Allemagne : les Allemands peuvent télécharger une application de traçage, qui prévient le détenteur du téléphone si il a été en contact plus de 15min et à moins de 1m50 de quelqu’un ayant indiqué sur son téléphone via l’application qu’il est infecté

Allemagne. Depuis deux semaines les Allemands peuvent télécharger une application de traçage, qui, une fois que le bluetooth est activé, prévient le détenteur du téléphone si il a été en contact plus de 15min et à moins de 1m50 de quelqu’un ayant indiqué sur son téléphone via l’application qu’il est infecté. Elle a été téléchargée plus de 14 million de fois jusqu’à maintenant, avec 400 000 nouveaux utilisateurs par jour ces derniers temps.

#1098 vu sur Frankfurter Allgemeine Zeitung

Allemagne : une partie des forces spéciales (KSK) de l’armée vont être dissoutes à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite

Allemagne. L’unité militaire d’élite de l’armée (les forces spéciales KSK) va être partiellement dissoute à cause de liens avérés et rendus publics avec l’extrême droite. Le gouvernement considère que les KSK ont “pris partiellement leur autonomie” par rapport au reste de l’armée allemande “en raison notamment d’une culture toxique de certaines personnes à leur tête”. 48.000 munitions et 62 kilos d’explosifs ont disparu des réserves de cette unité. Dans l’immédiat, la deuxième compagnie des forces spéciales allemandes, considérée comme le lieu où les dérapages d’extrême droite ont été les plus importants, sera dissoute sans être remplacée. Dans le même temps plusieurs des membres des forces spéciales ont été identifiés comme étant proches de la mouvance ultra-nationaliste, au moment où les autorités s’inquiètent d’une résurgence du terrorisme d’extrême droite, visant migrants, juifs et responsables politiques les soutenant.

#1094 vu sur www.lefigaro.fr

Allemagne, Berlin : un véhicule de l’ambassade de France a été incendié en solidarité avec les émeutiers des banlieues françaises et ceux qui se sont révoltés à Stuttgart et Göttingen

Allemagne, Berlin. Un véhicule de l’ambassade de France a été incendié en solidarité avec les émeutiers des banlieues. Le communiqué lié à cette attaque peut être trouvé en traduction anglaise ici. Il évoque également, entre autres, les affrontements contre la police qui ont eu lieu à Stuttgart et Göttingen ainsi que la solidarité avec Loïc, dont le procès se termine à Hambourg.

#1104 vu sur anarchistsworldwide.noblogs.org

Allemagne : le gouvernement reconfine 650 000 personnes en Rhénanie-du-Nord suite à 1600 tests positifs dans un abattoir

Allemagne. Le gouvernement reconfine 650.000 personnes dans deux grands arrondissements de Rhénanie-du-Nord, Gütersloh et Warendorf (entre Münster et Bielefeld) suite à l’explosion du nombre de contaminations dans un abattoir (près de 1600 salariés testés positifs). Beaucoup d’entre eux sont des travailleurs immigrés venus des pays de l’Est, ce qui alimente un racisme déjà présent par ailleurs. La politique de confinement ciblé est aussi toujours en cours, et des habitants se retrouvent enfermés en quarantaine dans plusieurs villes du pays parce que plusieurs personnes sont testées positives dans un immeuble par exemple, ce qui a causé à Göttingen conflits et affrontements avec les forces de l’ordre chargées de faire maintenir ces personnes dans leurs lieux de confinement, derrière des barrières qui les séparent du reste de la population.

#1048 Source plus.lesoir.be

Allemagne, Göttingen : 700 personnes enfermées en quarantaine dans un bloc de logements très insalubres, ont détruit les grillages qui les enferment et se sont affrontés avec la police

Allemagne, Göttingen. Des habitants d’un bloc de logements très insalubres connu sous le nom de “Groner Landstrasse” mis en quarantaine attaquent la police. Environ 120 personnes seraient infectées dans cet ensemble de logement, ce qui a justifié la mise en quarantaine des 700 personnes qui y résident. Pour protester contre leur enfermement, les habitants ont jeté des pierres, des pneus et un ordinateur, avant d’être refoulés avec des gaz lacrymogènes et de s’affronter avec les forces de police, la situation faisant plusieurs blessés. Plusieurs habitants ont ensuite tenté de briser la clôture qui avait été érigée par les autorités de la ville. Des tirs de pistolet sont également partis de l’intérieur des bâtiments. La quarantaine a été prolongée jusqu’au 25 juin.

#1021 vu sur dw.com

Allemagne, Stuttgart : nuit d’émeutes dans le centre-ville, plusieurs policiers ont été blessés, des centaines de personnes se sont affronté avec la police par petits groupes et ont pillé les magasins

Allemagne, Stuttgart. Une nuit d’émeutes et de pillages a eu lieu dans le centre-ville. Plusieurs policiers ont été blessés alors que des centaines de personnes se sont affronté avec la police par petits groupes et ont pillé les magasins. “La situation est complètement hors de contrôle”, a déclaré la police autour de minuit, etdes renforts de police ont été appelés pour obtenir un retour au calme vers 3 heures du matin. Peu de choses filtrent dans la presse à ce stade sur ce qui a conduit à cet épisode émeutier. Le week-end dernier, la police de Stuttgart a également été attaquée par des groupes de jeunes hommes, mais à plus petite échelle.

#1013 vu sur les réseaux et presse bourgeoise

Allemagne : plus de 700 des 5000 salariés du plus grand abattoir d’Europe ont été testés positifs au covid

Allemagne. Plus de 700 des 5000 salariés ont été testés positifs dans le plus grand abattoir d’Europe. Plusieurs abattoirs ont concentré des nombres importants de cas en France et en Allemagne. La raison avancée serait le manque d’hygiène, ce qui peut sembler inquiétant. Plusieurs journaux allemands n’hésitent pas à relayer une explication ouvertement raciste qui consiste à incriminer le fait que de nombreux travailleurs étrangers, notamment d’Europe de l’Est sont employés dans ces abattoirs.

#1007 vu sur www.huffingtonpost.fr

Allemagne, Brême : les locaux du syndicat de la police (GdP) de la ville ont été attaqués et les vitres sécurisées ont été endommagées, avec le slogan: “la police n’est pas réformable!”

Allemagne, Brême. Les locaux du syndicat de la police (GdP) de la ville ont été attaqués et les vitres sécurisées ont été endommagées, avec le slogan: “la police n’est pas réformable!”. Le syndicat réagit en dénonçant une “attaque contre tous les policiers en général et le syndicat de la police en particulier”… exactement ce que revendique un communiqué à lire ici

#1065 vu sur de.indymedia.org

Allemagne, Munich : les manifestations hebdomadaires de protestation contre les mesures de confinement limitées par la police à 1000 personnes

Allemagne, Munich. Malgré l’assouplissement progressif du confinement, les manifestations hebdomadaires de protestations contre les mesures de confinement se poursuivent dans plusieurs villes. A Munich, une manifestation a lieu contre le racisme. Les policiers filtrent les entrées pour limiter le nombre de manifestants à un millier.

#0815 Source fr.news.yahoo.com

Allemagne, Hambourg : plusieurs centaines de personnes manifestent devant la mairie pour que la ville accepte d’accueillir un millier de migrants venant des camps grecs

Allemagne, Hambourg. Plusieurs centaines de personnes manifestent devant la mairie, malgré une interdiction préfectorale, pour que la ville accepte d’accueillir un millier migrants venant des camps grecs qui sont dans un état de surpopulation extrême. L’Allemagne, la Belgique et le Royaume Uni ont déjà accueilli quelques dizaines de migrants et le Portugal doit voir arriver 500 mineurs isolés.

#0754 Source infomigrants.net et alamyimages.fr

Allemagne, Bornheim : des travailleurs saisonniers venus de Roumanie se sont mis en grève et ont déserté les champs

Allemagne, Bornheim. Les travailleurs saisonniers de la ferme de fraises et d’asperges Ritter se sont mis en grève et ont déserté les champs. Ils se sont rassemblés dans la cour adjacente de la ferme Spargel Ritter pour protester contre la perte de salaire liée à la gestion de la pandémie. mais aussi contre leurs conditions de logement et de travail. Le groupe de gréviste rassemble une partie des 240 travailleurs saisonniers d’origine roumaine actuellement employés par l’entreprise pour les récoltes. Certains grévistes affirment avoir reçu 100 à 200 euros pour tout salaire pour un mois de travail. La nourriture que l’entreprise est supposée prendre en charge est constituée de pain moisi et de salami déjà périmé. Un autre gréviste rapporte qu’il a été payé 500 euros pour 500 heures de travail. En pleine pandémie, l’Allemagne, comme d’autres pays d’Europe du Nord, a fait venir par charter 80 000 travailleurs roumains pour travailler dans le secteur agricole.

#0657 vu sur general-anzeiger-bonn.de/

Europe : la crise sociale et économique succède à la crise sanitaire, de plus en plus de catégories de personnes sont pris en charge pour des aides d’urgence

Europe. La crise sociale et économique prend le re­lais de la crise sanitaire, et elle n’épargne pas l’Europe. Médecins Sans Frontière intervient se voit pour la première fois depuis sa création en 1971, au Royaume­ Uni et en Allemagne. En Italie, en France, en Espa­gne et en Belgique, la demande d’aide d’urgence a déjà augmenté de 20 % à 25 %. Ces aides concernent dé­sormais des nouvelles populations qui ont perdu leur emploi – ou un job précaire – avec la fermeture des bars, restaurants et commerces, et dont les conditions de loge­ment sont devenues sour­ces aggravantes de contamination.

#0624 Source Le Monde du 14/05

Allemagne, Leipzig : des affrontements ont lieu pour repousser les flics d’un quartier en construction où les gens ont l’habitude de se regrouper pour échapper aux contrôles de police et aux interdictions de se rassembler.

Allemagne, Leipzig. Des affrontements ont lieu pour repousser les flics d’un quartier en construction où les gens ont l’habitude de se regrouper pour échapper aux contrôles de police et aux interdictions de se rassembler. Le soir, des jeunes s’y rejoignent et allument des feux. Les policiers y ont fait plusieurs descentes, l’une d’elle a débouché sur des affrontements. Alors que 150 à 200 personnes étaient rassemblées, les flics ont rapidement été accueillis à coup de pierres, de bouteilles et de matos pyrotechnique. Ils ont dû reculer. Cette contre-attaque a permis à une majorité des personnes présentes de s’enfuir sans encombres. Des affrontements sporadiques et des contrôles ont continué jusqu’à environ 4h du matin.

#0607 Source enoughisenough14.org

Belgique, Suisse, Allemagne ; plusieurs manifestations de plusieurs milliers de personnes contre les gestions gouvernementales de la pandémie ont eu lieu ce samedi en Europe, des arrestations à Berlin et Anvers.

Belgique, Suisse, Allemagne. Plusieurs manifestations contre les gestions gouvernementales de la pandémie ont eu lieu ce samedi en Europe. En Allemagne, Des milliers de personnes ont manifesté à Berlin, Francfort, Munich et Stuttgart. La police n’est généralement pas intervenue malgré des rassemblements d’une ampleur nettement plus importante qu’autorisée, sauf à Berlin où au moins une trentaine de personnes ont été interpellées pour non respect des règles sanitaires. En Belgique, 13 personnes ont été arrêtées par la police après une manifestation à Anvers. En Suisse, plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant le Parlement à Berne et dans d’autres villes pour protester contre les restrictions imposées par les autorités pour lutter contre le nouveau coronavirus.

#0568 Source lesoir.be

Allemagne, Autriche : plus de 100 000 travailleurs roumains amenés par charter ou en train pour travailler dans l’agriculture ou les services à la personne, à travers des ponts aériens (pendant que d’autres sont expulsés dans d’autres charters…)

Allemagne, Autriche. En pleine épidémie, les travailleurs roumains continuent à être corvéables à merci, amenés en charters pour travailler à travers des ponts aériens malgré la fermeture des frontières, ou expulsés d’Europe par d’autres charters… Depuis début avril, 80 000 ressortissants roumains ont ainsi « bénéficié » d’une ouverture exceptionnelle des frontières pour être conduits en Allemagne pour aller cueillir des asperges. L’agriculture et le bâtiment sont principalement concernés, mais pas seulement : 33 000 aides-soignants roumains feront le voyage en train pour l’Autriche à partir du 9 mai. La contamination de 300 employés dont plus de la moitié sont roumains dans un abattoir allemand souligne la précarité des employés des secteurs agricole et alimentaire, souvent issus des pays de l’Est.

#0547 Source ouest-france.fr

Allemagne, Berlin : occupation d’un hôtel Ibis dans le cadre d’une semaine d’action “evacuate Moria – shut down capitalism”

Allemagne, Berlin. L’hôtel Ibis situé sur la Rosenthaler Platz a été occupé dans le cadre d’une semaine d’action “evacuate Moria – shut down capitalism”. Un communiqué diffusé sur la page Facebook “TOP B3RLIN” fait le lien entre les ponts aériens organisés pour faire venir des travailleurs migrants dont a besoin le fonctionnement du capitalisme et la situation des migrants aux portes de l’Europe, en particulier dans le camp de la Moria à Lesbos.

#0438 Source Top B3rlin (page facebook)

International : le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion.

International. Le site Crimethinc propose un recueil d’autocollants, affiches et tags provenant d’Autriche, du Brésil, du Chili, de France, d’Allemagne, de Grèce, du Mexique, de Slovénie, d’Espagne et des États-Unis, en lutte contre la pandémie et sa gestion. On peut le consulter ici.

#0726 Source fr.crimethinc.com

Allemagne, Leipzig : une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite

Allemagne, Leipzig. Une quarantaine de personnes ont manifesté dans la ville en solidarité avec les migrants du camp de la Moria en Grèce, contre le pouvoir répressif de l’Etat en période de pandémie et contre l’extrême droite. Le communiqué à lire ici évoque le fait que la situation à Lesbos s’est récemment aggravée et que les 20 000 personnes qui y vivent n’ont pratiquement pas accès aux soins médicaux et à la nourriture. En plus des pénuries, les migrants de la Moria sont également menacés par des habitants d’extrême droite de l’île. Un avocat connu pour son racisme a tiré au fusil de chasse contre quatre migrants qui n’ont été, heureusement, que légèrement blessés. Pour soutenir le tireur, des manifestations fascistes ont eu lieu dans la ville, et d’autres sont annoncées pour les prochains jours. Ils attirent aussi l’attention sur la situation des migrants en Allemagne, qui sont également isolés dans des camps et mis à l’écart des soins nécessaires dans le cadre de la pandémie. De plus, les conditions d’hygiène y sont très mauvaises. Le nombre de manifestations de droite et de fascistes en Allemagne a récemment augmenté à nouveau, et les attaques nazies sont également devenues de plus en plus courantes à Leipzig.

#0463 Source de.indymedia.org

Allemagne, Berlin : nombreuses attaques contre la machine carcérale, des véhicules des entreprises GA tech et Eurovia Vinci ont été brûlés

Allemagne, Berlin. De nombreuses attaques contre la machine carcérale, des véhicules des entreprises GA tech et Eurovia Vinci ont été incendiés. Le communiqué fait mention des procès du G20 en cours à Hambourg (parkbench 3) et des nombreuses révoltes de prisons à travers le monde. Le communiqué est à lire ici

#0346 Source anarchistsworlwide.noblogs.org

Allemagne, Brême : un véhicule du cabinet d’architecte GSP, constructeur d’hôpitaux et de prison, incendié

Allemagne, Brême. Un véhicule du cabinet d’architectes GSP a été incendié. GSP est spécialisé dans la construction d’hôpitaux et de prisons. Le communiqué publié par Autonome Gruppe précise que cette attaque a été faite en lien avec celle du cabinet d’architecture GSP – Gerlach Schneider et Partner Architects, il est à lire dans son intégralité ici.

#0284 Source : Indymedia Allemagne

Allemagne, Berlin : un nœud de câbles a été incendié afin de provoquer (avec succès) une panne à l’institut Heinrich Hertz, impliqué dans le développement de la « Corona-App ».

Allemagne, Berlin. On apprend dans un communiqué de revendication (signé « Vulkangruppe shut down the power / Digitale Zurichtung sabotieren » envoyé aux médias (RBB, Berliner Morgenpost et le Berliner Zeitung) et publié le 14 avril sur Indymedia qu’un nœud de câbles a été incendié afin de provoquer (avec succès) une panne à l’institut Heinrich Hertz, impliqué dans le développement de la « Corona-App ». Cette application met en place un protocole prétendument anonymisé de suivi et d’alerte basé sur la technologie Bluetooth et conçu pour traquer les contacts avec les porteurs du virus. Une semaine de travaux seront nécessaires pour terminer les réparations, cette (courte) panne a également affecté des concessionnaires automobiles comme BMW, Alfa Romeo, Jeep, Mercedes, Audi, Porsche etc.

#0257 Paru sur anarchistsworldwide.noblogs.org le 15 avril 2020

Allemagne, Berlin : mise en place de vols aériens spéciaux pour les travailleurs étrangers saisonniers

Allemagne, Berlin. Mise en place de vols aériens spéciaux pour les travailleurs étrangers saisonniers en provenance de Roumanie et de Bulgarie qui viennent travailler dans l’agriculture, et qui sont soupçonnés d’être potentiellement infectés du Covid19 mais dont le travail est nécessaire pour l’agriculture allemande. Après le scandale des images d’un vol où aucune précaution sanitaire n’est prise, l’Allemagne déclare limiter à 80 000 le nombre de saisonniers qui pourront venir travailler en Allemagne en avril et en mai, et met en place quelques mesures sanitaires (essentiellement une prise de température à l’arrivée). Des syndicats de paysans protestent contre le fait que les saisonniers sont logés à plusieurs par chambre et demandent qu’on leur interdise l’entrée du pays et qu’on recrute des saisonniers allemands.

Allemagne, Saxe : La Saxe veut interner en clinique psychiatrique quiconque refuse de respecter la mise en quarantaine à domicile

Allemagne, Saxe. La Saxe veut interner en clinique psychiatrique quiconque refuse de respecter la mise en quarantaine à domicile. 22 chambres dans les cliniques psychiatriques d’Altscherbitz, Arnsdorf, Großschweidnitz et Rodewischauraient été réquisitionnées et préparées pour interner les réfractaires au confinement. “Il est important pour toute notre santé et notre vie que les gens respectent les ordres de mise en quarantaine des autorités sanitaires”, a expliqué la ministre des Affaires sociales, Petra Köpping (SPD). Cette initiative est couverte par l’article 30 de la loi fédérale sur la protection contre les infections. Cette disposition stipule que toute personne qui ne respecte pas ces ordres ou qui, sur la base d’un comportement antérieur, est censée ne pas les respecter, doit être “séparée de force par enfermement dans un hôpital fermé ou une partie fermée d’un hôpital”. L’homme politique et avocat des Verts de Leipzig Jürgen Kasek se prononce également en faveur de cette mesure, mais avec des réserves : “Et surtout, elle doit être proportionnée”. Le 11 avril, le chef du gouvernement revient sur cette décision “car ça a réveillé de fausses inquiétudes chez trop de personnes”. Le gouvernement réfléchit à d’autres mesures de placement. A suivre…

#0244 Source : welt.de

Allemagne : attaque des locaux d’un cabinet d’architectes participants à la construction et à la rénovation de prisons

Allemagne, Brême. Les locaux des architectes du GSP (Gerlach Schneider und Partner Architect) qui participent à la construction et à la rénovation de plusieurs prisons en Allemagne, dont celles de Brême et Berlin-Tegel ont été attaqués. Les vitres ont été brisées et les bureaux dégradés. Le communiqué lié à cette attaque peut être lu dans son intégralité ici.

#0153 Source : Indymedia Allemagne