Méditerranée, Europe : l’agence Frontex est à nouveau mise en cause pour n’avoir pas déclaré la plupart des lobbyistes avec lesquels elle est en contact, en particulier dans la surveillance l’armement

Méditerranée, Europe. L’agence européenne de protection des frontières Frontex est à nouveau mise en cause pour n’avoir pas déclaré près de 72% des lobbyistes avec lesquels elle aurait pris contact en 2018 et 2019, en particulier ses liens avec l’industrie de la surveillance et de l’armement. Frontex est une organisation destinée à grandir avec un budget en hausse constante (5,6 milliards prévus pour 2021-2027) pour intensifier ses opérations aux frontières extérieures de l’espace Schengen. Ses effectifs doivent par ailleurs progressivement augmenter, avec 10 000 agents prévus en 2027. En plus de l’enquête concernant les refoulements de migrants en Grèce et en Lybie, l’Agence fait aussi face à des accusations de fraude et de harcèlement envers des membres du personnel.

#1908 vu sur francais.rt.com