Tanzanie : pendant que le président dénie la réalité de l’épidémie et incite la population à ne pas porter de masques, les proches des victimes organisent des enterrements clandestins…

Tanzanie. Le gouvernement essaye de cacher le nombre de morts lié au covid-19. Des gens rapportent des enterrement en pleine nuit, à la lumière de phares de motos. Après avoir encouragé les gens à ne pas mettre de masques et à continuer à se rendre à l’église car le virus ne pourrait y entrer, le président et son gouvernement explique désormais, à propos des vidéos, que les cercueils seraient vides et que les vidéos seraient destinées à faire paniquer les tanzaniens à propos du virus. Il s’en remet à Dieu : « C’est l’heure de consolider notre foi et de continuer à prier Dieu, plutôt que de dépendre de masques sur le visage. N’arrêtez pas d’aller dans les églises et les mosquées pour prier, a-t-il déclaré en mars. Je suis sûr que c’est juste le vent qui tourne et que (le virus) disparaîtra comme d’autres avant lui ont disparu. » Le dernier décompte du nombre de victimes du covid fait état de 509 décès, mais ce chiffre officiel n’a pas bougé depuis le 29 avril.

#0688 Source Courrier international