Grèce : le gouvernement a annoncé une nouvelle prolongation des mesures de confinement dans les camps de migrants, ce qui cause tensions et révoltes


Grèce. Le gouvernement a annoncé le 4 juillet une nouvelle prolongation des mesures de confinement dans les camps de migrants du pays, alors que le reste de la population grecque est déconfinée depuis le 4 mai. Les camps sont désormais verrouillés jusqu’au 19 juillet et les migrants ne peuvent sortir de l’enceinte de leur camp qu’entre 7h et 21h, par petit groupe de moins de 10 et dans la limite de 150 personnes par heure. La Grèce ayant été peu touchée par l’épidémie (moins de 200 morts), plusieurs ONG y voient une excuse pour contrôler et les limiter les déplacements des migrants, d’autant plus que le déplacement des touristes, y compris ceux qui viennent de pays où l’épidémie sévit fortement, est autorisé voire encouragé. Cette prolongation du verrouillage a augmenté les tensions à l’intérieur des camps et un migrant d’origine africaine s’est fait poignarder dans le camp de la Moria sur l’île de Lesbos. Pour manifester leur mécontentement, un groupe de migrants enfermé à la Moria a commencé, lundi midi, à bloquer l’entrée des convois de ravitaillements alimentaires. Une autre manifestation a démarré mardi matin avant d’être dispersée par la police anti-émeute usant de gaz lacrymogène.

#1134 vu sur infomigrants.net