Méditerranée : l’Océan Viking débarque les 180 migrants sauvés en mers… qui seront enfermés en quarantaine sur le Moby Zaza

Méditerranée. Le navire humanitaire Ocean Viking a finalement reçu l’autorisation de débarquer les 180 migrants, qui attendaient depuis maintenant plus d’une semaine bloqués en mer. A leur arrivée en Sicile, ces 180 personnes seront transférées à bord d’un ferry du Port Empedocle, le Moby Zaza, pour y être placés en quarantaine pendant deux semaines. D’abord la mer comme zone d’attente, sur un bateau, bientôt le port, sur un autre bateau.

#1120 Source la-croix.com

Méditerranée : au total, 180 migrants sont bloqués en mer depuis plus d’une semaine parce que l’Italie et Malte refusent toujours de leur ouvrir leurs ports

Méditerranée. Depuis une semaine qu’il circule à nouveau en Méditerranée entre Malte et la Lybie, l’Ocean Viking a secouru 81 personnes. Certaines sont à son bord depuis jeudi 25 juin et l’Italie et Malte refusent de les accueillir. ” Leur hantise est que nous les ramenions en Libye ” , explique un membre de l’équipage. ” Cette idée les terrifie “. Selon la réglementation maritime, c’est à ces deux pays, qui coordonnent le secours en mer dans les zones où les sauvetages ont eu lieu, de proposer un port d’accueil. ” Mais nous avons fait cinq demandes en six jours, et toutes sont restées lettre morte. ” Au total, 180 migrants sont bloqués depuis plus d’une semaine en Méditerranée parce que les gouvernements d’Italie et de Malte refusent d’ouvrir leurs ports. L’épisode qui s’appelle maintenant “la crise du sauvetage des migrants en Méditerranée” dans la presse a vu les différents Etats de l’UE se réunir pour essayer de gérer ces migrants, de les faire rentrer dans cette grande machine à exploiter et expulser, sans succès. La mer comme zone-d’attente et d’enfermement géante des sans-papiers donc.

#1106 vu sur www.ouest-france.fr

Méditerranée, l’Ocean-Viking, navire humanitaire de SOS Méditerranée, est reparti en mer après trois mois d’arrêt en raison de la crise sanitaire, pour reprendre ses sauvetages entre l’Europe et la Libye.

Méditerranée. L’Ocean-Viking, navire humanitaire de SOS Méditerranée, est reparti en mer après trois mois d’arrêt en raison de la crise sanitaire, pour reprendre ses sauvetages entre l’Europe et la Libye. L’équipage peut s’attendre à trouver de nombreux naufragés puisque les départs, qui n’ont pas cessé pendant les derniers mois malgré la fermeture des ports. Les dernières données du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) confortent ce constat : entre début janvier et fin mai, les tentatives de traversée au départ de la Libye ont augmenté de 150 %, comparé à la même période l’an dernier, soit 8 311 personnes qui ont pris la mer sur des embarcations de fortune, contre 3 712. La réouverture des ports et frontières intra européennes pourraient augmenter encore le nombre de départs. Le Sea-Watch 3, de l’ONG allemande Sea-Watch, et la Mare-Jonio, de l’italienne Mediterranea Saving Humans, sont les deux premiers bateaux à être retournés dans cette zone, respectivement les 8 et 10 juin. Dimanche, Sea-Watch a annoncé le transbordement de 211 naufragés sur un ferry dans un port sicilien, où ils observeront une quarantaine. Le même jour, la Mare-Jonio a annoncé avoir débarqué, également en Sicile, 67 personnes secourues la veille. Les migrants sauvés de la noyade, ne sont pas libres pour autant puisqu’ils se retrouvent ensuite en quarantaines et enfermés dans des camps ou des centres de tris en attendant que les états statuent sur leur demande d’asile. Dans les prochains jours, un nouveau “pacte migratoire” qui va déterminer le sort de ces migrants doit être dévoilé à Bruxelles.

#1039 vu sur lemonde.fr