Russie : la situation sanitaire est catastrophique, des patients meurent dans les couloirs des hopitaux avant d’être examinés et des malades se mettent en grève de la faim pour obtenir d’être soignés

Russie. Les hôpitaux sont bondés et les morgues débordées. L’entrée des hôpitaux est parfois refusée aux personnes considérées comme trop âgées. Face aux vidéos qui se multiplient pour témoigner de la gravité de la situation, plusieurs établissements de santé ont banni les téléphones portables. Le ministère de la santé interdit aux médecins de s’exprimer dans les médias sans autorisation. Des anecdotes significatives transpercent ce mur du silence. A Jeleznogorsk, dans la région de Krasnoïarsk, les habitants sont obligés de se cotiser pour fournir des thermomètres à l’hôpital local. A Omsk, les ambulanciers amènent les malades devant le ministère de la santé, en signe de protestation. A Arkhangelsk, la présidente de l’Alliance des médecin relaye que des malades se mettent en grève de la faim pour exiger des médicaments. Les chiffres officiels de la mortalité due au Covid-19 restent particulièrement bas en Russie et sont fortement sujets à caution. Certaines régions qui ne savent plus où stocker les morts affichent seulement quelques centaines de décès depuis le début de l’épidémie au printemps.

#1710 Source Lemonde.fr

Russie, Sibérie : des vidéos montrent des empilements de cadavres s’empilant dans une morgue et un hôpital alors que la région est censé être très peu touchée

Russie. Une vidéo tournée le 25 octobre à Novokouznetsk, une ville sibérienne de 550 000 habitants par un employé de la morgue d’un hôpital montre ce qu’il appelle « la zone sale » dans laquelle des cadavres s’empilent dans un couloir, tous emballés dans des sacs en plastique comparables à de grands sacs-poubelle. « Vous voyez le tas », dit-il, d’un ton las. Il tente de se frayer un chemin. « On peut même tomber, poursuit-il, on est obligé de marcher sur des têtes. » Plusieurs salles sont ainsi remplies de cadavres. Une autre vidéo montre le même type d’images dans des sous-sols de l’hôpital n° 12 de la ville de Barnaoul (625 000 habitants), également en Sibérie. Ces images sont en contradiction totale avec le discours officiel qui comptabilise 13 morts depuis les débuts de l’épidémie pour cette région. Dans certains quartiers de Saint-Pétersbourg, l’écart entre le nombre de décès officiel et les incinérations pratiquées se compte en milliers. Vladimir Poutine s’en tient à son refus du confinement et délègue les dispositions précises aux autorités régionales qui se prononcent parfois en faveur de l’école et du travail à distance. À Moscou, l’arbitraire des décisions débouche sur des situations ubuesques comme l’annulation des titres de transport gratuits, une mesure qui serait destinée à empêcher les plus âgés de prendre le bus ou le métro.

#1620 Source Lepoint.fr

Russie, Bachkortostan : des dizaines de personnes ont été arrêtées à la suite d’affrontements entre des militants écologistes et des vigiles et travailleurs des syndicats de la société de construction Bashkir Soda appuyés par la police anti-émeute

Russie, Bachkortostan. Des dizaines de personnes ont été arrêtées sur la colline de Kushtau à la suite d’affrontements entre des militants écologistes et des travailleurs de la société de construction Bashkir Soda (BSK). La police a arrêté une cinquantaine de personnes et les a transportées en bus jusqu’à la ville de Sterlitamak, à une vingtaine de kilomètres à l’est. L’incident a éclaté après qu’une coalition de syndicats représentant des travailleurs de la chimie du Bachkortostan, y compris des employés de BSK, a appelé à une «flash mob» près d’un campement de 150 militants mis en place plus tôt par des écologistes pour bloquer l’exploitation par BSK de la colline, qui est un site protégé. Les vigiles de BSK et la police anti-émeute OMON se sont affrontés avec les militants.

#1425 vu sur www.rferl.org

Russie : Poutine affirme que la Russie a développé le «premier» vaccin contre le coronavirus dont plus d’un milliard de doses auraient déjà été commandées par 20 pays, les spécialistes sont sceptiques

Russie. Vladimir Poutine affirme que la Russie a développé le «premier» vaccin contre le coronavirus, assurant qu’il donnait une «immunité durable», dont plus d’un milliard de doses auraient déjà été commandées par 20 pays. Moscou souhaite lancer sa production industrielle dès le mois de septembre pour débuter une campagne massive de vaccination le mois suivant. D’ici là, l’Etat russe compte vacciner au plus vite les professionnels de santé, les enseignants et d’autres groupes jugés à risque, ainsi que “des dizaines de milliers de volontaires” et certaines personnalités russes auraient déjà bénéficié de ces injections expérimentales depuis le mois d’avril. Mais les essais cliniques, effectués dans un délai très court et sur moins d’une centaine de personnes, rendent les spécialistes sceptiques. Les essais auraient concerné deux groupes de 38 personnes dont la plupart sont des militaires. En effet, le vaccin russe ne figure pas parmi les principaux candidats vaccins contre le Covid-19 officialisés par les instituts de recherche internationaux, dont plusieurs ont atteint une phase avancée d’essais cliniques.

#1391 vu sur www.rfi.fr

Russie, région du fleuve Amour : Des milliers de travailleurs migrants des «Renaissance Heavy Industries» se rebellent et affrontent les forces de l’ordre parce qu’ils n’ont pas perçu de salaire depuis 3 mois

Russie, région du fleuve Amour. Des milliers de migrants, majoritairement originaires d’Ouzbékistan, travaillant dans les «Renaissance Heavy Industries» principalement originaire d’Ouzbekistan se rebellent et affrontent les forces de l’ordre parce qu’ils n’ont pas perçu de salaire depuis 3 mois, jusqu’à contraindre le gouverneur et le consul d’Ouzbekistan à négocier une indemnité de mise en quarantaine et de paiements uniques pendant six mois ou plus pour les personnes qui ont été bloquées sur place. Le chantier en cours dirigé par l’entreprise Gazprom implique 29 000 travailleurs.

#1195 vu sur kun.uz

Russie : sous la pression de l’OMS, le gouvernement revoie à la hausse les chiffres des décès liés au Covid-19 en avril et mai, avec un taux de mortalité trois fois plus élevé

Russie. Le gouvernement publie de nouvelles statistiques sur les décès liés au Covid-19 en avril et mai, avec un taux de mortalité trois fois plus élevé que les données officielles précédentes. 15 277 décès liés au virus au cours de cette période de deux mois, et non plus 4 831 décès qui était jusque là le chiffre officiel. Les données antérieures n’incluaient pas les cas où le virus était présent mais n’était pas considéré comme la cause principale, mais certaines régions, y compris la capitale Moscou, ont également commencé à communiquer ces chiffres. Le gouvernement a dû remettre à jour ses chiffres sous la pression de l’Organisation mondiale de la santé qui a déclaré avoir eu des discussions avec la Russie sur la façon dont les responsables calculent le taux de mortalité, qui était jusqu’à présent bien en dessous de la moyenne mondiale. Le taux de mortalité des personnes contaminées serait de plus de 1,5 en Russie.

#1173 vu sur www.bloomberg.com

Russie, Azerbaïdjan : des affrontements ont eu lieu entre la police russe et des centaines d’Azerbaïdjanais bloqués en Russie depuis plus de deux mois en raison des mesures anti-coronavirus

Russie, Azerbaïdjan. Des affrontements ont eu lieu entre la police russe et des centaines d’Azerbaïdjanais bloqués en Russie depuis plus de deux mois en raison des mesures anti-coronavirus. En colère face à l’impossibilité de rentrer dans leur pays à cause de la fermeture des frontières, des Azerbaïdjanais résidents dans un camps temporaire ont attaqué quatre policiers et endommagé plusieurs véhicules. D’après les autorité locale, 400 personnes aurait participé à ces émeutes et bloqué l’autoroute fédérale. La situation se serait stabilisée dans la nuit, avec au final 7 policiers blessés, 5 véhicules de la police endommagés et 90 personnes arrêtées.

Russie, Moscou. Des milliers de moscovites protestent contre les conséquences de leur application “stopcovid”.

Russie, Moscou. Des milliers de moscovites protestent contre les conséquences de leur application “stopcovid”. L’application dite “de monitoring social” lancée à Moscou est obligatoire pour tous les habitants et surveille tous leurs déplacements et chacun doit pouvoir présenter un QR code pour franchir les barrages installés pour contrôler le confinement. L’application a dressé automatiquement des milliers d’amendes absurdes et les plaintes d’utilisateurs se multiplient. Par ailleurs, 100 000 caméras surveillent les confinés dans la ville.

#0792 vu sur franceculture.fr

Russie : 30% d’appels en plus vers les association de victimes de violences conjugales durant la pandémie

Russie. Chaque année, près de 16,5 millions de femmes sont victimes de violences domestiques en Russie, selon des chiffres établis par des militantes avant l’épidémie. Les lois favorisent la dépénalisation des violences domestiques et Entre février et fin avril, Marina Pisklakova-Parker indique que son association, ANNA, a reçu 30% d’appels en plus via son numéro d’urgence. Avant la pandémie, les femmes pouvaient partir, trouver un travail et mettre leurs enfants à l’école, mais aujourd’hui, la situation les contraint à prendre leur mal en patience. Le mois dernier, plusieurs militantes ont appelé le gouvernement à adopter des mesures d’urgence, notamment ouvrir des refuges et lancer une campagne de sensibilisation contre les violences conjugales. Mais leur appel est resté sans réponse.

#0781 trouvé sur l’AFP du 24 mai 2020

Russie, Ossétie et Ingouchie : plusieurs centaines de personnes manifestent contre les mesures de confinement et l’accroissement de la pauvreté qu’elles engendrent, des affrontements et des arrestations ont lieu

Russie, Ossétie et Ingouchie. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Vladikavkaz, dans le Caucase russe, contre les mesures de confinement pour enrayer la pandémie de Covid-19, et l’accroissement de la pauvreté qu’elles engendrent dans cette région qui est une des plus pauvres de Russie. Des affrontements ont eu lieu, certains policiers ont refusé de disperser les manifestants. qui ont commencé à jeter des pierres aux policiers restants. Beaucoup d’arrestations ont eu lieu. En Ingouchie dans le Nord-Caucase, la population a aussi massivement refusé de se conformer à la quarantaine et protester contre l’extrême pauvreté dans laquelle se retrouvent la plupart des habitants.

#0572 Source feverstruggle.net et lci.fr

Russie, Irkoutsk. L’émeute se poursuit dans la prison d’Irkoutsk alors que les services de presse de l’Etat prétendent que la situation est sous contrôle.

Russie, Irkoutsk. L’émeute se poursuit dans la prison d’Irkoutsk alors que les services de presse de l’Etat prétendent que la situation est sous contrôle. Plusieurs bâtiments sont en flammes et les condamnés appellent leurs proches pour demander de l’aide. Environ 300 personnes ont été blessées dans l’émeute d’IK-15 et des témoignages affirment qu’il y a des cadavres. Les forces spéciales sont intervenues à l’arme automatique. Une partie du complexe est en proie aux flammes.

#0168 Paru sur zekovnet.ru le 11 avril 2020