France, Strasbourg : un petit avion de la PAF est désormais utilisé pour lutter contre les rodéos urbains, en plus de la vidéosurveillance et des policiers déployés sur le terrain

France, Strasbourg. Un appui aérien est désormais utilisé pour lutter contre les rodéos urbains. Aux déploiements policiers et à la vidéosurveillance s’ajoute donc maintenant un petit avion pour repérer les contrevenants. Depuis le déconfinement, la police nationale dit constater une augmentation des signalements de rodéos urbains. Depuis la mi-mai, plusieurs interventions ciblées ont eu lieu en plus des signalements de riverains pour à identifier les amateurs de wheeling. Vendredi 17 juillet, pour sa treizième opération d’envergure sur cette question depuis le déconfinement, la police strasbourgeoise a utilisé pour la première fois un appui aérien de la police aux frontières (PAF), en plus d’une quarantaine de policiers de la formation motocycliste urbaine départementale (FMUD), des unités de sécurisation (US) et des brigades anticriminalité (BAC) déployés au sol. « Cela nous permet d’avoir une hauteur de vue, c’est un peu de la 3D », apprécie la directrice. Le tout se déroule en lien avec les opérateurs du centre de supervision vidéo de l’Eurométropole. « La vidéosurveillance nous permet d’avoir un signalement précis du contrevenant et sa localisation. L’avion nous donne la possibilité de voir où il s’est réfugié, afin de diriger efficacement les effectifs déployés sur le terrain et de l’intercepter en toute sécurité ». Les techniques d’interpellation sont adaptées au délit : “Lorsque les jeunes se montrent hostiles, on préfère différer les interpellations. Grâce à la vidéo, aux réseaux sociaux et aux renseignements, on dispose d’assez d’éléments pour les confondre par la suite. »

#1277 vu sur dna.fr