Pérou, San Pedro : les personnes autochtones auxquelles un antiparasitaire vétérinaire a été injecté sous la menace de perdre leur emploi souffrent de nombreux effets secondaires

Pérou, San Pedro. Les personnes auxquelles un antiparasitaire vétérinaire a été injecté comme un médicament contre le coronavirus souffrent de nombreux effets secondaires comme des maux de tête, des étourdissements, des maux d’estomac et des difficultés à dormir. Une partie d’entre eux accusent l’administrateur et un contremaître d’une entreprise bananière appelée El Misionero. Le “vaccin” aurait été appliqué cet entreprise et présenté comme obligatoire pour continuer à travailler sur place. Deux personnes qui ont refusé l’injection ont finalement été renvoyés de leur travail. Une plainte a été déposée et un suivi sanitaire des personnes qui ont reçu l’injection se met en place

#1238 vu sur www.lanacion.com.py