Philippines, Manille : le président Duterte déploie l’armée pour faire respecter le couvre-feu sanitaire et menace d’ouvrir le feu sur les récalcitrants.

Philippines, Manille. Le président Duterte déploie l’armée pour faire respecter le couvre-feu sanitaire, et menace d’ouvrir le feu sur les récalcitrants. « Tirez leur dessus », a-t-il intimé aux forces de l’ordre. Il mène par ailleurs une politique d’intimidation musclée à l’encontre de celles et ceux qui manifestent leur opposition à ses mesures. Cinq jeunes opposants ont même été enfermés dans des cages à chiens, à Santa Cruz, dans la province de Laguna. Officiellement, le virus a fait 623 victimes, et contaminé 10 000 personnes parmi les 100 millions de Philippins, mais ces chiffres sont jugés sous-évalués du fait de la faiblesse du nombre de tests conduits dans l’archipel. Pour empêcher une révolte dans les bidonvilles, le pouvoir multiplie les distributions de nourriture, mais la situation sanitaire et alimentaire reste critique.

#0520 Source Le Figaro du 06/05