Royaume-Uni : un mouvement de grève de loyer s’étend chez les étudiants dans une trentaine de campus à travers le pays

Royaume Uni. Un mouvement de grève de loyer s’étend chez les étudiants dans une trentaine de campus à travers le pays. Plus de 600 étudiants se mettent en grève de loyer à Manchester alors que 200 d’entre eux qui sont en grève des loyers depuis le 23 octobre ont occupé un bloc d’hébergement universitaire vide et ont obtenu une réduction de 30% du loyer du premier trimestre. À Bristol, 1400 étudiants ont également retenu leur loyer depuis octobre, dans ce qui est la plus grande grève des loyers étudiants depuis des décennies, alors que la moitié des 120 étudiants locataires qui avaient loué par l’intermédiaire de l’agence de location étudiante «Digs» ont obtenu une dispense de loyer pour la durée du premier confinement. Selon une estimation très prudente, plus de 5 000 étudiants du pays sont désormais inscrits pour retenir leur prochain paiement de loyer. De tels mouvements se développent depuis 2015, mais la situation liée à la gestion de la crise sanitaire intensifie fortement la mobilisation. Ces grèves se sont étendues à partir des logements appartenant à l’université, au centre des luttes des étudiants locataires ces dernières années, pour englober les fournisseurs de logements privés et les propriétaires du secteur privé. Lors du premier confinement, des grèves de loyer des étudiants ont eu lieu dans un peu moins d’une douzaine de campus, impliquant plus de 2000 étudiants.

#1809 Source notesfrombelow.org