Maroc, Safi : après le signalement d’un important foyer épidémique dans une usine de transformation poissonnière, la ville est à nouveau placée en “quarantaine totale”, avec appel au patriotisme des habitants

Maroc, Safi. Après le signalement d’un important foyer épidémique dans une usine de transformation poissonnière, la ville est à nouveau placée sous un confinement strict, en “quarantaine totale”. Des barrages aux accès de la ville ont été renforcés et des campagnes de sensibilisation sont menées par des patrouilles des autorités locales, le ministère marocain de la Santé invite à faire preuve (entre autres) de patriotisme pour lutter contre la propagation du virus, ce qui doit surement vouloir dire se moucher dans des drapeaux marocains.

#1119 Source 2mutube.comma

Maroc : les migrants sub-sahariens se retrouvent souvent sans abris et ne bénéficient d’aucune mesure de protection face à l’épidémie.

Maroc. Des associations humanitaires décrivent depuis plus d’un mois une situation de détresse humanitaire sans précédent chez les migrants subsahariens souvent sans abris, majeurs comme mineurs, due à l’absence de protection sanitaire face au COVID-19 et dénoncent l’absence de mesures gouvernementales pour leur venir en aide. Si 3000 d’entre eux ont été hébergés depuis le début de l’épidémie, ce sont essentiellement suite à des opérations de contrôle auxquels ces personnes essayent d’échapper car elles sont le plus souvent sans papiers. De nombreux migrants subsahariens ont été expulsés de leurs logements faute d’avoir pu s’acquitter de leurs loyers, ou simplement parce que les propriétaires profitent de l’état d’urgence sanitaire pour les mettre dehors.

#0515 Source ecoactu.ma

Maroc : l’état d’urgence est prolongé jusqu’au 20 mai, recensement de force des sans abris dont 3000 sont placés en confinement

Maroc. L’état d’urgence vient d’être prolongé jusqu’au 20 mai. Trois mille personnes sans domicile fixe, considérées comme les plus exposées à la pandémie liée au coronavirus ont été placés en confinement. Un recensement des sans abris a commencé, qui cause des résistances dans la mesure où beaucoup sont sans papiers et refusent de se faire contrôler. « Je sais que le coronavirus peut me tuer, mais si je me rends aux autorités, j’ai peur qu’elles me rapatrient une fois le confinement terminé », témoigne un jeune Malien sans papiers.

#0340 Source Le Monde du 24/04

Maroc. Annonce de la “Libération” de plus de 5000 détenus dans les prisons marocaines.

Maroc. Annonce de la “Libération” de plus de 5000 détenus dans les prisons marocaines. Ces “libérations” ont évidement été choisies sur des critères de bonnes conduites et d’état de santé et seront assortis d’une “surveillance particulière” et une assignation à résidence . La libération se fera “par étapes” ce qui laisse à penser que certaines de ces “libérations” peuvent ne pas être effectives avant un bout de temps.

#0049 Source : senego.com