Espagne. La catalogne annonce le reconfinement de 200 000 personnes dans la région alentour à Lérida.

Espagne. La catalogne annonce le reconfinement de 200 000 personnes dans la région alentour à Lérida. Cette décision fait suite à une augmentation des cas recensés dans la zone. Les regroupements de plus de 10 personnes sont interdits ainsi que les visites dans les EHPADs. Les personnes arrivant se voient controlés par leur température et un fichage spécial.

#1115 vu sur ouest-france

Espagne, Barcelone : deux nouvelles prisons vont être construites dans la zone franche de Barcelone.

Espagne, Barcelone. Deux nouvelles prisons vont être construites dans la zone franche de Barcelone. C’est le résultat d’un accord entre l’exécutif catalan et le consistoire de Barcelone. L’objectif de la concentration des prisons dans la zone de libre-échange est de faire disparaître ce type d’espace du centre de la ville.

#1124 vu sur metropoliabierta.com

Espagne, Mellila : des familles de migrants tunisiens bloqués dans cette enclave espagnole ont fait un sit-in devant l’ambassade d’Espagne en Tunisie pour exiger que leurs proches soient autorisés à pénétrer en Espagne.

Espagne, Mellila. Des familles de migrants tunisiens bloqués dans cette enclave espagnole en Afrique du Nord, ont fait un sit-in devant l’ambassade d’Espagne en Tunisie pour exiger que leurs proches soient autorisés à pénétrer en Espagne. Elles dénoncent le « traitement humiliant » qu’ils subissent dans le centre de Melilla où plus de 800 migrants d’origine tunisienne sont en détention, dont certains depuis plus d’un an, dans des conditions déplorables. Certains d’entre eux ont entamé une grève de faim, d’autres se sont automutilés en se cousant la bouche. Les proches dénoncent l’absence d’intervention de la Tunisie face à cette situation.

#0981 vu sur leconomistemaghrebin.com

Espagne : 8.442 personnes ont été interpellées depuis le 14 mars pour non-respect des mesures de confinement, plus d’un million de sanctions ont été prononcées

Espagne. Le ministère de l’Intérieur indique que 8.442 personnes ont été interpellées du 14 mars au 20 mai pour non-respect des restrictions imposées par l’état d’urgence sanitaire dont 1.227 par la Garde civile, 2.548 par les polices locales, 547 par les Mossos d’Esquadra (police régionale de Catalogne), 320 par la police du Pays Basque, 26 par la police de Navarre, et une par la police des Canaries, a précisé le ministère dans un communiqué. Plus d’un million de sanctions ont été prononcées contre des personnes accusées d’avoir enfreint les règles de confinement. Les amendes oscillent entre 300 et 600.000 euros. Le port du masque est devenu obligatoire à partir de six ans, dans les espaces fermés, ainsi que sur la voie publique quand il n’est pas possible de garder la distance de sécurité de deux mètres minimum, sous peine d’une amende comprise entre 601 et 30.000 euros.

#0741 Source mapexpress.ma

International : un mot d’ordre de grève internationale des livreurs de Glovo, Uber Eats, Rappi et d’autres applications de services de livraison à domicile a débuté le 22 avril, les débrayages sont toujours en cours

International. Une grève internationale des livreurs de Glovo, Uber Eats, Rappi et d’autres applications de services de livraison à domicile a débuté le 22 avril. Des livreurs d’Équateur, du Brésil, d’Argentine, du Pérou, du Costa Rica, du Guatemala, du Mexique et d’Espagne y participent déjà. Avec les quarantaines dues au coronavirus, l’achat de repas en ligne a augmenté, tout comme le taux de chômage. Être livreur est devenu l’une des rares options d’emploi disponibles, car c’est l’un des rares marchés du travail qui se développe actuellement, dans des conditions de plus en plus inacceptables. Rien qu’en mars, l’application iFood a reçu 175 000 candidatures, soit deux fois plus qu’en février. Au Brésil, ces mobilisations sont étroitement liées aux grèves d’autres travailleurs qui doivent continuer de travailler pendant la pandémie, comme les opérateurs de centres d’appels et les professionnels de la santé, dont les emplois ont été décrétés services essentiels mais qu’on prive de conditions de travail sûres. Les débrayages sont toujours en cours. Le 14 mai, des livreurs de repas de Vitória, la capitale de l’État d’Espírito Santo, ont organisé une manifestation pour fermer l’application iFood pendant deux heures. À Jundiaí, dans l’intérieur de l’État de São Paulo, des travailleurs appellent leurs collègues de tout le Brésil à se joindre à une grève le 30 mai.

#0753 Source wsw.org

Europe : la crise sociale et économique succède à la crise sanitaire, de plus en plus de catégories de personnes sont pris en charge pour des aides d’urgence

Europe. La crise sociale et économique prend le re­lais de la crise sanitaire, et elle n’épargne pas l’Europe. Médecins Sans Frontière intervient se voit pour la première fois depuis sa création en 1971, au Royaume­ Uni et en Allemagne. En Italie, en France, en Espa­gne et en Belgique, la demande d’aide d’urgence a déjà augmenté de 20 % à 25 %. Ces aides concernent dé­sormais des nouvelles populations qui ont perdu leur emploi – ou un job précaire – avec la fermeture des bars, restaurants et commerces, et dont les conditions de loge­ment sont devenues sour­ces aggravantes de contamination.

#0624 Source Le Monde du 14/05

Espagne : aucun véritable bilan national officiel sur les décès dans les ehpad, les informations qui sortent sont inquiétantes, par exemple 71 décès dans un seul ehpad près de Madrid

Espagne. Les informations sur les décès dans les ehpad sortent au compte goutte, sans véritable bilan national. Ces décès ajouteraient environ un tiers au nombre total des morts. Dans beaucoup d’établissement, le bilan est catastrophique, on apprend par exemple aujourd’hui dans la presse qu’à Nuestra Señora del Carmen, au nord de Madrid, 71 pensionnaires morts depuis le début de l’épidémie.

#0505 Source Le Monde du 05/04

Espagne, Madrid : la vitrine d’une succursale de Bankia a été brisée et une voiture de la compagnie de sécurité privée “Sécuritas direct” a été incendiée.

Espagne, Madrid. Deux attaques contre le contrôle et la répression ont eu lieu à Madrid : le 29 avril, la vitrine d’une succursale de Bankia dans le quartier d’Entrevías a été brisée et la même semaine une voiture de la compagnie de sécurité privée «Securitas Direct» a été incendiée. Les communiqués respectifs de ces attaques sont à lire ici et ici.

#0612 Source contramadriz.espivblogs.net

International : le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion.

International. Le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion. On peut le consulter ici.

#0726 Source fr.crimethinc.com

Espagne : les décès des Ehpad sont très mal comptabilisés, les évaluations des régions s’élèvent à près de 12 000 décès depuis le 8 mars.

Espagne. La presse révèle que les décès du Covid19 dans les Ehpad ne sont pas pour l’instant sérieusement comptabilisés dans les décomptes officiels. Les estimations fournies par les régions autonomes, qui en assument la gestion, montent à près de 12 000 pensionnaires qui seraient morts du Covid19 dans ces centres depuis le 8 mars. Des « chantage et menaces » ont été rapportés par une soignante de la résidence Orpea Loreto, à Madrid, qui assurait avoir recensé 16 morts depuis le 8 mars dans l’Ehpad où elle travaille, pour un seul décès de Covid­19 alors reconnu par le centre. Début avril, la région de Madrid a d’ailleurs pris le contrôle de treize centres privés se trouvant dans « une situation critique ». La région de Valence a fait de même avec le centre Domus Vi d’Alcoy au sujet duquel des proches de résidents se sont plaints de n’avoir aucune information.

#0343 Source Le Monde du 24/04

Espagne, Barcelone : tags en solidarité avec les prisonnières de la prison Wad Ras

Espagne, Barcelone. Tags en solidarité avec les prisonnières de la prison Wad Ras. Wad Ras est une prison où sous prétexte du Coronavirus des mesures restrictives ont été prises contre les détenues, mais pas les mesures sanitaires suffisantes pour prévenir les contagions des matons envers les prisonnières. La situation à l’intérieur est particulièrement dure. Le texte intégral du communiqué est à lire ici.

#0178 Source : paru sur Indymedia Barcelone le 3 avril 2020

Espagne, Madrid: les militaires sont chargés de pénétrer dans les chambres de l’hôpital et d’emporter les cadavres des malades qui s’y trouvent

Espagne, Madrid. Les militaires sont chargés de pénétrer dans les chambres de l’hôpital et d’emporter les cadavres des malades qui s’y trouvent (et ainsi de libérer des lits), avant de les transporter vers ce qui est devenu la nouvelle grande morgue de Madrid : la patinoire.

#0075 Sourcer libération.fr le 24 mars 2020

Espagne : un convoi de personnes âgées atteintes du Coronavirus ainsi que son escorte policière attaqué par de habitants

Espagne, La Linea de la Concepcion. Dans le sud du pays, des incidents ont eu lieu au passage de plusieurs ambulances transportant des personnes âgées atteintes du coronavirus. Les ambulances transportant 28 personnes âgées atteintes du coronavirus vers une résidence où elles devaient être prises en charge ont été caillassées. “Plusieurs jeunes se sont rassemblés dans la ville pour empêcher l’arrivée du convoi d’ambulances qui amenait les personnes âgées”, selon la police. “Ils ont lancé des pierres et insulté les ambulances à leur passage et ont mis une voiture en travers de la route pour empêcher leur passage’, a ajouté la police qui a interpellé deux personnes de 32 et 25 ans. “Les agents ont dû établir un périmètre autour de la résidence pour contrôler un groupe d’une cinquantaine de personnes”, a ajouté la police, selon laquelle deux engins explosifs artisanaux ont été lancés sur les forces de l’ordre et des poubelles ont été brûlées.

#0093 Source : Sudouest.fr.

Espagne : révolte au centre de rétention d’Aluche (Madrid)

Espagne, Madrid. Révolte au CIE (Centre de rétention) de Aluche. Les retenus font sortir le communiqué suivant : ” Aux juges, à la presse, aux journalistes, aux citoyen.ne.s de Madrid, par la présente nous vous informons de notre situation actuelle, aujourd’hui 17 mars 2020, dans un moment de pandémie mondiale. Notre état de santé est en grand danger, parce qu’il y a beaucoup de détenus avec des symptômes de cette pandémie qu’on appelle Coronavirus.” Lire l’intégralité du communiqué ici

#0114 Source : abaslescras.noblogs.org

Espagne: plusieurs mouvements de révolte éclatent dans de nombreuses prisons espagnoles à l’annonce des mesures de confinement

Espagne. Plusieurs mouvements de révolte éclatent dans de nombreuses prisons espagnoles à l’annonce des mesures de confinement (notamment l’annulation des visites). À Brians, plus de cent prisonniers ont entamé une grève de la faim. À la prison de Fontcalent (Alicante), un important groupe de prisonniers, après s’être vu refuser du matériel de protection, se sont barricadés dans la cours et ont brulé des objets divers en criant “Liberté!”, refusant de quitter la cour et attaquant les gardiens.

#0059 Source : actforfree.nostate.net