Honduras, Etats-Unis : plus de la moitié du convoi de 7000 migrants parti du Honduras ont été refoulés au Guatemala par un énorme dispositif policier, d’autres ont été dispersés, un second convoi pourrait partir le 14 février

Honduras, Etats Unis. Le 15 janvier dernier, plus de 7000 migrants ont quitté le Honduras où les ouragans récents ont empiré encore la misère, pour entrer aux États-Unis. Plus de la moitié d’entre eux ont été refoulés au Guatemala suite à des affrontements après le déploiement d’un énorme dispositif policier. Les autres se sont dispersés en petits groupes dont certains parviendront peut-être jusqu’à la frontière avec les Etats unis en traversant le Mexique. Un autre convoi pourrait partir le 14 février. Si le Mexique a durci sa politique contre les migrants d’Amérique centrale, l’attitude du nouveau gouvernement américain reste encore incertaine, et l’espoir d’un changement de politique migratoire motive beaucoup de ces départs.

#1895 Source www.lapresse.ca

Honduras, Guatemala, Etats-Unis : Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis ; après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser la frontière guatémalienne ; le Mexique a déployé un contrôle massif aux frontières, destiné à décourager la caravane

Honduras, Guatemala, Etats-Unis. Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis, espérant que le nouveau président les laisserait passer la frontière des Etats Unis, avant laquelle ils doivent traverser la frontière avec le Guatemala puis celle avec le Mexique. Plus d’une douzaine de telles caravanes de migrants sont déjà parties du Honduras sans jamais arriver sur le sol américain. Le gouvernement guatémaltèque devait décréter l’état d’alerte dans sept départements frontaliers, en prévision de l’arrivée de cette caravane qui aurait été, d’après la presse, convoquée via les réseaux sociaux. Après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser en repoussant environ 2 000 policiers et soldats postés à la frontière ; la plupart sont entrés sans montrer le test de coronavirus négatif exigé par le Guatemala qui a mis en place près d’une douzaine de points de contrôle sur les autoroutes et pourrait commencer à ramener par bus davantage de migrants au Honduras, comme il l’a fait auparavant, faisant valoir qu’ils présentent un risque pour eux-mêmes et pour les autres en voyageant pendant la pandémie de coronavirus. Le Mexique a continué à déployer des milliers de membres de la Garde nationale et d’agents d’immigration à sa frontière sud, dans une démonstration de force destinée à décourager la caravane de pénétrer au Mexique.

#1823 Source apnews.com

Honduras : une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville la plus touchée par l’épidémie, le petit pays est submergé par les morts

Honduras. Une manifestation contre la pauvreté et la faim a été violemment réprimée à San Pedro Sula, ville du nord du pays la plus touchée par l’épidémie. Ce petit pays d’Amérique centrale est submergé par les morts. Les enterrements se font sous garde militaire. Quelques proches défient les soldats qui ont escorté le convoi funèbre dès la sortie de l’hôpital et ouvrent les cercueils scellés pour un dernier adieu au défunt. Le président du pays, lui-même hospitalisé la semaine dernière après avoir été testé positif, a reconnu que le système de santé est submergé par l’afflux de patients. Il considère que le pic de l’épidémie n’est pas atteint. Les chiffres officiels recensent 10.000 malades du coronavirus au Honduras, pays de 9 millions d’habitants, dont plus de 300 décédés. Cependant, “il faut multiplier ces chiffres par cinq, il y a 50.000 malades”, assure le secrétaire de l’Association des pompes funèbres. Dans le nord du pays où se trouve l’épicentre de l’épidémie, “ils enterrent la nuit entre dix et douze cadavres (entassés) dans des remorques”. “La morgue ne marche plus, les cadavres sont en état de décomposition, il va y avoir une large contamination”, avertit encore un responsable, qui a publié sur les réseaux sociaux une vidéo montrant 16 cadavres dans des sacs noirs, étendus sur des civières dans les couloirs.

#1036 vu sur information.tv5monde.com