Brésil, Manaus et Boa Vista : trois bébés d’origine Yanomami sont morts du Covid19 dans des hôpitaux publics sans que leurs parents ne soient informés de ce que sont devenus leurs enfants, dont les tombes viennent d’être localisées

Brésil, Manaus et Boa Vista. Une agence de journalistes indépendants a localisé les tombes de trois bébés de l’ethnie Yanomami , deux du sous-groupe Sanöma. Les nouveau-nés sont décédés du Covid19 entre le 29 avril et le 25 mai dans les hôpitaux publics de Roraima mais leurs parents n’ont pas été informés de ce que sont devenus leurs enfants. Un quatrième bébé a subi le même sort pour un décès qui serait dû à une autre cause. Il a fallu plusieurs jours de fouille pour retrouver les corps. Les parents demandent que les corps soient retirés de la fosse commune du cimetière de Boa Vista pour les ramener au territoire indigène et pouvoir les incinérer et accomplir le rituel funéraire dans leurs villages d’origine, ce qui leur est refusé pour des raisons sanitaires.

#1080 vu sur amazoniareal.com.br

Honduras : une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville la plus touchée par l’épidémie, le petit pays est submergé par les morts

Honduras. Une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville du nord du pays la plus touchée par l’épidémie. Ce petit pays d’Amérique centrale est submergé par les morts. Les enterrements se font sous garde militaire. Quelques proches défient les soldats qui ont escorté le convoi funèbre dès la sortie de l’hôpital et ouvrent les cercueils scellés pour un dernier adieu au défunt. Le président du pays, lui-même hospitalisé la semaine dernière après avoir été testé positif, a reconnu que le système de santé est submergé par l’afflux de patients. Il considère que le pic de l’épidémie n’est pas atteint. Les chiffres officiels recensent 10.000 malades du coronavirus au Honduras, pays de 9 millions d’habitants, dont plus de 300 décédés. Cependant, “il faut multiplier ces chiffres par cinq, il y a 50.000 malades”, assure le secrétaire de l’Association des pompes funèbres. Dans le nord du pays où se trouve l’épicentre de l’épidémie, “ils enterrent la nuit entre dix et douze cadavres (entassés) dans des remorques”. “La morgue ne marche plus, les cadavres sont en état de décomposition, il va y avoir une large contamination”, avertit encore un responsable, qui a publié sur les réseaux sociaux une vidéo montrant 16 cadavres dans des sacs noirs, étendus sur des civières dans les couloirs.

#1036 vu sur information.tv5monde.com

Brésil : alors que le déconfinement s’étend et que l’épidémie se propage toujours le ministère de la santé efface de ses sites le nombre total des décès et ne rend public désormais que ceux des dernières 24 heures

Brésil. Alors que le monde entier s’inquiète des ravages réels de l’épidémie dans le pays, et que Bolsonaro menace de quitter l’OMS, le ministère brésilien de la santé annonce qu’il rendra public désormais uniquement le nombre des morts des dernières 24 heures. Le site internet avec les statistiques depuis les débuts de la pandémie a aussi été pour revenir en ligne le lendemain avec seulement les chiffres sur le dernier jour, sans bilan régional ni antérieur. Le Brésil fait face à une propagation rapide du nouveau coronavirus, avec un taux de mortalité exceptionnellement élevé. Il compte plus de 600 000 cas de contamination pour 35 000 décès officiels mais les méthodes de décompte sont considérées comme très lacunaires. Malgré cette situation, le gouverneur de Rio de Janeiro a annoncé l’assouplissement à partir de samedi des mesures de confinement et la réouverture partielle des bars, restaurants, centres commerciaux et la reprise de certaines activités sportives.

#0883 Source lematin.ch

Nicaragua : des associations de médecins dénoncent les mensonges du gouvernement face à l’étendue de la catastrophe sanitaire en l’absence de confinement, en particulier chez les soignants qui travaillent avec des protections de fortune

Nicaragua. Des associations de médecins dénoncent le « culte du secret » du gouvernement du président Ortega, qui a licencié un infectiologue reconnu pour avoir critiqué l’absence de mesures contre la propagation de la maladie. Les associations signataires dénoncent l’absence de mesures adéquates de protection pour les soins aux patients infectés. Beaucoup de soignants doivent acheter eux-mêmes du matériel de protection ou en improviser avec du plastique, selon le communiqué. Selon les statistiques officielles, 1118 personnes ont été contaminées, dont 46 sont décédées entre le 18 mars et le 2 juin. Cependant, une ONG qui s’appuie sur les remontées de la société civile, d’un collectif de médecin et des acteurs des réseaux sociaux, a comptabilisé 4217 cas de contaminations et « 980 décès par pneumonie ou cas suspects de COVID-19 » jusqu’au 30 mai. Le Nicaragua est le seul pays d’Amérique centrale qui n’a ni adopté de mesures de confinement, ni fermé ses frontières, ni suspendu l’école en raison de la pandémie. Au contraire, le gouvernement a encouragé les rassemblements et manifestations.

#0884 Source lapresse.ca

Inde, Mumbaï : avec plus de 37 000 infections, la ville la plus riche d’Inde est en train de devenir celle qui est la plus touchée par le virus, les hôpitaux et les morgues sont débordés

Inde, Mumbaï. Avec plus de 37 000 infections soit plus d’un cinquième du total des cas de Covid19 dans le pays, la ville la plus riche d’Inde est en train de devenir celle qui est la plus touchée par le virus, qui ravage les bidonvilles et les quartiers les plus pauvres. Les hôpitaux, les crematoriums et les morgues peinent à suivre le rythme de l’augmentation du nombre de malades à traiter et de décès. Des vidéos circulent montrant des personnes décédées allongées à côté de malades encore vivants dans l’hôpital principal de la ville, et les corps restent stockés dans les couloirs. Beaucoup de patients font la queue pendant des journées entières pour entrer à l’hôpital et un grand nombre sont refusés faute de place, et quatre hôpitaux ont été placés en quarantaine après la découverte de cas de Covid parmi le personnel.

#0831 Source urban-fusions.fr

Yemen, Aden : la situation face à la pandémie est catastrophique ; les hôpitaux, sous équipés, sont pleins et un nombre incalculable de malades qui ont des formes graves du virus meurent à domicile en quelques heures en l’absence de soins.

Yemen, Aden. La situation sanitaire face à la pandémie est de plus en plus catastrophique. Les membres du personnel médical ainsi que les proches de soignants sont gravement touchés par le virus par manque de matériel de protection, et les hôpitaux mal équipés pour répondre à la pandémie sont pleins et n’acceptent plus de patients. Médecin Sans Frontières gère le seul établissement dédié au traitement des patients Covid19. Depuis fin avril, un peu plus de 200 patients ont été admis et près de 100 sont décédés, et un nombre incalculable de malades meurent à domicile. En l’absence d’oxygénothérapie, les malades touchés par des formes graves meurent en quelques heures.

#0867 source www.nrp.org

Madagascar : depuis jeudi, le pays a enregistré 122 nouveaux cas de contamination, des corps ont été ramassés dans les rues sans que les causes des décès soient établies, le gouvernement continue à recommander une tisane “Covid Organics”

Madagascar. Depuis jeudi, le pays a enregistré 122 nouveaux cas de contamination. Des corps ont été ramassés dans les rues sans que les causes des décès soient établies. Pour rappel le gouvernement malgache préconise de consommer une tisane appelés “Covid Organics” à base d’artemisia pour lutter contre le Sars-Cov-2.

#0788 vu sur ouest-france.fr

Brésil : le pays est désormais considéré comme le deuxième pays au monde le plus touché par l’épidémie, après les États-Unis ; à Sao Paulo, des parcelles funéraires verticales sont construites dans trois cimetières pour enterrer près de 13 000 cercueils disposés verticalement.

Brésil. Le pays est désormais considéré comme le deuxième pays au monde le plus touché par l’épidémie, juste derrière les États-Unis. Les chiffres officiels donnent 330890 personnes infectées, 1 001 décès coronavirus par jour cette semaine, portant le nombre total de décès à 21 048. À Sao Paulo, la ville la plus touchée, une vidéo aérienne montre des rangées de parcelles ouvertes au cimetière de Formosa en prévision des décès du jour, et des parcelles funéraires verticales sont construites dans trois cimetières pour enterrer près de 13 000 cercueils disposés verticalement. Le nombre réel de cas et de décès est probablement beaucoup plus élevé que ne le suggèrent ces chiffres, et l’épidémie continue d’accélérer sa diffusion. Face aux incohérences de la politique de Bolsonaro, plusieurs experts de haut niveau en santé publique ont démissionné et ont été remplacés par des militaires.

#0740 Source reuters.com

Nicaragua : la presse révèle une dissimulation intentionnelle des décès liés au Covid19, alors que le président continue à minimiser l’épidémie

Nicaragua. Une enquête la presse locale et internationale a mis au jour un plan de dissimulation du nombre réel de décès du covid-19. Le président, Daniel Ortega a toujours minimisé l’ampleur de la pandémie dans le pays. Les décès sont attribués à d’autres pathologies, et des soignants et médecins relatent des voyages d’ambulance nocturnes pour enterrer clandestinement les corps des victimes. Le gouvernement se targue d’avoir contré la pandémie avec seulement 309 victimes officielles à ce jour. Une situation similaire a lieu en Tanzanie.

#0708 Source Courrier International

Tanzanie : pendant que le président dénie la réalité de l’épidémie et incite la population à ne pas porter de masques, les proches des victimes organisent des enterrements clandestins…

Tanzanie. Le gouvernement essaye de cacher le nombre de morts lié au covid-19. Des gens rapportent des enterrement en pleine nuit, à la lumière de phares de motos. Après avoir encouragé les gens à ne pas mettre de masques et à continuer à se rendre à l’église car le virus ne pourrait y entrer, le président et son gouvernement explique désormais, à propos des vidéos, que les cercueils seraient vides et que les vidéos seraient destinées à faire paniquer les tanzaniens à propos du virus. Il s’en remet à Dieu : « C’est l’heure de consolider notre foi et de continuer à prier Dieu, plutôt que de dépendre de masques sur le visage. N’arrêtez pas d’aller dans les églises et les mosquées pour prier, a-t-il déclaré en mars. Je suis sûr que c’est juste le vent qui tourne et que (le virus) disparaîtra comme d’autres avant lui ont disparu. » Le dernier décompte du nombre de victimes du covid fait état de 509 décès, mais ce chiffre officiel n’a pas bougé depuis le 29 avril.

#0688 Source Courrier international

Colombie : l’horreur gestionnaire trouve une solution pratique pour faire face à l’épidémie et invente le lit d’hôpital en carton qui se transforme en cercueil en quelques secondes.

Colombie. L’entreprise ABC Displays commercialise à Bogota un lit d’hôpital en carton qui peut se transformer en cercueil en quelques secondes. Ce lit répond à trois problématiques liées à la gestion de la pandémie : le nombre de lits d’hôpitaux disponibles, la propagation du virus et les coûts d’enterrement. Par ailleurs, en cas de décès du patient, aucun transfert du corps n’est nécessaire, limitant les contacts avec le virus. On peut donc désormais passer de la vie à la mort dans une boîte en carton.

#0661 Source fr.news.yahoo.com

Nigeria, Kano : la ville est particulièrement touchée par le virus avec 600 morts en une semaine, toute la région est concernée par cette hausse de mortalité.

Nigeria, Kano. Cela fait quelques semaines que les fossoyeurs de Kano sont dépassés par le nombre de mort qui affluent. Plus de de 600 personnes sont mortes dans la semaine dans cette ville du Nord du pays qui est particulièrement touchée. Les autorités ont commencé par attribuer ces décès à d’autres causes telles que le diabète, l’hypertension et le paludisme, mais les résultats d’une mission officielle ont finalement conclu qu’ils étaient liés, pour la plupart d’entre eux, au coronavirus. Un employé du cimetière raconte être passé de deux à quarante tombes par jours en quelques jours et les foyers de «morts mystérieuses» se multiplient dans les États voisins : Jigawa, Yobe, et dernièrement dans la ville d’Azare, dans l’État de Bauchi, où une équipe d’épidémiologistes a été envoyée après le décès concomitant de 110 personnes. Des milliers d’enfants des rues ont été renvoyés par camions dans leur village au début du confinement, et on peut craindre qu’ils aient pu disséminer le coronavirus dans les régions voisines.

#0628 Source courrierinternational.com

France : hausse journalière de 31,5% de la mortalité par rapport aux années précédentes, la mortalité a doublé en Ile de France.

France. La mortalité enregistre une hausse journalière de 31% sur l’année 2020 par rapport aux moyennes journalières entre 2000 et 2019 sur cette période de l’année. Le pic de mortalité est d’autant plus grand en Ile de France ou il à quasiment doublé. De la morgue installée à Rungis aux caissons réfrigérés installés en urgence dans les hôpitaux, l’épidémie de covid, de par sa rapidité et son ampleur, a pris de court les systèmes de gestion post mortem et a créé, comme dans de nombreux autres pays, une incapacité à disposer des corps dans des temps et des conditions acceptables.

#0495 Source Le Monde du 05/05

Brésil : hécatombe de cas et de décès, les chiffres réels seraient 12 à 18 fois supérieurs aux données du ministère de la santé

Sao Paulo

Brésil. Avec 5 901 décès et 85 380 cas confirmés jeudi 30 avril, beaucoup plus si l’on en crois d’autres observateurs, le Brésil est en train de devenir l’un des pays du monde les plus touchés au monde par le coronavirus. Selon les chiffres divulgués par le ministère de la santé, le nombre de victimes aurait doublé en un peu plus d’une semaine. Ces chiffres seraient par ailleurs fortement sous-estimés, plusieurs municipalité déclarant ouvrir des fosses communes pour gérer l’augmentation rapide des décès. Le groupe COVID-19 BRASIL, réunissant chercheurs et épidémiologiste du pays, a estimé le nombre de cas entre 1,1 et 1,6 million, soit 12 à 18 fois plus que les données du ministère de la santé. A Sao Paulo, épicentre de l’épidémie, 13 000 sépultures doivent être creusées dans les prochaines semaines pour accueillir les décès à venir, liés en particulier au coronavirus.

#0457 Source lemonde.fr

Etats Unis, New York : une soixantaine de dépouilles en décomposition retrouvées entreposées dans un camion frigorifique

Etats Unis, New York. Une soixantaine de dépouilles en décomposition ont été retrouvées entreposées dans des camions devant une entreprise de pompes funèbres de Brooklyn. Avec 17 000 morts depuis le début de l’épidémie, la ville peine à gérer la situation. Le propriétaire des pompes funèbres a indiqué au New York Times que son établissement, comme beaucoup d’autres, avait été débordé par l’afflux de corps, et avait dû en placer dans des camions, après avoir rempli sa morgue de plus de 100 cadavres. « Je n’avais plus de place », a-t-il indiqué. « On a des cadavres à ne plus savoir qu’en faire ».

#0429 leparisien.fr

Angleterre : le bilan des décès explose maintenant que sont intégrés dans les chiffres officiels les décès dans les Ehpad.

Angleterre. Le bilan des décès dus au Covid19 explose avec le décompte des décès dans les Ehpad. Le bilan de la pandémie de coronavirus au Royaume-Uni a brutalement augmenté à 26 097 morts mercredi, soit le deuxième plus lourd en Europe après l’Italie, du fait de l’inclusion des maisons de retraite, ont indiqué les services de santé.

#0422 Soucre sudouest.fr

Brésil, Manaus : la région la plus touchée du Brésil peine à gérer l’épidémie

Brésil, Manaus. Le nombre de mort ne fait qu’augmenter (207 décès dans la région de Manaus) et les cimetières peinent à suivre la cadence mortuaire. Embouteillages de corbillards, maximum de cinq personnes autorisées par enterrement, fosses communes creusées massivement par manque de place, cadavres entassés dans les camions frigorifiques, la région la plus touchée du Brésil gère difficilement l’épidémie, des lits d’hôpitaux aux places de cimetière.

#0318 Source afp.com

Turquie : la situation liée au Covid19 semble bien plus grave que ce que la propagande gouvernementale laisse filtrer

Turquie. Pendant des semaines, le président Recep Tayyip Erdogan a présenté la performance de la Turquie dans la gestion du coronavirus comme l’une des plus réussies au monde. La propagande gouvernementale censure les rapports des hôpitaux, des lieux de sépulture et les témoignages des proches en deuil. Plusieurs médecins qui se sont prononcés sur les réseaux sociaux ont été sanctionnés et 410 personnes ont été arrêtées en mars pour des posts “provocateurs et abusifs”. Les données compilées par le New York Times à partir des enregistrements de décès à Istanbul indiquent que la Turquie est aux prises avec une calamité bien plus grande du coronavirus que les chiffres et les déclarations officielles ne le suggèrent. La ville a enregistré environ 2100 décès au-delà des données “prévisibles”, du 9 mars au 12 avril, bien plus que ce que les autorités ont signalé pour l’ensemble de la Turquie pendant cette période. Même d’après les chiffres officiels, les cas confirmés en Turquie ont dépassé dernièrement le chiffre de 90 000, ce qui place la Turquie au 7ème rang des pays les plus touchés au monde, au-dessus de la Chine.

#0296 Source www.nytimes.com

Etats Unis, Detroit : le personnel du service des urgences de l’hôpital Sinai-Grace fournit à CNN des photos montrant des corps empilés les uns sur les autres dans des chambres réfrigérées ou dans des salles de repos et d’études destinées aux employés.

Etats Unis, Detroit. Le personnel du service des urgences de l’hôpital Sinai-Grace fournit à CNN des photos montrant des corps empilés les uns sur les autres dans des chambres réfrigérées ou dans des salles de repos et d’études destinées aux employés. “En réponse à cet incident, l’hôpital a décidé d’acheter des réfrigérateurs portables pour stocker les corps”, affirment deux employés des urgences. Cinq unités de stockage réfrigérées ont effectivement été vues dans le parking. Depuis, les corps s’accumulent de manière chaotique dans ces espaces. «Les corps sont clairement empilés les uns sur les autres à même le sol. Il n’y a pas de machine pour nous aider à soulever les corps et les mettre sur les étagères», explique un membre du personnel. Le porte-parole de l’hôpital considère que les personnes qui y décèdent sont traités avec respect et dignité.

#0238 Source : 20mn.ch

France : la morgue de Rungis est confiée au groupe privé OGF, leader français des services funéraires.

France. La gestion de la morgue provisoire de Rungis a été confiée par l’Etat au groupe privé OGF, leader français du marché des services funéraires – et concurrent de PFF. Selon un document révélé par l’Agence France-presse (AFP), un « forfait de six jours » à 159 euros est prévu par OGF pour « l’admission et le séjour en condition de conservation du cercueil fermé et scellé ». En cas de dépassement du délai légal de six jours – récemment étendu à vingt et un jours par décret – pour inhumer un défunt, dépassement fréquent ces temps-ci, « la journée supplémentaire est facturée 35 euros ». En outre, un espace de recueillement est à la disposition des familles au prix de 55 euros pour « une heure maximum ».

#0119 Source : Le Monde du 08/04

Royaume Uni, Oxford. Des travaux ont commencé dans la base militaire désaffectée de la RAF Upper Heyford, dans l’Oxfordshire, au Royaume-Uni.

Royaume Uni, Oxford. Des travaux ont commencé dans la base militaire désaffectée de la RAF Upper Heyford, dans l’Oxfordshire, au Royaume-Uni. Deux hangars sont d’ores et déjà prêts à stocker chacun 600 corps, mais le lieu pourrait être agrandi pour accueillir plus de 5.000 corps, d’après un ouvrier travaillant sur ce chantier.

#0072 Paru sur sudinfo.be le 6 avril 2020

Royaume Uni, Londres : une immense morgue est en cours de construction dans l’est de Londres

Royaume Uni, Londres. Une immense morgue est en cours de construction dans l’est de Londres, Low Hall Depot à Leyton, sur un site précédemment utilisé pour stocker les camions à ordures. Ceux qui habitent et travaillent à proximité ne sont pas informés de l’usage prévu pour ces nouveaux bâtiments.
Une autre morgue, de la taille de deux terrains de football, est en cours d’aménagement à Newham, sur un terrain forestier à proximité du crématorium et du cimetière de la ville de Londres

#0079 Paru sur news24.fr le 04 avril 2020

Equateur : le pays peine à enterrer ses morts, alors que les corps continuent de s’accumuler.

Equateur. L’Equateur peine à enterrer ses morts, alors que les corps continuent de s’accumuler. L’Etat se prépare à ouvrir un “camp pour les morts” alors que le pays connait la crise du COVID la plus grave d’Amérique Latine. Les morgues et hôpitaux du pays arrivent à saturation et les corps sont déposés dans les rues.

#0020 Source Al-Jazeera en avril 2020

Des conteneurs réfrigérés utilisé comme morgues temporaires en Equateur

Équateur, Guayaquil. Le gouvernement de l’Équateur a commencé à utiliser des conteneurs réfrigérés comme morgues temporaires en raison du nombre croissant de décès qui dépassent la capacité des hôpitaux de Guayaquil, épicentre du coronavirus dans le pays andin. L’Équateur a confirmé samedi que quelque 318 personnes sont mortes de contagion et de suspicion de coronavirus, mais le président Lenín Moreno a déclaré que jusqu’à 100 corps sont collectés par jour.

#0094 Source : breakingnews.fr

France, Jossigny. Des camions frigorifiques stationnent 24h/24 à proximité de l’entrée de la morgue de l’hôpital de Jossigny

France, Jossigny. Des camions frigorifiques stationnent 24h/24 à proximité de l’entrée de la morgue de l’hôpital de Jossigny. En milieu de semaine, deux camions sont arrivés et, depuis ce matin, vendredi 3 avril, les corps de victimes du coronavirus commencent à s’y entasser, faute de place dans la chambre mortuaire de l’établissement.

#0074 Paru sur magjournal77.fr vendredi 3 avril 2020

France, Ile de France. Réquisition d’un batiment de Rungis.

France, Ile de France. Face au grand nombre de décès survenus et à venir en Ile-de-France à cause du coronavirus, la préfecture de police de Paris a pris la décision de réquisitionner un bâtiment du marché de Rungis, dans le Val-de-Marne, pour le transformer en morgue. Les premiers cercueil seront accueillis le 3 avril. Lors de la canicule de l’été 2003, un entrepôt réfrigéré de Rungis avait déjà été réquisitionné, pour faire face au grand nombre de décès. Il s’agissait d’un lieu fermé de 4000 mètres carrés où la température ne dépasse pas les 5°C.

# 0023Paru sur BFM le 2 avril 2020

France : environ 9000 décès à domicile ne seraient pas comptabilisés dans les bilans nationaux

France. Environ 9 000 décès à domicile du Covid-19 ne sont pas comptabilisés dans les bilans nationaux, chiffre induit par le nombre très réduit de tests effectués, selon le syndicat des médecins généralistes. Ce chiffre vient d’une enquête menée auprès de plus de 2 300 généralistes sur l’occurrence, parmi leurs patients, de décès dus au Covid-19. Comme les tests ne sont pas effectués, il ne s’agit que de “suspicion” de la maladie.

#0371 Source francetvinfo.fr

Etats Unis : à New York, des détenus inhument les corps des malades décédés du Covid19 sur Hart Island

Etats Unis, New York. L’état de New York “offre” aux prisonniers de la Rikers Island jail 6$ de l’heure (!) et une garantie d’avoir des EPI pour creuser des fosses communes sur l’île d’Hart. Cette île avait déjà été identifiée en 2008 comme une zone de mise en terre en cas d’afflux de corps en cas d’éventuelle pandémie. Cependant l’espace d’inhumation y est limité et ne pourrait pas accueillir les 50.000 à 200.000 corps attendus.

#0107 Source : theintercept.com le 31/03/2020

France. Le transport et la mise en bière d’un cadavre peuvent être réalisés sans déclaration préalable

France. Le transport et la mise en bière d’un cadavre peuvent être réalisés sans déclaration préalable, les délais d’inhumation peuvent ne pas être respectés par les pompes funèbres, il est désormais intégré dans la loi qu’un cadavre puisse être mis “dans un dépositoire” (et donc non plus seulement un crématorium ou lieu habituel) jusque six mois.
Ce décret est complété le 1er avril 2020 par le décret n°2020-384 qui interdit définitivement les soins de conservation et les toilettes mortuaires des corps des morts du coronavirus.

#0040 Source : décret n° 2020-352 portant adaptation des règles funéraires

Espagne, Madrid: les militaires sont chargés de pénétrer dans les chambres de l’hôpital et d’emporter les cadavres des malades qui s’y trouvent

Espagne, Madrid. Les militaires sont chargés de pénétrer dans les chambres de l’hôpital et d’emporter les cadavres des malades qui s’y trouvent (et ainsi de libérer des lits), avant de les transporter vers ce qui est devenu la nouvelle grande morgue de Madrid : la patinoire.

#0075 Sourcer libération.fr le 24 mars 2020