Royaume Uni : après plusieurs manifestations étudiantes contre l’algorithme qui avait baissé de 40% des note du bac et du brevet, le gouvernement a dû reculer et laisser telles quelles les notes de contrôle continu

Royaume Uni. À la place de passer les examens du bac et du brevet, les étudiants anglais ont été notés en contrôle continu, avec une note “normalisée” par un algorithme. Or, la presse estime que l’algorithme a baissé les notes de près de 40% d’élèves. Une manifestation importante des étudiants a eu lieu contre cet algorithme qui décide de leur avenir scolaire en criant « Fuck the algorithm » devant le ministère de l’Éducation et « Fuck Eton », du nom de cette institution réservée à l’éducation de l’élite anglaise. En effet, les notes des lycées privées ont été algorithmiquement préservées alors que les élèves des zones défavorisées ont été bien plus touchés que ceux des établissements les plus prestigieux et les plus onéreux. Le même procédé de réévaluation (ou dévaluation) des notes pour corriger le contrôle continu par les statistiques obtenus par les établissements les années précédentes a été utilisé en France. Face à la mobilisation, le gouvernement a fini par céder et a restitué les notes de contrôle continu, bien plus favorables aux élèves

#1423 vu sur www.numerama.com