tous les rebelles, dans les rues de Minneapolis et d’ailleurs !

Grèce, Athènes. 500 personnes ont défilé dans le quartier d’Exarcheia contre la répression, en solidarité avec la lutte des réfugiés et avec tous les rebelles, dans les rues de Minneapolis et d’ailleurs ! Des affrontements avec la police ont eu lieu.

#0804 vu sur les réseaux sociaux.

Sénégal, Cap Skirring : émeute face au manque d’eau potable, alors que des espaces touristiques construisent les forages qui assèchent la région.

Sénégal, Cap Skirring. L’absence d’eau potable a exacerbé les tensions à Cap Skirring, dans le sud du Sénégal, à proximité des sites touristiques les plus prisés de la région, d’autant plus que les hôtels de luxe et autre Club Med construisent des forages qui assèchent encore plus la région. Le sous-préfet de l’arrondissement a empêché les jeunes de la ville de tenir une conférence de presse à ce sujet dans le lieu qu’ils avaient choisi. Devant leur insistance, les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes auxquels les jeunes ont riposté par des jets de pierres, jusqu’à ce que les gendarmes se replient. Ils ont alors tiré sur les jeunes à balles réelles. Deux personnes ont été gravement touchées, et plusieurs gendarmes ont été blessés. La situation a alors tourné à l’émeute. Des dizaines de jeunes se sont faits arrêter et un rassemblement a eu lieu pour demander leur libération immédiate.

#0832 vu sur afrik.com

Etats Unis, Nashville : parmi la trentaine de bâtiments attaqués ce jour là, des émeutiers tentent de mettre le feu au Davidson County Court House qui abrite le palais de justice et l’hôtel de ville.

Etats Unis, Nashville (Tennessee). Des émeutiers s’attaquent au Davidson County Court House qui abrite le palais de justice et l’hôtel de ville et commencent à y mettre le feu. Selon la police, au moins 30 bâtiments ont été endommagés dans les émeutes ce jour là et au moins 28 personnes ont été arrêtées.

#0821 Source ajc.com

Etats Unis : plusieurs villes décrètent l’état d’urgence suite aux manifestations émeutières qui se multiplient, dont le comté de Los Angeles.

Etats Unis, Los Angeles. Suite aux manifestations émeutières qui se généralisent et s’intensifient depuis la mort de Georges Floyd, plusieurs villes et comtés du pays dont Los Angeles décrètent l’état d’urgence. Cette mesure est en vigueur dans le Minnesota depuis le 28 mai.

#0820 Source yeclo.com

Etats Unis, Portland (Oregon) : des émeutiers ont pris d’assaut le Multnomah County Justice Center (qui abrite la prison du comté et le siège de la police), ont ravagé les bureaux et ont tenté d’y mettre le feu.

Etats Unis, Portland (Oregon). Les émeutes se multiplient dans plusieurs villes du pays suite à la mort de Georges Floyd tué par la police. A Portland, des émeutiers ont pris d’assaut le Multnomah County Justice Center qui abrite la prison du comté et le siège de la police, se sont introduits dans le bâtiment, ont brisé les vitres, ravagé les bureaux et ont tenté d’y mettre le feu.

#0805 vu sur www.opb.org

Etats Unis : à Minneapolis et New York, alors que la police tente de procéder à des arrestations massives, des conducteurs de bus refusent de collaborer et de transporter les émeutiers interpellés

Etats Unis, Minneapolis. Alors que la police tente de procéder à des arrestations massives, des conducteurs de bus refusent de collaborer avec la police et de transporter des émeutiers interpellés. Des scènes similaires se déroulent à New York, des conducteurs de bus refusent aussi de travailler pour la police, ils expriment leur solidarité avec ceux de Minneapolis et la foule les acclame.

#0806 vu sur leftvoice.org

Allemagne, Munich : les manifestations hebdomadaires de protestation contre les mesures de confinement limitées par la police à 1000 personnes

Allemagne, Munich. Malgré l’assouplissement progressif du confinement, les manifestations hebdomadaires de protestations contre les mesures de confinement se poursuivent dans plusieurs villes. A Munich, une manifestation a lieu contre le racisme. Les policiers filtrent les entrées pour limiter le nombre de manifestants à un millier.

#0815 Source fr.news.yahoo.com

Etats Unis, New York : des images tournées dans une manifestation émeutière suite à la mort de Georges Floyd montrent une voiture de police foncer sur la foule dans le quartier de Brooklyn.

Etats Unis, New York. Des images tournées dans une manifestation émeutière suite à la mort de Georges Floyd montrent une voiture de police qui fonce sur la foule dans le quartier de Brooklyn. Un véhicule de police se retrouve bloqué au milieu de la chaussée, visé par des huées et des jets d’objets. Les policiers à bord tentent d’avancer pour faire reculer les manifestants puis une seconde voiture arrive, se place à sa droite et accélère sirène hurlante en direction de la foule.

#0816 vu sur news.yahoo.fr

France : à Maubeuge et Paris ont lieu deux manifestations rassemblant des milliers de personnes pour la première fois depuis le début du confinement

France. Deux manifestations, qui sont considérées par la presse comme les premières majeures manifestations depuis le début du confinement se sont déroulés ce samedi. A Maubeuge, des milliers de personnes ont marché pour protester contre un plan social du constructeur Renault prévoyant la suppression de 15.000 emplois dont 4600 en France. A Paris, c’est une manifestation de solidarité avec les sans-papiers qui réunit une dizaine de millier de personnes. Les manifestants ont été nassés place de la République et ont subi un gazage conséquent jusqu’à ce qu’ils brisent les lignes de CRS pour s’extirper du dispositif. Les manifestants, dont un bon nombre de sans papiers, sont restés déterminés même après avoir passé les lignes et ont fait face aux policiers en attendant que tout le monde soit hors de danger.

 

#0813 vu sur francebleu.fr

Japon, Tokyo : une manifestation contre le racisme, la brutalité de la police et en solidarité avec les émeutiers aux Etats Unis a lieu dans les rues de Tokyo, la veille un migrant d’origine Kurde de Turquie a été blessé, la tête écrasée par deux policiers

Japon, Tokyo. Une manifestation contre le racisme, la brutalité de la police et en solidarité avec les émeutiers aux Etats Unis a lieu dans les rues de Tokyo. La veille un migrant d’origine Kurde de Turquie a été blessé, la tête écrasée par deux policiers et la vidéo prise par un ami qui était avec lui s’est répandue sur internet.

#0812 vu sur les réseaux sociaux.

France, Metz : des manifestants réunis devant le CRA de Metz se sont pris une amende punitive de 135 euros

France, Metz. Des manifestants, réunis devant le centre de rétention de Metz se sont pris une amende punitive de 135 euros. « Pas question de payer. On fera un recours » affirme un manifestant. Ces amendes pleuvent, en répression immédiate et quasiment systématiques des moindres tentatives d’établissement d’une solidarité en acte avec les sans-papiers ou les personnes arrêtées lors des manifestations.

#0808 vu sur republicain-lorrain.fr

Etats Unis : les sites de la police et de la mairie de Minneapolis sont inaccessibles et les radios de la police de Chicago, inopérantes, diffusent “Fuck the police” pendant plusieurs heures

Etats Unis. Les sites de la police et de la mairie de Minneapolis ont été inaccessibles pendant toute la soirée et à Chicago, les radios de la police ont été rendues inopérantes et ont diffusé de la musique et “Fuck the police” pendant plusieurs heures. La presse attribue ces interventions au groupe de hackers “Anonymous”.

#0827 Source intrld.com

France, Brest : des policiers intervenant à la prison parce que plusieurs personnes tentaient de projeter des objets au dessus de la clôture se sont faits bloquer et caillasser dans le quartier de Pontanézen après une course-poursuite

France, Brest. Un équipage de police s’est rendu à la maison d’arrêt de Brest après avoir été appelé par le personnel de la prison parce que plusieurs personnes tentaient de projeter des objets au dessus de la clôture. À l’arrivée sur place des policiers, les personnes ont pris la fuite et la voiture de police qui les a poursuivis s’est retrouvée bloquée dans une cité. Une vingtaine de personnes ont alors commencé à la caillasser avec divers projectiles dont des pierres, un disque de frein, un pied de chaise parvenant même à perforer son pare-brise. Quatre personnes ont été interpellées au petit matin dans le quartier de Pontanézen.

#0800 Source actupenit.com

Chine, Hangzhou : la ville prévoit d’adopter de manière pérenne une application testant l’état de santé et le mode de vie de chaque habitant.

Chine, Hangzhou. Cette ville de 10 millions d’habitants prévoit de rendre l’application de suivi de la santé, introduite dans le cadre de la réponse au coronavirus, un dispositif permanent et obligatoire pour l’ensemble de sa population. C’est dans cette ville qui abrite le géant du commerce électronique Alibaba que l’application a été lancée pour la première fois. Des versions de l’application ont été utilisées dans toute la Chine continentale. Il s’agirait de vérifier en permanence l’état de santé de la population et de gérer des interdictions de déplacements et des mises en quarantaines à partir du code QR délivré en fonction de données très diverses (température, respiration, etc.). L’application intègrerait davantage d’indicateurs de santé pour développer des classements d’index individuels, c’est-à-dire évaluer les risques courus pour chaque individu, en fonction de son état de santé et de son mode de vie. Dans l’application proposée, le statut d’un individu serait noté sur 100 sur la base des dossiers médicaux, des résultats des tests physiques, du poids, de la taille, des niveaux d’activité et d’autres choix de style de vie tels que le tabagisme (avec le décompte journalier du nombre de cigarettes fumées), la consommation d’alcool ou de drogues, etc. Par exemple, boire un verre de vin blanc pourrait faire baisser votre score de 1,5 point, tandis que dormir pendant sept heures pourrait l’améliorer d’un point. Outre le contrôle délirant sur toutes les dimensions de la vie de chacun, cette application pourrait être utilisée par les compagnies d’assurances. L’application pourrait être mise à disposition pour la fin du mois de juin.

#0797 Source theguardian.com

Etats-Unis, Saint-José : Manifestation en solidarité aux événements de Minneapolis qui bloque l’autoroute 101.

Etats-Unis, Saint-José. Plus de 1000 personnes ont défilés dans les rues de Saint-José en solidarité des événements de Minneapolis, bloquant l’autoroute 101 et, après l’arrivée de la police et le jet des premières lacrimos, ont commencé à allumer des feux dans la rue, à construire des barricades et à jeter des projectiles à la police. Des fenêtres de magasin sont brisées et l’émeute continue jusqu’à environ 2h du matin. Au cours de ces événements un SUV a foncé dans la foule, blessant 2 manifestants.

#0859 source itsgoingdown.org

France : l’éditeur de logiciel Two-i basé en Moselle profite de la crise sanitaire pour proposer une application d’analyses par vidéosurveillance “spéciale covid” pour détecter port du masque et température corporelle

France. L’éditeur de logiciel Two-i basé en Moselle profite de la crise sanitaire pour se développer en s’associant avec le groupe international Konica Minolta dans le but de commercialiser un nouveau produit de “videoprotection intelligente” : Konitherm. Proposée aux entreprises pour détecter les cas d’infection parmi leurs salariés, il s’agit de caméras qui analyse les visages de manière à détecter le port du masque et une hausse éventuelle de la température corporelle. Selon la presse, 50 de ces dispositifs seraient déjà en cours d’installation pour fonctionner au mois de juin. L’entreprise de 21 employés a aussi profité du confinement pour lancer officiellement son produit appelé Vigilance, qui avait remporté les Milipol Innovation Awards en 2019. Vigilance est une technologie qui s’adresse aux villes et aux centres de supervision urbains en proposant en temps réel une possibilité de vision en 3D sur une carte, une capacité d’accélération de la vidéo fois 30 et un système d’analyse de vidéos enregistrées et de recherche d’objets.

#0903 vu sur lejournaldesentreprises.com

Etats Unis, Minneapolis : un drone Prédator-B non armé, modèle utilisé par le Pentagone et la CIA pour des frappes aériennes dans le monde entier, a été utilisé pour surveiller les manifestations.

Etats Unis, Minneapolis. Un drone immatriculé CBP104 (Customs and border protection) de type Predator-B (large capacité d’armement) non armé, du modèle utilisé par le Pentagone et la CIA ces dernières années pour effectuer des frappes aériennes dans le monde entier, a été utilisé pour surveiller les manifestations à Minneapolis. Rappellons que ce modèle de drone à la capacitée de transporter des missiles de type “HellFire” (feu de l’enfer) qui est l’un des armement les plus terrifiant de l’arsenal dronique. pouvant frapper à travers les murs, batiments, bunkers, sous-sol, etc.

#0824 vu sur thedrive.com

France, Valence : suite à une vidéo montrant l’interpellation violente d’une mineur, le bâtiment hébergeant les bureaux de l’agglo et un poste de police municipale a été incendié à coups de Molotov lors d’une nuit d’émeute, au point de rester fermé jusqu’au 15 juin

France, Valence. Le bâtiment hébergeant les bureaux de l’agglo et un poste de police municipale a été incendié à coups de Molotov lors d’une nuit d’émeute, au point de rester fermé jusqu’au 15 juin. Les policiers ont été temporairement déplacés dans d’autres commissariats à proximité. De nombreux incidents se sont déroulés dans le quartier Fontbarlettes cette même nuit, de multiples feux de poubelles et de barricades ont été allumés dans les rues du quartier. Sur décision de la préfecture, le quartier a été placé sous occupation des CRS pour une durée d’au moins quatre jours. Les incidents seraient partis d’une vidéo montrant un mineur de 17 ans se faisant violemment interpeller par deux policiers.

#0892 Source francebleu.fr

Etats Unis, Minneapolis : depuis la mort de George Floyd le 25 mai, des émeutes continuent de secouer la ville pour la troisième nuit d’affilée, et s’étendent à d’autres Etats du pays.

Etats Unis, Minneapolis. Depuis la mort de George Floyd le 25 mai, des émeutes continuent de secouer la ville pour la troisième nuit d’affilée, et s’étendent à d’autres Etats du pays. 70 arrestations sont à déplorer à New-York. A Minneapolis des incendies et des pillages ont été déclarés dans plusieurs magasins de la ville et l’état d’urgence est déclaré. À Denver, la panique a également éclaté lorsque des coups de feu ont été tirés sur le Colorado State Capitol, où des centaines de personnes défilaient pour demander justice pour la mort de Floyd. Au même endroit, un manifestant Black Lives Matter a été fauché par une voiture.

#0796 Source news-24.fr

Etats Unis, Minnesota : le contact tracing est utilisé pour retrouver d’autres émeutiers à partir des arrestations effectuées sur place

Etats Unis, Minnesota. La sécurité publique du Minnesota utilise le contact tracing, mis en avant par la plupart des gouvernements comme des outils de protection dans le cadre de la crise sanitaire, pour retracer les contacts des personnes arrêtées lors des manifestations. Le commissaire à la sécurité publique a déclaré avoir ainsi commencé à retrouver et arrêter des émeutiers.

#0817 Source bgr.com

Etat-Unis, Caroline du Nord : les pneus de 8 vans d’amazon ont été crevés en solidarité avec les grévistes

Etat-Unis, Caroline du Nord. Les pneus de huit vans d’amazon ont été crevés en solidarité avec les grévistes, le communiqué est à lire ici. Cette attaque fait écho à d’autres contre le géant de la distribution et en ligne et de l’internet. Effectivement, outre le réseau de vente et de distribution bien connu de la marque, Amazon est le numéro un en terme de data centers et contrôle 34% de tout l’hébergement “cloud” sur internet. Une majeure partie du trafic sur internet passe à un moment ou à un autre par un data-center Amazon. 

#0780 vu sur itsgoingdown.org

Grèce, Athènes. Une manifestation nocturne est prévue à Athènes pour protester contre la politique répressive menée au niveau national et en solidarité avec les migrants, ainsi que contre les expulsions de squat et le “nettoyage” de la place Exarcheia

Grèce, Athènes. Une manifestation nocturne est prévue à Athènes pour protester contre la politique répressive menée au niveau national et en solidarité avec les migrants, ainsi que contre les expulsions de squat et le “nettoyage” de la place Exarcheia décidé par la mairie et l’Etat. L’appel à manifester est à lire en grec ici et en anglais ici.

#0793 vu sur https://enoughisenough14.org

Qatar : l’application Ehteraz, obligatoire sous peine de prison, identifie l’état de santé de son porteur par des codes barres colorés contrôlés aux checkpoints installés sur les routes du pays, elle demande aussi l’accès aux vidéos et photos de la personne

Qatar. Le pays a mis en place en avril l’application Ehteraz (précaution en arabe) qui a été depuis rendue obligatoire. Selon des médias locaux, les forces de sécurité ont vérifié l’installation de l’application dimanche lors de contrôles aux checkpoints installés à travers le pays. L’interface de l’application présente des codes barres colorés contenant le numéro d’identité de l’utilisateur : le code vert pour les personnes en bonne santé, rouge pour les personnes positives au virus, jaune pour celles en quarantaine et gris pour celles suspectées d’être infectées ou ayant été en contact avec des personnes infectées. Cette application est fortement critiquée car elle exige notamment des utilisateurs d’Android qu’ils autorisent l’accès à leurs photos et vidéos. Les utilisateurs doivent ailleurs demander une autorisation avant d’émettre des appels. Toute personne ne l’ayant pas téléchargée peut écoper d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison. Face à l’inquiétude des habitants, les autorités ont toutefois indiqué qu’elles feraient preuve «de compréhension».

#0773 Source lefigaro.fr

Etats Unis : la polémique sur le port ou non du masque prend des proportions délirantes, avec des agressions, des bagarre et altercations diverses de la part de ceux qui le refusent envers ceux qui le portent, allant jusqu’à un meurtre dans le Michigan

 

Etats Unis. La polémique sur le port ou non du masques prend des proportions délirantes, ceux qui refusent de le porter se mettant à agresser ceux qui le portent par des insultes, des coups de poing, des bagarre et altercations diverses. Le masque est érigé en symbole liberticide pour ses opposants et divise avec des allures de guerre de tous contre tous, dans un contexte où, avec le soutien de Trump qui refuse de le porter, la démonstration de la toute puissance américaine passe par la dénégation des ravages du virus. Cette division profonde entre pro et anti masques prend des allures d’avatar complètement dégénéré de guerre froide puisque on a pu entendre certains militants anti masques affirmer que le port du masque est communiste. Ces prises à parti violentes ont même abouti à un décès : début mai, un homme de 43 ans, vigile d’un supermarché dans le Michigan, a été tué après avoir refusé l’entrée du magasin à une famille dont la fille ne portait pas de masque. Il a été abattu peu de temps après. Le père de la jeune fille et un autre homme sont accusés de meurtre avec préméditation. Ce meurtre a eu lieu juste après l’occupation du Capitole en Californie par de nombreux manifestants armés qui exigeaient un assouplissement du confinement. Avec le déconfinement actuellement en cours, le port du masque est vivement recommandé par les médecins et même obligatoire dans de nombreux magasins et lieux ouverts au public.

#0775 vu sur ladepeche.fr

France : l’application de traçage StopCovid destinée à repérer la propagation du coronavirus pourrait être lancée dès ce week-end, à condition que le Parlement l’approuve

France. Le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, annonce que l’application de traçage StopCovid destinée à repérer la propagation du coronavirus pourrait être lancée dès ce week-end, à condition que le Parlement l’approuve. Elle sera disponible dans chez Apple et d’Android ce week-end. Il s’agirait de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, l’application garde donc la trace des contacts de l’utilisateur à moins d’un mètre pendant 15 minutes en utilisant la technologie bluetooth. Son utilisation est supposée rester basée sur le volontariat. La Cnil qui avait donné son accord de principe le 24 avril, a confirmé son avis favorable en demandant que l’utilité de l’application soit étudiée après son lancement.

#0776 vu sur lefigaro.fr

Russie, Moscou. Des milliers de moscovites protestent contre les conséquences de leur application “stopcovid”.

Russie, Moscou. Des milliers de moscovites protestent contre les conséquences de leur application “stopcovid”. L’application dite “de monitoring social” lancée à Moscou est obligatoire pour tous les habitants et surveille tous leurs déplacements et chacun doit pouvoir présenter un QR code pour franchir les barrages installés pour contrôler le confinement. L’application a dressé automatiquement des milliers d’amendes absurdes et les plaintes d’utilisateurs se multiplient. Par ailleurs, 100 000 caméras surveillent les confinés dans la ville.

#0792 vu sur franceculture.fr

Etats-Unis. Minneapolis. Un officier de police tue George Floyd, un afro-américain de 46 ans, en direct. Des émeutes se propagent et secouent la ville.

A man poses for photos in front of a fire at an AutoZone store, while protesters hold a rally for George Floyd in Minneapolis on Wednesday, May 27, 2020.

Etats-Unis. Minneapolis. Un officier de police tue George Floyd, un afro-américain de 46 ans, en direct. Le policier maintient l’homme à terre avec son genou sur sa nuque, une technique souvent pratiquée par les flics, des ghettos de Minneapolis aux commissariats de région parisienne. George suffoque et appelle aux secours alors que les autres officiers continuent comme si de rien n’était tandis que les gens interpellent les policiers sur son état de santé. Il tombe inconscient. La vidéo est difficilement soutenable. Au bout de longues minutes, le policier relâche son étreinte pour constater le décès du jeune afro-américain. Les meurtres de personnes noirs par des flics ou des fachos aux états unis sont malheureusement très courants. Cet évènement survient suite à la mort de Ahmaud Arbery, un afro-américain de 25 ans tué par deux fascistes notables (dont un ancien flic) le 23 février dernier à Brunswick, en Géorgie. Des Etats-Unis à la France, d’un pays à l’autre, la police est et sera à jamais notre ennemi. Des manifestations et émeutes ont éclatées dans la nuit qui a suivit la mort de Floyd. De nombreuses voitures de police ainsi que le commissariat du district en question sont attaquées. De nombreux feux sont allumés dans la nuit. Soutien à tous les émeutiers. Stay Safe !

#0791 vu sur de multiples sources.

Chypre : le ministère de l’intérieur a annoncé que 17 migrants soupçonnés d’activités terroristes allaient êtres expulsés

Chypre. Le ministère de l’intérieur à annoncé que 17 migrants allaient êtres expulsés, ils seraient soupçonnés d’activités terroristes. L’expulsion aura lieu lorsque le trafic aérien, interrompu depuis la fin du mois de mars par mesure sanitaire contre le Covid-19, aura repris. La machine à expulser, ralentie mais jamais complètement stoppée par le confinement, se prépare à reprendre un fonctionnement plus habituel dans toute l’Europe.

#0782 vu sur infomigrants.net

Hong Kong : la plus grosse manifestation depuis le début du confinement a eu lieu contre la proposition de loi chinoise visant à interdire “la trahison, la sécession, la sédition et la subversion” à Hong Kong

Hong Kong. Les manifestants ont été très nombreux à braver l’interdiction pour se réunir dans le centre de la ville pour la plus grosse manifestation depuis le début du confinement. De multiples unités de la police anti-émeute étaient bien en vue dimanche dans le quartier de Causeway Bay et des grenades lacrymogènes ont été tirées. La Chine a déposé vendredi au Parlement un texte visant à interdire “la trahison, la sécession, la sédition et la subversion” à Hong Kong, en réponse aux manifestations de 2019. Plus de 8.300 personnes ont été arrêtées depuis le début de la contestation il y a un an. Environ 200 ont encore été interpellées en marge d’actions de moindre ampleur à l’occasion de la Fête des mères début mai.

#0750 Source lematin.ch

France, Paris : trois personnes ont été arrêtées lors de la manifestation de soutien aux soignants devant l’hôpital Debré, les 16 personnes rassemblées en solidarité devant le TGI se sont faites verbaliser par la BRAV

France, Paris. Lors d’une manifestation de soutien aux soignants et soignantes devant l’hôpital Robert Debré, trois personnes ont été arrêtées après avoir été dénoncées suite à la prise à parti du journaliste d’extrême droite antisémite, Jimmy Leopold qui avait intégré la manifestation. Après 48 heures aux mains de la police et de la justice, les trois manifestants s’en sortent avec un simple rappel à la loi pour outrage et refus de signalétique, mais les 16 personnes rassemblées en solidarité devant le TGI pour attendre leur sortie le 23 mai se sont faites verbaliser par la BRAV, y compris leur avocate. Le texte qu’ils ont publié à ce sujet est à lire ici, on y voit à quel point dans les commissariats, les flics ajoutent l’absence de protection sanitaire aux humiliations et pressions diverses de la garde à vue.

#0764 Source nantes.indymedia.org

France, Mulhouse : des échauffourées ont lieu dans le quartier des Coteaux, des pompiers et des policiers ont été caillassés, un escadron de gendarmes mobiles a été déployé

France, Mulhouse. Des échauffourées ont lieu dans le quartier des Coteaux. Des caméras de surveillances avaient déjà été incendiées la nuit précédente. En fin d’après-midi, des pompiers et des policiers, qui intervenaient sur un incendie de voiture, ont été la cible de jets de pierres par une vingtaine de jeunes. Selon la police, ces incidents seraient intervenus suite à un accident survenu mercredi après-midi, où un adolescent de 17 ans en moto-cross a été gravement blessé après avoir heurté une voiture. Un policier a été blessé et un jeune homme interpellé et un escadron de gendarmes mobiles a pris position aux abords du quartier.

#0742 Source francebleu.fr

Inde, Gowainghat upazila : un ressortissant bangladais a été abattu par les forces de sécurité indiennes le long de la frontière de Jaflong

Inde, Gowainghat upazila (Sylhet). Un ressortissant bangladais a été abattu par les forces de sécurité indiennes le long de la frontière de Jaflong. “L’incident s’est produit dans la zone Zero Point de la frontière vers 11 h 20 lorsque l’homme est allé chercher des billes et des bambous dans la zone”, a déclaré le lieutenant-colonel des gardes-frontières du Bangladesh.

#0747 Source thedailystar.net

Espagne : 8.442 personnes ont été interpellées depuis le 14 mars pour non-respect des mesures de confinement, plus d’un million de sanctions ont été prononcées

Espagne. Le ministère de l’Intérieur indique que 8.442 personnes ont été interpellées du 14 mars au 20 mai pour non-respect des restrictions imposées par l’état d’urgence sanitaire dont 1.227 par la Garde civile, 2.548 par les polices locales, 547 par les Mossos d’Esquadra (police régionale de Catalogne), 320 par la police du Pays Basque, 26 par la police de Navarre, et une par la police des Canaries, a précisé le ministère dans un communiqué. Plus d’un million de sanctions ont été prononcées contre des personnes accusées d’avoir enfreint les règles de confinement. Les amendes oscillent entre 300 et 600.000 euros. Le port du masque est devenu obligatoire à partir de six ans, dans les espaces fermés, ainsi que sur la voie publique quand il n’est pas possible de garder la distance de sécurité de deux mètres minimum, sous peine d’une amende comprise entre 601 et 30.000 euros.

#0741 Source mapexpress.ma

France, Bobigny : deux personnes positives au Covid19 ont été remises en liberté parce que les policiers ont refusé de les conduire au palais de justice

France, Bobigny. Deux personnes ont été remises en liberté faute de présentation devant le tribunal de Bobigny, les policiers ayant refusé de les conduire au palais de justice car l’une des deux était positive au Covid19. Au moment des perquisitions menées au domicile du couple, les forces de l’ordre ont constaté que la femme était alitée et placée en quatorzaine suite à sa contamination au Covid-19. Elle avait été testée positive la veille de la perquisition. Le couple a malgré tout été placé en garde à vue au commissariat d’Aulnay-sous-Bois En effet « jamais une suspicion de Covid où un cas avéré n’a été incompatible avec une garde à vue, sauf si un médecin l’indique. Cela n’a pas été le cas dans ce dossier » a déclaré le parquet de Bobigny. Le couple a ensuite patienté pendant 20 heures au dépôt, avant d’être libéré.

#0759 Source actupenit.com

France, Paris : la RATP vient d’être sanctionnée par l’inspection du travail pour risque de contamination, les conducteurs doivent nettoyer eux-mêmes leurs postes de conduite

France, Paris. La RATP vient d’être sanctionnée par l’inspection du travail pour risque de contamination dans les bus. L’entreprise n’a pas garanti la santé des conducteurs de bus pendant l’épidémie, mettant par là-même les usagers également en danger. A ce jour, 9 salariés de la RATP sont décédés du Covid19. La RATP avait 8 jours pour agir. Mais alors que le délai imparti vient de s’écouler, malgré ses déclarations se voulant rassurantes à la presse, elle n’a toujours pas pris les mesures imposées, en particulier une désinfection efficace de la cabine du conducteur. Ce sont toujours les agents qui doivent nettoyer eux-mêmes leur poste de conduite.

#0748 Source mediapart.fr

France, Montpellier : un aide soignant frôle la mort après un contrôle routier au faciès pendant le confinement

France, Montpellier. Un aide soignant frôle la mort après un contrôle routier pendant le confinement. Dans la nuit du 21 au 22 mai dernier, un aide-soignant de 35 ans se fait contrôler par les gendarmes sur la route entre Montpellier et Vauvert et accuser d’excès de vitesse alors qu’il est arrêté sur le côté de la route pour téléphoner, par une patrouille de gendarmerie qui est à la recherche de deux véhicules qui faisaient une course-poursuite sur l’autoroute. Celui ci conteste, se fait plaquer au sol et matraquer. S’en suivront un hématome extra-dural, 60 points de sutures au niveau du crâne, une clavicule cassée, un œil et une oreille tuméfiés. Les gendarmes, qui ne l’ont pas pris au sérieux quand il a demandé à voir un médecin, l’accusent de rébellion et ont aussi prétendu qu’il n’y avait pas de permanence avocat à cause du Covid. « Ils lui ont crevé un pneu alors qu’il est aide soignant et qu’il a bien précisé qu’il avait besoin de son véhicule pour travailler ! » s’indigne son avocate qui a déposé plainte et considère qu’il s’agit d’un délit de faciès. Il a fini par être emmené à l’hôpital et opéré en urgence avec 45 jours d’ITT, son pronostic vital était alors engagé.

#1012 Source lepoing.net

Turquie, Izmir : le système d’appel à la prière de la ville a été piraté de manière à faire diffuser le chant de révolte italien “Bella ciao” depuis les minarets de plusieurs mosquées

Turquie, Izmir. En pleine période de fin du ramadan, le système d’appel à la prière de la ville a été piraté de manière à faire diffuser le chant de révolte italien “Bella ciao” depuis les minarets de plusieurs mosquées locales à la place de l’appel à la prière. Les mosquées sont fermées depuis deux mois en raison du coronavirus. La situation a été rétablie et une enquête a été ouverte, mais des vidéos avaient déjà fait le tour des réseaux sociaux. Des usagers de ces réseaux pourraient être poursuivis pour “dénigrement des valeurs religieuses” après avoir applaudi cette action ou l’avoir relayée.

#0751 Source ladepeche.fr

Belgique : les “traceurs Covid” de N-Allo qui tracent “manuellement” les contacts des infectés constatent 20 à 30% de refus de collaborer, l’usage d’une application est envisagée.

I

Belgique. En attendant une application de traçage, N-Allo, un des “call centers” partenaires de l’opération initiée par le gouvernement, appelle les malades récemment testés positifs au coronavirus qui sont interrogés par téléphone pour retracer leurs contacts sur une période d’une dizaine de jours, depuis l’avant-veille des premiers symptômes jusqu’à sept jours après. Si le contact a dépassé quinze minutes à moins d’1,50 mètre, la personne est considérée comme “à haut risque”, et un autre “traceur” sera alors chargé de la prévenir. Si au bout de 24 heures la personne jugée “à haut risque” – censée s’isoler quatorze jours – n’a pu être jointe au téléphone, une visite à domicile est organisée, confiée à des travailleurs sociaux, personnels paramédicaux ou ambulanciers. Sur les 340 visites effectuées en région bruxelloise depuis le lancement de l’opération le 11 mai, 20 à 30% se seraient traduites par des refus de collaborer. L’application mobile verrait le jour “en complément” du traçage physique, car ce dernier “reste parcellaire et ne permet pas d’identifier les contacts dans les lieux publics ou les transports en commun”.

#0718 Source AFP

Iran, Jahrūm. L’agence de renseignement de la ville de Jahrūm a été incendiée, le vaste réseau de renseignement du régime est responsable de la répression en particulier concernant les militants étudiants

Iran, Jahrum. L’agence de renseignement de la ville de Jahrūm a été incendiée. Le vaste réseau de renseignement du régime est responsable de la répression de la dissidence et de l’arrestation des militants étudiants.

#0724 Source réseaux sociaux

International : les selfies avec masques collectés sur les réseaux sociaux sont utilisés pour améliorer l’efficacité des dispositifs de reconnaissance faciale mis en difficultés par la généralisation du port du masque et le constructeur chinois Huami travaille sur un masque compatible avec ces dispositifs de contrôle

International. Le port du masque, parfois obligatoire, gène le fonctionnement des dispositifs de reconnaissance faciale. C’est pourquoi des chercheurs travaillent sur l’amélioration des algorithmes, en collectant les selfies avec masques qui pullulent sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, le constructeur chinois Huami, surtout connu pour ses montres connectées Amazfit, travaille sur un masque transparent de type N95 (l’équivalent américain des masques FFP2) qui peut également s’auto-désinfecter et serait compatible avec les dispositifs de reconnaissance faciale.

#0701 Source cnet.com

Etats Unis, Dakota : une entreprise de construction, Fisher Sand & Gravel, a remporté le contrat de construction du mur frontalier prévu sur 42 miles en Arizona, de Nogales à la frontière orientale de la réserve Tohono O’odham

Etats Unis, Dakota. Une entreprise de construction du Dakota du Nord, Fisher Sand & Gravel, a remporté le contrat de construction du mur frontalier pour 1,28 milliard de dollars. Environ 42 miles de mur de frontière son prévus en Arizona, de Nogales à la frontière orientale de la réserve Tohono O’odham. Environ 180 miles ont été construits depuis janvier 2017, et le secrétaire par intérim du département de la Sécurité intérieure, Chad Wolf, a déclaré la semaine dernière qu’il s’attend à voir jusqu’à 400 miles de mur achevé cette année, ce qui fait de cet édifice du contrôle et de la répression le plus grand édifice américain.

#0712 Source upi.com

Kenya : des soignants annoncent une grève, dans le contexte de l’épidémie, pour exiger une indemnisation et du matériel de protection sanitaire

Kenya. Dans le contexte de l’urgence liée à l’épidémie, des travailleurs du secteur de la santé annoncent qu’ils déclenchent une grève pour exiger une indemnisation accrue et des équipements de protection pour les travailleurs de première ligne qui luttent contre la pandémie de COVID-19. Outre le manque d’équipement de protection individuelle, les travailleurs de la santé déplorent le fait que les salaires varient dans les hôpitaux publics et que certains travailleurs ne reçoivent pas d’assurance maladie. Bien que le gouvernement verse une prime de risque sous la forme d’une «allocation de risque» supplémentaire, ce montant a été inégalement réparti entre les travailleurs de la santé.

#0689 Source foreignbrief.com

France, Marseille : trois sans abris hébergés dans un centre social qui prend en charge 160 personnes ont été testés positifs au Covid19, la presse indique que des distributions de masques sont maintenant organisées, ce qui signifie que ce n’était pas le cas auparavant…

France, Marseille. Lors d’une opération de test systématique, trois sans abris ont été testés positifs au Covid19. Ils sont hébergés dans un centre social qui prend en charge 160 personnes dont seuls 38 ont accepté de se faire dépister pour l’instant. La presse indique que des distributions de masques sont maintenant organisées, ce qui signifie que ce n’était pas le cas auparavant… Les personnes malades ont eu le choix de s’isoler ou pas. Une nouvelle séance de dépistages est prévue cette semaine.

#0697 Source francebleu.fr

Etats Unis : Uber licencie 3500 employés par visioconférence ; comme dans les tribunaux, les patrons profitent de l’épidémie pour accélérer les procédures…

Etats Unis. L’entreprise Uber licencie 3 500 personnes en même temps (soit 14% de ses effectifs) par visioconférence sur Zoom. La directrice du département clientèle d’Uber a annoncé leur licenciement aux employés concernés en trois minutes. La mesure concerne des membres du personnel administratif. La direction s’est justifiée de ce procédé par le fait que les employés étaient de toutes manières en télétravail. UberEats a en revanche fortement bénéficié de l’épidémie avec un chiffre d’affaires en hausse de 53%. D’autres entreprises ont déjà utilisé ce procédé pour licencier massivement du personnel, comme la start-up américaine TripActions, basée à Palo Alto, qui a mis fin au contrat de travail d’une centaine de ses employés lors d’une visioconférence qui s’est également tenue sur Zoom. Comme dans les tribunaux, les patrons profitent de l’épidémie pour accélérer les procédures…

#0681 Source bfmtv.com

Brésil, Brasilia : 300 membres d’un groupe d’extrême droite qui soutient Bolsonaro, “les 300 de Brasilia” mènent leur “bataille des Thermopyles” en campant à proximité de la Plaza de los Tres Poderes, à côté de la Cour fédérale supérieure qu’ils ont choisie comme cible.

Brésil, Brasilia. 300 membres d’un groupe d’extrême droite qui soutient Bolsonaro, “les 300 de Brasilia” mènent leur “bataille des Thermopyles” en campant à proximité de la Plaza de los Tres Poderes, à côté de la Cour fédérale supérieure qu’ils ont choisie comme cible. Leur porte-parole, Sara Giromin, se fait appeler Sara Winter en l’honneur d’une militante de l’Union britannique des fascistes décédée en 1944. Le groupe exhibe des armes “pour la protection des membres du camp”. La gauche les considèrent comme une milice armée. Il reçoivent régulièrement des visites de membres du Congrès conservateurs, du PLS (Parti social libéral) ou de divers groupes d’extrême droite qui les soutiennent.

#0676 Source pagina12.com.ar

France : le Conseil d’Etat impose que cesse sans délai l’utilisation des drones à Paris pour surveiller le respect des règles du déconfinement, la décision doit être effective immédiatement et vaut pour l’ensemble du territoire.

France. Le Conseil d’Etat enjoint l’Etat de cesser sans délai d’utiliser des drones à Paris pour surveiller le respect des règles du déconfinement, en raison de l’absence de cadre juridique pour l’utilisation de ces dispositifs. La décision doit être effective immédiatement et vaut pour l’ensemble du territoire. Utilisés en temps normal pour la surveillance de manifestations publiques, une vingtaine de drones ont été mobilisés dans la capitale pour repérer les contrevenants et diffuser des messages de prévention, pendant le confinement. Ils ont également servi, depuis le déconfinement, pour surveiller que des attroupements ne se forment pas. Ils sont signalés actuellement dans plusieurs villes de France.

#0685 Source francetvinfo.fr

Mexique : plusieurs organisations des peuples autochtones protestent contre la militarisation de plusieurs régions du pays et contre le recours à l’armée sous prétexte de lutter contre le crime organisé dans le cadre de l’épidémie.

Mexique. Plusieurs organisations des peuples autochtones protestent contre la militarisation de plusieurs régions du pays et contre le recours à l’armée sous prétexte de lutter contre le crime organisé dans le cadre de l’épidémie. Ils exigent que cessent les féminicides, demandent la libération des prisonniers politiques et l’arrêt des déplacements forcés. Leur déclaration est à lire ici.

#0695 Source enoughisenough14.org

Serbie, Sid : l’armée a été déployée à proximité des trois camps de migrants de la ville alors qu’aucun incident n’a été signalé, il s’agirait de “sécuriser les camps” de manière spectaculaire dans le cadre de la campagne électorale en cours

Serbie, Sid. Des militaires sont déployés en grand nombre dans la ville de Sid qui abrite trois camps de migrants. Les associations humanitaires qui interviennent habituellement dans ces camps ne comprennent pas la raison de ce déploiement qui n’est lié à aucun incident particulier. Les autorités serbes disent vouloir “sécuriser” les trois camps. “Nous ne nous attendons pas à de gros problèmes, mais nous voulons aider nos citoyens à se sentir mieux, plus calmes, plus sûrs et surtout à ne pas permettre aux migrants qui pourraient être hors des camps de causer des problèmes”, a-t-il déclaré. La “question des migrants” est devenue un enjeu de la campagne électorale en cours, avec une stigmatisation des migrants qui seraient porteurs du virus, et certains partis d’opposition appellent le gouvernement à cesser d’autoriser toute entrée sur le territoire. Pendant l’état d’urgence imposé en raison de la pandémie de COVID-19, tous les camps en Serbie ont été placés sous la garde de l’armée pour s’assurer que personne n’y entrait ou n’en sortait. Des unités de l’armée et de la police spéciale sont intervenues à l’intérieur des camps quand les règles de la quarantaine n’étaient pas strictement respectées.

#0694 Source balkaninsight.com

France : 70 écoles parmi celles qui ont rouvert dans des conditions intenables le 11 mai sont à nouveau fermées pour cause de Covid19, mais le ministère persiste et ouvre les collèges en zone verte.

France. La réalité du retour en classe des écoliers est bien différente de ce qui a été annoncé : peu d’élèves ont repris le chemin de l’école, avec des mesures hallucinantes, parqués dans des carrés dessinés dans la cour, ou enfermés dans des boîtes en carton en classe. 70 écoles ont déjà été fermées hier parce que des cas de Coronavirus y avaient été avérés, et le ministère refuse de donner la localisation de ces écoles. Néanmoins le déconfinement s’étend aux collèges de “zone verte” où 185.000 élèves de 6e et 5e doivent retourner en classe lundi en se pliant à un strict protocole sanitaire, dont le port obligatoire du masque. Rien n’a changé pour les collégiens des “zones rouges”, dont l’Ile-de-France, qui devront attendre fin mai pour savoir si les établissements rouvriront. Le gouvernement s’acharne à vouloir imposer une continuité scolaire qui ne peut pas fonctionner. “Il faut en quelque sorte réhabituer la société à aller à l’école”, a déclaré Jean-Michel Blanquer.

#0686 Source afp

Argenteuil, France : émeutes et tensions à Argenteuil après la mort d’un jeune homme de 18 ans en moto qui venait de croiser une voiture de la BAC…

Argenteuil, France. Emeutes et tensions à Argenteuil après la mort d’un jeune homme de 18 ans dont la moto a percuté un poteau électrique. Des témoins assurent que la voiture banalisée de la BAC qui était présente sur les lieux lui a coupé la route, l’obligeant à monter sur le trottoir. Des incendies ont eu lieu dans plusieurs points de la ville, et des affrontements avec les flics ont égayé la nuit.

#0671 Source francebleu.fr

Danemark, Kosor : des contre-manifestants se sont affrontés avec les forces de police pendant et après un rassemblement anti-immigration organisé par le néo-fasciste

Danemark, Kosor. Des contre-manifestants se sont affrontés avec les forces de police pendant et après un rassemblement anti-immigration organisé par le néo-fasciste Rasmus Paludan, chef du parti politique «Hard Line» dans la ville de Kosor. Deux manifestants ont été arrêtés.

#0680 Source réseaux sociaux

Etats Unis, Baltimore : dans le contexte répressif de l’épidémie, la ville teste l’adaptation à la surveillance des métropoles d’un système militaire de vidéosurveillance de masse par avion.

Etats Unis, Baltimore. Dans le contexte répressif de l’épidémie, la ville teste un système de vidéosurveillance de masse par avion. Des avions enregistrent chaque jour les déplacements des habitants. Trois petits avions avec à leur bord, douze caméras rotatives enregistrent en temps réel toute l’activité visible dans la ville. Ces images sont synchronisées, puis transmises aux forces de l’ordre. Sans le savoir, les 600 000 habitants de Baltimore sont suivis à la trace dès qu’ils mettent le nez dehors. Ce programme a été imaginé par Ross McNutt, un ancien ingénieur du Pentagone. L’armée américaine l’utilise depuis 2006 en Irak, afin de repérer les poseurs de bombes depuis le ciel, et de tracer leurs déplacements. Il s’agit d’adapter ce système militaire aux métropoles américaines. L”entreprise de surveillance aérienne de Ross McNutt, Persistent Surveillance Systems (PSS), a mené des tests de manière secrète à Baltimore en 2016, avant que leur révélation dans la presse ne fasse scandale. Quatre ans plus tard, il fait son retour, cette fois officiellement, pour des essais qui dureront cent quatre-vingts jours.

#0665 Source lexpress.fr

Grèce : un rapport sur la répression et la résistance pendant la pandémie est à disponible en ligne

Grèce. Un rapport détaillé “sur les efforts en cours du gouvernement grec, avec les patrons, la police et les fascistes, pour profiter de la pandémie pour intensifier la répression – et les efforts des anarchistes, des migrants, des prisonniers, des travailleurs rebelles et autres pour riposter et ouvrir des espaces de liberté” établi en coordination avec le collectif de médias anarchistes RadioFragmata, est disponible en anglais ici.

#0666 Source crimethinc.com

Qatar : une nouvelle loi punit de 3 ans de prison et une forte amende la circulation sans masque, et les chantiers de constructions continuent de fonctionner, en particulier ceux liés à la FIFA 2022, malgré le danger qu’ils constituent pour les travailleurs immigrés qui y sont exploités

Qatar. Des lois extrêmement répressives concernant le port du masque durant l’épidémie de covid19 viennent de se mettre en place au Qatar. Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics sous peine de 3 ans d’emprisonnement et d’une lourde amende. Le Tchad et le Maroc appliquent des règles presque aussi strictes avec respectivement 15 jours et 3 mois de prison ferme pour non port du masque dans l’espace public. Au Qatar, les écoles, restaurants, supermarchés et mosquées restent fermées tandis que les immenses chantiers de construction continuent de fonctionner, mettant en péril la vie de nombreux travailleurs, notamment les travailleurs immigrés engagé pour la construction des stades et infrastructures de la coupe du monde FIFA 2022. De nombreux morts étaient déjà à déplorer sur ces chantiers pharaoniques qui emploient principalement des travailleurs migrants, et ceux dont les entreprises sont à l’arrêt sont parqués sur leur ancien lieu de travail.

#0669 Source trtworld.com

Philippines : face à l’application de la loi martiale qui a conduit à 30 000 arrestations et 4 000 incarcérations, le solgan «tulong, hindi kulong» [«aide, pas détentions»] se répand dans les manifestations

Philippines. L’application de la loi martiale a conduit à près de 30 000 arrestations, dont plus de 4 000 incarcérés, selon un rapport daté du 18 avril 2020. La police s’attaque violemment aux personnes qui ne portent pas de masques. Des gens qui demandaient de l’aide alimentaire ont été massivement arrêtées. Le solgan «tulong, hindi kulong» [«aide, pas détentions»] se répand dans les manifestations pour protester contre la gestion gouvernementale. L’État fait appeler ceux qui ne respectent pas les règles sanitaires des «pasaway» [têtus et volontaires] ou des «tigas-ulo» [très têtus], installant un climat de peur et de culpabilité.

#0664 Source enoughisenough14.org

France, Bagnolet : quatre personnes ont été arrêtées et déférées pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences et fabrication d’engins explosifs » dans le cadre d’une comparution immédiate à délai différé qui permet au Parquet de continuer à enquêter sans juge d’instruction

France, Bagnolet. Quatre personnes ont été arrêtées par la police, avant d’être déférées au parquet de Bobigny pour « participation à un groupement en vue de commettre des violences et fabrication d’engins explosifs ». Des militants avaient été filés par des policiers en civil de la Brigade Anticriminalité (BAC), ce qui les a conduit à l’ancienne clinique de la Dhuys située à Bagnolet. Les policiers ont arrêté, dimanche, un couple sortant de ce squat et ils ont été placés en garde à vue. La veille, deux autres personnes avaient été arrêtées et également placées en garde à vue. La presse relaye que la police considère ce lieu comme “une cache des antifascistes” qui aurait enfin été “découverte” affirmant y avoir trouvé des dizaines de cocktails molotov et des feux d’artifice de type mortier. Le spectre de “l’ultragauche”, création médiatico-policière instaurée en ennemi de l’intérieur pour justifier la phase répressive des années 2010 et n’ayant pas grand chose à voir avec le courant révolutionnaire du même nom, refait surface dans les articles de presse. À l’issue des gardes à vue, les quatre personnes ont été déférées au parquet de Bobigny en vue d’une comparution immédiate à délai différé. Cette nouvelle procédure mise en œuvre depuis un an permet de continuer à enquêter et de placer un mis en cause en détention provisoire ou sous contrôle judiciaire en se passant du juge d’instruction. Le procureur saisit directement le juge des libertés et de la détention qui statue sur le sort de l’auteur présumé. Le principal mis en cause a été placé en détention provisoire. Les autres ont été laissés en liberté, sous contrôle judiciaire.

#0755 Source diverses, presse et indymedia nantes

France, Paris : la police tente d’empêcher une assemblée contre les CRA et verbalise ceux qu’elle identifie comme y ayant participé

France, Paris. Dans le 20ème arrondissement, à la Place de la Réunion, un appel circule pour une assemblée publique contre les centres de rétentions. A 14h, heure du rendez-vous, la place du marché est cernée par les flics. La discussion a donc lieu malgré tout dans une cour d’immeuble à proximité, jusqu’ç ce qu’elle soit interrompu par l’arrivée des flics. Les personnes présentes à l’AG parviennent à repartir sans problème. Une partie d’entre eux se dirige à nouveau vers la Place de la Réunion. Là, une dizaines de flics à vélo, un fourgon et une voiturent banalisée arrivent et parviennent à contrôler une dizaine de personnes qui se prennent tous des amendes. Certaines personnes ont même été verbalisées trois heures plus tard, à 20min de la place, parce que les flics les auraient reconnus comme ayant participé à l’assemblée. Un rendez-vous est proposé le lendemain pour discuter de la manière collective de réagir à ces amendes.

#0706 Source abaslescra.noblogs.org

Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : des milliers de personnes ont manifesté contre une messe en hommage aux bourreaux oustachis alliés d’Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bosnie-Herzégovine, Sarajevo. Des milliers de personnes ont bravé l’interdiction de la police pour manifester contre une messe qui avait lieu en même temps à proximité en hommage aux bourreaux oustachis alliés d’Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

#0669 Source rfi.fr

Italie : un nouveau gadget connecté au nom ridicule, “IFeel-You”, un bracelet électronique qui contrôle la température et trace le respect des distances de sécurité, est actuellement en phase de test.

Italie. Un nouveau gadget connecté, “IFeel-You”, un bracelet électronique contrôle le respect des distances de sécurité, est actuellement en phase de test. Il s’assure qu’une distance de sécurité d’ un mètre est bien respectée et émet un signal d’alerte quand ce n’est pas le cas. Il est aussi capable de mesurer la température corporelle de son propriétaire pour prévenir d’éventuels symptômes et permet la surveillance des circulations. Ses caractéristiques semblent proches du bracelet avec lesquelles certains collégiens de Pékin ont fait leur rentrée récemment.

#0654 vu sur bfmtv.com

Brésil, Rio de Janeiro : massacre dans les favelas du Complexo do Alemão au nord de la ville, au moins treize personnes ont été tuées au cours d’une opération de l’unité des forces spéciales Batalhão de Operações Especiais (BOPE)

Brésil, Rio de Janeiro. Au moins treize personnes ont été tuées au cours d’une opération de l’unité des forces spéciales Batalhão de Operações Especiais (BOPE) menée avec des officiers de Desarme (poste de police spécialisé pour les armes, les munitions et les explosifs) dans les favelas du Complexo do Alemão au nord de la ville. Les BOPE sont connues pour la brutalité de leurs interventions souvent meurtrières. Les forces de l’ordre sont rentrées dans le quartier à 6 heures du matin dans des chars blindés appelés caveirões, ou “Gros crânes.” «Nous nous sommes réveillés au son des coups de feu et des grenades», a déclaré un habitant de Nova Brasilia. «Ils sont venus tout détruire.» Dans la favela de Fazendinha, également à Complexo do Alemão, un autre habitant a raconté que les policiers portaient des masques intégraux et opéraient sans porter d’identité officielle. Les téléphones portables ont été fouillés pour détruire toute photo ou vidéo qui auraient été prises de l’intervention, mais de nombreuses captations et photos circulent.

#0682 Source rioonwatch.org

Grèce, Nea Smyrni : les habitants d’un campement Rom résistent à une ordonnance de quarantaine, et refusent que les personnes testées positives soient évacuées par la police

Grèce, Nea Smyrni (Larissa). Les habitants d’un campement Rom situé en Grèce centrale près de Larissa résistent à une ordonnance de quarantaine, et organisent de violentes manifestations en réponse aux mesures prises à leur encontre et contre la stigmatisation dont ils font l’objet. Depuis que 35 personnes y ont été testées positives, le gouvernement a ordonné une quarantaine du campement et l’évacuation des personnes infectées par le coronavirus. Les habitants ont résisté en érigeant des barricades enflammées et des bennes à ordures ont été incendiées. Un journaliste local a été caillassé et frappé au visage. Les responsables de la santé qui se sont déplacés sur place ont été chassés. Le gouvernement déclare qu’une nouvelle opération sera menée prochainement pour évacuer les personnes infectées et ont renforcé les patrouilles autour du campement pour faire respecter la quarantaine. Un des manifestants a expliqué que des tests sérologiques avaient montré que les autres personnes sur le campement ont développé les anticorps pour résister au virus, mais les responsables de la santé rejettent les résultats, considérant que les dépistages ne sont pas fiables. La police fait le siège du campement et menace de faire des arrestations si les malades ne sont pas évacués. Ce camp avait déjà été mis en quarantaine pour 15 jours le 11 avril dernier.

#0663 Source voanews.com

Italie, Florence : un collier qui sonne et s’allume quand les visiteurs ne respectent pas la “distanciation sociale” est mis en place pour la réouverture du Duomo

Italie, Florence. La cathédrale de Florence met en place un système pour permettre aux touristes de respecter la distanciation sociale lors de la réouverture : un collier qui sonne quand les personnes se rapprochent de trop près. “Il s’agit d’un dispositif (…) fourni gratuitement aux touristes au début de la visite qui signale avec un son, des vibrations et des lumières que la distance minimale autorisée n’a pas été respectée”, indique un communiqué du Duomo.

#0716 Source sudouest.fr

Grèce, Athènes : des motards de la police attaquent une distribution de nourriture des «Anti-Covid19 – Mutual Help Network» à Exarcheia, un rassemblement les contraint à renoncer.

Grèce, Athènes. Des motards de la police ont harcelé des membres de «Anti-Covid19 – Mutual Help Network» en train de distribuer de la nourriture sur la place Exarcheia dans le cadre de l’épidémie et de la pauvreté qu’elle engendre. Face à l’attroupement de plus en plus nombreux pour assister à la scène, les policiers ont été contraints de battre en retraite. La même chose s’est produite trois semaine avant au marché de fruits et légumes d’Exarchia, une fois de plus à la table de «Anti-Covid19 – Mutual Help Network». Et encore une fois, les policiers ont été forcés de partir sous la solidarité des gens et les chants anti-flic.

#0616 Source actforfree.nostate.net

Etats Unis, Philadelphie : deux véhicules d’entreprises qui collaborent à l’enfermement et au contrôle ont été attaqués, ainsi que divers lieux de contrôles et de répression

Etats Unis, Philadelphie. Des véhicules d’OCF Realty et Comcast, entreprise qui a un contrat avec ICE et contribue à l’infrastructure technologique et au réseau de surveillance des prisons pour migrants, ont été attaqués et leurs pneus ont été crevés. Le communiqué lié à ces attaques est à lire ici . D’autres dégradations contre des cibles liées au contrôle dans la même ville sont détaillées ici.

#0613 phlanticap.noblogs.org

Nouvelle Zélande : le gouvernement fait adopter une loi qui permet à la police de pénétrer dans les habitations et les lieux livrés sans autorisation préalable et sans mandat.

Nouvelle Zélande. Le gouvernement vient de faire adopter une loi qui permet à la police de pénétrer dans les habitations et les lieux livrés sans autorisation préalable et sans mandat. Il s’agirait de pouvoir interrompre les rassemblements qui ne respecteraient pas les mesures de distanciation sociales, y compris dans les domiciles. Ce dispositif ultra répressif est complété par l’appel à la délation dans ce pays où un site a été ouvert par le gouvernement pour dénoncer les “violations aux règles du confinement”.

#0620 Source lepetitjournal.com

France, Mulhouse : des échauffourées ont lieu dans le quartier de Bourtzwiller suite à un contrôle de police. Trois policiers ont été blessés, onze personnes ont été arrêtées

France, Mulhouse. Des échauffourées ont lieu dans le quartier de Bourtzwiller suite à un contrôle de police. Un attroupement d’une trentaine de personnes s’est rapidement formé, les forces de l’ordre disent avoir été caillassées. Une trentaine de policiers, avec le renfort d’éléments du service départemental d’intervention (SDI), ont tiré des grenades lacrymogènes. Sept personnes, quatre mineurs et trois majeurs, ont été interpellées et trois policiers ont été blessés, dont l’un au visage après avoir reçu “un pavé”, précisent les forces de l’ordre. Une surveillance renforcée a été mise en place et de nouvelles tensions ont éclaté après un nouveau contrôle le soir suivant. Quatre autres personnes ont été interpellées et un policier de la BAC a été blessé à la main. D’après la presse les personnes interpellées devraient être déférées jeudi au parquet de Mulhouse, qui pourrait décider l’ouverture d’une information judiciaire pour incitation à l’émeute et violences aggravées

#0636 Source laprovence.com

France : la police a tué au moins douze personnes pendant les deux mois de confinement

France. Durant ces deux mois de confinement, la police a tué au moins douze personnes. A Toulouse, Béziers, Sorgues, Cambrai, Angoulême, Rouen, La Courneuve, Clermont Ferrand, Albi, Saint Denis, Grenoble et Bordeaux, cinq personnes sont mortes dans des commissariats, trois personnes sont mortes suite à des tirs à balles réelles, deux personnes sont mortes suite à une poursuite routière, deux personnes mortes en sautant dans le vide pour échapper à un contrôle. Il n’est pas envisageable de considérer qu’il s’agit de “bavures” : ces décès sont la conséquences du fonctionnement normal des commissariats, des patrouilles et des brigades qui répriment, arrêtent et expulsent.

#0662 Source rebellyon.info

France, Epinay-sous-Sénart : des habitants ont reçu des centaines d’amendes pour non respect du confinement sans avoir été contrôlés ; malgré les dénégations diverses, la vidéo-verbalisation semble bien avoir été utilisée en banlieue parisienne

France, Epinay-sous-Sénart. Plusieurs personnes ont reçu de nombreuses amendes pour non respect du confinement sans avoir été contrôlées. Des habitants font état de centaines de PV dont certains sont visiblement incohérents, montrent des PV malgré une attestation de sortie à cette heure-là, etc… Il s’agirait de vidéo-verbalisation, ce que la mairie dément en considérant que ces amendes sont liées au trafic de drogue (!). “La police municipale nous reconnaît sur les caméras de la ville et nous envoie les amendes sans même nous contrôler, nos attestations ne servent à rien, témoigne un habitant . Qu’on sorte pour aller à la boulangerie ou quoi que ce soit, on est verbalisé. Pourtant on n’a croisé aucune patrouille de la police municipale. De toute façon, ils n’en ont qu’une et ne peuvent pas dresser des amendes à la même heure à deux endroits de la ville. » Des habitants de cités de Seine-saint-Denis et des Yvelines se plaignent aussi d’avoir reçu des amendes qui seraient issues de la vidéo-verbalisation.

#0598 Source leparisien.fr

Chine, Wuhan : une gigantesque campagne de dépistage des onze millions d’habitants de la ville sur dix jours est mise en œuvre

Chine, Wuhan. Après l’apparition de nouveaux cas de coronavirus, les 11 millions d’habitants de Wuhan vont être testés en dix jours au cours d’une gigantesque campagne de dépistage. Ce dépistage, annoncé par une circulaire de la mairie, est engagé après l’annonce de six nouveaux cas de contamination ce week-end. Il s’agit des premiers déclarés depuis un mois, en l’occurrence des personnes âgées habitant la même résidence du district de Dongxihu. Seize autres cas ont été signalés par ailleurs ces derniers jours à Shulan, qui a été placée en quarantaine.

#0590 Source ladepeche.fr

Algérie, Oran : durant les seize premiers jours de ramadan, 2937 personnes ont été interpellées pour violation des mesures de confinement et du couvre-deu en vigueur de 17h à 7h

Algérie, Oran. Durant les seize premiers jours de ramadan 2937 personnes ont été interpellées par les services de la sûreté de la ville pour violation des mesures de confinement, c’est-à-dire, en plus du fait que les habitants doivent rester chez eux, un couvre feu de 17h à 7h. Depuis le 28 mars, 4000 policiers en civil et en uniforme de toutes les unités (judiciaires, sécurité routière, sûreté urbaine, etc.) sillonnent la ville et la quadrillent de barrages fixes et mouvants.

#0587 Source lequotidien-oran.com

Islande : les applications de traçage ne donnent pas les résultats escomptés, ni en terme d’endiguement de la pandémie, ni en terme d’obéissance à la consigne de téléchargement

Islande. Les applications de traçage ne donnent pas les résultats escomptés, ni en terme d’endiguement de la pandémie, ni en terme de quantité de téléchargement. Même quand l’application est imposée comme en Inde ou dans certains pays d’Asie, les habitants ne se pressent pas pour l’utiliser et se méfient du contrôle qu’elle permet. En Islande, pays considéré comme ayant le “taux de pénétration” le plus élevé de toutes les applications de recherche de contacts automatisées au monde, seulement 40% des habitants l’ont téléchargée, et un haut responsable affirme que «cela n’a pas changé la donne» en terme de lutte contre l’épidémie.

#0655 paru sur technologyreview.com

Chine, Pékin : des collégiens ont effectué leur rentrée munis d’un bracelet électronique qui donne l’alerte en cas de fièvre.

Chine, Pékin. Des collégiens ont effectué leur rentrée munis d’un bracelet électronique qui donne l’alerte en cas de fièvre. Ce dispositif est le dernier exemple en date du recours massif du pays aux nouvelles technologies pour tenter de maîtriser l’épidémie. Ces bracelets “intelligents” fournissent en temps réel la température des élèves. Leurs parents et les établissements scolaires peuvent ensuite la surveiller via une application pour téléphone portable. En cas de température anormale – supérieure à 37,2 degrés – le bracelet envoie une alerte aux enseignants qui doivent prévenir la police. Ce dispositif est en phase de test dans cinq districts de la capitale chinoise.

#0601 Source nouvelobs.com

Thaïlande : le gouvernement va lancer une application de traçage, six groupes identifiés comme “à risque” seront étroitement surveillés : les travailleurs migrants, les personnel de santé, les personnes infectées, les opérateurs de transports, les livreurs, les personnes travaillant dans les bars.

Thaïlande. Le gouvernement thaïlandais lancera bientôt une application de suivi des contacts. Le traçage géographique des déplacements de toute la population s’affine et se concentre sur le contrôle de six groupes identifiés comme “à risque” qui seront étroitement surveillés et régulièrement testés : les personnel de santé, les personnes nouvellement suspectées d’être infectées ou déjà mises en quarantaine, les opérateurs de transports publics, les livreurs, les travailleurs migrants, les personnes travaillant dans les bars et pubs ou endroits de divertissement. Ce changement de tactique est lié à l’assouplissement du confinement qui intensifie, comme dans tous les pays qui déconfinent, le contrôle sur certaines catégories de population (parmi lesquelles se trouvent toujours les migrants). Le deuxième volet du plan de déconfinement commencera en Thaïlande le 17 mai si le nombre d’infections reste faible.

#0586 Source fr.vietnamplus.vn

Corée du Sud, Séoul : le traçage des personnes infectées oblige plusieurs milliers de personnes à faire savoir qu’elles fréquentent des boîtes de nuit gay.

Corée du Sud, Séoul. Le traçage des personnes infectées et de leurs trajets en Corée rend public qu’un jeune homme porteur du virus a parcouru les boutiques du quartier branché d’Itaewon à Séoul et circulé dans différentes boîtes de nuit gay avant de recevoir mercredi un diagnostic de covid-19. Les lieux de vie nocturne qu’il a visités ont été publiés en ligne, et les personnes qui les ont fréquentés sont appelées à se faire tester. Le maire de Séoul s’inquiète du fait qu’environ 3000 personnes sur plus de 5500 personnes identifiées comme ayant visité les boîtes de nuit d’Itaewon pendant cette semaine-là ont fourni de faux numéros de téléphone ou n’ont pas répondu aux appels des autorités. Ceux qui n’ont pas pu ou pas voulu être contactés seront recherchés grâce aux données de localisation des enregistrements de cartes de crédit et aux images des caméras de sécurité. Le maire a déclaré que les forces de l’ordre iraient les chercher chez eux.

#0580 Source ledevoir.com

France, Ermont (Val d’Oise) : trois mâts de vidéosurveillance du centre de surveillance urbain ont été sciés à la disqueuse dans la nuit, six ont été détruits depuis le 22 avril.

France, Ermont (Val d’Oise). Trois mâts de vidéosurveillance du centre de surveillance urbain ont été sciés dans la nuit à la disqueuse dans le quartier des Chênes. Cela fait six depuis le 22 avril. Un adolescent de 17 ans a été interpellé.

#0579 Source leparisien.fr

International, Etats Unis : un grand nombre de salariés des compagnies de croisières sont enfermés depuis plus de deux mois sur les bateaux, certains ne sont plus payés; une grève de la faim a débuté et trois suicides ont eu lieu

International, Etats Unis. Sur certains bateaux de croisière, des marins et employés sont confinés depuis deux mois sans avoir pu en sortir. Au lieu de les rapatrier en avion, les compagnies choisissent le moyen le moins coûteux, c’est-à-dire de les faire naviguer pendant des mois vers leurs pays d’origine, certains restent aussi bloqués dans des ports. La moitié d’entre eux ne sont même plus payés. Selon les garde-côtes américains, 104 bateaux de croisière se trouvent actuellement au large des États-Unis, avec près de 72 000 membres d’équipage à bord au total. A bord du Navigator of the Seas, bloqué au port de Miami, des marins ont entamé une grève de la faim afin de pouvoir retourner à terre. « Nous avons le sentiment d’être tous pris en otage », a confié l’un d’eux à la presse. « La compagnie (Royal Caribbean) doit comprendre que nous ne sommes pas des cartons de nourriture que l’on peut bouger ici et là. » Trois employés confinés sur des navires se seraient récemment suicidés. Une Ukrainienne de 39 ans s’est jetée par-dessus bord, au large de Rotterdam. Elle était confinée sur le Regal Princess, de la compagnie Princess Cruises, propriété du géant des croisières Carnival. Le navire s’apprêter à rapatrier son personnel à bord. Deux autres membres d’équipage de bateaux de croisière sont morts ces derniers jours dans des circonstances floues. Un homme s’est apparemment suicidé samedi à bord du Carnival Breeze, qui naviguait entre les Bahamas et l’Europe, où son équipage devait débarquer. « Sa mort n’est pas liée au Covid-19, mais par respect pour sa famille, nous ne donnerons pas plus de détails », a commenté un porte-parole du groupe Carnival. Un employé d’un autre bateau, le Jewel of the Seas, est mort le 2 mai après être passé par-dessus bord.

#0719 Source fr.news.yahoo.com

France, Saint-Brévin-les-pins : une enquête est ouverte après l’incendie de quatre véhicules sur le parking de la gendarmerie, qui ont pris feu pendant la nuit

France, Saint-Brévin-les-pins. Une enquête est ouverte après l’incendie de quatre véhicules sur le parking de la gendarmerie, qui ont pris feu pendant la nuit. En janvier un véhicule s’était déjà enflammé au même endroit, incendie qui avait été attribué alors à un problème électrique. Cette fois encore, la thèse de l’accident (à répétition) est à nouveau examinée mais aucune explication n’est encore privilégiée. Deux adolescents ont été entendus mais ils ont été mis hors de cause et relâchés.

#0608 Source ouest-france.fr

France, Voisenon : le maire diffuse un “tract” pour se vanter d’empêcher l’installation de gens du voyage sur sa commune avec l’aides d’agriculteurs locaux et appelle les habitants à la délation

France, Voisenon (Seine et Marne). Le maire empêche des gens du voyage de s’installer sur un terrain qui leur est normalement autorisé et fait diffuser par des associations un “tract” aux habitants pour promouvoir cette initiative et affirmer que malgré le fait que ces installations soient légales, il a mis en œuvre tous les moyens possibles pour les empêcher, dont le blocage des lieux avec l’aide d’agriculteurs locaux. Il termine son “tract” par un appel à la délation : « j’en appelle à votre vigilance et à votre solidarité pour que dès que vous voyez une caravane circuler dans notre village pour contacter les services compétents (sic sur le fond et la forme…)”.

#0569 Source Réseaux sociaux

Hong-Kong : des centaines de manifestants se sont rassemblés dans un centre commercial alors que la police anti-émeute les empêchait de se réunir pour manifester sur le trajet prévu.

Hong-Kong. Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans un centre commercial alors que la police anti-émeute empêchait de se réunir pour manifester sur le trajet prévu. Des dizaines d’officiers en tenue anti-émeute ont patrouillé les routes environnantes avant l’heure de départ, arrêtant et fouillant les passants, y compris les équipes de premiers secours et la presse. La police a tiré des grenades lacrimogènes dans le centre commercial. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

#0564 Source laminute.info

Allemagne, Leipzig : des affrontements ont lieu pour repousser les flics d’un quartier en construction où les gens ont l’habitude de se regrouper pour échapper aux contrôles de police et aux interdictions de se rassembler.

Allemagne, Leipzig. Des affrontements ont lieu pour repousser les flics d’un quartier en construction où les gens ont l’habitude de se regrouper pour échapper aux contrôles de police et aux interdictions de se rassembler. Le soir, des jeunes s’y rejoignent et allument des feux. Les policiers y ont fait plusieurs descentes, l’une d’elle a débouché sur des affrontements. Alors que 150 à 200 personnes étaient rassemblées, les flics ont rapidement été accueillis à coup de pierres, de bouteilles et de matos pyrotechnique. Ils ont dû reculer. Cette contre-attaque a permis à une majorité des personnes présentes de s’enfuir sans encombres. Des affrontements sporadiques et des contrôles ont continué jusqu’à environ 4h du matin.

#0607 Source enoughisenough14.org

Belgique, Suisse, Allemagne ; plusieurs manifestations de plusieurs milliers de personnes contre les gestions gouvernementales de la pandémie ont eu lieu ce samedi en Europe, des arrestations à Berlin et Anvers.

Belgique, Suisse, Allemagne. Plusieurs manifestations contre les gestions gouvernementales de la pandémie ont eu lieu ce samedi en Europe. En Allemagne, Des milliers de personnes ont manifesté à Berlin, Francfort, Munich et Stuttgart. La police n’est généralement pas intervenue malgré des rassemblements d’une ampleur nettement plus importante qu’autorisée, sauf à Berlin où au moins une trentaine de personnes ont été interpellées pour non respect des règles sanitaires. En Belgique, 13 personnes ont été arrêtées par la police après une manifestation à Anvers. En Suisse, plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant le Parlement à Berne et dans d’autres villes pour protester contre les restrictions imposées par les autorités pour lutter contre le nouveau coronavirus.

#0568 Source lesoir.be

France : l’assemblée vote la création d’un “système d’information” destiné à identifier des personnes infectées » et « à collecter des informations » sur les personnes en contact avec elles, afin qu’elles soient mises en quarantaine si besoin.

France. La création d’un « système d’information » en lien avec l’Assurance-maladie, été voté. Il est « destiné à identifier des personnes infectées » et « à collecter des informations » sur les personnes en contact avec elles, afin qu’elles soient mises en quarantaine si besoin. Il s’agit du complément au dispositif Covisan : des « brigades » appelées dans la presse « anges gardiens », constituées notamment d’agents de la Sécurité sociale, seront chargés de faire remonter la liste des cas contacts aux brigades sanitaires qui interviennent au domicile des personnes identifiées. Le projet de loi peut être consulté ici.

#0567 Le Monde du 09/05

Salvador : 4 236 personnes accusées de ne pas respecter les mesures sanitaires seraient retenues actuellement pour trente jours dans 87 « centres de confinement »; le président décide de mélanger à nouveau les gangs dans les prisons en espérant ouvertement que les prisonniers s’entretuent

Salvador. Ceux qui sont accusés de ne pas respecter le confinement sont nombreux à être enfermés. 4 236 personnes seraient retenues actuellement dans 87 « centres de confinement » avec interdiction d’en sortir pendant trente jours, dans ce pays où la population est strictement confinée depuis le 11 mars. L’armée a aussi l’autorisation de pénétrer dans les maisons pour vérifier l’état de santé des habitants. Après avoir diffusé des photos terribles d‘humiliations collectives dans les prisons, le président a pris la décision, le 26 avril, de mélanger à nouveau les différents gangs dans les centres pénitentiaires (qui étaient séparés depuis 2002) espérant ouvertement qu’ils s’entretuent.

#530 Source Le Figaro du 06/05

France, Grenoble : un homme meurt en tombant du 13ème étage pour tenter d’échapper à une intervention anti-squat de la police

France, Grenoble. Deux personnes ont tenté d’échapper à un contrôle de police dans le cadre d’une intervention anti-squat, alors que le gouvernement vient de prolonger l’interdiction des expulsions locatives jusqu’à juillet, mesure qui n’est valable que pour les locataires dits “de bonne foi”. Des policiers étaient intervenus vers midi à la demande du bailleur social Grenoble Habitat pour un squat au 13e étage, dans un logement dont les serrures avaient été changées, selon la police. Les deux hommes ont tenté de sauter sur le balcon de l’étage d’en-dessous. L’un d’entre eux a chuté du 13e étage et est décédé. Le second a été interpellé et placé en garde à vue. Il faisait l’objet d’un mandat de recherches.

#0526 Source rtl.fr

Mali, Bamako : des émeutes ont lieu depuis une semaine contre l’instauration du couvre-feu

Mali, Bamako. Kayes, Kati, Sikasso, Ségou, Mopti et d’autres quartiers de Bamako connaissent depuis près d’une semaine des nuits d’émeutes contre le couvre-feu imposé par le gouvernement malien avec des rues barricadées, des pneus brulés, des postes de police incendiés, entres autres. Les forces de l’ordre répriment ces manifestations par des tirs de gaz lacrymogènes jusque dans les domiciles, ou par des tirs à balles réelles comme le 7 mai, dans la région de Sikasso, où il y aurait eu une victime selon les medias locaux. Le président malien Ibrahim Boubacar Keita tient en ce moment un conseil extraordinaire de défense nationale pour évoquer le sujet.

#0537 Source www.dw.com

Singapour : un robot à quatre pattes est testé pour rappeler les règles de distanciation sociale dans les parcs.

Singapour. Un robot à quatre pattes nommé Spot est testé pour rappeler la distanciation sociale dans les parcs. L’essai pilote est mené conjointement par NParks et le Smart Nation and Digital Government Group (SNDGG). Le robot diffuse un message enregistré rappelant aux visiteurs du parc les règles en vigueur. Il est équipé de caméras, activées par l’analyse vidéo développée par GovTech, pour l’aider à estimer le nombre de visiteurs dans les parcs. Il est précisé que ces caméras ne seront pas en mesure de suivre ou de reconnaître des individus spécifiques, ni de collecter des données personnelles. Pur l’instant, en tous cas. Développé à l’origine par la société américaine Boston Dynamics, le robot à quatre pattes est capable de surmonter les obstacles plus efficacement que les robots à roues, ce qui le rend adapté à différents terrains. Il est également équipé de capteurs de sécurité pour détecter les objets et les personnes à moins de 1 m afin d’éviter les collisions.

#0536 Source straitstimes.com

Turquie, Hesekê : pour la sixième fois en pleine diffusion de la pandémie, l’État turc coupe les approvisionnements en eau en interdisant aux employés de la station d’Elok d’aller travailler .

Turquie, Hesekê. L’État turc a coupé les approvisionnements en eau dans cette ville kurde située au sud de Diyarbakir, pour la sixième fois en pleine diffusion de la pandémie. L’eau de la ville est fournie par la station Elok à Serêkaniyê. La station alimente en eau les camps de Hol, Washokani et Erisha, ainsi que le district de Til Temir et la ville de Hesekê. Des responsables de la direction de l’eau de Hesekê ont déclaré que l’État turc n’avait pas autorisé les employés de la station d’Elok à aller travailler depuis 10 jours.

#0528 Source anfenglishmobile.com

Brésil, Région de Para : les domestiques feraient apparemment partie des professions indispensables autorisées à fonctionner pendant le confinement !

Brésil, Para. Dans la ville de Para qui vient d’être mise en confinement total, les domestiques feraient apparemment partie des professions indispensables autorisées à fonctionner ! Le Brésil est le pays qui compte le plus grand nombre au monde de domestiques, avec 6,3 millions d’« empregadas ». Si certains sont forcées de continuer le travail, d’autres ont été brutalement remerciés.

#0525 réseaux sociaux

France, Paris : expérimentation de la détection par caméra du port du masque dans la station Châtelet-les-Halles grâce au dispositif développé par la startup Datakalab déjà mis en place à Cannes.

France, Paris. Le gouvernement et la Ratp expérimentent la détection par caméra du port du masque dans la station Châtelet-les-Halles. Il s’agit de préparer le déconfinement du 11 mai et la reprise du fonctionnement des transports publics. Avec six caméras reliées à des ordinateurs dans un premier temps, douze ensuite, cette technologie utilisant la reconnaissance visuelle permet de repérer la présence ou l’absence de masques, avec un taux de précision annoncé à 99,5%. Xavier Fischer, le cofondateur de Datakalab, la start-up qui a mis au point cet algorithme fonctionnant avec du «deep learning» (apprentissage profond, une forme d’intelligence artificielle), explique : «l’analyse de l’image se fait en temps réel avec des statistiques fournies toutes les quinze minutes. Il ne s’agit en aucun cas de flicage puisque les usages sont contrôlés.» D’après les autorités, il s’agirait seulement de contrôler la proportion de personnes portant des masques, mais on peut craindre que le dispositif ne soit utilisé comme une manière d’automatiser les contrôles puisqu’il est prévu que les voyageurs sans masques soient sanctionnés par une amende de 135 euros, qui pourra être décidée par les forces de l’ordre, ou par les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP. Le dispositif Datakalab a déjà été utilisé à Cannes depuis le 27 avril.

#0523 Source parismatch.com

L’Inde est un des premiers Etats à imposer le traçage de la population, à travers Aarogya Setu, une application développée sur place qui contient de nombreuses données personnelles dont la géolocalisation.

Inde. L’Inde est parmi les premiers Etats à imposer une application de traçage du Covid19. Baptisée Aarogya Setu, l’application est proposée en téléchargement depuis le début d’avril, mais l’Inde a seulement commencé son déconfinement lundi dernier ce qui rend l’application nécessaire pour toute la population. Même si la politique officielle du pays est que l’adoption de l’application est facultative, tout le personnel gouvernemental est obligé de la télécharger et de nombreuses grandes entreprises privées, des commerces et certains territoires particulièrement touchés par le virus l’exigent aussi. Les personnes obligées de télécharger Aarogya Setu qui refusent de le faire pourraient perdre leur emploi, être mises à l’amende ou même aller en prison. Le pays a plutôt décidé de développer sa propre application qui se sert des données de la géolocalisation et qui demande des informations personnelles. Le gouvernement est, jusqu’à maintenant, peu transparent sur la manière dont les données sont stockées.

#0545 Source ici.radio-canada.ca

Italie, Castellanza : un jardin d’enfants expérimente des bracelets électroniques qui vibrent et s’allument en cas de contacts trop rapprochés, une entreprise d’automobile française en a déjà commandé à LABBI LIGHT pour sa garderie.

Italie, Castellanza. En vue de la réouverture des écoles et des crèches, un jardin d’enfant expérimente des bracelets électroniques qui vibrent et s’allument en cas de contacts trop rapprochés, conçus pour les enfants de 4 à 6 ans. Deux cents bracelets intelligents pour les élèves et le personnel scolaire ont été achetés auprès d’une entreprise italienne LABBI LIGHT. La presse atténue la dystopie en parlant de “gadget” et en comparant ces bracelets à “des montres”. “L’initiative sera développée et expliquée comme s’il s’agissait d’un jeu, en évitant tout risque d’anxiété pour les mesures anti-contagion, grâce à nos psychologues et pédagogues”, souligne Fabio Morandi, directeur de l’école. Le jeu sera donc d’obtenir que le bracelet ne s’allume pas. Le système permet de surveiller à distance les contacts entre les enfants de l’école et il sera utilisé pour tracer les contacts d’infectés éventuels, y compris pour le personnel. Les familles devront contribuer à l’achat des “gadgets” en payant dix euros par mois, dont l’école déclare qu’elle les reversera à des associations bénévoles (!). Cette mesure pourrait se développer aussi en France puisqu’une garderie d’entreprise d’une grande marque automobile en a déjà commandé des centaines. «Nous avons reçu des commandes d’une chaîne d’hôtels à Brescia, de quelques établissements balnéaires et de grandes entreprises de santé – explique Antonello Barracane, propriétaire de l’entreprise “. L’idée de ce produit, qui est d’abord née pour l’entraînement en piscine, trouve un débouché inespéré avec le traçage du Covid.

#0540 Source anza.it

Philippines, Manille : le président Duterte déploie l’armée pour faire respecter le couvre-feu sanitaire et menace d’ouvrir le feu sur les récalcitrants.

Philippines, Manille. Le président Duterte déploie l’armée pour faire respecter le couvre-feu sanitaire, et menace d’ouvrir le feu sur les récalcitrants. « Tirez leur dessus », a-t-il intimé aux forces de l’ordre. Il mène par ailleurs une politique d’intimidation musclée à l’encontre de celles et ceux qui manifestent leur opposition à ses mesures. Cinq jeunes opposants ont même été enfermés dans des cages à chiens, à Santa Cruz, dans la province de Laguna. Officiellement, le virus a fait 623 victimes, et contaminé 10 000 personnes parmi les 100 millions de Philippins, mais ces chiffres sont jugés sous-évalués du fait de la faiblesse du nombre de tests conduits dans l’archipel. Pour empêcher une révolte dans les bidonvilles, le pouvoir multiplie les distributions de nourriture, mais la situation sanitaire et alimentaire reste critique.

#0520 Source Le Figaro du 06/05

France : la commission des lois approuve une proposition de loi qui donne la possibilité aux “gardes particuliers” de contrôler certaines règles sanitaires et de dresser des procès-verbaux, ce qui légalise l’organisation de milices privées.

France. La commission des lois approuve une proposition de loi qui donne la possibilité aux “gardes particuliers” de contrôler l’application de certaines règles sanitaires et de dresser des procès-verbaux. Au niveau légal, “les gardes particuliers sont commissionnés par le propriétaire ou tout autre titulaire de droits sur la propriété qu’ils sont chargés de surveiller. Ils doivent être agréés par le préfet du département dans lequel se situe la propriété désignée”. Cette disposition apparaît comme la légalisation de la possibilité d’organisation de milices privées.

#0582 Source huffingtonpost.fr

Etats Unis, New York : plus de 1000 policiers affectés à l’évacuation des sans abris des stations de métro tous les soirs pour procéder à des opérations de désinfection

Etats Unis, New York. Plus de 1000 policiers ont envahi le réseau de métro de la ville à 1 heure du matin pour en faire partir les sans-abri et nettoyer les trains. Le MTA, qui gère le métro, complète les effectifs avec ses propres policiers et sous-traitants. Le gouverneur a déclaré que ces fermetures du métro de 1 h à 5 h du matin, avec opérations de polices et désinfection, se poursuivront pendant la durée de la pandémie. Dans les gares terminales, les membres de l’unité de sensibilisation des sans-abri du NYPD – qui comprend des policiers et des infirmières – seront rejoints par des agents de proximité de la ville, pour gérer ces évacuations forcées. la semaine dernière, avant la mise en place de ce dispositif, la ville n’avait convaincu qu’une vingtaine de personnes chaque nuit de rejoindre un refuge ou un hôpital. Les sans abris seront désormais contraints d’obtempérer.

#0513 Source nypost.com

France : le sénat valide un amendement qui vise à dédouaner la responsabilité des patrons pour les contaminations éventuelles de leurs employés

France. Le sénat valide un amendement qui stipule que, sous le régime de l’état d’urgence sanitaire, « nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée » pour des contaminations par le coronavirus, sauf en cas d’intention délibérée, imprudence ou négligence (qui resteront à démontrer…). Cette disposition s’applique entre autres aux employeurs et vise à rendre difficile pour les employés de reprocher à leur patron de ne pas avoir pris les mesures sanitaires nécessaires. Le parapluie assurantiel est déplié pour protéger le retour obligé au travail et les contaminations qu’il risque d’occasionner. Ce texte de loi est voué à protéger les employeurs, élus et les fonctionnnaires.

#0531 Source L’Humanité du 06/05

Tchétchénie : le président Kadyriv se met en scène dans des vidéos où il menace de tuer les personnes infectées par le virus et enferme un grand nombre de personnes pour non respect du confinement.

Tchétchénie. Le président Kadyriv se met en scène dans des vidéo menaçantes pour contraindre au confinement de la population dont il estime qu’il n’est pas assez respecté. « Messieurs du FSB, faites quelque chose avec ces sous-hommes qui nous provoquent. Vous voulez que nous devenions des criminels, c’est ça ? L’un d’entre nous endossera la responsabilité et ira en prison pour tout le monde. Ne nous forcez pas à devenir des assassins !» ou encore «Je préfère frapper une personne qu’en enterrer 1 000. C’est pour ça que je prends des mesures très dures. S’il faut, je frappe à coups de matraque. S’il le faut, je jette en prison dans une cave, mais je défendrai mon peuple.» . Un grand nombre de personnes sont détenues par les forces de sécurité pour avoir violé le « régime d’auto-isolement ». Dès la fin mars, alors que la Tchétchénie ne compte que trois cas, – le dernier bilan officiel est de 615 cas et 8 morts – Kadyrov a pris publiquement à partie l’une des personnes infectées en l’accusant de n’avoir pas observé la quarantaine. « Celui qui a créé ce problème, si vous voulez mon avis, il aurait dû être tué, car non seulement il tombe malade lui-même mais il infecte aussi sa famille et ses voisins ». Pourtant le 3 mai, en cette période qui est aussi celle du Ramadan, le président tchétchène a réuni les dirigeants des institutions médicales du pays, dont le ministre de la santé, sans aucune précautions sanitaires, pour un dîner de la rupture du jeûne qu’il fait filmer et diffuser. Il se déclare fier de sa stratégie de communication à laquelle il accorde beaucoup d’attention.

#0529 Source Le Figaro du 06/05

Royaume Uni : le gouvernement a lancé sur l’île de Wight les tests d’une application de traçage en prévision de l’assouplissement du confinement

Royaume Uni. Le gouvernement a lancé sur l’île de Wight les tests d’une application de traçage en prévision de l’assouplissement du confinement. L’application, d’abord disponible pour les personnels de santé, doit être étendue aux 80 000 foyers de Wight. Elle doit notamment permettre de prévenir quiconque aurait été en contact avec une personne testée positive, en utilisant une technologie Bluetooth. Londres veut se diriger vers une stratégie à la coréenne, suivant le modèle « tester, tracer, isoler ». L’application utilise la géolocalisation des personnes.

#0519 Source Le Figaro du 06/05

Belgique : émeutes à Saint Gilles et Anderlecht suite à la mort du jeune Adil après une course poursuite avec le police

Belgique, Saint Gilles. Des émeutes éclatent suite à la mort d’Adil, après une course poursuite avec la police, deux policiers sont blessés. Le porte-parole du parquet de Bruxelles Denis Goeman indique que « plusieurs individus ont entouré les policiers, qui ont reçu des projectiles et plusieurs coups ont été portés envers les policiers ». Au cours de cette affrontements, deux policiers ont été blessés. « Une enquête est en cours pour identifier certains suspects », commente encore Denis Goeman. « Via les caméras de surveillance, certains auraient déjà été identifiés. » Des affrontements ont aussi éclaté samedi à Anderlecht. 65 personnes ont été arrêtées samedi, une trentaine dimanche.

La brève de l’accident se trouve ici

#0516 Source lesoir.be

France, Ivry. Plusieurs câbles à fibres optiques ont été sectionnés à Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, causant d’importantes perturbations dans tout le réseau de fibre Orange

France, Ivry. Plusieurs câbles à fibres optiques ont été sectionnés à Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, causant d’importantes perturbations dans tout le réseau de fibre Orange dans plusieurs communes, dont Maisons-Alfort, Ivry-sur-Seine et Charenton-le-Pont ou encore Saint-Maurice ainsi que toute la partie sud-est de Paris. Les commissariats de Villeneuve-Saint-Georges et d’Alfortville sont aussi concernés. Le « retour à la normale », qui concernera d’abord les “clients prioritaires” que sont les commissariats, les hôpitaux et entreprises, n’interviendrait pas avant plusieurs jours.

#0510 Source lemonde.fr

Philippines : répression violente des opposants au régime, deux anarchistes abattus dans la rue par des “escadrons de la mort” ainsi que la femme de l’un d’entre eux [brève annulée suite à une enquête et clarification d’un groupe local]

Un communiqué du “Local Autonomous Network (LAN)” affirme que l’appel à soutien publié sur enoughisenough14.org qui a servi de source à cette brève est, après enquête, une mystification probablement crapuleuse. La politique répressive menée aux Philippines est effectivement très dure, mais il n’y a pas de groupe anarchiste dont les membres auraient été assassinés dans ces circonstances dernièrement. Le but serait de récupérer de l’argent sur le dos de la solidarité, ce qui est inacceptable. enoughisenough14.org l’a donc dépublié le 14 mai et a publié une clarification salutaire que nous invitons à lire ici.

Philippines. Des anarchistes alertent sur la situation répressive dans le pays. Des anarchistes et communistes jusqu’aux partis de gauche non institutionnels, en passant par les punks révoltés, la répression s’abat violemment sur ceux et celles qui s’opposent au gouvernement. Plusieurs personnes ont été emprisonnées et trois personnes dont deux militants ont été abattus. Le président Rodrigo Duterte utilise la crise sanitaire pour accroître son pouvoir répressif et a menacé le 24 avril de déclarer la Loi Martiale contre ceux et celles qui s’opposent à sa politique. Au cours des derniers mois, de nombreuses perquisitions ont eu lieu avec confiscation des livres et des ordinateurs, des réunions ont été interrompues par des descentes de police, des militants ont été harcelés et arrêtés. Juste avant le 1er mai, plusieurs personnes soupçonnées des préparer des actions ont été emprisonnées. Les DDS (Dutertres Death Squad, les escadrons de la mort de Dutertre), un groupe paramilitaire “secret” composé d’ex-policiers et soldats masqués avec des masques de ski, mènent des raids officieux, appelés des “raids silencieux”, généralement à l’aube. Ils menacent une première fois, puis interviennent violemment la deuxième. Les gens ont peur et ne parlent pas de ce qui se passe. Des anarchistes ont alerté l’Anarchist Communist Group, qui relaye : ” L’un de nos camarades a été abattu ainsi que sa femme, hier 2 mai à 19 h à bout portant à un poste de contrôle alors qu’il rentrait chez lui avec sa femme et leur fils de 6 ans. Il a reçu cinq balles dans la tête et sa femme a également été abattue de deux balles dans la tête tandis que leur fils a été touché par une balle perdue.” Les policiers du poste de contrôle ont dit avoir vu deux personnes à moto portant des masques de ski. Un autre militant proche des personnes qui témoignent a été abattue le 5 mai à 17h de cinq balles dans la tête par les mêmes “escadrons de la morts”. L’intégralité de ce récit est à lire ici.

#0508 Source enoughisenough14.org

France, Clichy-la-garenne : de lourdes peine dont une incarcération immédiate pour les sept inculpés des émeutes du 21 avril

France, Clichy-la-garenne. Sept jeunes hommes passent en procès pour avoir participé à des émeutes urbaines à Clichy­-la-­Garenne suite au fait qu’une voiture de police ait percuté un motard à Villeneuve-la-garenne, le 21 avril. Les sept inculpés ont été interpellés suite à l’identification d’une vingtaine de personnes sur les caméras de vidéosurveillance. Cinq d’entre eux ont été placés en détention provisoire le 22 avril quand le procès a été renvoyé, les deux autres ont été libérés sous contrôle judiciaire. A la barre, alors que leur présence sur les lieux pendant la nuit est, en soi, incriminé par la juge, l’un d’entre eux, qui se voit reprocher les faits les plus graves, affirme « Sur Snapchat, il y avait un message parlant d’un gros rassemblement pour faire une émeute contre la police. C’est des gens de Villeneuve qui l’ont posté pour foutre le bordel. » La présidente : « Donc vous aviez l’intention de participer à l’émeute ? » Lui : « Ben oui». La juge suit les réquisitions du procureur et les condamne à des peines de prison allant de cinq mois avec sursis à neuf mois ferme, peine aménageable. Un seul d’entre eux, qui a gardé le silence, prend ses sept mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il est donc reparti en détention. Voilà pour ce qui est d’une justice supposée fonctionner “au ralenti” et des prisons sensées se “désengorger” !

La brève concernant l’accident qui à déclenché les émeutes se trouve ici

#0517 Source Le Monde du 06/05

France : au moins 138 mois de prison ferme déjà distribués en France pour “violation habituelle des règles du confinement”.

France. A la mi-avril, au moins 138 mois de prison ferme avaient déjà été distribués en France pour« violation habituelle des règles de confinement » car après trois arrestations en trente jours, la contravention devient un délit qui fait encourir jusqu’à six mois de prison. Certains inculpés sont immédiatement incarcérés, alors même que le gouvernement est supposé se préoccuper de baisser la population carcérale : une quarantaine de personnes ont été condamnées avec mandat de dépôt. C’est à Melun que les deux premiers cas de prison ferme pour non-respect du confinement ont été annoncés début avril. Mais pour savoir combien de personnes sont actuellement enfermées suite à des violations du confinement, il faut y ajouter le nombre de détentions provisoires en cours (sachant que le délai de détention provisoire a été augmenté dans le cadre des mesures pour faciliter le travail de la justice pendant le confinement). Il faut aussi faire avec l’arbitraire des tribunaux, certains juges appliquant les dispositions de manière plus drastique que d’autres.

#0501 cqfd-journal.org

Etats Unis, Philadelphie : des cables comcast du «Real Time Crime Center», qui gère les caméras de police de toute la région, ont été sectionnés

Etats Unis, Philadelphie. Des câbles comcast ont été sectionnés sous un panneau d’accès sur le trottoir à l’extérieur du «Real Time Crime Center», situé dans le Quartermaster Plaza à South Philly. Ce centre gère la surveillance des caméras de police dans toute la région. Le communiqué de cette attaque est à lire ici.

#0490 Source phlanticap.noblogs.org

France, Nivillac (Morbihan) : deux véhicules de la gendarmerie ont été incendiés au sein de la caserne de la ville

France, Nivillac (Morbihan). Deux véhicules de la gendarmerie ont été incendiés au sein de la caserne de la ville. « La piste criminelle est l’hypothèse privilégiée, confirme François Touron, le procureur de la République de Vannes. Selon les premiers éléments de l’enquête, les véhicules ont été incendiés à l’aide de carburant. »

#0488 Source leparisien.fr

France, Noisy-le-Grand. Un contrôle d’attestation de confinement a dégénéré en affrontement entre la police et une quinzaine de personnes

France, Noisy-le-Grand. Un contrôle d’attestation de confinement a dégénéré à Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, entraînant un affrontement entre la police et une quinzaine de personnes. Les flics ont essuyé des jets de projectiles et des tirs de mortiers d’artifice, cinq policiers ont été blessés, et deux personnes ont été placées en garde à vue. Cela fait écho aux nombreuses émeutes qui ont éclatées et éclatent encore en région parisienne et ailleurs, en solidarité avec un motard percuté par une voiture de police.

#0483 Source sputniknews.com

France : les mesures de contrôle, de fichage et de traçage de la population ont été annoncées pour l’après 11 mai.

France. Point sur les mesures de contrôle, de fichage et de traçage de la population annoncées pour l’après 11 mai.

Le gouvernement prévoit une prorogation jusqu’au 24 juillet de l’état d’urgence sanitaire instauré depuis le 22 mars. De nouvelles mesures sont annoncées concernant les mises en quarantaines, la “mise en quarantaine” devenant très proche d’une mesure de rétention administrative (avec intervention du JLD après 14 jours).

  • Quarantaine obligatoire pour les arrivants sur le territoire. Cette quarantaine, qui pourra durer trente jours concerne tout le monde, y compris les gens qui n’ont pas de symptômes. Pour ceux qui développeraient des symptômes, l’isolement sera obligatoire.
  • Isolement pour les personnes malades déjà sur le sol français, mais sans contrainte. –
  • isolement imposé pour les personnes testées positives, mais sans dispositions coercitives en cas de non-respect de cet isolement. Edouard Philippe avait expliqué le 28 avril : « Nous laisserons le choix à la personne testée positive de s’isoler chez elle, ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant quatorze jours, ou bien de s’isoler dans un lieu mis à sa disposition, notamment dans des hôtels réquisitionnés. »
  • Lorsque ces mesures de quarantaine seront assorties d’une interdiction de sortie, le juge des libertés et des détentions pourrait être saisi ou se saisir lui-même à tout moment, et le sera systématiquement après quatorze jours de quarantaine.
  • Pas d’utilisation d’une application type STopCovid. Le traçage des contacts reposera sur les personnels autorisés à le faire par le gouvernement. « Ce qui nécessite le recours à la loi est de pouvoir permettre à des gens qui ne sont pas médecins d’accéder à ces informations, à titre exceptionnel, dans le cadre de la lutte que nous menons contre l’épidémie, a précisé M. Véran.”

Le ministre de la santé a distingué plusieurs types de « contact tracing » :

  • Le tracing de niveau 1, « exercé par les médecins, les professionnels de santé de premier recours en ville comme à l’hôpital, pour définir le premier cercle des cas, contacts potentiels de malades, ce qui a été fait d’ailleurs dans notre pays pendant le stade 1 ».
  • Le tracing de niveau 2, « organisé par l’Assurance-maladie. Il vise à enrichir la liste des contacts potentiels au-delà de ce premier cercle, de vérifier qu’aucune personne potentiellement malade n’ait pu échapper aux premier tracing et donner des consignes aux intéressés ».
  • Le tracing de niveau 3, « organisé, comme c’est le cas depuis le début de l’épidémie, par les Agences régionales de santé. Il s’agit d’aller identifier des chaînes de contamination des chaînes de transmission, ce qu’on appelait à un moment donné les clusters ».
  • La surveillance locale et nationale, « organisée, comme c’est déjà le cas par Santé publique France et par la direction générale de la santé ».
  • Le ministre a confirmé qu’un nouveau fichier national sera créé pour recenser toutes les personnes testées positives au SARS-CoV-2 par les laboratoires de biologie médicale, le fichier Sidep. L’autre base de données s’appellera Contact Covid ; elle sera inspirée du site de l’Assurance-maladie et « permettra notamment d’avoir les coordonnées des personnes à contacter ».

Les “brigades” du dispositif Covisan devraient être développées et mobilisées pour tracer les personnes contacts des infectés et les faire rentrer dans ce dispositif.

Pour ce qui est de la levée du confinement, elle va avec le fait d’étendre les pouvoirs de verbalisation à plusieurs catégories d’agents qui pourront, dès le 11 mai, « constater le non-respect des règles de l’urgence sanitaire et le sanctionner » : les adjoints de sécurité, les gendarmes adjoints volontaires, les réservistes de la police et de la gendarmerie nationale, les agents de sécurité assermentés dans les transports, les agents des services de l’autorité de la concurrence pour les commerces.

#0470 Source lemonde.fr

France, Cholet : le tribunal administratif annule pour la deuxième fois le couvre-feu que le maire de la ville, Gilles Bourdouleix, connu pour avoir dit qu’Hitler n’avait «peut-être pas tué assez» de tziganes, tient absolument à instituer en plus du confinement

France, Cholet. Le tribunal administratif annule pour la deuxième fois le couvre-feu entre 21h, puis 22h et 5h du matin que le maire de la ville tient absolument à instituer en plus du confinement. Ce même maire, Gilles Bourdouleix (ex-UDI) avait été condamné en 2014 pour apologie de crime contre l’Humanité, après avoir dit que Hitler n’avait «peut-être pas tué assez» de tziganes alors qu’il intervenait sur un terrain occupé par plus d’une centaine de caravanes de gens du voyage. Plusieurs maires de Vendée ont également pris des arrêtés de couvre-feu, à La Roche-sur-Yon, Fontenay-le-Comte et Luçon. Le Conseil d’État avait désavoué le maire de Sceaux dans les Hauts-de-Seine le 17 avril. Ce maire voulait imposer le port du masque à la population. Mais dans le cadre de la pandémie de coronavirus, le Conseil d’État avait indiqué que “les maires ne peuvent, de leur propre initiative, prendre d’autres mesures que celles décidées par l’État”.

#0450 Source france3-regions.francetvinfo

France, May-sur-Evre: un incendie a dégradé le hall d’entrée de la mairie de la ville située à proximité de Cholet

France, May-sur-Evre. Un incendie a dégradé le hall d’entrée de la mairie de la ville située à proximité de Cholet. Un engin incendiaire a été jeté par un trou dans une vitre de la porte d’entrée. Même si le feu s’est éteint de lui-même, les dégâts sont importants puisque la mairie ne rouvrira que dans une semaine.

#0469 Source Ouest France

Indonésie : mobilisation contre la répression à l’encontre des anarchistes qui s’intensifie

Indonésie. Des anarchistes de Tangerang ont été arrêtés pour des tags incitant aux émeutes, avec une campagne de presse délirante accusant les anarchistes de fomenter un soulèvement dans le pays, la police allant jusqu’à monter un scénario ridicule dans lequel un petit criminel qu’ils ont attrapé a été forcé de faire une vidéo en direct se déclarant “Le seul chef des anarchistes”. Dans toute l’Indonésie, il y a en ce moment des pillages et des émeutes. De jeunes anarchistes ont aussi été arrêtés à Java Ouest et plus récemment dans la ville de Malang, Java Est. La police a déclaré aux médias que ces anarchistes sont poursuivis uniquement parce qu’ «ils sont anticapitalistes» et les considère comme responsables de la situation. Un journaliste très critique à l’égard de la politique du gouvernement, Ravio Patra, a aussi été arrêté. Leur analyse de la situation est à lire ici. On peut aussi consulter les précédentes brèves sur la question ici et ici

#0458 Source mpalothia.net

Kenya : onze personnes tuées et trente autres blessées par la police pour faire respecter le couvre-feu nocturne instauré en plus du confinement.

Kenya. Onze personnes ont été tuées et trente autres blessées par la police kényane pour faire respecter le couvre-feu nocturne décrété par le Président Uhuru Kenyatta pour juguler la propagation du coronavirus, révèle un rapport publié par l’Unité médico-légale indépendante. Selon ce document relayé jeudi par les médias kényans, 41 personnes auraient été torturées par la police à coups de matraque entre 19 heures et 5 heures du matin, période du couvre-feu qui a débuté le 27 mars.

#0434 Source sahel-intelligence.com

France : un arsenal de dispositifs de contrôle délirants sont proposés aux universités pour organiser la télésurveillance des examens.

France. Dans le contexte de la pandémie, le gouvernement recommande officiellement aux établissements d’enseignement supérieur la télésurveillance des examens à l’aide de dispositifs invasifs et discriminants : reconnaissance faciale, vidéosurveillance par webcam et smartphone, détection de bruits suspects… La fiche n°6 du document transmis aux université en mars 2020 pour gérer le télétravail dans les université, intitulée « Évaluer et surveiller à distance », indique que « les examens écrits nécessitent une télé-surveillance particulière qui permet de vérifier l’identité de l’étudiant et d’éviter les fraudes. Ils nécessitent donc un recours à des services de télésurveillance ». Le document recommande ensuite aux établissements une liste de fournisseurs de services « qui ont l’habitude de travailler avec des établissements d’enseignement supérieur ». Quelques exemples de l’arsenal préconisé :

  • Managexam propose des solutions de surveillance audio et vidéo, avec « prise de photos fréquentes, régulières ou aléatoires » ou « vidéo captée en continue ». Sur son site, l’entreprise promet de repérer « automatiquement les anomalies pouvant survenir dans la session d’évaluation grâce à une recherche et une classification visuelle de l’environnement des candidats
  • Proctorexam, qui propose une « technologie avec deux prises de vues simultanées sur l’étudiant (webcam+appli smartphone) » et Evalbox, qui propose « des algorithmes d’analyse comportementale pour détecter les comportements suspicieux »
  • TestWe, solution qui revient souvent dans les média, offre un système de photographie de la carte d’étudiant ou d’identité par webcam « pour vérifier que la bonne personne est en face de l’écran ». Son PDG, Benoît Sillard, se vante également de mettre « en place actuellement un système à double caméras, celle de l’ordinateur qui filme par l’avant, et celle de votre smartphone qui filme l’ensemble de la pièce, pour vérifier qu’il n’y a pas un deuxième ordinateur ou quelqu’un en train de vous souffler »
  • Smowl qui « utilise un algorithme de reconnaissance automatique des visages pour vérifier l’identité de l’utilisateur en ligne et un système qui détecte les comportements incorrects ».

L’Université de Caen-Normandie utilise ce genre de dispositifs depuis 2017, ainsi que la Sorbonne. Le contexte de la pandémie provoque une démultiplication leur utilisation et plus de 50 universités et écoles seraient en train d’envisager ce type de procédés.

#0415 laquatradure.net

Malawi : une décision judiciaire annule le confinement de la population décrété le 15 avril par le président

Malawi. Une décision judiciaire annule le confinement de la population décrété par le président le 15 avril, qui a suscité des manifestations et affrontements, en particuliers de la part des commerçants pauvres. Ce pays d’Afrique australe a été l’un des derniers du continent à détecter des malades du Covid-19 avec officiellement une vingtaine de cas en date du 30 avril. Saisie par la Coalition pour la défense des droits de l’homme (HRDC), le 17 avril, “la haute cour de justice a pris la décision inédite de suspendre la décision du gouvernement tant que rien ne serait fait pour les plus pauvres”.

#0452 courrierinternational.com

Grèce : “Derrière les masques, la colère prend force”, actions coordonnées en solidarité avec les prisonniers, les migrants, les patients enfermés dans les hôpitaux psychiatriques et les maisons de retraite… tags et traductions

Grèce. Des actions coordonnées ont eu lieu dans plusieurs villes. Autour de Thessalonique, des tags et affiches sur des hôpitaux, des cliniques, des pharmacies et des magasins de matériel médical, autour d’Athènes et du Pirée, contre le contrôle et l’état d’urgence sanitaire et en solidarité avec les prisonniers, les migrants, les patients enfermés dans les hôpitaux psychiatriques et les maisons de retraite. Le texte qui les recense est à lire ici.

Voici les photos de tags autour d’Athènes et du Pirée qui ont été diffusées et les traductions que nous avons pu en faire :

A Pankrati, quartier d’Athènes
LA SOLIDARITE N’INFECTE PAS EN QUARANTAINE, LES LUTTES SOCIALES VAINCRONT
FACE A LA PEUR ET LA CONTRAINTE, ECRASONS LE TOTALITARISME D’ETAT
Continuer la lecture de « Grèce : “Derrière les masques, la colère prend force”, actions coordonnées en solidarité avec les prisonniers, les migrants, les patients enfermés dans les hôpitaux psychiatriques et les maisons de retraite… tags et traductions »

Espagne, Madrid : la vitrine d’une succursale de Bankia a été brisée et une voiture de la compagnie de sécurité privée “Sécuritas direct” a été incendiée.

Espagne, Madrid. Deux attaques contre le contrôle et la répression ont eu lieu à Madrid : le 29 avril, la vitrine d’une succursale de Bankia dans le quartier d’Entrevías a été brisée et la même semaine une voiture de la compagnie de sécurité privée «Securitas Direct» a été incendiée. Les communiqués respectifs de ces attaques sont à lire ici et ici.

#0612 Source contramadriz.espivblogs.net

France : l’état d’urgence serait prolongé jusqu’à fin juillet, des associations et syndicats s’inquiètent que les mesures prises perdurent au delà de cette date.

France. L’état d’urgence sanitaire serait prolongé au moins jusqu’à fin juillet. Dans une note d’alerte rendue publique le 29 avril, un réseau de veille, qui regroupe des dizaines d’universitaires, d’avocats, d’associations, ainsi que le syndicat de la magistrature et le syndicat des avocats de France, alerte sur le risque que l’état d’urgence ne se termine jamais. « Le risque de pérennisation des mesures attentatoires aux libertés au-delà de l’état d’urgence sanitaire est élevé », écrivent-ils. « La dernière expérience de l’état d’urgence, déclenché à la suite des attentats de novembre 2015, a illustré de manière particulièrement vive la problématique de la banalisation du registre de l’exception dans les réponses des pouvoirs publics à des situations de crise », souligne, dans la note, Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure de droit à Nanterre.

#0414 Source bastamag.fr

International : le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion.

International. Le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion. On peut le consulter ici.

#0726 Source fr.crimethinc.com

France, Mesnil-Esnard : un homme de 23 ans aurait crié aux policiers « Vous puez la mort, vous puez la peste… » après avoir vandalisé des panneaux de signalisation. Il a été hospitalisé en psychiatrie

France, Mesnil-Esnard. Un homme de 23 ans a été interpellé après avoir vandalisé des panneaux de signalisation. « Vous puez la mort, vous puez la peste… » aurait-il dit aux policiers. Il a été immédiatement transféré dans en psychiatrie dans l’hôpital du Rouvray.

#0423 Source infonormandie.com

France, Clermont-Ferrant: un adolescent de 14 ans, placé en février dernier dans un centre d’éducation fermé, meurt au volant en cherchant à fuir un contrôle de police

France, Clermont-Ferrant. Un adolescent de 14 ans meurt au volant en cherchant à fuir un contrôle de police. Son passager de 16 ans est grièvement blessé. L’adolescent décédé, avait été placé dans un centre d’éducation fermé (CEF) le 17 février.

#0413 Source 20minutes.fr

France, Seine-Saint-Denis : trois fois plus d’amendes distribuées dans le département pour avoir enfreint les mesures de confinement que la moyenne nationale française

France, Seine-Saint-Denis. Les habitants de Seine-Saint-Denis ont reçu trois fois plus d’amendes pour avoir enfreint les mesures de confinement que la moyenne nationale française, en comparant le nombre de contrôles qui ont donné lieu à une verbalisation. Le département a vu un total de 41 103 amendes délivrées pour des infractions au confinement sur 24 2259 contrôles de police, un taux de réservation de 17%, contre une moyenne nationale de 5,9%.

#0472 Source breakingnews.fr

Allemagne, Leipzig : une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite

Allemagne, Leipzig. Une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite. Le communiqué à lire ici évoque le fait que la situation à Lesbos s’est récemment aggravée et que les 20 000 personnes qui y vivent n’ont pratiquement pas accès aux soins médicaux et à la nourriture. En plus des pénuries, les migrants de la Moria sont également menacés par des habitants d’extrême droite de l’île. Un avocat connu pour son racisme a tiré au fusil de chasse contre quatre migrants qui n’ont été, heureusement, que légèrement blessés. Pour soutenir le tireur, des manifestations fascistes ont eu lieu dans la ville, et d’autres sont annoncées pour les prochains jours. Ils attirent aussi l’attention sur la situation des migrants en Allemagne, qui sont également isolés dans des camps et mis à l’écart des soins nécessaires dans le cadre de la pandémie. De plus, les conditions d’hygiène y sont très mauvaises. Le nombre de manifestations de droite et de fascistes en Allemagne a récemment augmenté à nouveau, et les attaques nazies sont également devenues de plus en plus courantes à Leipzig.

#0463 Source de.indymedia.org

France, Cannes : dans les rues et sur les marchés de Cannes, des caméras vérifient si les passants sont bien masqués.

France, Cannes. Dans les rues et sur les marchés de Cannes, des caméras vérifient si les passants sont bien masqués. La mairie fait appel à la technologie de la start-up Datakalab, qui sera aussi déployée dans les bus, pour « évaluer le port du masque avant la sortie du confinement ». La surveillance dure déjà de manière expérimentale depuis trois jours sans information préalable des habitants : depuis le 23 avril, des algorithmes sur de petites caméras comptabilisent le nombre de porteurs de masques et ceux qui en sont dépourvus. Sur un des dispositifs, un petit texte indique : « Vous pouvez vous opposer au traitement en faisant un ‘non’ de la tête ». Datakalab, société spécialisée dans l’intelligence artificielle, déclare être prête à proposer ses services « partout, dans l’espace public, les hôpitaux, les transports, les gares, les aéroports, les centres commerciaux ou les stades ».

#0389 Source 20minutes.fr

France, Haute garonne : la préfecture interdit la vente de carburant dans des jerricans et bidons après les incendies volontaires et incidents de ces derniers jours dans l’agglomération toulousaine

France, Haute garonne. La préfecture annonce l’interdiction de vente de carburant dans des jerricans et bidons après les incendies volontaires et incidents de ces derniers jours dans l’agglomération toulousaine. L’arrêté préfectoral précise que “l’achat et la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant, par jerricans, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers, sont interdits” dans toutes les stations-service de Haute-Garonne. Seule exception à cette règle : la vente de carburant pour les appareils de chauffage individuels.

#0387 Source ladepeche.fr

Turquie, Adana : un adolescent syrien abattu en pleine rue parce qu’il ne respectait pas le confinement

Turquie, Adana. Un adolescent syrien de 18 ans a été abattu en pleine rue à Adana, dans le sud ouest du pays, par un policier turc alors qu’il était sorti malgré le confinement. Plusieurs médias ont dans un premier temps déclaré qu’il avait été blessé à la jambe, mais une vidéo filmée par un témoin a pu clairement démontrer que la balle l’avait touché à la poitrine. Le policier qui a tiré a depuis été suspendu, après avoir déclaré que son tir à la poitrine était dû au fait qu’il ait “trébuché”.

#0441 Source news.yahoo.com

France : la Cnil donne un avis favorable à l’application StopCovid avant même que le dispositif soit abouti.

France. En prévision du déconfinement, l’application StopCovid, supposée permettre le traçage des contacts des personnes infectées sur des modalités encore floues, fait polémique, à la fois au sujet de son efficacité, mais aussi et surtout du contrôle de tous et toutes qu’elle implique. Alors que le projet n’est pas encore abouti, la Cnil a déjà donné un avis favorable tout en demandant de “rester prudent” (?!). Ce projet de traçage à la française devrait être complété par la généralisation du dispositif Covisan. Jusqu’à 10 000 “enquêteurs sanitaires” seraient nécessaires pour faire fonctionner ce dispositif de “surveillance épidémique” qui vise à contrôler, de fait,toute la population.

#0395 Source Libération du 28/04

France : mise en place d’Allocovid, numéro gratuit de consultation à distance automatisée

France. Des chercheurs de l’Inserm et de l’université de Paris ainsi que la filiale digitale d’une grande entreprise de la SNCF “e. Voyageurs”, et la start­up “Allo­Media” ont mis en place un numéro national gratuit, le 0 806 800 540, baptisé AlloCovid, accessible 24 heures su 24 et 7 jours sur 7, pour les plus de 15 ans qui veulent vérifier si leur état de santé nécessite une attention particulière. Son usage pourrait se généraliser après le déconfinement. « AlloCovid pourrait aider à détecter en temps réel les foyers de résurgence », espère un de ses concepteurs. En effet les appelants donnent le code postal de leur commune de résidence. « La puissance de résolution de cet outil devrait permettre de déceler des foyers déjà assez conséquents ». Originalité du dispositif : les appelants sont mis en relation, non pas avec des êtres humains, mais « avec un agent virtuel “intelligent”, capable de synthétiser les informations médicales transmises, et de les orienter sur leur susceptibilité d’être atteints ou non par le Covid-19 ». Un diagnostic 2.0 taylorisé sans aucun contact humain dedans, en somme…

#0394 Source Libération du 28/04

France, Maurs (Cantal) : vers 4 heures du matin, la gendarmerie de Maurs a été la cible de jets de cocktails Molotov

France, Maurs (Cantal). Vers 4 heures du matin, la gendarmerie de Maurs a été la cible de jets de cocktails Molotov. Ils sont tombés près des voitures des gendarmes mais aucun véhicule n’a pris feu. Une partie de la façade a été noircie par la fumée. Outre les services de la gendarmerie, il y a aussi 6 appartements où vivent des gendarmes, et certains étaient présents au moment des faits.

#0386 Source actu.fr

France, Gennevilliers : un livreur d’Amazon accusé de vendre et de livrer des cocktails Molotov

France, Gennevilliers. Un livreur d’Amazon est soupçonné d’alimenter des cités de Gennevilliers en cocktails Molotov. La police a repéré sur des images de vidéosurveillance une fourgonnette “livrant une caisse à des émeutiers”. Il aurait utilisé le véhicule de son entreprise pour livrer les émeutiers lors des récentes violences urbaines. Il est accusé de proposer à la vente sur les réseaux sociaux ses “cocktails Molotov prêts à l’emploi” (des bouteilles de bière remplies d’essence et équipées d’une mèche) : “six euros les cinq et dix euros les dix”. Il a été mis en examen et écroué samedi soir.

#0372 Source sudouest.fr

France, Paris : la mairie de Paris demande de déployer davantage de forces de police dans le nord-est de la capitale pour lutter contre l’augmentation de la délinquance

France, Paris. La mairie de Paris demande au ministère de l’Intérieur de déployer davantage de policiers dans le nord-est de la capitale où la délinquance persisterait en dépit du confinement, selon une lettre datée de mardi dont l’AFP a eu connaissance ce vendredi. Pour répondre à ce besoin d’effectifs supplémentaires, Anne Hidalgo propose notamment d’avoir recours aux réservistes de la Garde nationale pour épauler les forces de sécurité dans la lutte contre la délinquance.

#0337 Source lexpress.fr

Israël, Tel Aviv : 2 000 manifestants contre le gouvernement à l’appel des “drapeaux noirs”

Israël, Tel Aviv. En respectant les mesures de distanciation sociale, environ 2 000 manifestants se sont de nouveau rassemblés place Yitzhak Rabin à l’appel du mouvement des “drapeaux noirs” pour protester contre les mesures prises face au Coronavirus et pour “sauver la démocratie”. Avec des masques de protection et habillés majoritairement de noirs, les protestataires se tenaient à deux mètres les uns des autres.

#0366 Source i24news.tv/

France, Toulouse : onze véhicules de Toulouse Métropole Habitat ont été incendiés.

France, Toulouse. Onze voitures de Toulouse Métropole Habitat ont été incendiées, faisant, d’après la presse, pour plus de 100 000 € de dégâts. Toulouse Métropole Habitat est le plus important des bailleurs sociaux de la ville. Le communiqué intitulé “Non on s’est pas trompé de cible : social ou pas mort à l’état ” publié quelques jours plus tard est à lire ici.

#0379 Source indymedia nantes

Liechtenstein : expérimentation d’un bracelet de la société Suisse Ava qui est sensé détecter en temps réel si son porteur est infecté; en cas d’alerte, l’individu contaminé sera rapidement placé en quarantaine.

Liechtenstein. La société Suisse Ava commercialise un bracelet qui est sensé détecter si les personnes qui le portent sont contaminés à partir de diverses données mesurées en permanence (température, rythme cardiaque, respiration…). L’algorithme est supposé détecter en temps réel si le porteur du bracelet a contracté le virus. En cas d’alerte, l’individu contaminé sera rapidement placé en quarantaine. Ce bracelet était au départ destiné à aider les femmes à déterminer leurs périodes d’ovulation. Ce bracelet biométrique est déjà en cours de test auprès de 2100 habitants du Liechtenstein. D’ici la fin de l’année 2020, ce programme de dépistage numérique massif sera ouvert à tous les habitants de la principauté.

#0717 Source phonandroid.com

Indonésie : arrestations et mises à l’isolement, la chasse aux anarchistes continue

Indonésie. La chasse aux anarchistes évoquée précédemment ici continue en Indonésie, de nombreux compagnons sont arrêtés pour des faits mineurs puis mis à l’isolement. Beaucoup d’arrestations sont aussi liées à la diffusion d’informations sur la manière dont l’Etat indonésien gère la crise du covid. Des informations mises à jours à trouver ici

#0347 Source anarchistsworldwide.noblogs.org

Maroc : l’état d’urgence est prolongé jusqu’au 20 mai, recensement de force des sans abris dont 3000 sont placés en confinement

Maroc. L’état d’urgence vient d’être prolongé jusqu’au 20 mai. Trois mille personnes sans domicile fixe, considérées comme les plus exposées à la pandémie liée au coronavirus ont été placés en confinement. Un recensement des sans abris a commencé, qui cause des résistances dans la mesure où beaucoup sont sans papiers et refusent de se faire contrôler. « Je sais que le coronavirus peut me tuer, mais si je me rends aux autorités, j’ai peur qu’elles me rapatrient une fois le confinement terminé », témoigne un jeune Malien sans papiers.

#0340 Source Le Monde du 24/04

France : expérimentation du dispositif Covisan faire des tests à domiciles aux personnes identifiées comme potentiellement contaminantes

France. L’AP­HP expérimente le dispositif Covisan pour identifier et isoler les personnes potentiellement contaminantes, à partir de quatre sites pilotes. Des unités mobiles testent les familles et les individus à domicile, à partir des contacts que les personnes identifiées comme infectées ont pu avoir. Lancé mercredi 15 avril à la Pitié ­Salpêtrière, il est désormais également testé à Bichat (18e) et Louis ­Mourier à Colombes, et depuis le 22 avril à Avicenne à Bobigny. Robert ­Debré (19e) et l’Hôtel­ Dieu (4e) doivent le rejoindre en fin de semaine.

Continuer la lecture de « France : expérimentation du dispositif Covisan faire des tests à domiciles aux personnes identifiées comme potentiellement contaminantes »

Tunisie, Sahline. Emeutes et pneus incendiés dans la ville de Sahline (gouvernorat de Monastir) en protestation contre le confinement qui dure depuis le 22 mars et doit se poursuivre jusqu’au 3 mai.

Tunisie, Sahline. Emeutes et pneus incendiés dans la ville de Sahline (gouvernorat de Monastir) en protestation contre le confinement qui dure depuis le 22 mars et doit se poursuivre jusqu’au 3 mai. Les unités de sécurité sont intervenues. Les jeunes de la région ont incendié des pneus pour protester contre des arrestations effectuées lors de ces émeutes, les personnes interpelées ont été libérés pour calmer la situation.

#0363 vu businessnews.com

Singapour : le traçage devient surveillance de masse avec le nouveau dispositif SafeEntry qui devient obligatoire pour pénétrer dans les bâtiments publics et devrait être utilisée dans les centres commerciaux, les entreprises, les gares et les parcs, alors que TraceTogether n’a pas eu le succès escompté puisque seulement 20% de la population l’a téléchargé.

Singapour. Dans le premier pays à avoir lancé le pistage par smartphone, le traçage s’intensifie en surveillance de masse avec un nouveau dispositif baptisé SafeEntry. Le programme TraceTogether utilisé jusque là n’était pas obligatoire et, malgré le fait qu’il soit rendu nécessaire pour certains déplacements, peu de personnes se sont finalement soumis à le télécharger et à l’utiliser, puisque seulement 20% des 5,6 millions habitants de la cité-Etat l’avaient utilisé alors que le gouvernement espérait un téléachargement par 60%grâce au chantage à la pandémie. Avec SafeEntry, la contrainte et le contrôle s’intensifient puisqu’il devient obligatoire de s’enregistrer, pour pénétrer dans un bâtiment public ou en sortir, en scannant, sur un smartphone, un QR code. Cette obligation sera étendue aux centres commerciaux et aux entreprises dès le 12 mai, et le gouvernement veut aussi que les gares et les parcs soient équipés de tels lecteurs de codes QR. Cette application, qui devient obligatoire, permet le recueil des coordonnées complètes – du nom au numéro de téléphone – ainsi que des déplacements de l’ensemble de la population.

#0524 Source letemps.ch

France, Strasbourg : incendie devant un poste de police et divers incidents à Meinau

Dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars, des incidents se sont produits dans les quartiers voisins de la Meinau et de Port du Rhin, respectivement au sud et à l’est de Strasbourg. A la Meinau, une poubelle a été brûlée devant un poste de police  tandis qu’à Port du Rhin, des poubelles et une voiture ont été incendiées. Une voiture de police aurait également été visée par un tir de mortier à la Meinau. Quatre personnes ont été interpellées lors de ces échauffourées qui n’ont fait aucun blessé. La presse relie ces incidents à laccident entre un motard et un véhicule de police à Villeneuve la Garenne le 18 avril.

#0471 Source 20minutes.fr

Belgique, Anvers : pour remettre ses salariés au travail, le port d’Anvers est la première institution à tester le Romware Covid Radius, bracelet électronique de sécurité

Belgique, Anvers. Pour remettre ses salariés au travail, le port d’Anvers est la première institution à tester le Romware Covid Radius, nouveau bracelet électronique de sécurité spécifiquement développé par la société de technologie numérique Rombit en cette période de crise sanitaire. Ce bracelet est une adaptation du bracelet Romware ONE dont le but était d’identifier et de mettre en évidence les situations potentiellement dangereuses sur un bateau remorqueur et qui devait aussi être testé sur les employés du port d’Anvers. Le modèle actuel possède de nouvelles fonctionnalités : il produit un signal lorsque deux personnes s’approchent trop près l’une de l’autre et, en cas de contamination d’un membre du personnel, « un conseiller en prévention ou une personne de confiance habilitée » a la possibilité de vérifier avec quels salariés cette personne est entrée en contact. Le port d’Anvers prétend que le dispositif préserve les libertés individuelles des employés. “Notre invention suscite déjà beaucoup d’intérêt à l’étranger”, commente John Baekelmans, PDG de Rombit.

#0295 Source www.voxlog.fr

Israël, Tel Aviv : 2 000 personnes manifestent contre le gouvernement et sa gestion de la crise.

Israël, Tel Aviv. 2 000 personnes manifestent contre le gouvernement et sa gestion de la crise. Les organisateurs de la manifestation du ” drapeau noir ” sur la place Rabin ont dû faire des marques au sol pour que les manifestants se tiennent à distance les uns des autres et leur fournir des masques. La première manifestation du “drapeau noir” a eu lieu en mars, lorsqu’un cortège de centaines de voitures s’est rendu à Jérusalem pour protester contre les mesures de gestion de la pandémie, notamment l’approbation du suivi téléphonique des civils par le Shin Bet.

#0301 haaretz.com

Italie : dans l’optique d’un déconfinement prochain, l’application “Immuni” est choisie par le gouvernement italien pour tracer les contacts des personnes infectées.

Italie. Dans l’optique d’un déconfinement prochain, l’application “Immuni” est choisie par le gouvernement italien pour tracer les contacts des personnes infectées. Elle sera, d’après la novlangue en cours, “presque obligatoire”, puisque le fait de ne pas l’utiliser interdirait certains déplacements. Il est question que l’application prenne la forme d’un bracelet pour les personnes âgées, peu habituées aux smartphones mais plus exposées aux risques de Covid 19.

#0279 Paru sur corrierer.it le 19 avril 2020

France : suite à l’accident du motard à Villeneuve-la-garenne percuté par une voiture de la BAC, des émeutes animent la nuit du 19 avril notamment à Villeneuve-la-garenne, Fontenay, Toulouse, Saint-ouen, Aulnay-sous-bois, Suresnes, Villepinte ainsi que d’autres villes à travers la France.

France. Suite à l’accident du motard à Villeneuve-la-garenne percuté par une voiture de la BAC, des émeutes animent la nuit du 19 avril notemment à Villeneuve-la-garenne, Fontenay, Toulouse, Saint-ouen, Aulnay-sous-bois, Suresnes et Villepinte. Les émeutiers ont brûlé des voitures, des poubelles et se sont affrontés avec les keufs à coup de feux d’artifices, de mortier et de pierres. D’autres affrontements ont eu lieu dans les villes de Mulhouse, Sevran, Amiens, Chanteloup, Grigny, Bordeaux, Epinay et Strasbourg.

#0700 Sources diverses

France, Guyane : les affrontements se multiplient dans les quartiers pauvres.

France, Guyane. Les confrontations entre les jeunes et les gendarmes se multiplient en guyane. Les quartier de Cayenne Mont-Lucas et Pepite connu des affrontements. A Matoury, Macouria et Kourou, les gendarmes ont pris l’habitude d’essuyer des jets de cailloux et de bouteilles et de faire face à de nombreux départ d’incendies de poubelles ou de voitures.

#0335 Source francetvinfo.fr

France : plusieurs membres de la cellule anticovid de l’Etat infectés

France. De l’efficacité de la bureaucratie et des ravages de l autorité : plusieurs membres de la cellule anti-covid de l’Etat infectés. Malgré une “grippe”, il semblerait qu’il n était pas question pour le préfet et chef de la protection civile de ne pas gérer la crise et qu’il n a pas su accompagner son obstination des gestes barrières…

#0282 Source lemonde.fr

France : l’état commande 650 drones pour un total de 4 millions d’euros pour les besoins de “la sécurité intérieure”.

France. L’état commande 650 drones pour un total de 4 millions d’euros pour les besoins de “la sécurité intérieure”. On peut être certain que les machines seront utilisées durant le confinement du COVID-19 mais également pour la gestion des manifestations, des mouvements sociaux ou des révoltes urbaines.

#0232 Paru dans le parisien du 16 avril 2020

France, La courneuve : les policiers abattent un homme de 25 ans dans un parc et causent un accident grave.

France, La courneuve. Les policiers abattent un homme de 25 ans dans un parc. Selon les flics, il les aurait chargés avec un couteau avant de tenter d’en blesser un. Les flics l’ont tué de trois balles. Parallèlement cette nuit, à Villeneuve-la-garenne, une voiture de la BAC ouvre sa portière afin de percuter un jeune motard. Des tensions se cristallisent dans les rues.

#0270 vu sur twitter et sur le parisien.fr le 16 avril 2020

Allemagne, Berlin : un nœud de câbles a été incendié afin de provoquer (avec succès) une panne à l’institut Heinrich Hertz, impliqué dans le développement de la « Corona-App ».

Allemagne, Berlin. On apprend dans un communiqué de revendication (signé « Vulkangruppe shut down the power / Digitale Zurichtung sabotieren » envoyé aux médias (RBB, Berliner Morgenpost et le Berliner Zeitung) et publié le 14 avril sur Indymedia qu’un nœud de câbles a été incendié afin de provoquer (avec succès) une panne à l’institut Heinrich Hertz, impliqué dans le développement de la « Corona-App ». Cette application met en place un protocole prétendument anonymisé de suivi et d’alerte basé sur la technologie Bluetooth et conçu pour traquer les contacts avec les porteurs du virus. Une semaine de travaux seront nécessaires pour terminer les réparations, cette (courte) panne a également affecté des concessionnaires automobiles comme BMW, Alfa Romeo, Jeep, Mercedes, Audi, Porsche etc.

#0257 Paru sur anarchistsworldwide.noblogs.org le 15 avril 2020

Colombie : dans certaines régions de Colombie, des groupes armés menacent de faire appliquer brutalement des mesures de confinement.

Colombie. Dans certaines régions de Colombie, des groupes armés menacent de faire appliquer brutalement des mesures de confinement. L’Armée de libération nationale (ELN) qui a annoncé le 28 mars un cessez-le-feu d’un mois en tant que “geste humanitaire envers le peuple colombien, qui souffre de la pandémie”, publie, à Bolivar, un texte annonçant que ses combattants se sentaient “obligés de tuer des gens pour sauver des vies» parce que la population n’a pas “respecté les ordres d’empêcher la diffusion du COVID-19”. La brochure déclare que “seules les personnes travaillant dans les magasins d’alimentation, les boulangeries et les pharmacies peuvent travailler”, disant que les autres devraient rester “à l’intérieur de leurs maisons”. Le “Oliver Sinister Front”, un groupe issu des FARC, a publié, le 22 mars, à Tumaco, une ville-port du sud-ouest de la Colombie, un texte annonçant un «couvre-feu en raison de l’urgence dans le pays à cause de COVID-19». Le groupe annonce des «sanctions» pour les établissements encore ouverts, ainsi que pour les pharmacies et les supermarchés qui «comptent un grand nombre de personnes». Un autre texte, publié le 1er avril avertit que «ceux qui ne se conformeront pas seront des cibles militaires». Le groupe ordonne la «fermeture d’établissements tels que bars, cantines, billard et boîtes de nuit» et impose un «couvre-feu de 20h à 6h».

#0259 Paru sur hrw.org le 13 avril 2020

International : généralisation de l’usage des drones et robots pour contrôler les populations dans le cadre du confinement.

International. L’usage des drones et des robots pour contrôler les populations dans le cadre du confinement se généralise. L’utilisation de drones visant à rappeler aux gens les mesures de confinement ou à disperser des rassemblements a été signalée dans plusieurs partie du monde. C’est notamment le cas à New-York où un drone, équipé de caméras et de haut-parleurs de la société Spencer Gore survole les passants pour leur rappeler de se tenir à distance les uns des autres. L’utilisation de drones par la police est également généralisée dans les principales capitales. Il arrive également que les autorités fassent appel à des robots comme en Tunisie. À Tunis, un robot à l’apparence d’un petit tank rappelle les mesures de confinement et contrôle les autorisations de sortie. Il est contrôlé à distance par la police tunisienne. En Grande-Bretagne c’est un robot à l’apparence de Dalek (un robot issu de la série Dr. Who) qui rappelle les mesures de confinement.

#0186 Source : divers articles de presse

Irlande du Nord : un formulaire pour dénoncer le non respect du confinement

Irlande du Nord. La police nord-irlandaise lance un formulaire en ligne où les citoyens peuvent dénoncer les personnes enfreignant les consignes officielles de distanciation sociale en pleine pandémie. Ce formulaire permet de signaler des personnes effectuant des déplacements « non essentiels », des réunions publiques ou privées de personnes n’appartenant pas au même ménage ou des bars restant ouverts malgré les interdictions en vigueur depuis le 28 mars. La police nord-irlandaise peut infliger une amende de 60 livres (environ 68 euros) en cas de non-respect des consignes de distanciation sociale, un montant qui peut être doublé si la violation se répète, avec un maximum de 960 livres.

#0336 Source lavoixdunord.fr

France, Châteauneuf-sur-Loire : un adolescent de 13 ans qui avait fait le mur pour aller chez un voisin a été gravement blessé lors de son interpellation par les gendarmes du PSIG d’Orléans

France, Châteauneuf-sur-Loire. Un adolescent de 13 ans a été violemment arrêté dans la nuit du 8 au 9 avril par les gendarmes du PSIG d’Orléans. Résultat : des hématomes au bras, des « dermabrasions » à l’abdomen, une côte cassée, et cinq jours d’incapacité totale de travail. Le père explique que son fils a fait le mur pour aller jouer à la Playstation chez un copain ; en voyant les gendarmes, il a eu peur de se faire punir et de prendre une amende. Une plainte pour violences aggravées sur mineur de moins de 15 ans a été déposée. Le procureur de la République d’Orléans a expliqué : « Il s’agit d’une interpellation après course poursuite pédestre d’un jeune homme, qui, en violation du confinement, a refusé d’être contrôlé par les gendarmes et a pris la fuite après avoir mis sa capuche sur la tête ». L’adolescent de 13 ans devient « un jeune homme », et le port de la capuche est présenté comme une circonstance incriminante.

#Source Libération du 20/04

France : l’Etat dans un souci de réactivité étend à l’ensemble des préfets un droit de dérogation.

France. L’Etat, dans un souci de réactivité, a étendu à l ensemble des préfets un droit de dérogation. Expérimenté depuis 2 ans et demi sur une partie du territoire, il permet à ces hauts représentants de L’Etat en région de déroger ponctuellement aux réglementations nationales dans des domaines spécifiques : aménagement du territoire et politique de la ville, emploi et activité économique, environnement, agriculture, forêt. Ces dérogations peuvent avoir beaucoup d’importance en période d’urgence sanitaire, quand le pouvoir gestionnaire au plus près de chacun s’intensifie…

#0271 Paru sur le monde.fr le 8 avril 2020

France : le gouvernement étudie la possibilité d’utiliser l’intelligence artificielle pour éviter la deuxième vague de l’épidémie

France. Le gouvernement étudie la possibilité d’utiliser l’intelligence artificielle pour éviter la deuxième vague de l’épidémie. Ces procédés de traçage visent à établir une cartographie précise de l’épidémie en France, retraçant sa progression géographique et temporelle. Pour être efficace, cette intelligence artificielle a besoin d’être alimentée par des tests, qu’ils soient PCR (pour savoir si une personne souffre du Covid-19 à l’instant T) ou sérologiques (pour savoir si la personne a été touchée par le virus), et des données émanant de la géolocalisation dans les téléphones mobiles. L’autorisation de la Cnil est donc requise, et on sait combien de mesures de contrôle elle a déjà autorisé pour divers motifs supposés être plus important que la question des dites “libertés individuelles”. Le traçage se retrouve même considéré comme ayant la même fonction qu’un vaccin, sans effets secondaires… mais alors seulement pour l’organisme !

#0314 Paru sur Courrier International

France, Bordeaux : émeutes dans le quartier des Aubiers suite aux contrôles du confinement, les policiers sont attaqués et caillassés à coup de pavés.

France, Bordeaux. Emeutes dans le quartier des Aubiers suite aux contrôles du confinement, les policiers arrivés sur place sont attaqués et caillassés à coup de pavés. Ils finissent par devoir se retirer et avant de revenir avec une compagnie de CRS qui mettra trois bonnes heures à rétablir la situation. Un frigo jeté du toit manquera aussi de tomber sur les forces de l’ordre.

#0281 Source : valeurs actuelles.

Pérou, Panama : les deux pays ont mis en place pendant le confinement des sorties alternées selon que les habitants sont des hommes ou des femmes, la communauté des personnes transgenres craint des arrestations

Pérou, Panama. Pour restreindre les circulation en période d’épidémie, les deux pays mettent en place des sorties alternées selon que les habitants sont des hommes ou des femmes. Au Panama, la communauté des personnes transgenres craint des arrestations. Les contrôles se sont multipliés dans les rues de la capitale. Des vigiles contrôlent aussi l’identité des clients à l’entrée des supermarchés. Le président du Pérou a souligné que les militaires et policiers qui patrouillent devraient “respecter les homosexuels et transsexuels”.

#0963 vu sur www.voaafrique.com

Hongkong, Taïwan, Singapour, Chine, Corée du Sud : dans plusieurs pays d’Asie, des dispositifs de traçage et de contrôle de la population sont mis en place pour lutter contre la propagation du virus

Hongkong, Taïwan, Singapour, Chine, Corée du Sud. Dans plusieurs pays d’Asie, des dispositifs de traçage et de contrôle de la population sont mis en place pour lutter contre la propagation du virus comme des bracelets électroniques contrôlant les déplacements des personnes en quarantaine ou des SMS d’avertissement permettant la recherche des itinéraires des cas suspects. Ces dispositifs se présentent soit comme complémentaires au confinement de l’ensemble de la population, soit comme des alternatives à cette solution.

““`Lire la suite

Argentine : mise en place d’un numéro pour dénoncer ceux qui ne respectent pas le confinement, plus de 100 000 appels reçus en un mois et demi

Argentine. Un numéro gratuit pour dénoncer ceux qui ne respectent pas le confinement est mis en place. Plus de 100 000 appels ont été reçus en un mois et demi. Les récalcitrants s’exposent à des peines de 3 à 15 ans de prison pour “propagation d’une maladie dangereuse et contagieuse”. Les appels restent anonymes et chaque dénonciation est vérifiée. Différentes agences de l’Etat partagent et comparent leurs informations, notamment avec la direction des migrations si les personnes dénoncées reviennent de l’étranger. Si la transgression est avérée, un groupe d’experts appelé le “Commando unifié” se met au travail. Ministère de la Sécurité, police, gendarmerie, renseignements et préfecture sont chargés d’interpeller les récalcitrants. En un mois (jusqu’au 29 avril), la police de la capitale a arrêté près de 1 000 personnes, en a raccompagné 12 000 chez elles et a confisqué 236 véhicules.

#0425 Source francetvinfo.fr