Maldives, Malé : 80 migrants du secteur de la construction ont été arrêtés depuis une quinzaine de jours alors qu’ils manifestaient pour réclamer leurs salaires impayés et dénoncer des formes de “traites d’êtres humains”

Maldives, Malé. 80 migrants du secteur de la construction ont été arrêtés depuis une quinzaine de jours alors qu’ils manifestaient pour réclamer leurs salaires impayés et dénoncer des formes de “traites d’êtres humains”. Les impayés de salaires datent de plus de six mois d’avant la crise sanitaire et le confinement du pays, et plusieurs manifestations avec des affrontements contre mes forces de l’ordre ont eu lieu. La police a confirmé avoir arrêté 41 travailleurs migrants à Hulhumale, juste à l’extérieur de la capitale, le 13 juillet. Plusieurs autres arrestations avaient eu lieu ailleurs, portant le nombre total de personnes détenues à un peu plus de 80. Les Maldives, connues comme lieu de tourisme de luxe, ont fermé leurs frontières depuis mars jusqu’au 15 juillet pour contenir la propagation du coronavirus qui a infecté 3175 et tué 15 personnes. La majorité des infections touchent les travailleurs bangladais qui vivent souvent dans des conditions sordides sur l’île de la capitale.

#1288 vu sur straitstimes.com