Tunisie, Tataouine : des heurts et des affrontements ont eu lieu en protestation contre les conséquences de la gestion de la crise sanitaire

Tunisie, Tataouine. Des heurts et des affrontements ont eu lieu en protestation contre les conséquences de la gestion de la crise sanitaire. Des manifestants ont mis le feu à des pneus et bloqué la route principale reliant Tataouine et Médenine. Les forces de l’ordre ont du se déployer autour du siège du gouvernorat afin d’empêcher les manifestants d’y accéder. Les manifestants protestent contre le non respect des accords datant du mois de novembre 2020 et annoncés pour mettre fin à une crise sociale qui dure depuis trois ans et dont les conséquences sont fortement accrues par la gestion sanitaire. Dix jeunes gens ont été arrêtés et cinq autres blessés. Deux agents de la Garde nationale ont, également, été blessés. Dans ce contexte émeutier, le service Covid-19 de l’hôpital régional de Tataouine a été la cible d’actes de vandalisme et de destruction d’équipements, après le décès d’un patient. Le personnel médical et paramédical a été aussi pris à partie par des proches du défunt.

#1976 Source www.webdo.tn

Tunisie : une centaine de personnes ont défilé à Tunis et à Sousse en protestation contre les arrestations massives qui ont eu lieu suite aux récents épisodes émeutiers

Tunisie. Une centaine de personnes ont défilé à Tunis (dont beaucoup d’étudiants), et autant à Sousse, défiant l’interdiction de rassemblement décrétée face à la détérioration de la situation épidémiologique ces dernières semaines. «Nous voulons la libération des détenus», ont crié les manifestants à Sousse. Ces protestations font en effet suite aux arrestations massives de 600 personnes après les épisodes émeutiers des nuits de la semaine dernière, lorsque le couvre-feu était à 16H (lien brève). Quelques heures avant le défilé non autorisé, une poignée de personnes s’était rassemblée devant le tribunal de Tunis pour réclamer la libération de jeunes interpellés ces derniers jours, dont beaucoup sont mineurs.

#1833 Source lefigaro.fr

Tunisie : 600 personnes ont été arrêtées après la quatrième nuit émeutière qui a eu lieu alors que le couvre-feu a été avancé pour 16h durant quatre jours, dix ans après la chute du régime de Ben Ali

Tunisie. Pour la quatrième nuit consécutive, des jeunes s’en sont pris aux forces de l’ordre dans de nombreuses villes du pays, alors que de nombreuses protestations ont lieu depuis que le couvre-feu a été avancé à 16h pour quatre jours, durant la période de célébration de la chute du régime de Ben Ali il y a dix ans (voir brève #1815). La police, déployée en nombre dans des dizaines de localités, dont le vaste quartier populaire d’Ettadhamen, en périphérie de Tunis, a été prise pour cible, et des pillages ont également eu lieu dans certaines zones. 600 personnes ont été arrêtées, a déclaré le ministère de l’intérieur.

#1828 Source Francetvinfo

Tunisie, Tunis : Des affrontements entre la police et des jeunes ont eu lieu à Sidi Hassine et Zahrouni, les troubles et affrontements nocturnes liés au refus du couvre-feu secouent de nombreuses régions de Tunisie

Tunisie, Tunis. Des affrontements entre la police et des jeunes ont eu lieu à Sidi Hassine et Zahrouni, avec des blocages de routes, suite à une fête organisée par un club de foot malgré le couvre-feu. Les troubles et affrontements nocturnes liés au refus du couvre-feu secouent de nombreuses régions de Tunisie, de façon concomitante. Ces escarmouches touchent les régions de Tunis, Siliana, Kasserine, le Kef, Kairouan, Cité Ettadhamen, Hammam Lif, Menzel Bourguiba, Hammamet, Tebourba, Sidi Hassine, Bizerte, Cité Al Intilaka, Cité Ezzouhour…

#1815 Source tunisienumerique.com

Tunisie, Tataouine : les forces de sécurité sont intervenues pour mettre fin à la mobilisation des chômeurs qui avaient repris depuis plus de 10 jours à proximité du site d’exploitation pétrôlière et gazière d’Al Kamour, en plein désert

Tunisie, Tataouine. Les forces de sécurité sont intervenues pour mettre fin à la mobilisation qui avaient repris depuis plus de 10 jours sur le site d’Al Kamour, en plein désert, où les manifestants ont érigé des tentes et bloqué la route du désert aux camions appartenant à des sociétés d’exploitation de gaz et de pétrole. Les manifestants réclament l’application d’un accord, conclu après des mois de sit-in ainsi que des heurts en 2017, prévoyant d’employer dans ces sociétés des milliers de chômeurs de cette région marginalisée. Dans la soirée du jeudi 18 juin, ils ont également bloqué la route reliant Tataouine et Médenine. Suite à l’arrestation d’un protestataire samedi soir, des affrontements ainsi que plusieurs arrestations ont eu lieu. Ce dimanche la situation est tendue avec des débuts d’affrontement entre des jeunes et les forces de l’ordre dans le centre ville de Tataouine. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur qui fait état de dix arrestations, un groupe de personnes a “tenté d’attaquer les commissariats de police avec des cocktails Molotov, ce qui a poussé les forces de l’ordre à défendre leurs postes en usant de tous les moyens légaux”. Un appel à la grève générale circule.

#1019 vu france24.com

Tunisie, Lybie : le bilan du naufrage du bateau de fortune au large des côtes tunisiennes s’élève désormais à 34 morts, principalement des femmes et des enfants

Tunisie, Lybie. Le bilan du naufrage du bateau de fortune au large des côtes tunisiennes s’élève désormais à 34 morts, après la découverte de 20 corps. Il s’agit de 23 femmes, 9 hommes et 3 enfants. L’embarcation de 53 personnes avait à son bord une majorité de femmes et d’enfants qui ont été bloqués dans des camps lybiens pendant la quarantaine liée à l’épidémie, comme la plupart des embarcations actuellement interceptées en mer et refoulées vers la Lybie. En une journée, hier, 200 personnes dont plusieurs enfants ont été refoulés par les garde-côtes lybiens.

#0919 vu sur www.rtl.fr

Méditerranée, Tunisie : deux bateaux de migrants tentant de rejoindre l’Italie ont fait naufrage près de la côte tunisienne, l’un avec 70 personnes à bord, tous sains et saufs, mais 6 à 8 des 20 passagers de la deuxième embarcation ont disparu.

Méditerranée, Tunisie. Deux bateaux de migrants tentant de rejoindre l’Italie ont fait naufrage près de la côte tunisienne. Les deux bateaux ont chaviré, l’un avec 70 personnes à bord, qui ont pu être secourues (puis arrêtée), l’autre avec 20 personnes, dont 6 à 8 sont disparues, jusqu’à présent, un seul corps a été retrouvé.

#0769 Source alarmphone.org

Tunisie, Sahline. Emeutes et pneus incendiés dans la ville de Sahline (gouvernorat de Monastir) en protestation contre le confinement qui dure depuis le 22 mars et doit se poursuivre jusqu’au 3 mai.

Tunisie, Sahline. Emeutes et pneus incendiés dans la ville de Sahline (gouvernorat de Monastir) en protestation contre le confinement qui dure depuis le 22 mars et doit se poursuivre jusqu’au 3 mai. Les unités de sécurité sont intervenues. Les jeunes de la région ont incendié des pneus pour protester contre des arrestations effectuées lors de ces émeutes, les personnes interpelées ont été libérés pour calmer la situation.

#0363 vu businessnews.com