Israël, Jerusalem : des affrontements ont lieu entre les forces de l’ordre et des ultra-orthodoxes qui refusent les mesures de protection sanitaire

Israël, Jérusalem. Des affrontements ont lieu entre les forces de l’ordre et des ultra-orthodoxes qui refusent les mesures de protection sanitaire et le bouclage des quartiers où ils habitent. 18 personnes ont été interpellées. Selon les forces de l’ordre, deux agents ont été blessés et des véhicules endommagés pendant une opération visant à faire appliquer les règles contre la pandémie. Treize personnes ont aussi été placées en détention à Bnei Brak suite à de violents affrontements survenus alors que la police tentait de faire fermer une synagogue de cette ville ultra-orthodoxe, où des centaines de personnes s’étaient rassemblées pour prier, contrevenant en cela au confinement. Une étude rendue publique diffusée la semaine dernière établit que les contaminations dans la communauté ultra-orthodoxe sont 2,5 fois plus élevées que la moyenne nationale.

#1570 Source timesofisrael.com

Israël : un reconfinement national de trois semaines est annoncé par le gouvernement

Israël. Après avoir imposé un couvre-feu à une quarantaine de villes la semaine dernière, le gouvernement annonce un reconfinement national de trois semaines, qui entre en vigueur le jour de Rosh Hashana (nouvel an) et alors que plusieurs fêtes religieuses seront affectées par la mesure. Le pays devient ainsi la première “économie développée” à prendre une telle mesure pour freiner une seconde vague de contamination.

Israeli police officers clash with Ultra Orthodox Jewish men during a protest against the enforcement of coronavirus emergency regulations, in the Ultra Orthodox jewish neighborhood of Mea Shearim, Jerusalem, October 4, 2020

#1526 vu sur ouest-france.fr

Israel, Tel Aviv : la vague de protestation contre Netanyahou s’intensifie, les jeunes de 25 à 35 ans sont particulièrement présents dans les manifestations

Israel, Tel Aviv. Alors que le taux de chômage augmente dans de fortes proportions, la vague de protestation contre Netanyahou, soupçonné de corruption, et la politique de son gouvernement s’intensifie. Des manifestations importantes ont à nouveau eu lieu le 1er août dans la capitale et à Jérusalem devant sa résidence. Après avoir qualifié les protestataires d’« anarchistes », le chef du gouvernement réagit en appelant à la répression d’un processus qu’il qualifie d’anti démocratique et de favoriser la diffusion de l’épidémie. Les jeunes de 25 à 35 ans sont particulièrement présents dans les manifestations.

#1354 vu sur www.lepoint.fr

Israël, Jerusalem : des centaines de manifestants se rassemblent devant la résidence de Netanyahu, le tramway a été bloqué par des barricades ; 50 interpellations

Israël. La police israélienne a utilisé un canon à eau et interpellé 50 manifestants lors d’affrontements devant la résidence de Netanyahu à Jerusalem. Des centaines de manifestants s’étaient rassemblés à l’appel du mouvement des “drapeaux noirs” contre la corruption du chef du gouvernement pour demander sa démission. Les manifestants se sont ensuite déplacés vers le centre-ville, où ils ont bloqué le trafic du tramway en montant des barricades. Plusieurs d’entre eux sont passés en procès, la plupart ont été libérés, certains ont été assignés à résidence et deux d’entre eux sont toujours détenus. De nouvelles manifestations sont prévues dans les jours qui viennent.

#1205 vu sur fr.timesofisrael.com

Israël : manifestation sur la place Rabin à Tel-Aviv pour protester contre la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement et ses conséquence économiques

Israël. Plus de dix milles personnes ont manifesté sur la place Rabin à Tel-Aviv pour protester contre la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement et ses conséquence économiques. A ce jour, 69% des israéliens mis au chômage par la crise sanitaire n’ont toujours pas retrouvé d’emploi. La contestation contre la politique du gouvernement s’intensifie, se diversifie et se généralise. Le même soir, une manifestation des ultra-orthodoxes a eu lieu à Jérusalem contre la fermeture des quartiers Romema et Kiryat Sanz dénoncée comme discriminatoire. Les manifestants ont bloqué le trafic routier, jeté des pierres sur les policiers et ouvert de force les points de contrôlet installés dans le cadre du confinement ciblé de cette partie de la ville. Une dizaine de personnes auraient été arrêtées et des affrontements ont suivi ces arrestations.

#1180 vu sur www.boursorama.com

Israël : les ultra-orthodoxes refusent toujours les consignes sanitaires et le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport face à une “seconde vague” de l’épidémie

Israël. Le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport, en attendant un possible reconfinement total face à une “seconde vague” (ou une nouvelle flambée épidémique) considérée comme «hors de contrôle». C’est surtout chez les ultra-orthodoxes qui ont refusé toute mesure de protection sanitaire ou de distanciation sociale que l’épidémie s’est diffusée. A Jérusalem, les trois quart des contaminations ont été constatées dans les quartiers ultra-orthodoxes qui ont été bouclés par l’armée et la police pour Pessah. Après un déconfinement rapide à partir du 4 mai, le virus se répand aujourd’hui à nouveau de manière inquiétante dans l’ensemble de la population.

#1136 vu sur leparisien.fr

Israël, Tel Aviv : 2 000 manifestants contre le gouvernement à l’appel des “drapeaux noirs”

Israël, Tel Aviv. En respectant les mesures de distanciation sociale, environ 2 000 manifestants se sont de nouveau rassemblés place Yitzhak Rabin à l’appel du mouvement des “drapeaux noirs” pour protester contre les mesures prises face au Coronavirus et pour “sauver la démocratie”. Avec des masques de protection et habillés majoritairement de noirs, les protestataires se tenaient à deux mètres les uns des autres.

#0366 Source i24news.tv/