Salvador : 4 236 personnes accusées de ne pas respecter les mesures sanitaires seraient retenues actuellement pour trente jours dans 87 « centres de confinement »; le président décide de mélanger à nouveau les gangs dans les prisons en espérant ouvertement que les prisonniers s’entretuent

Salvador. Ceux qui sont accusés de ne pas respecter le confinement sont nombreux à être enfermés. 4 236 personnes seraient retenues actuellement dans 87 « centres de confinement » avec interdiction d’en sortir pendant trente jours, dans ce pays où la population est strictement confinée depuis le 11 mars. L’armée a aussi l’autorisation de pénétrer dans les maisons pour vérifier l’état de santé des habitants. Après avoir diffusé des photos terribles d‘humiliations collectives dans les prisons, le président a pris la décision, le 26 avril, de mélanger à nouveau les différents gangs dans les centres pénitentiaires (qui étaient séparés depuis 2002) espérant ouvertement qu’ils s’entretuent.

#530 Source Le Figaro du 06/05

Amérique du Sud : plusieurs Etats en appellent à Dieu et aux prières collectives pour endiguer le Coronavirus

Brésil, Bolivie, Nicaragua, Mexique, Vénézuela, Salvador. En Amérique du Sud, plusieurs Etats appellent Dieu à la rescousse et invitent à des réunions de prière qui peuvent encourager le développement de la pandémie. Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé la nomination d’André de Almeida Mendoça, avocat et pasteur presbytérien, comme nouveau ministre de la Justice et de la Sécurité publique, à la place de Luz Henrique Mandetta, qui a préconisé la quarantaine dans les grandes villes, et voulu interdire les réunions organisées par les églises évangéliques. Il a aussi appelé la population à des journées de jeûne collectif et de prière pour libérer le Brésil de l’épidémie de coronavirus. Au Nicaragua, les appels au sacré sont quotidiens. Le président, le 15 avril, a déclaré que la pandémie était « un signe de Dieu » pour changer le monde et son épouse et vice-présidente Rosario Murillo, apparaît chaque jour pour appeler à la protection divine de l’au-delà. Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a demandé aux habitants de porter sur eux des amulettes et des images pieuses pour arrêter le coronavirus. Le président du Salvador, Nayhid Bukele, a déclaré en février qu’il avait parlé directement à Dieu. Le président vénézuélien, Nicolás Maduro, a encouragé il y a quelques semaines l’organisation d’une chaîne de prière pour l’obtention d’un vaccin définitif contre le covid-19.

#0450 Source 14ymedio

Salvador, Izalco : quand la pénitentiaire passe de l’inhumain à l’innommable…

Salvador, Izalco. Des images profondément choquantes montrent ce qui se passe dans les prisons du pays. Les détenus de la prison ont été entassés l’un à côté de l’autre après que le président Nayib Bukele a ordonné un verrouillage de 24 heures des prisons contenant des membres de gangs. Les prisons du pays sont placés en état d’urgence, avec des mesures répressives accentuées : « dès ce moment, nous allons travailler à la mise en place d’un nouveau régime pénitentiaire dans tous les centres pénitentiaires du pays », a prévenu Osiris Luna Meza, vice-ministre de la Justice en charge des prisons. Le gouvernement affirme qu’il s’agit de lutter contre les gangs qui profiteraient de la situation liée à l’épidémie pour commanditer des meurtres depuis les prisons. Vendredi 24 avril par exemple, 22 personnes auraient été tuées par les gangs dans les rues du pays. Des organisations de défense des droits de l’homme du pays ont fait campagne contre les mesures prises dénonçant en particulier le fait que certaines détentions ont lieu sans passage devant un tribunal. La Cour constitutionnelle du pays a décidé de libérer certaines personnes détenues illégalement mais le président continue à défendre le fait que la police puisse de son propre chef détenir des personnes les envoyer en quarantaine… en prison.

#0405 Source rfi.fr