Ethiopie, Erythrée : Le gouvernement éthiopien a décidé de renvoyer plus de 400 réfugiés dans la zone de combats d’où ils ont fui et vers les camps du Tigré où il n’y a plus ni eau ni nourriture

Ethiopie, Erythrée. Le gouvernement éthiopien a décidé de renvoyer plus de 400 réfugiés dans la zone de combats d’où ils ont fui et vers les camps du Tigré où il n’y a plus ni eau ni nourriture. L’aide internationale n’est toujours pas autorisée au Tigré et les pénuries sont lourdes dans une région qui est loin d’être pacifiée.

#1759 Source RFI.fr

Arabie Saoudite, Ethiopie : des travailleurs migrants en Arabie saoudite ont été menacés de «répercussions juridiques» par les autorités éthiopiennes s’ils continuaient à faire connaître leurs conditions de vie dans les camps

Arabie Saoudite, Ethiopie. Les autorités éthiopiennes ont mis en garde les travailleurs migrants actuellement enfermés dans des camps en Arabie saoudite contre des «répercussions juridiques» s’ils continuaient à faire connaître leurs conditions de vie sur les réseaux sociaux. Environ 200000 Éthiopiens travaillent en Arabie saoudite et des milliers d’entre eux se sont retrouvés enfermés dans des camps dans des conditions particulièrement désastreuses depuis le début de la pandémie. La presse britannique a décrit cette semaine les conditions dans un certain nombre de centres de détention pour migrants en Arabie Saoudite où les gens meurent de coups de chaleur, de maladies ou de suicide. Les photos publiées par le journal montrent des hommes émaciés allongés torse nu sur le sol dans des pièces sans air, certains portant des cicatrices de coups dans le dos. Le gouvernement saoudien justifie cet enfermement par la lutte contre l’épidémie et le fait que renvoyer ces migrants en Ethiopie est actuellement impossible. Alors que de plus en plus de migrants tentent de faire savoir dans quelles conditions ils sont enfermés depuis plusieurs mois, de gouvernement éthiopien a déclaré jeudi qu’il était “reconnaissant” à l’Arabie saoudite d’avoir accepté des migrants entrant dans le pays.

#1503 vu sur www.middleeasteye.net

Ethiopie, Addis-Abeba. Des manifestations émeutières ont lieu depuis la port d’Hachalu Hundessa, célèbre chanteur de l’ethnie majoritaire Oromo

Ethiopie, Addis-Abeba. Des manifestations émeutières ont lieu depuis la port d’Hachalu Hundessa, célèbre chanteur appartenant à l’ethnie majoritaire Oromo. Les autorités déclarent que les violences auraient éclaté quand un groupe de jeunes nationalistes oromo a demandé à ce que l’artiste soit inhumé à Addis Abeba et non à Ambo. L’armée éthiopienne a été déployée face aux groupes armés qui parcourent les rues. Les manifestations marquées par des violences communautaires ont secoué plusieurs autres régions du pays. Au moins 81 personnes ont été tuées depuis le début de ces manifestations.

#1105 vu sur actucameroun.com