France, Nice : suite à des fusillades en plein jour liées au trafic de drogue, le premier ministre annonce un plan pour durcir la répression des usagers et pour renforcer les pouvoirs de la police municipale qui visent à être généralisés

France, Nice. Le premier ministre a annoncé à Nice, après des fusillades en plein jour liées au trafic de drogues selon les autorités, un plan pour durcir la répression des drogues et pour renforcer les dispositifs policiers et judiciaires en France. La forfaitisation des délits de stupéfiants sera généralisée à la rentrée : une sanction immédiate (une amende forfaitaire de 200 euros) pourra être appliquée en cas de flagrant délit d’usage de produits stupéfiants (n’importe quelle drogue). L’amende, si elle est réglée sous quinze jours, est minorée à 150 euros. Au-delà de 45 jours, le contrevenant devra s’acquitter d’une majoration fixée à 450 euros. Jean Castex a déclaré “nous allons renforcer les moyens de la police et de la gendarmerie, mais tout autant de la justice qui a trop longtemps été délaissée”, annonçant dès la fin de l’année 2020, la création de “150 emplois” “pour renforcer la justice de proximité”. Quant au niveau local lié à la ville de Nice, des policiers supplémentaires y seront affectés, les pouvoirs de la police municipale seront élargis (dans un cadre qui sera fixé plus tard par les ministres de l’intérieur et de la justice), l’hôtel de police sera réaménagé et une nouvelle prison de 650 places sera construite.

#1285 vu sur francetvinfo.fr