Corée du Nord : l’insécurité alimentaire a explosé alors que 40% de la population était déjà en grande précarité avant la crise sanitaire

Corée du Nord. Depuis l’épidémie du coronavirus l’insécurité alimentaire a explosé en Corée du Nord où une partie de la population souffre de la faim. La frontière avec la Chine est fermée depuis le 21 janvier, par où passent 80 % de ses approvisionnements. La terrible famine du milieu des années 1990 avait provoqué la mort de plus d’un million de Nord-Coréens. La situation alimentaire s’étant considérablement améliorée à la fin des années 2000, il n’y a plus de famine en Corée du Nord, mais l’insécurité alimentaire demeure dans certaines provinces du centre du pays. De nombreux témoignages de réfugiés au Sud font état d’une flambée des prix et d’une détérioration inquiétante de la situation alimentaire. Le Programme alimentaire mondial (PAM, agence de l’ONU) estime que 40 % de la population nord-coréenne était déjà en insécurité alimentaire avant la crise du coronavirus.

#0972 vu sur www.la-croix.com