Tchad, N’Djamena : une enquête montre que les 44 prisonniers enfermés dans la même cellule sous une chaleur de 46 ° qui sont morts en une nuit le 15 avril seraient mort de faim et de déshydratation

Tchad, N’Djamena. Les conclusions de l’enquête à propos des 44 prisonniers enfermés dans la même cellule sous une chaleur de 46 ° qui sont morts en une nuit le 15 avril dernier viennent d’être rendues publiques. Le Parquet local avait affirmé que le groupe était des militants de Boko Haram qui avaient pris du poison pour se suicider. Mais la Commission nationale des droits de l’homme conteste cette version, déclare qu’il s’agissait de civils, agriculteurs et villageois, arrêtés arbitrairement, et qu’ils sont morts de déshydratation et de faim. 14 survivants ont déclaré à la commission que, dans la chaleur, certains ont commencé à tomber au sol, tandis que d’autres ont appelé les gardes à l’aide mais ont été ignorés, alors qu’ils n’avaient que quelques dates pour se nourrir. “Les geôliers n’ont pas daigné porter assistance à quiconque en danger dans ces conditions malgré les cris de détresse et les prières récitées toute la nuit”.

#1386 vu sur www.bbc.com