Etats Unis, Louisville : une milice armée de plusieurs centaines d’afro-américains venus d’Atlanta défile pour demander justice pour Breonna Taylor, trois d’entre eux sont accidentellement blessés par arme à feu lors de leur rassemblement

Etats Unis, Louisville. Plusieurs centaines de personnes venues d’Atlanta qui feraient partie de la “NFAC” pour “Not Fucking Around Coalition” ont défilé avec des armes dans Louisville pour demander justice pour Breonna Taylor, une technicienne des urgences afro-américaine de 26 ans tuée en mars par des policiers. Le NFAC s’est montrée pour la première fois le 4 juillet lors d’un rassemblement pour exiger le retrait de la sculpture géante de Stone Mountain Park, près d’Atlanta, considérée comme un monument glorifiant le racisme. Vêtus de noir et portant des fusils d’assaut, ils ont défilé en formation para militaire depuis Baxter Park dans le quartier Russell jusqu’à Metro Hall où ils ont été stoppés par des barrières de police. Un petit groupe de 50 membres de la milice d’extrême droite «Three Percenter», également lourdement armés, leur ont alors fait face, déclarant être là pour aider la police. Après un moment très tendu, les deux groupes se sont séparés “pour éviter toute violence”. Le maire de la ville a déclarer vouloir intensifier l’enquête sur la mort de Breonna Taylor. Le groupe NFAC, quant à lui, déclare qu’il prévoit de rester à Louisville et de «construire des stratégies de police communautaire» dans le but d’améliorer la sécurité publique. Ils donnent 4 semaine à la police de la ville pour terminer leur enquête. Cet incident s’est terminé sans blessés, mais plus tôt dans la journée, trois personnes ont été hospitalisés suite à des coups de feu accidentels lors du rassemblement de la NFAC à Baxter Park. La police a également procédé à cinq arrestations liées aux manifestations.

#1291 vu sur eu.courrier-journal.com