Russie : 30% d’appels en plus vers les association de victimes de violences conjugales durant la pandémie

Russie. Chaque année, près de 16,5 millions de femmes sont victimes de violences domestiques en Russie, selon des chiffres établis par des militantes avant l’épidémie. Les lois favorisent la dépénalisation des violences domestiques et Entre février et fin avril, Marina Pisklakova-Parker indique que son association, ANNA, a reçu 30% d’appels en plus via son numéro d’urgence. Avant la pandémie, les femmes pouvaient partir, trouver un travail et mettre leurs enfants à l’école, mais aujourd’hui, la situation les contraint à prendre leur mal en patience. Le mois dernier, plusieurs militantes ont appelé le gouvernement à adopter des mesures d’urgence, notamment ouvrir des refuges et lancer une campagne de sensibilisation contre les violences conjugales. Mais leur appel est resté sans réponse.

#0781 trouvé sur l’AFP du 24 mai 2020