Qatar : plus de 100 travailleurs migrants ont dû attendre l’intervention d’une ONG auprès de la FIFA pour être partiellement payés pour la construction d’un des stades de la coupe du monde de football 2022

Qatar. Plus de 100 travailleurs migrants ont dû attendre l’intervention d’une ONG auprès de la FIFA pour être partiellement payés pour la construction d’un des stades de la coupe du monde de football 2022. Ces travailleurs sont employés par l’entreprise Qatar Meta Coats (QMC) sur le grand stade Al-Bayt. Ils n’ont pas perçu de salaires sur une période de sept mois. Certains ont finalement reçu une paye partielle le 7 juin.

#0952 vu sur rfi.fr