France, Seine Saint Denis : les agents d’entretien des collèges et des lycées dénoncent la forte augmentation de leur charge de travail avec les protocoles sanitaires mis en place dans les établissements scolaires

France, Seine Saint Denis. Les agents d’entretien des collèges et des lycées dénoncent la forte augmentation de leur charge de travail avec les protocoles sanitaires mis en place dans les établissements scolaires, sans aucune compensation ni embauche. Beaucoup d’entre eux ont contracté le virus en particulier dans les cantines qui sont des lieux de diffusion importants de la maladie. Dans un lycée du 93, le gymnase est devenu un cluster avec les trois quart des professeurs d’EPS contaminés parce que les agents étaient trop peu nombreux pour le nettoyer, en plus de leur travail dans les salles de classe. Des mouvements de grèves ont eu lieu depuis les vacances de la Toussaint qui ont obtenu quelques embauches en interim qui ne peuvent pas résoudre le problème.

#1727 vu sur leparisien.fr

France, Marseille : des AED se mobilisent face aux conditions de travail aggravées par les protocoles sanitaires, une grève nationale est prévue le 1er décembre

France, Marseille. Des Assistants d’éducations (AED) se mettent en grève et se mobilisent face à la manière dont les protocoles sanitaires aggravent encore leurs conditions de travail dans les collèges et les lycées. Une grève nationale est prévue le 1er décembre.

#1702 Source Réseaux Sociaux

France, Bretagne : une quarantaine de lycéens sont mobilisés par leur enseignante pour travailler gratuitement au développement d’entreprises actuellement fermées

France, Bretagne. Une enseignante du lycée Jean-Baptiste le Taillandier à Fougères mobilise ses quarante élèves de bac pro vente pour qu’ils travaillent gratuitement à la transformation digitale des entreprises confinées de la ville, pour développer le “click and collect”, à la place de leurs stages lycéens.

#1699 Source Francetvinfo

Philippines : un mouvement étudiant de grèves et de manifestations commence à voir le jour, des anarchistes appellent à son auto-organisation

Philippines. En octobre et début novembre, juste à la fin de la saison annuelle des typhons, cinq tempêtes consécutives ont ravagé les Philippines, en particulier les provinces est de Luzon et Visayas, Marikina et Cagayan. Le gouvernement continue de n’avoir aucun plan de gestion de la pandémie qui continue à se diffuser, en même temps qu’il renforce l’arsenal législatif et répressif contre les récalcitrants. Dans ce contexte, un mouvement étudiant commence à voir le jour, d’abord dans l’université Ateneo de Manila mais le mouvement de grèves et de manifestations s’étend dans tout le pays. Des cours ont dû être annulés pendant une semaine. Des anarchistes appellent à l’auto-organisation de ce mouvement dans un communiqué à lire ici

#1688 Source enoughisenough14.org

Etats-Unis, New York : La ville ferme ses écoles publiques face à une deuxième vague de covid

Etats Unis, New York. La ville ferme ses écoles publiques face à une deuxième vague de Covid. C’était la seule grande métropole à avoir rouvert ses classes à la rentrée. Contrairement à ce qui s’est passé en France, depuis la rentrée un protocole strict était appliqué avec la fermeture d’une école à partir de 3 cas détectés dans l’établissement. Mais le taux de tests positifs ayant dépassé les 3 % dans la ville, le maire a décidé de refermer tous les établissements scolaires.

#1700 Source Lemonde.fr

France : la presse publie des chiffres de contaminations scolaires (12 487 collégiens et lycéens positifs au Covid-19 en l’espace de huit jours) qui démentent les hypothèses gouvernementales

France. Le lendemain de l’annonce du maintien de l’ouverture des établissements scolaires, appuyée sur l’affirmation que les enfants se seraient contaminés pendant les vacances et que les contaminations auraient baissé depuis la rentrée, la presse publie des chiffes qui démentent complètement cette hypothèse. En huit jours, le nombre d’enfants scolarisés positifs au Covid-19 est passé à 12 487 élèves, collégiens et lycéens, soit 3,5 fois plus que les semaines précédentes. Le chiffres semblent malgré tout assez faibles, mais il faut savoir qu’on est très loin de pouvoir comptabiliser les contaminations réelles parce que depuis la rentée les méthodes de remontées des cas masquent une grande partie des contaminations.

#1672 Source Leparisien.fr

France : à l’occasion de la grève contre la gestion de la pandémie dans l’éducation, plusieurs manifestations ont eu lieu, ainsi que des tentatives de blocus de lycéens

France. A l’occasion de la grève contre la gestion par le Ministère de l’Education nationale de l’épidémie, plusieurs manifestations et rassemblements d’enseignants ont eu lieu à Paris, Bordeaux, Marseille, Nantes, Clermont-Ferrand, Toulouse, Montpellier et au Mans. Par ailleurs, des tentatives de blocus par les lycéens ont eu lieu à Paris, notamment dans les lycées Racine (8e), Louis-Armand (15e), Charlemagne (4e), Colbert (10e), Bergson (19e) ou encore Brassens (19e), mais aussi dans d’autres villes de France. Au lycée Rosa-Parks de Thionville (Moselle), des pétards et des feux d’artifices ont été lancés sur les flics, et des feux de poubelles ont été allumés. Dix mineurs ont été interpellés.

#1658 Source Actu.fr

France : le gouvernement annonce un million de tests rapides pour le personnel de l’éducation nationale tout en continuant d’affirmer que les contaminations sont moindres dans le système éducatif

France. Pour tenter de justifier le maintien des établissements scolaires, le gouvernement annonce pour la semaine prochaine un million de tests rapides pour les personnels de l’éducation nationale tout en affirmant contre toute évidence que les contaminations recensées au sein du système éducatif restent « en dessous des proportions qu’on rencontre dans le reste de la population ». Seuls les membres du personnel (enseignants, administratifs, surveillants) seront concernés, non les élèves. Les tests seront pratiqués par les infirmières scolaires sur la base du volontariat. “Les tests seront destinés à tous les établissements situés dans des zones où l’accès aux tests virologiques (RT-PCR) est tendu et lorsque des cas de Covid-19 sont apparus dans l’établissement”, souligne le ministère.

#1647 Source Leparisien.fr

France : pour justifier ce confinement avec école et travail, le ministère de l’Education annonce des chiffres de contamination improbablement bas (moins de 4000 !) chez les jeunes scolarisés

France. Pour justifier ce confinement avec école et travail (avec écoles pour que le travail puisse continuer), le ministère de l’Education nationale annonce des chiffres de contamination improbablement bas chez les jeunes scolarisés. Blanquer a en effet évoqué 3 528 élèves atteints par le Covid-19 depuis le mois de septembre, et suggéré une stabilité des chiffres, alors que sur seulement 3 jours, entre le 2 et le 4 novembre, les autorités sanitaires annoncent 25 000 enfants et adolescents entre 0 et 19 ans testés positifs. Est-ce à dire que si peu d’entre eux seraient scolarisés ? Il faut dire que tout est fait pour que l’éducation nationale ne puisse pas comptabiliser les contaminations. Les remontées de cas ne se faisant qu’une fois par semaine, les délais entre le test et son résultat et le passage de 15 à 8 jours d’isolement invisibilisent totalement les contaminations. On est bien loin du fameux “triptyque” “tester, alerter, protéger” supposé justifier la possibilité du maintien de l’ouverture des établissements scolaires… Pire, les statistiques ministérielles, quand on les observe sur la durée depuis septembre, masquent la nette progression de l’épidémie chez les jeunes, dont témoignent les remontées des laboratoires.

#1644 Source Liberation.fr

Grèce : dans le cadre du confinement institué depuis le 7 novembre, les établissements scolaires sont fermés et tous les cours sont supposés se tenir en distanciel

Grèce. Dans le cadre du confinement institué depuis le 7 novembre, les établissements scolaires sont fermés et tous les cours sont supposés se tenir en distanciel. Alors que la France, l’Angleterre, l’Allemagne ou l’Irlande gardent les collèges et lycées ouverts, la Roumanie, l’Italie, la Slovaquie, la Belgique ou encore l’Autriche les ont déjà fermés. Seules les maternelles et écoles primaires resteront ouvertes en Grèce.

#1642 Source Lefigaro.fr

France, Lyon : 8 lycéens ont été interpellés par la BAC au cours d’un blocage pour dénoncer l’insuffisance du protocole sanitaire

France, Lyon. 8 lycéens ont été interpellés (6 d’après la presse) au cours d’un blocage et d’une manifestation pour dénoncer l’insuffisance du protocole sanitaire mis en place dans leur établissement. Le proviseur a fait intervenir la BAC suite au blocus réussi des lycéens. La préfecture précise que les lycéens ont été arrêtés pour des insultes, des jets de projectiles et, pour l’une d’entre eux, des tags. Le communiqué des lycéens dans lequel ils décrivent et dénoncent les conditions de ces interpellations est à lire ici

#1641 Source 20minutes.fr

France : la nouvelle Loi de Programmation de la Recherche crée le délit d’occuper ou de pénétrer dans l’enceinte d’une université, puni d’un an de prison et de 7 500 euros d’amende

France. La nouvelle Loi de Programmation de la Recherche (LPR) vient d’être validée dans sa forme finale par la commission paritaire chargée de l’examiner. Elle suscite beaucoup d’oppositions, en particulier un amendement tardif qui vise à rendre illégale toute occupation d’université, y compris dans le cadre d’un mouvement social, avec la création d’un nouveau délit puni d’un an de prison et 7.500 euros d’amende et constitué par “le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement supérieur […] dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement”. Le ministère de l’Enseignement supérieur assure de son côté que “cette mesure ne concerne en aucun cas les étudiants, mais les personnes extérieures aux établissements universitaires.”

#1669 Source Franceinter.fr

France, Pont l’Abbé : trois lycéens sont mis en examen pour avoir un lien avec le lancement d’un “engin explosif” sur un véhicule de gendarmerie pendant une manifestation lycéenne

France, Pont l’Abbé. Trois lycéens sont mis en examen pour avoir un lien avec le lancement d’un “engin explosif” sur un véhicule de gendarmerie au cours de la manifestation lycéenne qui a eu lieu devant le lycée Laënnec. Ils ont été interpellés le lendemain de la manifestation. Le parquet affirme que la fabrication aurait eu lieu la veille, en prévision du blocage de l’établissement. Les trois lycéens mineurs ont été laissés en liberté sous contrôle judiciaire et vont être convoqués devant un juge pour enfants.

#1639 Source letelegramme.fr

France : La création de demi-groupes est finalement préconisée dans les lycées par le gouvernement ; une grève nationale est prévue pour protester contre les incohérences de la gestion sanitaire des établissements

France. Après plusieurs consignes contradictoires qui ont conduit à diverses refontes totales des emplois du temps depuis la rentrée des vacances, le gouvernement préconise finalement la création de demi-groupes dans les lycées, reconnaissant qu’aucune distanciation n’était jusque là possible. Le choix du dispositif précis est laissé à l’appréciation des chefs d’établissements (dont beaucoup avaient refusé cette solution aux syndicats quelques jours plus tôt). Face aux incohérences et aux incertitudes de plus en plus présentes (comment va s’organiser l’enseignement à distance ? Comment les programmes et épreuves vont-ils être adaptés ? etc.), une grève nationale dite “sanitaire” est prévue mardi 10 novembre, et on peut s’attendre à de nombreux blocages de lycées par les élèves eux-mêmes.

#1637 Source Lesechos.fr

France, Monataire : des tentatives de blocage ont lieu dans de nombreux lycées, avec des affrontements avec la police et des débuts d’incendie au lycée Malraux de Monataire

France, Monataire. Les lycéens tentent des blocus en région parisienne et dans plusieurs grandes villes. Ces tentatives sont la plupart du temps mises en échec par d’importantes interventions policières et/ou le déploiement des EMS (vigiles du rectorat). A Montreuil, le lycée Jean Jaurès est cependant bloqué toute la journée. Devant le lycée Malraux de Monataire, des affrontement ont lieu avec les forces de l’ordre et des débuts d’incendie sont allumés en protestation contre la suppression des récréations pour raisons sanitaires. Trois adolescents ont été interpellés. Les débuts d’incendie ont mobilisé 27 pompiers et une trentaine de membres des forces de l’ordre. La voiture d’un membre du personnel a été partiellement incendiée. Des incidents et affrontement se sont produits également au lycée Marie-Curie de Nogent-sur-Oise, mais dans une moindre ampleur ainsi qu’à Pau, Mantes-la-Jolie, Saint-Nazaire, Lyon, Nantes et Alès.

#1615 Source Oisehebdo.fr

France, Toulouse : une quarantaine d’enseignants du lycée Bellevue ont exercé leur droit de retrait et cessé le travail face au manque de mesures sanitaires

France, Toulouse. Une quarantaine d’enseignants du lycée professionnel Bellevue ont exercé leur droit de retrait et cessé le travail pour “que le personnel et les élèves ne soient pas mis en danger” face au manque de mesure sanitaire effective. Ils dénoncent entre autres le fait que les locaux ne soient pas suffisamment lavés et désinfectés faute d’agents en nombre suffisant pour le faire. Les classes comprennent en moyenne 35 élèves, installés dans 50 à 60m2, ce qui fait évidemment moins de 4m2 par élève. En outre, le protocole prévu n’est pas appliqué : “On a des distributeurs de gel à l’entrée du bâtiment mais ils sont vides depuis une dizaine de jours”, détaille un enseignant. “Les tables ne sont pas nettoyées entre chaque classe, alors que huit élèves se succèdent dans la journée sur une même table de cours. Les postes d’ordinateur ont été filmés pour faciliter leur nettoyage mais ils ne sont pas désinfectés.” À la demi-pension, il y a un goulet d’étranglement et tous les élèves sont en train de manger presque en même temps, les uns à côté des autres. Cette situation semble bien partagée par un grand nombre d’établissements scolaires. Dans un lycée de Noisy-le-sec, alors que le gymnase où les élèves font cours de sport sans masque, n’était ni nettoyé ni désinfecté à cause d’un manque de personnel, la moitié des enseignants de sport ont récemment été testés positifs au covid. Face à cette situation une partie du personnel enseignant s’est mis en grève quelques jours plus tard.

#1590 Source Francetvinfo.fr

France : une enquête révèle que les masques DIM distribués par l’Education Nationale sont toxiques, en plus de ne pas protéger du virus

France. En plus du fait qu’ils ne protègent pas du virus selon l’ARS, une enquête révèle que les masques DIM distribués en début d’année aux enseignants par le ministère de l’Education et parfois aux élèves sont traités avec du zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique pour la santé humaine et l’environnement. La presse relaye des analyses de divers biologistes qui affirment que le risque de porter ces masques sur une longue durée (6 à 8 heures par jour) tous les jours est bien réel. Leur port prolongé pourrait entraîner une accumulation de granules métalliques dans différents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière. Ils seraient aussi susceptibles de nuire à la fertilité.

#1589 Source Nouvelobs.com

France, Breteuil : un contrôle anti-stupéfiants massif et spectaculaire a été effectué auprès de collégiens du Collège Compère-Morel

France, Breteuil. Suite à l’adoption de dispositions répressives visant les consommateurs de cannabis, un contrôle anti-stupéfiants massif et spectaculaire a été effectué auprès de collégiens du collège Compère-Morel . « 10 bus et plus de 200 élèves ont été contrôlés sans qu’aucune infraction ne soit relevée « , indique la préfète de l’Oise sur sa page Facebook. Les adolescents (entre 11 et 15 ans) ont donc été descendus du bus et fouillés par la police assistée de maîtres-chien à leur arrivée en cours.

#1592 Source Courrier-Picard.fr

France : les médecins scolaires se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas de covid

France. Alors que la diffusion de l’épidémie de Covid dans les établissements scolaires est fortement minimisée, notamment par la nouvelle directive qui demande que les cas ne soient remontés qu’une fois par semaine, et dans un contexte où très peu d’informations filtrent sur la situation générale de chaque établissement, dont ni les enseignants, ni les parents ne sont informés, les médecins scolaires (déjà trop peu nombreux) se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas qui leur parviennent. C’est aussi le cas des infirmières qui passent leur temps à renvoyer en classe des élèves symptomatiques faute de solutions pour les mettre à l’écart.

#1576 Source francetvinfo.fr

France, Calais : des Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) se sont mis en grève suite à leur redéploiement soudain un mois après la rentrée

France, Calais. Des Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (AESH) se sont mis en grève suite à leur redéploiement soudain un mois après la rentrée. Sur la cinquantaine d’AESH présents sur le secteur concerné, une trentaine se sont déclarés grévistes. Plusieurs d’entre eux ont reçu de nouvelles affectations effectives les obligeant à laisser les enfants dont ils s’occupaient depuis la rentrée scolaire.

#1574 Source Nordlittoral.fr

France : alors que les écoles étaient supposées ne pas être des lieux de contaminations intenses, on apprend la veille ds vacances que 1.733 élèves et 440 personnels d’encadrement ont été testés positifs.

France. Alors que jusque là les écoles étaient supposées ne pas être des lieux de contaminations intenses, on apprend la veille des vacances scolaires que 1.733 élèves et 440 personnels d’encadrement ont été testés positifs au sein des écoles, en une journée. L’information (forcément très partielle vue les protocoles mis en places qui retardent par tous les moyens possibles la remontée des cas) est diffusée lors du point santé du ministère de l’éducation nationale. Le ministère décompte 8.223 élèves positifs au Covid-19, soit une augmentation de 3.000 cas en près d’une semaine. En tout, 2.063 cas positifs ont été identifiés parmi les personnels. D’ailleurs selon un rapport de Santé publique France, calculé à partir de la situation du 9 mai au 5 octobre, 25% des clusters se trouveraient dans les entreprises et 21,2% dans des établissements scolaires et universitaires.

#1599 vu sur cnews.fr

Grèce : les grèves et manifestations lycéennes et étudiantes se multiplient en protestation contre des classes surpeuplées

Grèce. Des lycéens et étudiants protestent contre des classes surpeuplées en pleine épidémie de COVID-19. Les grèves et les manifestations se multiplient avec des affrontements contre la police qui tire des gaz lacrymogènes. Des centaines d’écoles à travers le pays ont été fermées par des sit-in, les élèves protestant contre la décision du ministère de l’Éducation d’autoriser des classes jusqu’à 30 participants alors que les infections au coronavirus augmentent. Les lycéens et étudiants rejettent également les projets du ministère d’appliquer l’apprentissage à distance dans les écoles fermées par des sit-in, arguant que de nombreuses écoles n’ont pas l’infrastructure nécessaire. Le plus grand syndicat d’enseignants de Grèce a approuvé le rassemblement et a exhorté le gouvernement à embaucher plus d’enseignants pour réduire le nombre de salles de classe pendant la pandémie. Les contaminations augmentent fortement dans le pays, avec par exemple une maison de retraite dans le centre d’Athènes, où des dizaines de résidents âgés ont été hospitalisés. L’Autorité grecque de protection civile a déclaré qu’elle embaucherait 192 personnes sur des contrats de huit mois pour aider aux efforts de recherche des contacts de coronavirus et de mise en quarantaine des cas positifs.

#1563 Source laminute.info

France : “L’école n’est pas le nid du virus” annonce le ministre de l’éducation alors que plusieurs indicateurs montrent bien le contraire

France. Alors que plusieurs indicateurs montrent que les établissements scolaires contribuent largement à la diffusion du virus, le ministre de l’éducation affirme que “L’école n’est pas le nid du virus” et que seuls 10 établissements sont fermés, alors même que tout est fait pour que les cas de Covid ne soient ni correctement détectés, ni répertoriés de manière à réagir rapidement. Il estime donc que la réouverture des écoles avec pour seule protection sanitaire le masque à partir du collège est une réussite. Pourtant Santé publique France dénombrait un tiers des foyers de contamination en milieu scolaire et universitaire. Le ministre fait une distinction entre les deux, accusant une contagiosité extérieure aux établissements, liée par exemple aux fêtes étudiantes. Il continue à affirmer par ailleurs que les enfants ont une faible contagiosité.

#1559 Source Bfmtv.com

France, Blanc-Mesnil : les élèves du lycée Mozart bloquent leur établissement

France, Blanc-Mesnil. Les élèves du lycée Mozart bloquent l’établissement en protestation contre l’absence de mesures de protection sanitaire et contre l’application de la réforme Blanquer. Les EMS (Equipes mobiles de sécurités, corps de vigile directement géré par le rectorat) sont déployés pour intimider les élèves et des parents viennent faire pression sur les lycéens pour qu’ils cessent le blocus. Un communiqué de soutien des enseignants dans lequel ils protestent contre les violences commises par les EMS à l’encontre des élèves est à lire ici (lien https://paris-luttes.info/blocus-au-lycee-mozart-au-blanc?var_mode=calcul).

#1558 Paris-luttes.info

International : l’OMS recommande des mesures contraires à ce qui se passe en France (au moins un mètre entre les élèves et la possibilité d’imposer le port du masque entre 5 et 11 ans)

International. Dans un rapport “destinée à aider les décideurs et les éducateurs à prendre des décisions sur la gestion des écoles de manière aussi sûre que possible”, l’OMS recommande de prendre des mesures permettant une distanciation d’au moins un mètre entre les élèves, en plus du port du masque et de l’hygiène des mains, et la possibilité d’imposer le port du masque entre 5 et 11 ans. Par ailleurs le rapport insiste sur la nécessité d’une mise à l’écart avec test rapide en cas de suspicion de covid, actuellement largement impossible dans les zones rouges où les délais des tests sont de plus en plus importants. L’ensemble des préconisations de ce rapport sont contradictoire avec la politique actuelle menée en France concernant les établissements scolaires.

#1541 vu sur who.int

Belgique : un rapport publié par l’Agence flamande de Soin et Santé affirme suite à une enquête que le coronavirus se diffuse principalement au travail et à l’école puis contamine les membres des familles

Belgique. Un rapport publié par l’Agence flamande de Soin et Santé affirme suite à une enquête que le coronavirus se diffuse principalement au travail et à l’école puis contamine les membres des familles. En effet, l’analyse des contacts et des sources de contaminations montre qu’il y a un lien direct entre ces chiffres à la hausse et la rentrée scolaire et le redémarrage des entreprises après les grandes vacances. Ces constatations rentrent immédiatement en contradiction avec les mesures prises en France appuyées sur des déclarations affirmant que les écoles ne sont pas des lieux de diffusion active du virus.

#1544 vu sur lesoir.be