Russie : la situation sanitaire est catastrophique, des patients meurent dans les couloirs des hopitaux avant d’être examinés et des malades se mettent en grève de la faim pour obtenir d’être soignés

Russie. Les hôpitaux sont bondés et les morgues débordées. L’entrée des hôpitaux est parfois refusée aux personnes considérées comme trop âgées. Face aux vidéos qui se multiplient pour témoigner de la gravité de la situation, plusieurs établissements de santé ont banni les téléphones portables. Le ministère de la santé interdit aux médecins de s’exprimer dans les médias sans autorisation. Des anecdotes significatives transpercent ce mur du silence. A Jeleznogorsk, dans la région de Krasnoïarsk, les habitants sont obligés de se cotiser pour fournir des thermomètres à l’hôpital local. A Omsk, les ambulanciers amènent les malades devant le ministère de la santé, en signe de protestation. A Arkhangelsk, la présidente de l’Alliance des médecin relaye que des malades se mettent en grève de la faim pour exiger des médicaments. Les chiffres officiels de la mortalité due au Covid-19 restent particulièrement bas en Russie et sont fortement sujets à caution. Certaines régions qui ne savent plus où stocker les morts affichent seulement quelques centaines de décès depuis le début de l’épidémie au printemps.

#1710 Source Lemonde.fr