Equateur : au moins 75 prisonniers sont morts dans des mutineries ayant éclaté dans trois prisons surpeuplées, ce qui ferait suite à une perquisition effectuée dans la celle de Guayaquil

Equateur. Au moins 75 prisonniers sont morts dans des mutineries qui ont éclaté dans trois prisons surpeuplées, celle du port de Guayaquil, capitale économique du pays, celle de Cuenca et celle de Latacunga. Ces mutineries, que l’administration attribue aux rivalités entre gangs, seraient intervenues suite à une perquisition effectuée la veille dans la prison de Guayaquil et dans le contexte tendu lié à la crise sanitaire.

#1923 Source france24.com

France : dans l’espoir d’éviter la fermeture des écoles, le gouvernement annonce une campagne de tests salivaires pour la rentrée scolaire

France. Face à la hausse des contaminations aux nouveaux variants et aux inquiétudes concernant les contaminations dans les écoles, le gouvernement annonce une campagne de tests salivaires pour la rentrée. Mais les tests tardent à arriver dans la zone où les vacances sont terminées, et ils ne donneront que peu d’indications puisqu’ils ne seront déployés que dans quelques établissements, et pas renouvelés. Par ailleurs, les tests nasopharyngés qui sont supposés “se poursuivre” dans les collèges et lycée ont été très peu mis en oeuvre.

#1925 Source ouest-france.fr

France, Alpes Maritime : un reconfinement partiel seulement le week-end est décidé pour au moins deux semaines sur les communes du littoral en plus du couvre-feu

France, Alpes Maritime. Face à une flambée des contaminations, en particulier liée à la diffusion du variant anglais, un reconfinement partiel seulement le week end est décidé sur les communes du littoral du vendredi 18h au lundi matin 6h pour au moins deux semaines. Malgré la demande de certains élus, les écoles ne seront donc pas fermées. Encore une fois, la priorité reste de maintenir coûte que coûte le fonctionnement de l’économie.

#1922 Source francetvinfo

France, Paris : le refus de donner ses empreintes d’un interpellé de la manifestation antifasciste du 20 février est puni d’une incarcération préventive avant son procès

France, Paris. L’audience d’un jeune homme placé en garde-à-vue suite à un contrôle de police avant la contre-manifestation s’opposant au défilé facho du groupe Génération Identitaire le samedi 20 février a donné lieu, dans l’attente d’un procès reporté au 29 mars 2021, à son incarcération immédiate à Fleury-Mérogis, dans l’unique but de le forcer à donner ses empreintes par commission rogatoire – ce qu’il avait refusé en GAV. En effet, alors que le fonds du dossier (qui n’a pas été abordé puisque la comparution immédiate a été refusée) était que le prévenu était porteur d’un cadenas de vélo et sa clé (devenant « port d’arme par destination » et « groupement en vue de commettre… »), et que son identité était certifiée par son passeport, l’incarcération suite au refus d’empreintes a été présentée comme normale, automatique. Selon la procureure, le Ministère Public qu’elle représentait ne pouvait être assuré de l’identité de quelqu’un si ses empreintes n’étaient pas comparées à celles contenues dans le FNAEG. Cette tentative de mettre la pression sur l’obtention des empreintes de tout un chacun, en criminalisant le refus de signalétique lors des GAV, semble de plus en plus présente dans le fonctionnement de la justice, alors même que le contexte de la pandémie avait fait dire au Garde des Sceaux en mars 2020 qu’il fallait chercher à diminuer la surpopulation carcérale, les prisons étant à risque de devenir très vite des clusters. Dans le même temps, les délais d’appel et de demande de mise en liberté sont étendus pour faciliter le travail de l’institution judiciaire, et rallonger d’autant la durée de détention des prisonniers. Une audience de DML aura lieu mercredi 3 février au TGI, à laquelle il est possible de venir assister en soutien. Un tract a été écrit à propos de cette affaire et en solidarité avec la personne inculpée, qu’il est possible de lire ici, et qui propose une discussion publique et ouverte à ce propos, afin de réagir au plus vite contre la tentative de normaliser l’incarcération suite au refus de signalétique. Continuons à refuser de participer à notre propre fichage !

#1916 Source : des personnes présentes au procès

Allemagne : les enseignants sont désormais des personnes à vacciner en priorité, pour écluser les doses de vaccin d’AstraZeneca envers lequel la population est réticente

Allemagne. L’Allemagne décide d’intégrer les enseignants aux personnes à vacciner en priorité. Cette mesure serait liée à la fois au constat d’une contamination réelle dans les écoles, mais aussi à la nécessité d’utiliser les doses de vaccin d’AstraZeneca par rapport auquel la population est réticente à cause des effets secondaires très fréquents lors de l’administration de la deuxième dose, dont témoignent une grande partie des soignants auxquels il est actuellement imposé. Le 16 février, sur 736.000 doses disponibles, seules 64.869 avaient été utilisées.

#1921 Source les échos

France, Lyon : la mairie impose un “menu unique sans viande” dans les cantines dès la rentrée, mesure présentée pour mieux respecter la distanciation en réduisant le temps de service.

France, Lyon. La mairie va imposer un “menu unique sans viande” dans les cantines scolaires de la ville dès la rentrée des vacances de février. L’objectif serait de gagner du temps pour les repas et de pouvoir ainsi faire plusieurs services dans le but de pouvoir respecter la distanciation de 2 m désormais préconisée. La mairie assure qu’il ne s’agit pas d’un menu végétarien. Pourtant, durant la campagne, le nouveau maire EELV Grégory Doucet avait pris l’engagement de proposer un menu végétarien au choix tous les jours de la semaine dans les écoles.

#1917 Source LCI.fr

France : selon un nouveau rapport la propagation du virus est 30% plus forte dans les écoles qu’ailleurs

France. Selon un nouveau rapport du groupe de réflexion Terranova, l’école pourrait être un lieu où se propage le Covid-19. Il estime que “nous aurions 30 % de risques de plus de contracter le virus au contact d’enfants scolarisés, risque porté à 40 % si les enfants sont à la crèche”. Les enfants seraient finalement peut-être moins contaminés, mais plus contaminants parce que le plus souvent asymptomatiques. Le rapport considère que les protocoles en vigueur dans les établissements scolaires sont très insuffisants. Selon le point hebdomadaire publié par l’Éducation nationale le 12 février, 103 écoles ont été fermées ainsi que 1 599 classes, la zone A n’ayant pas été comptabilisée dans ces chiffres à cause des vacances scolaires.

#1919 Source francetvinfo.fr

France, Le Rove : des dégradations ont eu lieu dans une école élémentaire, empêchant la reprise des cours, deux mineurs non scolarisés dans cet établissement ont été interpellés

France, Le Rove. Des dégradations ont eu lieu dans une école élémentaire, empêchant la reprise des cours. La porte de l’école a été fracturée, une porte a été défoncée et de l’encre et de la peinture ont été jetées sur les murs et les bureaux. Deux mineurs non scolarisés dans cet établissement ont été identifiés par la gendarmerie comme auteurs des faits, l’un d’entre eux a été interpellé et placé en gare à vue. La gendarmerie considère que le mobile principal serait “le désoeuvrement”.

#1918 Source francebleu.fr

Birmanie : les manifestations contre le putsch militaire se poursuivent malgré la répression; face aux balles en caoutchouc, canons à eaux et lacrymos, les manifestants déploient une immense bâche

Birmanie. Les manifestations contre le putsch militaire du 1er février se poursuivent malgré la répression de la junte. Mardi, la police et l’armée ont utilisé des balles en caoutchouc, canons à eaux et des gaz lacrymogènes contre la foule. Les manifestants développent des techniques pour s’en prémunir comme ces immenses bâches de plastique que les manifestant déploient au dessus des cortèges.

#1915 vu sur franceculture.fr

France, Moselle : alors que la région fait face à de nombreux cas de variants, la préfecture estime que les mesures prises «apparaissent à ce jour suffisantes» et confirme que les écoles restent ouvertes

France, Moselle. Alors que plusieurs élus réclamaient des mesures plus strictes, dont la fermeture anticipée des écoles, face notamment aux nombreux cas de variant sud-africain, la préfecture estime que les mesures prises «apparaissent à ce jour suffisantes» et confirment que les écoles restent ouvertes. 300 tests ont révélé les mutations brésilienne et sud-africaine en quelques jours seulement, et sans identification de cluster. « Depuis quelques jours, la situation devenait incompréhensible, d’après le président de la région, par ailleurs médecin urgentiste. L’incidence y est de 400 positifs pour 100 000 habitants, avec une forte augmentation chez les jeunes. » Lors de son déplacement vendredi, Olivier Véran avait annoncé une intensification du dépistage et un contact-tracing renforcé ainsi que la livraison de 2 000 doses de vaccins supplémentaires pour accélérer l’immunisation de la population ce week-end.

#1913 vu sur leparisien.f

France : alors que les variants se diffusent rapidement, le ministère de l’Education Nationale change en catimini la conduite à tenir en cas de variant au sein d’un établissement pour éviter les fermetures

France. Alors que les cas explosent dans les établissements scolaires, qu’il est avéré désormais que les enfants sont et contaminés et contaminants, le Ministère de l’Education Nationale change en catimini la conduite à tenir en cas de variant au sein d’un établissement. Alors que la zone A est en vacances et que ces données ne concernent donc que les zones B et C, on constate une une hausse de 1606 cas en 24h pour les élèves et 217 pour les personnels. C’est le moment que choisit le Ministère pour publier un rectificatif : alors que depuis peu, tout cas de Covid-variant anglais amenait immédiatement la fermeture de la classe et l’éviction des enseignants, il est désormais précisé qu’un seul premier cas ne justifie finalement pas de fermeture de classe, ni chez les élèves, ni chez les enseignants. Ces dispositions sont contraires à toutes les préconisations des spécialistes face aux nouveaux variants.

#1912 vu sur blogs.mediapart.fr

Grèce : alors que le gouvernement vient d’instaurer une police spéciale dans les universités dite “brigade de protection”, les manifestation étudiantes se poursuivent et s’intensifient.

Grèce. Alors que le gouvernement vient d’instaurer une police spéciale dans les universités dite “brigade de protection”, les manifestation étudiantes se poursuivent et s’intensifient. Les députés grecs ont voté à la majorité le texte instaurant une force spéciale pour patrouiller sur les campus, constituée d’un millier de policiers, sans arme à feu, mais munis de matraques et de sprays anti-agression. Des milliers de personnes bravent chaque semaine l’interdiction de manifester.

#1905 vu sur lemonde.fr

France, Vincennes : l’administration du CRA a décidé une mise en quatorzaine du bâtiment 1 suite à l’explosion des contaminations au Covid

France, Vincennes. L’administration a pris la décision d’une mise en quatorzaine du bâtiment 1, en raison de l’explosion de cas positifs au Covid-19, avec une vingtaine de personnes récemment testées positives. À l’entassement des prisonniers dans les cellules et aux conditions sanitaires habituelles dégueulasses, s’ajoutent l’absence totale de gel hydroalcoolique (car ce sont des substances inflammables), le manque de masques et l’incohérence des actes de l’administration qui a par exemple réparti dans différentes cellules déjà occupées des personnes cas contact d’un prisonnier malade. Cette mesure de quatorzaine interdit aussi toutes les visites, isolant d’autant plus les prisonniers.

#1920 Source abaslescra.noblogs.org

France, Montgenèvre : de nombreux migrants interceptés dans la montagne racontent comment les forces de l’ordre refusent de prendre en compte leur demande d’asile et les refoulent immédiatement vers l’Italie

France, Italie. De nombreux migrants interceptés dans la montagne, côté français vers Montgenèvre racontent que les forces de l’ordre refusent de prendre en compte leur demande d’asile et les refoulent immédiatement vers l’Italie voisine. La Police aux frontières est autorisée à contrôler les papiers des personnes entrant sur le territoire français, elle peut donc expulser toute personne en situation irrégulière. On parle dans ce cas de “non admis”. En revanche, elle ne peut expulser un étranger qui demande l’asile. Dans ce cas précis, la Police aux frontières doit alors enregistrer la demande d’admission au titre de l’asile et transmettre le dossier au ministère de l’Intérieur, compétent pour accepter ou refuser l’entrée en France, basant sa décision sur avis de l’Ofpra. Le comportement des policiers français qui refouleraient les migrants en quelques heures sans les laisser demander l’asile, serait très fréquent, à l’instar de ce qui se passe sur les côtes libyennes et grecques. D’après une association locale, loin d’être découragés par les pushbacks, les migrants prennent de plus en plus de risques et empruntent des chemins de plus en plus escarpés.

#1911 vu sur infomigrants.net

Bolivie : un grand nombre de travailleurs des secteurs de la santé se mettent en grève pour réclamer un confinement général face à une hausse importante des contaminations

Bolivie. un grand nombre de travailleurs des secteurs de la santé se mettent en grève pour réclamer un confinement général face à une hausse importante du nombre de contaminations et d’hospitalisations. Le pays a enregistré plus de 229 000 cas de COVID-19 et plus de 10 800 décès.

#1924 Source wicnews.com

France, Indre et Loire : la préfecture autorise la chasse en dehors des horaires de couvre-feu pour les chasseurs participant “à la régulation du grand gibier”

France, Indre et Loire. La préfecture autorise la chasse en dehors des horaires de couvre-feu, dérogation réservée aux chasseurs participant “à la régulation du grand gibier”. La préfète justifie cette décision en expliquant que « le couvre-feu à 18h peut perturber l’organisation des chasses, notamment lorsque les participants résident à une grande distance du lieu d’action de chasse. » Chasser fait donc désormais partie des motifs dérogatoires dans ce département sous la forme de la case numéro 6 soit « déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

#1906 vu sur ouest-france.fr

Méditerranée, Europe : l’agence Frontex est à nouveau mise en cause pour n’avoir pas déclaré la plupart des lobbyistes avec lesquels elle est en contact, en particulier dans la surveillance l’armement

Méditerranée, Europe. L’agence européenne de protection des frontières Frontex est à nouveau mise en cause pour n’avoir pas déclaré près de 72% des lobbyistes avec lesquels elle aurait pris contact en 2018 et 2019, en particulier ses liens avec l’industrie de la surveillance et de l’armement. Frontex est une organisation destinée à grandir avec un budget en hausse constante (5,6 milliards prévus pour 2021-2027) pour intensifier ses opérations aux frontières extérieures de l’espace Schengen. Ses effectifs doivent par ailleurs progressivement augmenter, avec 10 000 agents prévus en 2027. En plus de l’enquête concernant les refoulements de migrants en Grèce et en Lybie, l’Agence fait aussi face à des accusations de fraude et de harcèlement envers des membres du personnel.

#1908 vu sur francais.rt.com

France : les clusters se multiplient dans les hôpitaux, avec environ 3/4 des CHU qui font état d’au moins un cluster dans leurs murs début février

France. Tandis que la conférence de presse sur la situation sanitaire du jeudi 04/02 déclare que le gouvernement cherche encore le plus possible à éviter tout confinement généralisé pour sauver l’économie, les clusters se multiplient dans les hôpitaux. Il n’y a pas encore de chiffres à ce jour, mais le Collectif inter-hôpitaux (CIH), dans un communiqué du 24 janvier, s’alarme de voir des soignants « massivement contaminés ». Du côté des centres hospitaliers universitaires (CHU), ce sont environ trois quarts des établissements qui font état d’au moins un cluster dans leurs murs, début février, d’après la conférence des présidents de CME, qui a fait le point sur la situation de 24 CHU (sur la trentaine existant dans le pays). Avec, en général, trois à cinq soignants touchés par cluster, mais jusqu’à 15 à 20 soignants dans quatre établissements.

#1883 Source lemonde.fr

France : 3500 personnes ont été contrôlées en une soirée et 339 verbalisations ont été distribuées en Ile-de-France suite à l’annonce du renforcement des contrôles du couvre-feu

France. Suite aux annonces gouvernementales d’un renforcement des contrôles du couvre-feu, 3500 personnes ont été contrôlées en une soirée et 339 verbalisations pour défaut d’attestation ou non-port du masque ont été distribuées en Ile-de-France. 800 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour ces opérations de contrôles, parfois spectaculairement déployés sur le périphérique (où le déploiement lui-même cause les bouchons qui causent les retards…) ou dans les supermarché quelques minutes après 18h. Au total, 177.000 amendes pour non respect du couvre-feu ont été dressées depuis l’instauration du couvre-feu le 15 décembre.

#1888 Source rmc.bfmtv.com

Etats-Unis, Saint Louis : pour la troisième fois ce mois-ci, des prisonniers du St Louis Justice Center se sont révoltés contre la gestion de la pandémie

Etats Unis, St Louis. Plus d’une centaine de prisonniers du St Louis Justice Center se sont rassemblés au 4ème étage de la prison, ont allumé des incendies, provoqué des inondations et jeté du mobilier et des matelas à l’extérieur. Pour la troisième fois ce mois-ci, ils protestent contre la gestion de la pandémie et les restrictions qui ont limité les visites ainsi que contre les procédures judiciaires bloquées. Des manifestants se sont rassemblés de l’autre côté de la rue et certains ont utilisé des débris pour barricader la porte d’entrée. Les dégâts sur le bâtiments sont assez importants et un maton a été blessé.

#1893 Source www.chicagotribune.com

Maroc, Fnideq : des manifestations émeutières ont eu lieu près de la frontière avec l’enclave espagnole de Ceuta pour protester contre la dégradation de la situation économique

Maroc, Fnideq. Des manifestations émeutières ont eu lieu près de la frontière avec l’enclave espagnole de Ceuta pour protester contre la dégradation de la situation économique. Les autorités marocaines ont fermé la frontière avec l’Espagne, ce qui a renforcé les affrontements, et ont procédé à des arrestations massives dont plusieurs figures des partis d’opposition.

#1891 Source www.aps.dz

Lybie, Méditerranée : plus de 1 000 personnes ont tenté de fuir la Libye en 24 heures, la plupart d’entre eux ont été rapidement interceptés et ramenés à terre

Lybie, Méditerranée. Alors que près de 300 migrants sont actuellement secourus sur l’Ocean Viking et l’Astral 45, plus de 1 000 personnes ont tenté de fuir la Libye en 24 heures. La plupart d’entre eux ont été rapidement interceptés par les garde côtes lybiens et ramenés à terre. Plus le temps s’améliore, plus il y a de départs, sur des bateaux de plus en plus dangereux. Sea Watch a déclaré que jeudi était “l’un des jours les plus chargés que nous ayons eu depuis longtemps, peut-être même depuis des années”. Plusieurs sauvetages sont en cours, et de nombreux bateaux vides sont repérés en mer.

#1892 Source thecivilfleet.wordpress.com

Le Portugal est submergé par la troisième vague de l’épidémie et appelle à l’aide au niveau international, le système hospitalier étant par endroits saturé

Portugal. Relativement épargné au printemps dernier, le Portugal est submergé par la troisième vague de l’épidémie. Le système hospitalier est, par endroits, saturé. Plus de la moitié des treize mille victimes du coronavirus sont mortes depuis le début de l’année. Face à la saturation des hôpitaux, le pays appelle à l’aide au niveau international. L’Allemagne a déjà envoyé sur place huit médecins, dix-huit infirmières et un important stock de matériel médical.

#1887 Source tf1.fr

Danemark : le gouvernement annonce la création d’un passeport numérique qui permettrait de ne pas être soumis à certaines restrictions (de déplacement, de sorties dans des lieux accueillant du public)

Danemark. Le gouvernement annonce un “coronapas”, un passeport numérique qui, en plus de déclarer si la personne est vaccinée contre le coronavirus, pourrait être accordé aux porteurs d’anticorps ainsi qu’aux personnes testées négatives. Dans un premier temps, un certificat vaccinal sera délivré pour les voyages d’affaire à l’étranger. Mais, dès le printemps, une application mobile devrait permettre aux Danois de confirmer leur statut immunitaire, afin de lever des restrictions : il serait possible, muni de son passeport numérique, de manger au restaurant, d’assister à un concert ou à d’autres événements publics. En attendant son lancement « dans trois ou quatre mois », le Danemark va délivrer, dès la fin février, un certificat aux personnes ayant reçu les deux doses du vaccin contre le coronavirus. Il pourra être téléchargé sur le portail de santé électronique « Sundhed », où chaque Danois dispose d’un compte lui permettant de gérer son dossier médical, de s’inscrire pour un test et d’y recevoir ses résultats. Directrice adjointe de la Confédération des industries, Henriette Soltoft, explique : « Vous faites un test négatif le matin, les informations affluent sur votre téléphone portable et vous pouvez aller au restaurant le soir, en scannant votre code QR, qui permet de garantir que vous n’êtes pas contaminé. »

#1882 Source directmedia.fr

France, Rennes : un cluster a été identifié au commissariat avec 22 policiers positifs

France, Rennes. Un cluster a été identifié au commissariat avec 22 policiers positifs. Une trentaine sont considérés cas contact et ont été placés à l’isolement. Ces clusters sont identifiés car l’ARS organise des dépistages massifs réalisés par un laboratoire sur place, au commissariat. À chaque fois, une soixantaine d’agents sont testés. Ce dispositif ressemble à ce qui a été annoncé dans les établissements scolaires mais qui n’a toujours pas été réellement déployé.

#1890 Source amp.ouest-france.fr

France : le Conseil d’Etat valide « l’éloignement » des journalistes lors des évacuations de camps de migrants

France. Le Conseil d’Etat valide « l’éloignement » des journalistes lors des évacuations de camps de migrants. Le juge des référés déboute deux journalistes qui se plaignaient de n’avoir pas pu pénétrer à cinq reprises dans les périmètres de sécurité entourant des opérations d’évacuation dans les régions de Calais et de Dunkerque les 29 et 30 décembre. Le Conseil d’Etat considère donc que les périmètres de sécurité mis en place par la police lors des évacuations de camps de migrants, qui ont pour conséquence de tenir à distance les journalistes, ne portent pas une atteinte excessive à la liberté de la presse.

#1889 Source nouvelobs.com

Etats-Unis : une nouvelle étude montre que les personnes d’origine amérindienne ont deux fois plus de risque de mourir du Covid que les autres aux Etats-Unis

Etats Unis. De nouveaux chiffres obtenus dans le cadre du projet “Color of Coronavirus” montrent que les personnes d’origine amérindienne ont deux fois plus de risque de mourir du Covid que les autres aux Etats Unis. D’après les statistiques ethniques autorisées outre atlantique, un Amérindien sur 475 est mort de Covid depuis le début de la pandémie, contre un sur 825 Américains blancs et un sur 645 Noirs américains. Le véritable nombre de morts est sans aucun doute beaucoup plus élevé, car plusieurs États et villes fournissent des données inégales ou inexistantes concernant cette communauté. Le mois dernier a été le plus meurtrier à ce jour aux États-Unis, avec 958 décès d’Autochtones enregistrés – une augmentation de 35% depuis décembre, une augmentation plus importante que pour tout autre groupe (10% d’augmentation au cours de la même période). Les communautés du Mississippi, du Nouveau-Mexique, de l’Arizona, du Montana, du Wyoming et des Dakotas ont été les plus durement touchées. La situation pourrainbh,n t s’aggraver avec l’arrivée probable des variants. Dans le Montana par exemple, la tribu Cheyenne du Nord a perdu jusqu’à présent environ 50 morts du Covid, soit 1% de sa population totale de 5000 personnes. L’inquiétude augmente du fait que les personnes qui meurent sont bien souvent les plus âgées donc aussi celles qui sont détentrices de la cohésion communautaire et des langues et des traditions. En conséquence, face au choix du déroulement de la campagne vaccinale, les chefs tribaux ont décidé de donner la priorité à ceux qui parlent les langues indiennes, aux côtés des travailleurs de première ligne et des plus âgés.

#1886 Source theguardian.com

France : durant le premier confinement plus d’un tiers des personnes handicapées craignaient de ne pas bénéficier des mêmes soins que les autres si elles avaient le Covid, et ce à raison étant donné diverses pratiques et consignes médicales

France. Une étude montre que durant le premier confinement, plus d’un tiers des personnes handicapées craignaient de ne pas bénéficier des mêmes soins que les autres, si elles contractaient le Covid-19. Lors de la première vague, la logique bénéfice-risque a conduit certains hôpitaux, engorgés, à demander à des établissements de garder leurs résidents handicapés, y compris alors qu’ils avaient besoin de soins d’urgence. La réanimation est considérée comme très éprouvante pour le patient (les soignants la comparent à un marathon), et avant d’admettre quelqu’un on établit son “score de fragilité clinique”. Concrètement, l’équipe médicale prend de manière collégiale cette décision en se basant sur la volonté du patient et le bénéfice de la réanimation par rapport aux risques. Elle s’appuie, entre autres, sur son âge, ses comorbidités, son état neurocognitif mais aussi ce score de fragilité clinique. Le score 1 correspond à « très en forme ». À 8, la personne est « en état de dépendance complète à l’approche de la fin de vie ». Ce score sert aussi à prioriser les prises en charge en cas de surcharge des services. Plus la pression sur l’hôpital s’accroît, plus le score de fragilité clinique recommandé pour accéder aux soins de réa est bas. La question des consignes formelles ou informelles qui ont été données aux hôpitaux pendant le pic épidémique est encore posée à ce jour. « Il n’y a pas eu de doctrine ministérielle ou régionale officielle recommandant d’opérer une régulation fondée sur l’âge », souligne la commission d’enquête parlementaire sur le Covid-19. Mais « une forme de régulation » basée sur ce critère « a parfois pu être opérée ». Alors qu’Olivier Véran affirmait en avril que « Le handicap ne doit pas être un critère de refus de soins. », des personnes handicapées ont pourtant été victimes de la saturation des hôpitaux dans les régions les plus touchées. Le directeur général d’une association gestionnaire du Haut-Rhin en a témoigné dans la presse que l’Agence régionale de santé le lui avait « fait comprendre clairement ». Les hôpitaux étant débordés, il devait garder ses résidents atteints du Covid-19. Six ont certes pu y entrer. Mais entre le 22 mars et le 3 avril, cinq sont morts au sein de sa Maison d’accueil spécialisée.

#1886 Source faire-face.fr

Allemagne : 4 länder sur 16 ont commencé à mettre en place des structures pour enfermer les personnes ne respectant pas leur quarantaine à domicile obligatoire, une personne y est actuellement enfermée

Allemagne. 4 Länder sur 16 ont commencé à mettre en place des structures pour enfermer les personnes ne respectant pas leur quarantaine à domicile obligatoire. Pour l’instant, il s’agit de 9 chambres d’hôpital sous surveillance dans le Bade-Wurtemberg, d’un centre de détention juvénile reconverti dans le Schleswig-Holstein, d’un centre de détention pour migrants accommodé dans le Brandebourg et d’un ancien centre d’accueil pour réfugiés en Saxe. Selon les informations de la presse locale, une personne fait actuellement l’objet d’un isolement forcé dans un de ces centres. C’est un juge qui peut décider d’enfermer quelqu’un le temps d’une quarantaine, décision qui doit intervenir après un avertissement et une amende.

#1894 Source francetvinfo.fr

Etats Unis, Houston : un plus grand nombre de migrants traversent la frontière avec le Mexique avec le changement de présidence et les détentions prolongées dans des établissements de courte durée se multiplient.

Etats Unis, Houston. Un plus grand nombre de migrants ont traversé la frontière américano-mexicaine au cours des premières semaines de l’administration Biden et les détentions prolongées dans des établissements de courte durée se multiplient. Beaucoup ont attendu un an ou plus dans le cadre du programme «Rester au Mexique» de Trump qui oblige les demandeurs d’asile à rester au sud de la frontière pendant qu’un juge examine leur cas. La plupart des postes de la patrouille frontalière ne sont pas conçus pour servir les enfants et les familles ou pour retenir les gens à long terme. Pour faire face à ce nouvel afflux, l’agence a rouvert mardi une grande installation de tentes dans le sud du Texas pour accueillir les familles et les enfants d’immigrants. Dans un communiqué la semaine dernière, les douanes américaines et la protection des frontières ont déclaré que certaines de ses installations avaient atteint la «capacité maximale de rétention de sécurité». Un femme et son nouveau né ont par exemple été emmenés par des agents fédéraux le lendemain de l’accouchement dans un centre de détention que les immigrants appellent souvent la «glacière» qui regroupent beaucoup de femmes et d’enfants, dormant sur des tapis au sol, sans précautions sanitaires suffisantes et avec les lumières allumées 24 heures sur 24. Les centres de détention à long terme pour les enfants qui traversent seuls la frontière sont pleins à 80%. US Health and Human Services, qui gère ces centres, rouvrira dès lundi une installation de pointe dans un ancien camp pour les travailleurs des champs pétrolifères à Carrizo Springs, au Texas pour environ 700 adolescents. Une loi est entrée en vigueur au Mexique pour interdire la détention d’enfants dans les centres de détention pour migrants, mais le ministère mexicain des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que les accords avec les États-Unis pendant la pandémie restaient «aux mêmes conditions».

#1909 vu sur apnews.com

France : un ressortissant algérien pourtant libéré sur décision judiciaire a été maintenu en rétention pendant 56 jours

France. Un ressortissant algérien pourtant libéré sur décision judiciaire a été maintenu en rétention pendant 56 jours. Il avait placé en rétention le 2 novembre au CRA du Mesnil Amelot suite à une OQTF, mais le 4 novembre, l’OQTF est annulée par le tribunal administratif de Melun. Il aurait dû être alors immédiatement libéré mais il ne sortira de rétention que le 31 janvier, à l’expiration du délai maximal possible sous ce statut. Il a immédiatement pu récupérer le titre de séjour provisoire auquel il avait droit. Son maintien en rétention s’explique par les recours lancés par la préfecture de Seine-Saint-Denis et la Cour d’appel de Paris. Ces deux instances ont demandé l’annulation de sa remise en liberté. Mais en tout état de cause, il aurait dû être libéré entre les deux procédures car un appel ne peut suspendre l’exécution de la décision annulant l’OQTF. Cette détention délirante s’explique par l’emballement actuel de la machine à enfermer les étrangers en situation irrégulière, qui sont systématiquement maintenus en rétention même si les expulsions ne peuvent pas avoir lieu… et même si leur OQTF est annulée !

#1881 Source infomigrants.net

France : les clusters se multiplient dans les établissements pénitentiaires tandis que la population carcérale continue d’augmenter, les matons positifs ou cas contacts sont incités à venir travailler

France. Les clusters se multiplient dans les établissements pénitentiaires (Fresnes, Réau, et Nanterre en région parisienne, Écrouves en Meurthe-et-Moselle, Seysse…), et les libérations promises pour désengorger les lieux d’enfermements dont aucun ne met en place de dispositions efficaces contre la propagation du virus se font plus que rares. La Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté évoque «des chiffres affolants» et appelle le garde des Sceaux à envisager «de nouvelles mesures d’allègement de la surpopulation carcérale». Au 26 janvier, on dénombre 141 cas positifs parmi les détenus, et 240 chez les personnels selon l’AP. Les détenus affluent de nouveau en prison. La population carcérale frôle désormais les 63.000 personnes, avec un nombre de matelas au sol qui dépassait les 600 en décembre. D’après plusieurs syndicats, les agents, même cas contact, sont incités à venir travailler. Fresnes a recensé 68 contaminations jeudi parmi les détenus. Les malades sont isolés dans une aile «sous cloche» et les autres ne sortent que pour la promenade et les visites aux parloirs, séparés de leurs proches par une vitre plexiglas.

#1897 Source lefigaro.fr

Honduras, Etats-Unis : plus de la moitié du convoi de 7000 migrants parti du Honduras ont été refoulés au Guatemala par un énorme dispositif policier, d’autres ont été dispersés, un second convoi pourrait partir le 14 février

Honduras, Etats Unis. Le 15 janvier dernier, plus de 7000 migrants ont quitté le Honduras où les ouragans récents ont empiré encore la misère, pour entrer aux États-Unis. Plus de la moitié d’entre eux ont été refoulés au Guatemala suite à des affrontements après le déploiement d’un énorme dispositif policier. Les autres se sont dispersés en petits groupes dont certains parviendront peut-être jusqu’à la frontière avec les Etats unis en traversant le Mexique. Un autre convoi pourrait partir le 14 février. Si le Mexique a durci sa politique contre les migrants d’Amérique centrale, l’attitude du nouveau gouvernement américain reste encore incertaine, et l’espoir d’un changement de politique migratoire motive beaucoup de ces départs.

#1895 Source www.lapresse.ca

Liban, Tripoli : les émeutes se poursuivent depuis plusieurs jours contre le confinement en cours et la dégringolade économique conduisent à des affrontements nocturnes quotidiens avec les forces de sécurité

Liban, Tripoli. les émeutes se poursuivent depuis plusieurs jours contre le confinement en cours et la dégringolade économique conduisent à des affrontements nocturnes quotidiens avec les forces de sécurité que la presse qualifie comme « De véritables scènes de guerre ». Plus de 250 blessés ont été comptabilisés en quatre jours. Un jeune homme est décédé de ses blessures par balles suite aux tirs de la police. Les protestataires se sont attaqués au bâtiment de la municipalité de Tripoli et beaucoup d’autres bâtiments publics ont été ciblés par des cocktails Molotov.

#1867 vu sur lemonde.fr

Chine : les passagers qui arrivent de l’étranger en Chine doivent se soumettre à un nouveau test de dépistage du Covid-19, effectué non plus dans le nez ou la gorge, mais dans le rectum

Chine. Les passagers qui arrivent de l’étranger en Chine doivent se soumettre à un nouveau test de dépistage du Covid-19, effectué non plus dans le nez ou la gorge, mais dans le rectum. La mesure s’applique aussi, de plus en plus fréquemment en Chine, aux habitants des zones considérées à haut risque. Le coronavirus reste présent plus longtemps dans l’anus que dans les voies respiratoires et le dépistage rectal permettrait donc d’augmenter le taux de détection des personnes infectées, notamment par les nouveaux variants. A ce nouveau test les autorités ont ajouté un durcissement de la quarantaine, jusqu’à quatre semaines selon les villes.

#1869 vu sur francetvinfo.fr

France, Mayotte : la préfecture recrute des navires privés pour surveiller les frontières de l’île et stopper les migrants.

France, Mayotte. La préfecture recrute des navires privés pour surveiller les frontières de l’île et stopper les migrants. Face aux critique, la préfecture annonce qu’il s’agit d’une collaboration « temporaire », alors qu’elle a convié les sociétés nautiques (clubs de plongée, tour-opérateurs et croisiéristes, etc.) à « une réunion d’information sur la protection des frontières » pour trouver des volontaires pour surveiller les eaux françaises face aux embarcations de migrants venus des îles voisines des Comores.

#1904 vu sur mediapart.fr

France : avec le développement du télé travail, de nouveaux métiers se développent comme ambianceurs de visio-conférences, ou barman à distance chargé d’animer des “apéros” entre collègues

France. Avec le développement du travail et des réunions en distanciel, de nouveaux métiers se développent comme ambianceurs de visio conférences, ou barman à distance chargé d’animer des “apéros” entre collègues. Il s’agit de maintenir la «culture d’entreprise» malgré le télétravail. Les entreprises créent ainsi des rendez-vous à mi-chemin entre l’apéro virtuel entre amis et la réunion. Sur l’écran, un animateur se tient devant un comptoir numérique, entouré d’une mosaïque de collègues connectés. La session d’une à quatre heures commence par un «social bonjour», salut collectif cacophonique pour essayer de mettre de l’ambiance. Puis la coutume est de chanter «joyeux anniversaire». Si aucun participant n’est né ce jour-là, on cherche le collègue qui le fêtera bientôt : c’est le «joyeux presque anniversaire». « Ce sont des trucs cons qui marchent et qui cassent les barrières physiques», sourit Renaud Seligmann à l’origine du concept, qui a séduit depuis son lancement il y a neuf mois, une cinquantaine d’entreprises comme Accor ou Canal+. Les participants, répartis en petits groupes, enchaînent les jeux toutes les cinq minutes. Les chiffres trop rébarbatifs sont présentés sous la forme de quiz. Selon la “culture de la boîte”, les participants devront reproduire une chorégraphie, écrire un poème, ou faire trente pompes en chantant.

#1903 vu sur liberation.fr

Pérou, Cajamarca : la communauté autochtone Awajún rapporte une augmentation des décès dus au COVID-19, d’avantage de complications seraient signalées

Pérou, Cajamarca. La communauté autochtone Awajún rapporte une augmentation des décès dus au COVID-19 et demande une aide immédiate. D’avantage de complications seraient signalées. Cette région dispose de très peu d’équipements de santé et les habitants refusent d’être transférés ailleurs car beaucoup ne parlent pas espagnols.

#1873 vu sur vigilanteamazonico.pe

France : pour la troisième fois depuis la rentrée, le protocole sanitaire est annoncé comme “renforcé” dans les cantines scolaires, mais les responsables disent être « au maximum » de ce qu’il est possible de faire

France. Pour la troisième fois depuis la rentrée, le protocole sanitaire est annoncé comme “renforcé” dans les cantines scolaires, mais les responsables disent être « au maximum » de ce qu’il est possible de faire. Les cantines sont des lieux où la dénégation de la circulation du virus en vigueur das l’éducation nationale devient intenable. C’est un espace où les élèves sont autorisés à baisser le masque, s’exposant d’autant plus à l’épidémie qu’ils sont en train de manger. Face à ce danger, les mesures prises semblent dérisoires et déjà difficilement applicables. A compter de ce lundi 25 janvier, « le non-brassage entre élèves de classes différentes doit impérativement être respecté » au primaire, quand il n’était jusqu’à présent que vivement préconisé. La fermeture pure et simple des réfectoires est désormais une piste de travail pour maintenir les école ouvertes coûte que coûte. Les collectivités, chargées du fonctionnement de la restauration scolaire rapportent, à une large majorité, pouvoir difficilement faire « plus » ou « mieux » que ce qu’elles font déjà. Placer les élèves en quinconce, proscrire les distributions de nourriture « en vrac », privilégier les « plats complets » (de type lasagnes ou hachis parmentier) pour gagner un peu de temps sur les services, annexer d’autres salles…

#1872 vu sur lemonde.fr

France, Paris : un syndicat de l’hôpital Hôtel-Dieu accuse l’AP-HP d’avoir passé un accord avec la mairie de Paris pour vacciner le personnel municipal et divers administratifs avec des doses prévues pour les soignants

France, Paris. Un syndicat l’hôpital Hôtel-Dieu accuse l’AP-HP d’avoir passé un accord avec la mairie de Paris pour vacciner le personnel municipal avec des doses prévues pour les soignants. Des passe-droits seraient accordés à des personnels de la mairie de Paris et autres officiels qui bénéficieraient de vaccins contre le Covid-19. Ces doses manquantes auraient conduit à des décalages de rendez-vous. Plusieurs personnalités ont été identifiées par l’équipe en charge de la vaccination : un directeur de cabinet de la préfecture, un commissaire, un commissaire divisionnaire, des personnalités de différents ministères.

#1870 vu sur actu.fr

France : le fichier Vaccin Covid de la Caisse d’assurance-maladie possède une importante faille de sécurité puisque les données individuelles des patients se trouvent accessibles à tous les soignants qui l’utilisent

France. Le fichier Vaccin Covid de la Caisse d’assurance-maladie possède une importante faille de sécurité puisque les données individuelles des patients se trouvent accessibles à tous les soignants qui l’utilisent. Pour sa défense, la CNAM rappelle que les accès sont tracés, que les médecins s’engagent à procéder à des recherches exclusivement pour leurs patients, et qu’ils sont soumis enfin au secret médical.

#1868 vu sur 01net.com

Brésil, Manaus : malgré le taux d’infection de près de 76% dans la région qui devrait conduire à l’immunité collective, les hospitalisations on connu une forte hausse au cours du mois de janvier.

Brésil, Manaus. L’immunité collective qui devrait être atteinte dans cette région très fortement touchée pendant la première vague n’a pas empêchée une forte résurgence au mois de janvier. Publiée en octobre 2020 dans la revue Science, une étude conduite auprès des donneurs de sang indiquait un taux particulièrement élevé de contagion avec plus des trois quarts (76 %) des habitants de la plus grande ville de la région amazonienne possédant des anticorps. Le taux d’immunité collective à Manaus devait théoriquement atteindre les 67 %. Or le nombre des hospitalisations a augmenté brutalement au cours du mois du janvier. Quatre hypothèses, non mutuellement exclusives, se dégagent. La première explication tiendrait au fait que la présence des anti-corps a été surévaluée. Mais cette première hypothèse peut être a priori exclue car d’autres données penchent pour une sous-évaluation beaucoup plus probable. La seconde hypothèse serait que l’immunité collective aurait déjà largement décliné mais une nouvelle étude indique qu’une réinfection survient rarement dans les six mois suivants une première infection. Malgré tout, cette baisse de l’immunité acquise n’explique sans doute pas à elle seule la flambée épidémique actuellement observée à Manaus. La troisième hypothèse serait que les lignées virales circulant localement pourraient échapper au système immunitaire des personnes antérieurement infectées. Deux lignages majoritaires ont été détectés à Manaus à la mi-janvier : B.1.1.7 (initialement identifié au Royaume-Uni) et P.1. qui est porteur d’une signature génétique très particulière. Il renferme notamment la mutation N501Y (comme le variant identifié en Angleterre et en Afrique du Sud) et la mutation E484K (comme le variant « sud-africain »). Par ailleurs, un autre variant récemment appelé P2 circule aussi au Brésil et notamment à Manaus, qui renferme également la mutation E484K. cette mutation semble être associée à un échappement immunitaire, à savoir à une moindre capacité de neutralisation par les anticorps lors de l’infection naturelle ou celle induite par la vaccination. Elle a été observée dans des isolats viraux échappant à l’activité neutralisante du sérum de patients Covid-19 convalescents. Dans certains cas, le pouvoir neutralisant des anticorps était réduit de plus de dix fois. Enfin, la quatrième hypothèse évoquée pour tenter d’expliquer la situation sanitaire très difficile à Manaus est sous-tendue par une plus forte contagiosité des lignages aujourd’hui en circulation en comparaison avec les souches qui circulaient antérieurement.

#1907 vu sur lemonde.fr

France, Nord : la diffusion de musique amplifiée est interdite sur la voie publique en vertu d’un arrêté pris par la préfecture

France, Nord. La diffusion de musique amplifiée est interdite sur la voie publique dans toutes les communes du Nord jusqu’au 16 février, en vertu d’un arrêté pris par la préfecture qui explique que “cette interdiction vise à limiter le brassage des populations et la multiplication des chaînes de transmission du virus”. “L’utilisation d’équipements de sonorisation pour la diffusion de messages, lors de manifestations revendicatives”, reste, elle, autorisée. L’arrêté “a été pris suite à un retour d’expérience”, après une manifestation le 16 janvier à Lille, “lors de laquelle des véhicules étaient arrivés avec de la musique amplifiée, créant des attroupements qui n’avaient rien à voir avec les revendications exprimées et n’étaient pas en accord avec le protocole sanitaire”. Ce jour-là, des manifestations contre la loi “sécurité globale” avaient été rejointes, dans plusieurs villes, par des personnes qui entendaient défendre le “droit à la culture”. A Lille notamment, le défilé avait pris un air de techno-parade. Pourtant le même genre d’interdiction avait été annulée à Rouen par le tribunal administratif le 1er octobre au motif que la notion de “musique amplifiée” n’était pas assez définie et que « La diffusion de musique dans un bar ou sur une voie publique n’est pas susceptible par elle-même ou en raison du comportement qu’elle induirait chez les auditeurs de favoriser la propagation du virus ».

#1902 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr

France : alors que la situation épidémique empire gravement, le premier ministre repousse toute mesure de confinement et renforce la fermeture des frontières et les contrôles du couvre-feu

France. Alors que la situation épidémique empire gravement, avec une circulation de plus en plus forte du variant dit britannique (plus de 20% des contaminations actuelles en Ile-de-France), le premier ministre repousse toute mesure de confinement et axe son allocution sur le renforcement de la fermeture des frontières. Désormais les déplacements en dehors de l’Union européenne, y compris depuis ou vers les territoires d’outremer sont interdits “sauf motif impérieux”, et toute entrée en France à partir d’un pays de l’UE sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Il a aussi insisté sur le renforcement des contrôles du respect des dispositions actuelles de couvre-feu et contre les “fêtes clandestines”, et imposé la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de 20 000 m2, ainsi que le renforcement des jauges dans toutes les grandes surfaces. Les établissements scolaires restent ouverts alors que les tests massifs annoncés avant la fin du mois de janvier ont été très peu effectués, et ont révélés plusieurs clusters pour les quelques uns qui ont eu lieu.

#1880 Source francetvinfo.fr

Etats-Unis, Oklahoma : l’Etat cherche à revendre ses stocks d’hydroxychloroquine, inefficace contre le Covid, après avoir déboursé 2 millions de dollars pour s’en procurer

Etats Unis, Oklahoma. L’Etat qui a déboursé 2 millions de dollars pour se procurer des quantités énormes d’hydroxychloroquine cherche désormais à revendre ses stocks. D’autres Etats séduits un temps par l’hypothèse de constituer des réserves de ce médicament finalement considéré comme peu efficace contre le Covid, voir dangereux, ont pu annuler leur commande à temps.

#1874 Source slate.fr

Liban, Tripoli : des heurts ont éclaté mardi soir entre des manifestants opposés aux mesures sanitaires et des forces de sécurité

Liban, Tripoli. Des heurts ont éclaté mardi soir, à Tripoli, entre des manifestants opposés aux mesures sanitaires et des forces de sécurité alors que le pays est reconfiné jusqu’au 8 février et que la situation économique est catastrophique. Les autorités font état de 45 blessés. Lundi déjà, au moins 30 autres personnes avaient été blessées dans des affrontements similaires dans cette ville qui figure parmi les plus pauvres du pays et où les restrictions sont moyennement respectées.

#1861 Source France24

France, Bordeaux : un homme enfermé au CRA de Bordeaux a été condamné à deux mois ferme avec mandat de dépôt pour avoir refusé le test PCR permettant l’expulsion ; si la décision est confirmée, le refus d’un test PCR se met à constituer un délit

France, Bordeaux. Un jeune homme d’origine tunisienne enfermé au centre de rétention de Bordeaux depuis plusieurs semaine a été condamné à deux mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour avoir refusé le test PCR auquel son expulsion était conditionnée. Le tribunal a considéré ce refus comme “une soustraction à l’exécution d’une obligation de quitter le territoire français”, ce qui est plus que discutable en droit. Si la décision est confirmée, le refus d’un test PCR se met à constituer un délit.

#1896 Source sudouest.fr

France : la création d’une “réserve opérationnelle” de la police nationale, intégrant 30 000 personnes, a été annoncée pour septembre prochain

France. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dans les colonnes du Parisien la création d’une “réserve opérationnelle” de la police nationale, qui intégrerait 30 000 personnes. Les réservistes suivraient une formation accélérée de 30 jours. Ils devraient entrer en fonction en septembre prochain. “C’est une force d’appoint pour les grands événements comme les Jeux olympiques”, explique un délégué syndical. D’après le ministre de l’Intérieur, l’actuelle réserve de la police nationale est composée de “90% de retraités”, ce que vise à changer la nouvelle mesure, en s’adressant de plus en plus aux jeunes, via des stages (10 000 stages et contrats d’apprentissages d’une semaine à six mois vont être proposés aux collégiens, aux apprentis et aux étudiants), et le SNU (le service militaire 2.0, qui s’étend à davantage de jeunes cette année, voire brève).

#1864 Source Francetvinfo

Afrique du Sud : le variant se répand à travers le pays depuis plusieurs semaines en entraînant de nombreux décès dans les quartiers pauvres et les bidonvilles

Afrique du Sud. Alors que le pays avait été relativement épargné par la première vague, le variant dit “sud-africain” se répand à travers le pays depuis plusieurs semaines. Il entraîne de nombreux décès notamment dans les quartiers pauvres et les bidonvilles où les habitants n’ont pas la possibilité de respecter les gestes barrières. A 20 rands (1 euro) pièce, les masques coûtent trop cher pour que les plus pauvres puissent s’en procurer. Le pays, submergé par cette deuxième vague, enregistre désormais près d’1,4 million de cas positifs et plus de 40.500 décès depuis le début de la pandémie. “C’est grave, tout le monde est infecté. Les jeunes comme les vieux”, alerte un professionnel de la santé. Les hôpitaux sont débordés et le pays manque désormais de cercueils. Le vaccin ne pourra être largement accessible car le pays est trop riche pour bénéficier des doses gratuites de l’Organisation mondiale de santé (OMS), mais trop pauvre pour en acheter en grande quantité.

#1901 Source LCI.fr

Grèce, Lesbos : de récents rapports font état d’un niveau de plomb très élevé dans la zone du camp temporaire remplaçant la Moria, où plus de 9000 migrants sont désormais regroupés

Grèce, Lesbos. De récents rapports font état d’un niveau de taux de plomb très élevé dans la zone où a été construit le camp temporaire de Mavrovouni remplaçant la Moria où plus de 9000 migrants sont désormais regroupés. La structure occupe une superficie de 341 hectares dont 21 sont d’anciens champs de tir de l’armée grecque. En attendant des résultats complémentaires, le ministère de l’Immigration et de l’Asile a enlevé les tentes situées dans la zone de l’ancien champ de tir par mesure de précaution. Dans le même temps, comme le craignaient les associations de soutien aux migrants, le ministère de l’Immigration et de l’Asile construit, en coopération avec la Commission européenne, une nouvelle structure fermée à Lesbos.

#1854 Source migration.gov.gr

Pays-Bas : des émeutes sont survenues au lendemain de l’instauration de mesures sanitaires plus strictes dont un couvre-feu

Pays-Bas. Des émeutes sont survenues au lendemain de l’instauration de mesures sanitaires plus strictes dont un couvre-feu. Dès samedi soir, la police avait infligé quelques 3 600 amendes pour non-respect du couvre-feu. Des émeutiers ont pillé dans la nuit de dimanche des magasins, déclenché des incendies et affronté les forces de l’ordre dans plusieurs villes, ont rapporté la police et la presse néerlandaises, faisant état de plus de 240 arrestations. Près de 200 personnes, certaines d’entre elles ayant jeté des pierres et tiré des feux d’artifice, ont été arrêtées dans la capitale, alors que la police a fait usage dans l’après-midi de canons à eau pour disperser des manifestants réunis sur une place du centre-ville. La police anti-émeute a été déployée dans au moins une dizaine de villes après l’entrée en vigueur du couvre-feu à 21h. Dans la soirée, la police militaire a déclaré sur Twitter qu’elle se déployait pour épauler la police dans au moins deux villes du Sud du pays. Sur des images télévisées, on pouvait voir des bandes de jeunes piller des magasins, lancer des bicyclettes et déclencher des incendies à Eindhoven.

#1849 Source Midi Libre

France, Rennes : plusieurs centaines de personnes ont manifesté pour défendre les free parties et contre la répression lancée après la rave de Lieuron du Nouvel An, des affrontements avec la police ont eu lieu

France, Rennes. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté pour défendre les free parties et contre la répression lancée après la rave de Lieuron qui a réuni 2.400 personnes au Nouvel An. Des affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu et treize personnes ont été placées en garde à vue. Des manifestations de soutien aux interpellés ont eu lieu dans d’autres villes comme à Bordeaux alors que neuf personnes sont actuellement mises en examen et placées sous contrôle judiciaire dans cette affaire dont un jeune homme de 22 ans qui a été incarcéré pendant 18 jours.

#1863 Source 20minutes

Italie, Trieste : lors d’un rassemblement devant la prison du Coroneo, les détenues de la section pour femmes ont manifesté en tapant sur les barreaux, contre la gestion de la crise sanitaire dans les prisons italiennes

Italie, Trieste. Lors d’un rassemblement devant la prison du Coroneo, les détenues de la section pour femmes ont manifesté en tapant sur les barreaux, contre la situation que tous les détenus et les détenues subissent dans les prisons italiennes à cause de l’épidémie de Covid-19. Elles demandent à être soumises à des tests PCR au lieu d’être obligées à la vaccination, une amnistie, la libération pour les personnes avec des problèmes de santé et pour les détenus en fin de peine. Elles proposent à tous les détenus de faire de même le lundi 1er février à 15h30. Un rassemblement est proposé en même temps à l’extérieur de la prison.

#1871 vu sur lemonde.fr

Brésil : des milliers de personnes ont défilé dans plusieurs villes pour protester contre le retard pris par la campagne de vaccination contre le Covid, ainsi que contre la fin de l’aide d’urgence accordée depuis avril à un tiers de la population

Brésil. Des milliers de personnes ont défilé samedi 23 janvier dans plusieurs villes brésiliennes pour protester contre le retard pris par la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Brésil, ainsi que contre la fin de l’aide d’urgence accordée d’avril à fin décembre à 68 millions de Brésiliens, soit près d’un tiers de la population. Cela dit, à Brasilia, la capitale économique du pays, la manifestation semble surtout avoir été encadrée par les partis et organisations de gauche qui ont organisé un cortège de 500 véhicules défilant dans la ville pour réclamer une procédure constitutionnelle de destitution (impeachment) du président Bolsonaro, contre sa gestion de la pandémie. Une autre revendication de changement de gouvernement, par la même procédure, a été portée le lendemain par une partie de la droite brésilienne. La deuxième vague de la pandémie de coronavirus fait plus de mille morts par jour au Brésil, le pays de 212 millions d’habitants déplore plus de 215 000 décès, alors que le président d’extrême droite a longtemps minimisé à plusieurs reprises la gravité du Covid-19, qu’il a d’abord décrit comme une “petite grippe”. Il a également remis en question l’utilisation de masques, l’efficacité des vaccins et recommandé des “traitements précoces” avec des médicaments dont l’efficacité n’a pas été prouvée.

#1848 Source Francetvinfo

France : face aux variants du virus, l’Académie de médecine recommande de se taire et d’éviter de téléphoner dans les transports, Blanquer incite les enfants à faire de même dans les transports scolaires

France. Face à la grande contagiosité du variant anglais, l’Académie de médecine recommande de se taire et d’éviter de téléphoner dans les transports en commun pour éviter la diffusion de particules dans l’air et le ministre de l’éducation nationale incite les enfants à faire de même dans les transports scolaires, qui constitueraient, selon lui, le seul risque de contamination à l’école…

#1857 Source bfmtv

France : une circulaire envoyée aux préfets appelle à faciliter et accélérer les expulsions de logements squattés, y compris pendant la trêve d’hiver

France. Dans une circulaire envoyée aux préfets, le gouvernement appelle à faciliter et accélérer les expulsions de logements squattés, résidences principales comme secondaires ou occasionnelles, y compris pendant la trêve d’hiver. Les ministères du logement, de l’intérieur, et de la justice ont élaboré cette circulaire suite à l’adoption en décembre de la loi dite « Asap », qui a renforcé le dispositif anti-squat après plusieurs affaires fortement médiatisées (Théoule-sur-Mer, Petit-Cambodge à Paris…). Ces procédures d’expulsion ne sont pas réservées aux propriétaire des logements mais pourront être enclenchées par « toute personne agissant dans l’intérêt et pour le compte » de ce dernier. Les demandes d’évacuation devront être examinées dans les 48 heures suivant leur réception. Une fois notifiée, la décision d’évacuation forcée peut intervenir, au plus tôt, 24 heures après mise en demeure de quitter le logement.

#1856 Source ouest-france.fr

France, Albi : des policiers ont été visés par des feux d’artifice, un syndicat de police réclame le contrôle de ces “dangereuses armes par destination”

France, Albi. Des policiers ont été visés par des feux d’artifice à Albi suite à un “refus d’obtempérer”, trois d’entre eux ont été légèrement brûlés d’après la presse. Le syndicat de la police nationale réclame un « contrôle urgent des ventes de ces dangereuses armes par destination ».

#1855 Source ouest-france.fr

Etats-Unis, Oklahoma City : un groupe de rock a donné un concert devant des spectateurs isolés dans une centaines de bulles hermétiques et oxygénées

Etats Unis, Oklahoma City. Le Groupe de rock psychédélique américain, Flaming Lips a donné un concert devant des spectateurs isolés dans une centaines de bulles. Les bulles fabriquées en Chine étaient totalement hermétiques, avec un peu plus d’une heure d’oxygène à l’intérieur pour trois personnes. Dans chaque bulle, les spectateurs avaient à disposition des pancartes à disposition pour demander à aller aux toilettes ou sortir prendre l’air.

#1877 Source parismatch.com

Japon : pour la première fois depuis 11 ans, le taux de suicides augmente à nouveau au Japon qui tente d’endiguer ce phénomène depuis plusieurs années

Japon. Pour la première fois depuis 11 ans, le taux de suicides augmente à nouveau au Japon qui tente d’endiguer ce phénomène depuis plusieurs années. Cette nouvelle hausse est attribuée à “l’effet pandémie”. 20.919 personnes sont mortes par suicide en 2020 dans l’archipel, une augmentation de 3,7% sur un an. Le nombre de suicides au Japon, qui avait culminé à environ 34.000 en 2003, était tombé à 20.000 en 2019, le taux le plus bas depuis 1978. Les femmes, enfants et adolescents notamment ont été plus nombreux à se suicider dans le pays l’an dernier, des experts estimant que la pandémie et les restrictions face au virus semblent les avoir particulièrement touchés.

#1858 Source sciencesetavenir.fr

France : Le ministère de l’éducation annonce le remplacement des épreuves de spécialité du bac (prévues pour mars) par les notes de contrôle continu

France. Après avoir affirmé qu’il n’en serait rien, le ministère de l’éducation annonce l’annulation des épreuves de spécialité du baccalauréat qui devaient avoir lieu en mars, elles seront remplacées par la note de contrôle continu. La farce continue puisque le ministère continue à affirmer que les épreuves orales et écrites du mois de juin se dérouleront normalement.

#1847 Source Lemonde.fr

France : les demandes d’asile ont baissé de 41 % en 2020, conséquence de la gestion de la crise sanitaire, les départs de migrants vers la France n’ayant autant diminué

France. Les demandes d’asile ont baissé de 41 % en 2020, conséquence de la gestion de la crise sanitaire. Ce chiffre est à rapporter au fait que les départs de migrants vers la France n’ont pas autant diminué. Le ministère affirme d’ailleurs que cette baisse est liée à la baisse d’activité des préfectures à cause du confinement. Cette baisse des enregistrements de demandes d’asile est sensible dans d’autres pays d’Europe puisqu’en Allemagne, le nombre de demandes d’asile a également chuté de 30 %. Par ailleurs, les statistiques de cette année mettent également en évidence un effondrement de 80 % du nombre de visas délivrés.

#1838 Source 20minutes

France, Mesnil-Amelot : deux bâtiments du centre de rétention sont incendiés suite à une révolte des migrants qui y sont enfermés et soumis à l’obligation de tests PCR qui permettraient de les expulser s’ils sont négatifs

France, Mesnil-Amelot. Deux bâtiments du centre de rétention sont incendiés suite à une révolte des migrants qui y sont enfermés. Les dégâts sont importants puisque plusieurs chambres et espaces de vie sont inutilisables, aucun blessé grave n’est à déplorer. 7 ou 8 personnes auraient été placées en garde-à-vue. Les migrants se sont révoltés contre l’obligation des tests PCR qui permettraient de les expulser vers certaines destinations s’ils s’avèrent négatifs. Plusieurs retenus ont refusé de s’y soumettre, ce qui suppose rester un droit, et se sont retrouvés sous le coup de menaces et d’intimidations pour les contraindre à accepter. Le refus est même considéré comme un délit puisqu’une personne a récemment pris quatre mois de prison ferme à cause d’un refus de test PCR. Le contexte est très tendu depuis le début de la pandémie car malgré l’impossibilité d’expulser, ce CRA, comme beaucoup d’autres, tourne à plein régime avec 70 personnes dans ses locaux (la capacité maximale en temps de coronavirus), ce qui implique que la plupart des retenus y sont enfermés le temps maximal possible, soit 3 mois, bien souvent renouvelés immédiatement après qu’ils soient écoulés.

#1836 Source infomigrants.net

France : le Conseil d’Etat a fini par suspendre le gel de la délivrance de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non-européens en vigueur depuis le 16 mars dernier

France. Alors que le gel de la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non-européens résidant en France avait été décrété par le gouvernement pour “raisons sanitaires” le 16 mars dernier, le Conseil d’Etat a fini par suspendre cette décision, estimant qu’elle portait “une atteinte disproportionnée au droit à la vie familiale normale et à l’intérêt supérieur de l’enfant”.

#1835 Source francetvinfo

France : des manifestations étudiantes ont eu lieu dans différentes villes pour dénoncer la précarité étudiante et l’isolement

France. Plusieurs rassemblements et manifestations étudiants ont eu lieu dans différentes villes mercredi et jeudi, pour dénoncer la précarité étudiante et l’isolement. A Lyon, où il y a eu des manifestations les deux jours de suite, cela fait écho à deux tentatives de suicide d’étudiants au mois de janvier. Un cortège de 2000 étudiants selon les organisateurs s’est dirigé vers le rectorat via le CROUS. Le président a annoncé dans la journée de jeudi que ceux qui le souhaitent pourraient bientôt retourner suivre des cours en présentiel, un jour par semaine à l’université, et que tous auraient accès à deux repas par jour à un euro. Un chèque psy, déjà annoncé, serait aussi mis en place. Un appel à manifester similaire concerne le 26 janvier.

#1834 Source france3régions

Europe : l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex dit n’avoir pas trouvé de preuves concernant le refoulement de migrants vers leur destination d’origine, pourtant particulièrement bien documenté

Europe. L’agence européenne de surveillance des frontières Frontex dit n’avoir pas trouvé de preuves concernant le refoulement de migrants vers leur destination d’origine, pourtant particulièrement bien documentées, particulièrement en mer Egée. L’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes a été pointée du doigt en octobre dans une enquête de plusieurs médias, dont le magazine allemand Spiegel, l’accusant d’être impliquée avec les garde-côtes grecs dans des incidents de refoulement de bateaux de demandeurs d’asile de Grèce vers la Turquie (lien brève).

#1860 Source lefigaro.fr

France, Italie : une famille de migrants avec deux enfants secourue en haute montage a été renvoyée à la frontière franco-italienne sans recevoir les soins dont ils avaient besoin ni pouvoir déposer une demande d’asile

France, Italie. Une famille de migrants avec deux enfants en haute montage a été renvoyée à la frontière franco-italienne sans recevoir les soins dont ils avaient besoin ni pouvoir déposer une demande d’asile. Selon des habitants, le harcèlement policier s’accentue. Cette famille aurait été repérée par les forces de l’ordre sur les hauteurs de la station de Montgenèvre, à 2000 mètres d’altitude. « D’ordinaire, l’hélicoptère de secours bleu se rend sur place pour la prise en charge et conduit les migrants à l’hôpital, précise un maraudeur témoin de la scène. Là, ils les ont ramenés à la PAF alors qu’il y avait une famille avec un nourrisson et un enfant d’à peine un an. » L’hélicoptère est conduit en général par le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), qui accompagne systématiquement les personnes prises en charge à l’hôpital. Des sources indiquent que l’hélicoptère serait actuellement mis à disposition, une semaine sur deux, aux compagnies républicaines de sécurité en montagne (CRS Montagne).

#1832 Source bastamag.net

Inde : le fichier de santé national Aadhaar exclut des soins ceux qui n’ont pas de cartes (102 millions de personnes), ce qui a des conséquences dramatiques en période de pandémie.

Inde. Introduit en 2009, Aadhaar est un vaste système d’identité nationale dédié aux prestations de soin qui fournit aux citoyens un numéro unique à 12 chiffres, lié aux empreintes digitales et aux scans de l’iris. Au début, l’inscription était volontaire, mais l’objectif était qu’il intègre les 1,3 milliard d’habitants de l’Inde. En 2017, le gouvernement affirmait que 85% des personnes avaient été inscrites au programme. En 2019, environ 102 millions de personnes n’avaient pas de carte Aadhaar. Ne pas avoir cette carte exclut de fait des politiques sanitaires. Pour l’allocation maternité par exemple, le programme exige que les deux parents fournissent leurs cartes Aadhaar, ce qui exclut automatiquement de nombreuses femmes célibataires, célibataires ou divorcées. Il filtre en outre les candidats qui n’ont jamais eu de numéro Aadhaar, ont perdu leur carte ou dont les données biométriques ou démographiques doivent être mises à jour. Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, le système a été utilisé pour la distribution de 27,3 millions de dollars de fonds de secours contre les coronavirus aux plus pauvres à travers le pays.

#1966 vu sur codastory.com

Etats-Unis, Seattle : des centaines de personnes ont manifesté pour exiger l’abolition de l’ICE, lors d’une “marche de destructions ciblées” visant des entreprises collaborant avec les expulsions

Etats Unis, Seattle. Des centaines de manifestants ont manifesté dans les rues de Seattle quelques heures après l’inauguration de Biden, exigeant l’abolition de l’ICE (qui gère les prisons pour migrants) dans le cadre d’une “marche d’action directe de destructions ciblées” contre les entreprises qui travaillent avec ceux qui effectuent des expulsions, au cours de laquelle ont été visés entre autres Starbucks et Amazon. Quelques arrestations brutales ont eu lieu.

#1854 Source protests.media

Tunisie : une centaine de personnes ont défilé à Tunis et à Sousse en protestation contre les arrestations massives qui ont eu lieu suite aux récents épisodes émeutiers

Tunisie. Une centaine de personnes ont défilé à Tunis (dont beaucoup d’étudiants), et autant à Sousse, défiant l’interdiction de rassemblement décrétée face à la détérioration de la situation épidémiologique ces dernières semaines. «Nous voulons la libération des détenus», ont crié les manifestants à Sousse. Ces protestations font en effet suite aux arrestations massives de 600 personnes après les épisodes émeutiers des nuits de la semaine dernière, lorsque le couvre-feu était à 16H (lien brève). Quelques heures avant le défilé non autorisé, une poignée de personnes s’était rassemblée devant le tribunal de Tunis pour réclamer la libération de jeunes interpellés ces derniers jours, dont beaucoup sont mineurs.

#1833 Source lefigaro.fr

Bosnie-Herzégovine, Sarajevo : Des voitures de police et des véhicules des services de l’immigration ont été endommagés lors d’affrontements entre les réfugiés et la police qui ont éclaté au centre de détention de Blazuj

Bosnie-Herzégovine, Sarajevo. Vingt voitures de police et plusieurs véhicules des services de l’immigration ont été endommagés lors d’affrontements entre les réfugiés et la police qui ont éclaté au centre de détention de Blazuj lors d’une tentative de transporter de force un réfugié dans un autre camp.

#1859 Source réseaux sociaux

Méditerranée, Lybie : au moins 43 morts dans le naufrage d’une embarcation de migrants, dix personnes ont été ramenées à terre par les garde-côtes en Libye

Méditerranée, Lybie. Au moins 43 morts dans le naufrage d’une embarcation de migrants. Dix personnes ont été ramenées à terre par les garde-côtes à Zwara, en Libye. Les survivants, principalement issus de Côte d’Ivoire, du Nigeria, du Ghana et de Gambie, ont indiqué que les hommes qui ont péri étaient tous originaires de pays d’Afrique de l’Ouest.

#1830 Source Lemonde.fr

France, Calais : deux campements installés sous les ponts ont été démantelés, expulsant 115 migrants

France, Calais. Les expulsions de campements à Calais, de plus en plus fréquentes depuis les deux confinements, ont lieu “tous les deux jours”, selon une coordinatrice du Human Rights Observers. Ce matin, deux campements installés sous les ponts ont été démantelés, expulsant 115 migrants forcés d’entrer dans des cars, après que la police et la gendarmerie aient bouclé les lieux et qu’aucune association ne puisse s’y rendre. La municipalité installe dans l’urgence du mobilier urbain comme des parkings à vélo pour empêcher les migrants de se réinstaller sur place

#1827 Source France3régions

Tunisie : 600 personnes ont été arrêtées après la quatrième nuit émeutière qui a eu lieu alors que le couvre-feu a été avancé pour 16h durant quatre jours, dix ans après la chute du régime de Ben Ali

Tunisie. Pour la quatrième nuit consécutive, des jeunes s’en sont pris aux forces de l’ordre dans de nombreuses villes du pays, alors que de nombreuses protestations ont lieu depuis que le couvre-feu a été avancé à 16h pour quatre jours, durant la période de célébration de la chute du régime de Ben Ali il y a dix ans (voir brève #1815). La police, déployée en nombre dans des dizaines de localités, dont le vaste quartier populaire d’Ettadhamen, en périphérie de Tunis, a été prise pour cible, et des pillages ont également eu lieu dans certaines zones. 600 personnes ont été arrêtées, a déclaré le ministère de l’intérieur.

#1828 Source Francetvinfo

Chine, Hebei : un centre de quarantaine de 48 hectares est construit en moins d’une semaine avec des milliers de chambres pour isoler les cas positifs et cas contacts dans cette région proche de Pékin

Chine, Hebei. Pour lutter contre la circulation du Covid-19 dans la province de Hebei, voisine de la capitale chinoise Pékin, des milliers de préfabriqués ont été construits en moins d’une semaine, sur 48 hectares, pour placer à l’isolement les cas positifs et cas contacts. Ces appartements de 18 m² comprennent un lit, des toilettes, une bouilloire, le chauffage et le wifi. Un millier de chambres ont déjà été construites à Xingtai, une autre ville du Hebei, et il y en aura 6 500 d’ici la fin de la semaine.

#1829 Source Francetvinfo

Maroc, Espagne : 150 migrants ont tenté de passer en force la frontière à Melilla, la majeure partie d’entre eux a réussi à franchir le haut grillage qui sépare le Maroc de l’Espagne, mais des blessés ont été transférés à l’hôpital

Maroc, Espagne. 150 migrants ont tenté de passer en force la frontière à Melilla, enclave espagnole sur le territoire marocain. 87 d’entre eux auraient réussi à franchir le haut grillage qui sépare le Maroc de l’Espagne d’après les autorités espagnoles. Le 20 août 300 personnes avaient fait la même tentative mais seulement une trentaine d’entre eux avaient réussi. Selon le porte-parole de la préfecture, neuf migrants ont été blessés mardi en voulant passer la clôture et ont été transférés à l’hôpital. Les autres ont été enregistrés par les autorités espagnoles. Les postes frontières entre le Maroc et les deux enclaves sont fermés depuis le début de la pandémie en mars.

#1842 Source lorientlejour.com

France : le gouvernement envisage de rendre obligatoire le signalement des personnes présentes dans certains lieux accueillant du public, par exemple en instaurant des QR codes via l’application TousAntiCovid

France. Le gouvernement envisage de rendre obligatoire le signalement des personnes présentes dans certains lieux accueillant du public, par exemple en instaurant des QR codes via l’application TousAntiCovid. Cette mesure pourrait “accompagner la réouverture des bars et restaurants” ainsi que des salles de sports et autres lieux considérés comme “à haut risque de contamination”. Les usagers de ces lieux s’identifieraient en flashant le QR code, de manière à ce que leur présence soit ensuite traçable en cas de contamination. Le décret mettant en place cette mesure est actuellement en cours d’examen devant le Conseil d’Etat avant une publication d’ici à la fin du mois de janvier.

#1840 Source lemonde.fr

France, Lyon : des assistants d’éducation se mettent à nouveau en grève pour dénoncer la précarité de leur situation ainsi que leurs conditions de travail

France, Lyon. Des assistants d’éducation, déjà mobilisés le 1er décembre au niveau national, se mettent à nouveau en grève pour dénoncer la précarité de leur situation ainsi que leurs conditions de travail en lien avec la gestion de la pandémie. Une nouvelle journée de grève est prévue le 26 janvier.

#1839 Source france3régions

Allemagne : face au variant dit britannique du Covid, les masques FFP2 sont obligatoires en Bavière pour se rendre dans les commerces et les transports

Allemagne. Les masque FFP2 sont désormais obligatoires en Bavière pour se rendre dans les commerces et les transports publics. En Autriche, une mesure similaire a été adoptée et devra entrer en vigueur dès le 25 janvier, alors qu’en France ce sont les masques de catégories 1 (dont les masques chirurgicaux) qui sont seuls autorisés à partir du 22 janvier, les masques “faits main” étant désormais interdits. Ces mesures, qui obligent à des dépenses bien plus importantes, sont prises face au risque de diffusion du variant dit britannique du Covid dont la contagion serait beaucoup plus rapide.

#1846 Sources diverses

Belgique, Ittre : une mutinerie a eu lieu dans la prison de haute sécurité où 18 détenus ont refusé de réintégrer leur cellule après le préau de l’après-midi

Belgique, Ittre. Une mutinerie a eu lieu dans la prison de haute sécurité où 18 détenus ont refusé de réintégrer leur cellule après le préau de l’après-midi pour protester entre autres contre les conditions d’incarcération liées à la gestion de la pandémie. Des dégâts matériels ont été constatés au sein de l’établissement.

#1843 Source rtl.be

Etats-Unis, San Francisco : une trentaine de personnes ont attaqué le bureau de l’immigration et des douanes à San Francisco (l’ICE, qui gère les prisons pour migrants)

Etats Unis, San Francisco. Une trentaine de personnes ont attaqué le bureau de l’immigration et des douanes à San Francisco (l’ICE, qui gère les prisons pour migrants). De la peinture a été jetée sur les murs, des fenêtres ont été brisées et des dégradations ont eu lieu à l’intérieur. Alors que Biden suspend le financement du mur anti-migrant de Trump, cette attaque rappelle que l’ensemble du système dont l’ICE est un rouage essentiel continue à fonctionner. Le communiqué en lien avec cette attaque est à lire ici.

#1837 Source amwenglish.com

Allemagne, Berlin : la police de Berlin a collecté illégalement des données ethniques avec des termes comme «Roma», «Sinti» ou «Gypsy» dans ses fichiers

Allemagne, Berlin. La police de Berlin a collecté illégalement des données auprès des Sinti et des Roms. Les autorités allemandes sont sensées ne pas garder d’informations sur les origines ethniques. Néanmoins, des termes tels que «Roma», «Sinti» ou «Gypsy» se trouvent dans les fichiers de la police de Berlin depuis une vague de cambriolages qui concerneraient principalement la communauté Rom d’après les forces de l’ordre. Les catégorisations ethniques auraient souvent été collectés à propos de “témoins” interrogés sans lien direct avec les vols, et on retrouve sur leurs fiches des termes comme «minorité ethnique mobile», «agresseurs itinérants», «Européens du Sud-Est» ou «HWAO», une abréviation pour «changer fréquemment de lieu». Une plainte a été déposée.

#1910 vu sur sueddeutsche.de

Grèce : un collectif d’enseignants s’oppose à la création d’un nouveau corps de police au sein des universités composé de 1 000 agents en cours de recrutement

Grèce. Un collectif d’enseignants s’oppose à la création d’une force de police au sein des universités en Grèce, alors que la décision du gouvernement d’instituer, en pleine période de pandémie, une « brigade de protection » dans les Universités vient d’être révélée par la presse, ainsi que la volonté de recruter dans l’immédiat un millier de policiers pour constituer ce nouveau corps.

#1875 Source academia.hypotheses.org

Autriche, Vienne : Environ 10 000 personnes pour la plupart “anti-masques” se sont rassemblés et ont défilé, une contre-manifestation organisée par l’extrême-gauche et dénonçant la “folie anti-masque” a également eu lieu

Autriche, Vienne. Environ 10 000 personnes, la plupart “anti-masques”, se sont rassemblés et ont défilé contre les restrictions liées à la gestion de la crise sanitaire. Brandissant des banderoles proclamant: «Vous êtes la maladie. Nous sommes le remède » et agitant des drapeaux autrichiens, la plupart des manifestants ont refusé de porter des masques ou de respecter les règles de distanciation sociale, y compris le politicien d’extrême droite et ancien vice-chancelier Heinz-Christian Strache. Une contre-manifestation organisée par l’extrême gauche comprenant une foule d’environ 500 personnes, selon les estimations de la police, a également eu lieu, dénonçant la «folie anti-masque».

#1822 Source straitstimes.com

France : Le gouvernement annonce la mise en place d’un «chèque de soutien psychologique» pour parer au mal-être des étudiants, il s’agirait de financer quelques consultations chez des psychologues

France. Le gouvernement annonce la mise en place d’un «chèque de soutien psychologique» pour parer au mal-être des étudiants. Il s’agirait de financer quelques consultations chez des psychologues. Selon Santé Publique France, un tiers des 18-25 ans souffrent de dépression alors que les cours sont maintenus à distance et que le couvre-feu à 18h rend difficiles les formes minimales de rencontres et de socialisation.

#1819 Source europe1

Honduras, Guatemala, Etats-Unis : Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis ; après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser la frontière guatémalienne ; le Mexique a déployé un contrôle massif aux frontières, destiné à décourager la caravane

Honduras, Guatemala, Etats-Unis. Une marche de près de 10 000 migrants est partie du Honduras vers les États-Unis, espérant que le nouveau président les laisserait passer la frontière des Etats Unis, avant laquelle ils doivent traverser la frontière avec le Guatemala puis celle avec le Mexique. Plus d’une douzaine de telles caravanes de migrants sont déjà parties du Honduras sans jamais arriver sur le sol américain. Le gouvernement guatémaltèque devait décréter l’état d’alerte dans sept départements frontaliers, en prévision de l’arrivée de cette caravane qui aurait été, d’après la presse, convoquée via les réseaux sociaux. Après des affrontements avec les forces de l’ordre, au moins 9000 d’entre eux ont réussi à traverser en repoussant environ 2 000 policiers et soldats postés à la frontière ; la plupart sont entrés sans montrer le test de coronavirus négatif exigé par le Guatemala qui a mis en place près d’une douzaine de points de contrôle sur les autoroutes et pourrait commencer à ramener par bus davantage de migrants au Honduras, comme il l’a fait auparavant, faisant valoir qu’ils présentent un risque pour eux-mêmes et pour les autres en voyageant pendant la pandémie de coronavirus. Le Mexique a continué à déployer des milliers de membres de la Garde nationale et d’agents d’immigration à sa frontière sud, dans une démonstration de force destinée à décourager la caravane de pénétrer au Mexique.

#1823 Source apnews.com

Grèce, Athènes : Ces derniers mois, les rapports faisant état de brutalités policières ont énormément augmenté, en particulier en lien avec le deuxième confinement en cours depuis novembre, avec interdiction de manifester

Grèce, Athènes. Ces derniers mois, les rapports faisant état de brutalités policières ont énormément augmenté, en particulier en lien avec le deuxième confinement en cours depuis novembre, avec interdiction de manifester. Le 17 novembre – anniversaire de la révolte étudiante de 1973 contre la junte militaire, journée de protestation traditionnelle – le gouvernement a imposé des restrictions supplémentaires, interdisant les rassemblements de quatre personnes ou plus tandis que 6 000 policiers étaient déployés dans les rues.

#1818 Source politico.eu

France, Secondigny : Presque tous les résidents d’un EHPAD ayant été testés positifs, les salariés en insertion de l’association “Air” à Parthenay ont été employés en renfort des soignants

France, Secondigny. Alors que 83 résidents d’un Ehpad sur 86 ont été testés positifs, et que la direction a lancé un appel urgent pour recevoir des renforts “soignants et non-soignants”, les salariés en insertion de l’association “Air” à Parthenay ont été employés en renfort des soignants.

#1817 Source sudouest.fr

Royaume-Uni : 150 000 documents de données policières ont été effacés, ce qui pourrait permettre à certains suspects d’échapper à la justice alors même que le pays a déjà perdu son accès à la vaste base de données européenne depuis le Brexit

Royaume-Uni. Des milliers de données cruciales pour la police auraient été accidentellement supprimées. Empreintes digitales, ADN, casiers judiciaires… Au total 150 000 documents ont été effacés. Une erreur technique serait à l’origine de cette perte qui pourrait permettre à certains suspects d’échapper à la justice alors même que le pays a déjà perdu son accès à la vaste base de données européenne depuis le Brexit.

#1816 Source rfi.fr

Tunisie, Tunis : Des affrontements entre la police et des jeunes ont eu lieu à Sidi Hassine et Zahrouni, les troubles et affrontements nocturnes liés au refus du couvre-feu secouent de nombreuses régions de Tunisie

Tunisie, Tunis. Des affrontements entre la police et des jeunes ont eu lieu à Sidi Hassine et Zahrouni, avec des blocages de routes, suite à une fête organisée par un club de foot malgré le couvre-feu. Les troubles et affrontements nocturnes liés au refus du couvre-feu secouent de nombreuses régions de Tunisie, de façon concomitante. Ces escarmouches touchent les régions de Tunis, Siliana, Kasserine, le Kef, Kairouan, Cité Ettadhamen, Hammam Lif, Menzel Bourguiba, Hammamet, Tebourba, Sidi Hassine, Bizerte, Cité Al Intilaka, Cité Ezzouhour…

#1815 Source tunisienumerique.com

France, Valdoie : pour la première fois une ARS ferme un collège entier en raison de la découverte d’un cluster

France, Valdoie. Un collège en entier est amené à fermer ses portes et ses classes en raison de la découverte d’un cluster ou foyer épidémique. C’est la première fois que l’ARS prend une telle décision, préférant habituellement fermer ponctuellement des classes ou éventuellement des niveaux sans aller jusqu’à la fermeture totale d’un établissement scolaire. Des tests de dépistages seront proposés aux 600 élèves et personnels de l’établissement.

#1844 Source france3régions

Italie, Salerne : 26 migrants dont 6 mineurs ont été retrouvés alors qu’ils étaient enfermés depuis plusieurs jours dans des conteneurs dans le port de Salerne

Italie, Salerne. 26 migrants dont 6 mineurs ont été retrouvés alors qu’ils étaient enfermés depuis plusieurs jours dans des conteneurs dans le port de Salerne. Ces migrants d’origine kurde et irakienne appartiennent tous à la même minorité religieuse, les yézidis.

#1845 Source infomigrants.net

France, Jura : six migrants afghans dont quatre mineurs ont été découverts transis de froid et sous-alimentés dans un camion en provenance de Roumanie, quatre d’entre eux ont été transportés à l’hôpital

France, Jura. Six réfugiés afghans dont quatre mineurs ont été découverts transis de froid et sous-alimentés dans un camion en provenance de Roumanie. Quatre d’entre eux ont été transportés à l’hôpital.

#1820 Source Leparisien.fr

Belgique, Bruxelles : lors d’une manifestation organisée suite au décès d’un jeune lors d’une interpellation, de nombreux affrontements avec la police et de nombreuses attaques de commissariats, commerces et mobilier urbain ont eu lieu

Belgique, Bruxelles. Des débordements émeutiers ont eu lieu pendant et après une manifestation organisée suite au décès d’un jeune de 23 ans, décédé le samedi précédant dans le cadre d’une interpellation. Vers 15h45, une partie de la manifestation a quitté le parcours prévu et a affronté un barrage de flics avec des fumigènes et des projectiles en scandant “Police, Assassins”. En début de soirée, à la fin du rassemblement, de nouveaux affrontements avec la police ont eu lieu sur la place Liedts, et le convoi du roi, avec le roi dedans, a été caillassé. Des feux de poubelle et de nombreuses dégradations de mobilier urbain ont eu lieu dans la soirée, et deux commissariats ont été attaqués, l’antenne de police de la place Liedts a eu les vitres et les portes cassées, avec des débuts d’incendie. Au total, neuf véhicules de police ont été dégradés. De nombreux commerces, des véhicules, un tram et des abris bus ont été endommagés. Quinze policiers ont été blessés. 116 arrestations ont suivi entre mercredi et jeudi, dont 4 judiciaires confirmées par le parquet, impliquant deux majeurs et deux mineurs accusés d’avoir déclenché l’incendie du commissariat de la place Liedts. Une task-force (une organisation policière temporaire) rassemblant les six zones de police bruxelloises, la police fédérale et le parquet de Bruxelles a été mise en place afin d’identifier un maximum d’auteurs pour les dégradations par l’usage et l’identification de photos.

#1826 Source 7sur7.be

France, Gien : Essity, une entreprise suédoise basée dans le Loiret, veut imposer à ses salariés de porter le boîtier “Phil Data” autour du cou qui émettra un son de 85 db (volume d’une alarme ou d’une sirène) en cas de contact trop proche

France, Gien. Essity, une entreprise suédoise basée dans le Loiret qui fabrique des produits d’hygiène pour Nana, Lotus ou Tena, veut imposer à ses salariés de porter le boîtier “Phil Data” autour du cou qui émettra un son de 85 db (volume d’une alarme ou d’une sirène) en cas de contact trop proche. De nombreux salariés et les syndicats s’opposent vivement à ce projet, l’un d’eux affirme : “C’est un système comparable à celui qui dissuade les chiens d’aboyer”. La direction précise que le boîtier ne sonnera pas dans les sanitaires, au restaurant d’entreprise ou à l’infirmerie même si les données seront enregistrées et que les salariés ne seront pas géolocalisés et identifiés uniquement par un numéro.

#1825 Source www.ladepeche.fr

France, Royaume-Uni : Trente migrants dont trois enfants ont été secourus en mer et ramenés sur les côtes françaises lundi matin alors qu‘ ils tentaient de rejoindre l’Angleterre à bord de deux embarcations de fortune

France, Royaume-Uni. Trente migrants dont trois enfants ont été secourus en mer et ramenés sur les côtes françaises lundi matin alors qu‘ ils tentaient de rejoindre l’Angleterre à bord de deux embarcations de fortune. Tous ont été présentés à la police aux frontières. En 2020, plus de 9 500 traversées ou tentatives de traversée de ce type ont été recensées, soit quatre fois plus qu‘en 2019, selon un bilan des autorités françaises. Six personnes ont péri et trois ont disparu, après quatre morts en 2019.

#1814 Source ouest-france.fr

France, Nantes : A la veille de partiels, un incendie volontaire dégrade l’Université de Nantes, le partiel de sociologie prévu a été reporté

France, Nantes. A la veille de partiels, un incendie volontaire dégrade l’Université de Nantes. Deux départs de feu ont endommagé une salle dans la nuit de dimanche à lundi avec des tags comme « Partiels en distanciel ou pas de partiels du tout ». Le partiel de sociologie prévu a été reporté.

#1813 Source Leparisien.fr

Méditerranée : L’Ocean Viking se dirige vers la Méditerranée centrale après six mois de blocus imposé par les autorités italiennes dans le port de Marseille

Méditerranée. L’Ocean Viking se dirige vers la Méditerranée centrale après six mois de blocus imposé par les autorités italiennes dans le port de Marseille sur la base de nouvelles interprétations des exigences de sécurité des navires. En 2020, le manque de capacité de sauvetage est devenu de plus en plus évident. Plus de 700 décès ont été signalés en 2020 avec un fort accroissement depuis le début de la crise sanitaire et une forte probabilité que davantage de décès ne soient pas documentés. Plus de 11 000 personnes ont été renvoyées de force en Libye et dans ses centres de détention. Six navires d’ONG ont été bloqués de manière systématique.

#1812 Source Sosmediterranée.com

France : Le gouvernement annonce que les inscriptions pour le Service National Universel, dont la première phase en caserne avait été annulée l’an dernier à cause du Covid, débutent ce lundi, devant concerner 25 000 jeunes sur tous les départements

France. Le gouvernement annonce que les inscriptions pour le Service National Universel, dont la première phase en caserne avait été annulée l’an dernier à cause du Covid, débutent ce lundi. Cette année ce seront 25 000 jeunes qui seront appelés à s’inscrire et tous les départements de France seront concernés alors que l’expérimentation de 2019 ne portait que sur 2000 jeunes dans 13 départements.

#1824 Source Leparisien.fr

Etats-Unis, France : Le cabinet de conseil en stratégie McKinsey multiplie les contrats avec les gouvernements et administrations depuis le début de la crise sanitaire, la France ayant notamment fait appel à ses services pour la campagne de vaccination

Etats-Unis, France. Aux Etats-Unis mais aussi en France ou au Canada, un cabinet de conseil en stratégie, le cabinet McKinsey multiplie les contrats avec les gouvernements et administrations depuis le début de la crise sanitaire. La France a fait appel à ses services pour une mission dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid-19. McKinsey a consenti à des réductions pour les administrations, qualifiées de “prix philanthropiques” (100 000 euros par semaine pour 2 conseillers…).

#1811 Source Liberation.fr

Bosnie-Herzégovine : des centaines de migrants sont coincés sous la neige, en Bosnie-Herzégovine, sans abri depuis que le camp de Lipa à la frontière avec la Croatie a été détruit par un incendie


Bosnie-Herzégovine. Des centaines de migrants sont coincés sous la neige, en Bosnie-Herzégovine, sans abri depuis que le camp de Lipa à la frontière avec la Croatie a été détruit par un incendie, fin décembre (lien brève) après le retrait des lieux de l’OIM qui le gérait, parce que d’après ses responsables le camp n’était pas équipé pour passer l’hiver. L’armée promet l’installation de tentes, un camp en dur ne pouvant être construit avant le mois d’avril.

#1805 vu sur france24.com

Royaume Uni : alors que l’épidémie est considérée comme hors de contrôle (1000 morts par jours), les employés d’au moins 14 maisons de soins pour personnes âgées ou personnes autistes ont été incités à travailler malgré un test positif ou des symptômes


Royaume Uni. Avec plus de 1.000 nouveaux morts, l’épidémie est considérée désormais comme hors de contrôle, et sa diffusion est démultipliée par la présence du nouveau variant beaucoup plus contagieux qui supplante la première forme du virus. 60.000 nouveaux cas ont été enregistrés en une journée et les admissions hospitalières sont déjà en hausse de 50% par rapport au printemps. Le nombre de morts du coronavirus comptabilisés ­depuis deux mois (plus de 31.500) représente près de 40% des 80.000 décès enregistrés depuis le début de la pandémie. Malgré le confinement strict avec fermeture des établissements scolaires, un emballement est à prévoir pour les deux prochaines semaines au moins. Pourtant, selon une enquête de l’agence publique Care ­Quality Commission, les employés d’au moins 14 maisons de soins pour personnes âgées ou personnes autistes ont été incités à travailler alors qu’ils avaient été testés positifs au Covid-19 ou qu’ils étaient porteurs de symptômes.

#1804 vu sur lejdd.fr

International : une étude récente montre que trois patients sur quatre sortant d’hospitalisation présenteraient des symptômes durables, encore présents 6 mois plus tard, les femmes étant davantage touchées.

International. Selon une étude chinoise récente, trois patients sur quatre sortant d’hospitalisation présenteraient des symptômes durables, encore présents 6 mois plus tard, les femmes étant davantage touchées. Les sysmptomes qui persistent le plus fréquemment sont la fatigue, une faiblesse musculaire (63 %), des troubles du sommeil (26 %), de l’anxiété ou des états dépressifs, une altération de la fonction pulmonaire, et des dysfonctionnements rénaux persistants. Les patients les plus gravement touchés ont aussi obtenu de moins bons résultats lors d’un test de marche de six minutes, environ un quart d’entre eux n’atteignait pas la limite inférieure de la distance normale. Ce phénomène, parfois qualifié de « Covid long », a été largement sous-estimé, au point que des collectifs de malades se sont constitués. Dominique Salmon, infectiologue à l’Hôtel-Dieu (AP-HP), à Paris, qui a ouvert une consultation consacrée à ces formes longues, affirme qu’il n’est « pas si simple de dire si ce sont des symptômes liés au Covid lui-même ou à une hospitalisation prolongée ou à d’autres facteurs ».

#1803 vu sur lemonde.fr

Thaïlande : alors que les migrants birmans, indiens et cambodgiens sont les plus touchés par le virus, les autorités cambodgiennes en Thaïlande ont accru le contrôle et la surveillance de leurs ressortissants ainsi que des passages aux frontières

Thaïlande. Le ministère thaïlandais de la Santé a annoncé qu’au moins 153 travailleurs cambodgiens en Thaïlande ont été testés positifs, alors que le pays fait face à une nouvelle épidémie virale qui se propage rapidement. Les travailleurs migrants sont plus particulièrement touchés. Ce sont les ressortissants thaïlandais, les travailleurs birmans, indiens et cambodgiens qui ont enregistré le plus de cas à travers le pays. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que les autorités cambodgiennes en Thaïlande surveillaient et vérifiaient le nombre de cas parmi les travailleurs migrants cambodgiens. L’ambassade de Thaïlande au Cambodge a déclaré que son gouvernement avait découragé les communautés de travailleurs migrants de se déplacer, en particulier ceux qui souhaitaient rentrer dans leur pays d’origine, et facilité leur régularisation temporaire. Des migrants cambodgiens affirment avoir été empêchés de retourner au Cambodge alors qu’ils ont perdu leurs sources de revenu en Thaïlande. Le Cambodge a augmenté ses installations de dépistage et de quarantaine le long des provinces frontalières pour faire face à une augmentation des arrivées de travailleurs migrants.

#1810 Source www.voacambodia.com

Sénégal, Dakar : des manifestations de contestation et de nombreux incidents ont eu lieu durant la première nuit du nouveau couvre-feu à Dakar

Sénégal, Dakar. Des manifestations de contestation et de nombreux incidents ont eu lieu durant la première nuit de couvre-feu à Dakar. Un nouveau couvre-feu vient d’être instauré dans les régions de Dakar et Thiès. Des groupes de jeunes ont brûlé des pneus, dressé des barricades et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène dans le quartier de Ngor. Des incidents ont été rapportés dans d’autres quartiers de la capitale sénégalaise comme la Médina ou Yoff et dans sa banlieue, à Pikine, Guédiawaye ou Thiaroye. Beaucoup d’habitants protestent contre l’interdiction de travailler la nuit qui les prive de leurs ressources. Comme d’autres pays d’Afrique, le Sénégal fait face à une deuxième vague moins sévère qu’en Europe, mais qui met en tension un système de santé peu efficace. Un premier couvre-feu avait été instauré en mars après l’apparition du premier cas. Il avait suscité des manifestations violentes et avait été levé en juin.

#1796 vu sur ouest-france.fr

Le Brésil atteint 200000 morts par Covid-19 et devient le deuxième pays au monde avec le plus de décès en chiffres absolus, derrière les États-Unis.

Brésil. Le Brésil atteint 200000 morts par Covid-19 et devient le deuxième pays au monde avec le plus de décès en chiffres absolus, derrière les États-Unis. Comme Trump, Viktor Orbán (Hongrie), Aleksandr Lukashenko (Biélorussie) et Gurbanguly Berdymukhamedov (Turkménistan), le président brésilien est accusé d’avoir dénié le potentiel de létalité du virus, qualifiant Covid-19 de «petite emprise» et a recommandé à plusieurs reprises l’utilisation de la choloroquine, un médicament avéré inefficace pour prévenir la contagion et potentiellement dangereux. La politique de Bolsonaro est aussi mise en accusation pour sa malveillance vis à vis des populations autochtones qui sont particulièrement touchées par le virus.

#1795 vu sur outline.com

Royaume-Uni : le ministère de l’Intérieur a levé les interdictions de voyager pour affréter deux charters vers la Roumanie et la Pologne dans le but d’expulser une soixantaine de personnes en rétention

Royaume-Uni. Alors que les contaminations s’emballent et que le pays se reconfine, le ministère de l’Intérieur a levé les interdictions de voyager pour affréter deux charters vers la Roumanie et la Pologne, les 13 et 14 janvier dans le but d’expulser une soixantaine de personnes actuellement en rétention. Les expulsions sont donc “des déplacements essentiels”… Le mois dernier, un migrant d’origine jamaïquaine s’est avéré positif à son arrivée. Son cas a mis en évidence un foyer de Covid dans le centre de rétention Brook House où il avait été détenu, à Londres. Les ONG redoutent une accélération des expulsions : lutter contre l’immigration illégale était l’une des promesses phares de la campagne des pro-brexit.

#1899 Source ouest-france.fr

Corée du Sud : le gouvernement promet des bons d’achat d’une valeur de 100 000 wons [environ 75 euros] aux cent personnes qui auront dénoncé le plus de violations aux règles sanitaires

Corée du Sud. Le gouvernement sud-coréen incite la population à signaler des violations des règles sanitaires en promettant des bons d’achat d’une valeur de 100 000 wons [environ 75 euros] aux cent personnes qui en auront le plus dénoncé aux autorités. L’application Safety Report, créée à l’origine pour permettre aux gens de signaler toute situation susceptible de mettre une vie en danger, aurait enregistré 31 312 déclarations relatives au Covid-19 au cours du mois de décembre, soit deux fois plus qu’en novembre.

#1799 vu sur courrierinternational.com

France, Aubigny-sur-Hère : un cluster a été déclaré dans un foyer d’accueil médicalisé pour adultes souffrant de déficience ou d’autisme avec 14 cas positifs parmi les 29 résidents


France, Aubigny-sur-Hère. Un cluster a été déclaré dans un foyer d’accueil médicalisé qui accueille des adultes souffrant de déficience ou d’autisme. 14 cas de Covid-19 ont été recensés parmi les 29 résidents que compte le foyer Anaïs (dont 18 sont présents en ce moment, les autres étant retournés dans leur famille). Trois personnes ont été hospitalisés. Sur 34 salariés, 7 cas ont aussi été recensés.

#1797 vu sur leberry.fr

Royaume-Uni : un mouvement de grève de loyer s’étend chez les étudiants dans une trentaine de campus à travers le pays

Royaume Uni. Un mouvement de grève de loyer s’étend chez les étudiants dans une trentaine de campus à travers le pays. Plus de 600 étudiants se mettent en grève de loyer à Manchester alors que 200 d’entre eux qui sont en grève des loyers depuis le 23 octobre ont occupé un bloc d’hébergement universitaire vide et ont obtenu une réduction de 30% du loyer du premier trimestre. À Bristol, 1400 étudiants ont également retenu leur loyer depuis octobre, dans ce qui est la plus grande grève des loyers étudiants depuis des décennies, alors que la moitié des 120 étudiants locataires qui avaient loué par l’intermédiaire de l’agence de location étudiante «Digs» ont obtenu une dispense de loyer pour la durée du premier confinement. Selon une estimation très prudente, plus de 5 000 étudiants du pays sont désormais inscrits pour retenir leur prochain paiement de loyer. De tels mouvements se développent depuis 2015, mais la situation liée à la gestion de la crise sanitaire intensifie fortement la mobilisation. Ces grèves se sont étendues à partir des logements appartenant à l’université, au centre des luttes des étudiants locataires ces dernières années, pour englober les fournisseurs de logements privés et les propriétaires du secteur privé. Lors du premier confinement, des grèves de loyer des étudiants ont eu lieu dans un peu moins d’une douzaine de campus, impliquant plus de 2000 étudiants.

#1809 Source notesfrombelow.org

Canada, Saskatoon : une révolte des prisonniers a lieu dans la prison de Prince Albert, une centaine d’entre eux ont commencé une grève de la faim


Canada, Saskatoon. Une révolte des prisonniers a lieu dans la prison de Prince Albert avec des vitres brisées, des départs d’incendies et des inondations. Plus de 100 prisonniers, qui ont démarré une grève de la faim, dénoncent leurs conditions d’incarcération empirées par la pandémie alors que les matons considèrent qu’il s’agit d’exactions de gangs.

#1798 vu sur cbc.ca

France : alors que le gouvernement est remis en question pour la lenteur de la vaccination, le ministère annonce que 35 personnes seront tirées au sort pour constituer un «collectif citoyen» invité à se prononcer sur la campagne de vaccination

France. Alors que le gouvernement est remis en question pour la lenteur du démarrage de la vaccination (quelques milliers de personnes à peine en 15 jours), le ministère annonce que 35 Français seront tirés au sort pour constituer un «collectif citoyen» dont les membres seront invités à se prononcer sur la campagne de vaccination en France. Ces citoyens devront être représentatifs de la société, et donc dépeindre toutes les opinions des Français sur le vaccin, des plus méfiants aux plus convaincus. Le tirage au sort sera aussi guidé par des critères d’âge, de genre, de région, de niveau de diplôme, des catégories socioprofessionnelles, des types d’habitation, a expliqué le Conseil économique et social (CESE), qui accueillera les travaux. Les 35 membres rendront un rapport au cours de l’été censé représenter ce que pensent les français.

#1801 vu sur ouest-france.fr

Corée du Sud : le taux de suicide chez les jeunes, déjà très élevé dans le pays, a explosé pendant la crise sanitaire, en particulier chez les jeunes filles

Corée du Sud. Le taux de suicide chez les jeunes, en particulier chez les jeunes filles, a explosé pendant la crise sanitaire. Entre janvier et juin 2020, 296 femmes entre 20 et 30 ans se sont donné la mort, soit une hausse de 40 % par rapport à la même période l’année précédente, dans un pays qui a déjà le taux de suicide le plus élevé au monde. Les femmes, et en particulier les femmes jeunes, sont plus touchées que les hommes par les conséquences économiques de la gestion de la pandémie. Elles sont 617 000 à avoir perdu leur travail entre février et avril, contre 401 000 chez les hommes.

#1800 vu sur courrierinternational.com

France : le Conseil d’Etat valide les trois décrets élargissant les fichiers de renseignement qui permettent aux policiers et aux gendarmes de faire mention des “opinions politiques”, des “convictions philosophiques et religieuses” et de “l’appartenance syndicale”

France. Le Conseil d’Etat valide les trois décrets élargissant les fichiers de renseignement. Ils permettent aux policiers et aux gendarmes de faire mention des “opinions politiques”, des “convictions philosophiques et religieuses” et de “l’appartenance syndicale” de leurs cibles, alors que les précédents textes se limitaient à recenser des “activités”. Identifiants, photos et commentaires postés sur les réseaux sociaux y seront aussi listés, tout comme les troubles psychologiques et psychiatriques “révélant une dangerosité particulière”. Outre les personnes physiques, les “personnes morales”, telles que les associations, sont également visées. Dans le détail, les décrets portent sur trois fichiers : le Pasp (prévention des atteintes à la sécurité publique) de la police ; le Gipasp (gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique) des gendarmes et l’EASP (enquêtes administratives liées à la sécurité publique) utilisé avant le recrutement de fonctionnaires sur des postes sensibles. Ces fichiers recenseront désormais les données des personnes soupçonnées d’activités terroristes ou susceptibles “de porter atteinte à l’intégrité du territoire ou des institutions de la République”

#1793 vu sur francetvinfo.fr

France : Alors que de nombreux pays européens décalent la rentrée scolaire et que la nouvelle variante du virus touche un nombre important d’enfants au Royaume-Uni, le gouvernement français continue à maintenir la rentrée au 4 janvier

France. Alors que de nombreux pays européens décalent la rentrée scolaire pour éviter la diffusion des contagions liées à la période des fêtes (dans plusieurs régions britanniques, en Irlande, aux Pays-Bas, en Autriche, en Grèce et en Pologne), le gouvernement continue à maintenir la date normale du 4 janvier. Pourtant la nouvelle variante du virus touche un nombre important d’enfants au Royaume-Uni, et des épidémiologistes ainsi que des parents d’élèves demandent un décalage de cette rentrée. Malgré le constat que “la tendance est préoccupante”, le gouvernement refuse d’envisager cette solution.

#1789 Source actu.fr

France : le n°52 du journal L’Envolée, qui lutte contre l’enfermement, soutient les prisonniers, les prisonnières et leurs proches et relaie leur parole depuis 20 ans, a été interdit dans toutes les prisons françaises

France. Le n°52 du journal L’Envolée, qui lutte contre l’enfermement, soutient les prisonniers, les prisonnières et leurs proches et relaie leur parole depuis 20 ans, a été interdit dans toutes les prisons françaises. Dans un communiqué à lire ici, l’Envolée revient sur cette interdiction décrétée par une « note de la direction » placardée dans toutes les prisons et sur le fait que l’administration pénitentiaire a aussi porté plainte pour diffamation et injure. Les articles incriminés sont ceux qui traitent de différents décès en détention. Dans un contexte où les prisons sont particulièrement affectées par la gestion de la crise sanitaire et où les périodes de déconfinement n’ont jamais conduit au retour à la situation d’avant la pandémie, que ce soit pour les parloirs ou les activités diverses qui mettent en contact les détenus, cette interdiction montre le refus qu’une parole qui ne soit pas contrôlée par l’administration pénitentiaire soit diffusée.

#1878 Source lenvolee.net

France : Un feu d’artifice a été tiré près de la maison d’arrêt de Nantes, des actions semblables ont eu lieu devant plusieurs prisons en Île de France ainsi qu’à Albi

France, Albi, Nantes, Ile-de-France. Un feu d’artifice a été tiré près de la maison d’arrêt de Nantes. Le communiqué lié à cette action est à lire ici : Détonations de réveillon au centre de détention. Des actions semblables ont eu lieu devant plusieurs prisons en île de France (La Santé à Paris, Fresnes), devant le centre de rétention de Vincennes ainsi qu’à Albi où la police n’a pas été prévenue et l’a découvert au matin. D’après la presse une enquête est en cours bien qu’aucun dégât particulier n’ait été signalé.

#1790 Sources diverses

France, Lieuron : Suite à l’intervention des forces de l’ordre dans une free-party du réveillon rassemblant 2 500 personnes dans un hangar, des affrontements ont eu lieu

France, Lieuron. Une free-party du réveillon a rassemblé 2.500 personnes dans un hangar en Ille-et-Vilaine. Alors que les forces de l’ordre tentaient d’intervenir, des affrontements ont eu lieu, une voiture de la gendarmerie a été incendiée et trois militaires blessés. Un important dispositif a été déployé à la sortie du site. Un hélicoptère a également survolé la zone. Deux personnes soupçonnées d’avoir organisé la fête ont été mises en garde-à-vue.

#1791 Source Europe1.fr

France, Marseille : la préfecture réquisitionne les grévistes (c’est-à-dire l’intégralité du personnel) de la société Derichebourg de ramassage des ordures, en grève depuis le 17 décembre

France, Marseille. Une grève du ramassage des ordures a débuté le 17 décembre, la totalité du personnel de la société Derichebourg s’étant déclarée gréviste, en conflit avec la direction dont le directeur et le directeur adjoint sont accusés de harcèlement et de sanctions disproportionnées. Depuis cette date, 900 tonnes de déchets n’ont pas pu être collectées, estime la Préfecture de police. Mercredi 23 décembre, la Métropole a demandé la réquisition de la société Derichebourg. Cependant les grévistes ont réussi il y a trois jours à bloquer trois camions-bennes réquisitionnés par la Métropole. Cette dernière a décidé de saisir les forces de police, et la préfecture déclare en effet, ce lundi 28 décembre, réquisitionner les personnels grévistes. Le refus d’obéir à un ordre de réquisition constitue une infraction pénale.

#1788 Source France3-régions.fr

Espagne : Le gouvernement espagnol a annoncé qu’il allait recenser les personnes refusant de se faire vacciner contre le Covid-19 dans un fichier qui sera partagé avec d’autres pays européens

Espagne. Le gouvernement espagnol a annoncé qu’il allait recenser les personnes refusant de se faire vacciner contre le Covid-19 dans un fichier qui sera partagé avec d’autres pays européens. La vaccination contre le coronavirus a débuté dimanche en Espagne comme dans de nombreux pays de l’Union européenne (UE). Selon la dernière étude publiée lundi dernier par le Centre d’Investigation sociologique (CIS), un institut de sondages dépendant du gouvernement, la proportion des Espagnols ne souhaitant pas se faire vacciner a chuté de manière spectaculaire, passant de 47 % en novembre à 28 % en décembre. Le nombre de personnes se disant prêts à recevoir le vaccin a progressé de 36,8 % à 40,5 %.

#1793 Source France24.com

France : le gouvernement annonce la création d’un fichier de données, SI vaccin Covid, pour “suivre” les personnes vaccinées

France. Le gouvernement annonce la création d’un fichier de données pour suivre les personnes vaccinées. Dénommé «SI Vaccin Covid», le fichier a pour objectif «la mise en œuvre, le suivi et le pilotage des campagnes vaccinales contre la Covid-19». Les soignants qui administrent les vaccins, mais aussi le médecin traitant et les agents de la Caisse de l’assurance maladie auront accès aux données personnelles des patients. Mais d’autres professionnels de santé pourront également y accéder après leur «pseudonymisation», c’est-à-dire dès lors que les informations personnelles permettant l’identification du patient auront été supprimées, telles que le nom et le prénom, l’adresse, le numéro de téléphone ou encore le numéro de sécurité sociale.

#1785 Source Lefigaro.fr

France : le gouvernement annonce qu’il s’autorise à adapter les modalités du baccalauréat 2021 jusqu’à 15 jours avant les épreuves

France. Le gouvernement annonce qu’il s’autorise à adapter les modalités du baccalauréat 2021 ainsi que certains concours ou examens de l’enseignement supérieur et de la fonction publique. Ces modifications pourront avoir lieu en fonction de la situation sanitaire jusqu’à deux semaines avant le début des épreuves, grâce à une ordonnance publiée au journal officiel. Le texte concerne les « modalités de délivrance des diplômes de l’enseignement supérieur, y compris le baccalauréat » : « S’agissant des épreuves des examens ou concours, ces adaptations peuvent porter, dans le respect du principe d’égalité de traitement des candidats, sur leur nature, leur nombre, leur contenu, leur coefficient ou leurs conditions d’organisation, qui peut notamment s’effectuer de manière dématérialisée », prévoit l’ordonnance. Les évaluations communes du contrôle continu (anciennement appelées E3C) prévues en Première et Terminale ont déjà été annulées et remplacées par les notes obtenues au cours de l’année.

#1784 Source ouest-france.fr

Suisse, Bagne : 200 touristes britanniques placés en quarantaine dans la station de ski du Verbier se sont échappés pendant la nuit

Suisse, Bagne. 200 touristes britanniques placés en quarantaine dans la station de ski du Verbier se sont échappés. Ils ont profité de l’obscurité pour s’enfuir. La plupart d’entre eux se seraient dirigés vers la France. 420 touristes britanniques étaient placés en quarantaine dans dans des hôtels suite à la découverte du nouveau variant du Covid circulant au Royaume Uni. Les employés de l’hôtel se sont rendu compte du départ de leurs clients car ceux-ci ne répondaient plus aux appels passés vers les chambres et parce que les plateaux-repas restaient intacts.

#1781 Source Leparisien.fr

France, Saint-Etienne : les livreurs en grève ont obtenu d’Uber Eats un minimum horaire (sous conditions), la grève continue alors que Deliveroo a mis en place un “bonus antigrève”

France, Saint-Etienne. Les livreurs de repas de Saint-Etienne, qui sont en grève depuis le 13 décembre et qui avaient notamment bloqué le premier soir différentes chaînes de fastfood, ont pu obtenir de la plateforme Uber Eats un minimum horaire garanti, bien que d’une somme largement insuffisante, de 10euros pour 2H contenant 2 livraisons entre 11h30 et 12h30, et de 12euros pour 2H contenant 2 livraisons entre 19h et 21h. Les grévistes veulent cependant obtenir un prix plancher par livraison. Le mouvement pourrait s’étendre à d’autres villes, et de nouvelles actions sous forme de grèves sont en tout cas envisagées à Saint-Etienne après le 1er décembre, qui pourraient tout particulièrement viser Deliveroo qui n’a pas cherché à contacter le mouvement et qui, le 20 décembre lors d’une grève ayant lieu à Strasbourg et à Villejuif, a mis en place des “bonus antigrève” en augmentant exceptionnellement jusqu’à 3euros le prix d’une livraison.

#1780 Source Francebleu

Israel, Jérusalem : des milliers de manifestants se réunissent à nouveau contre Netanyahu, des affrontements ont eu lieu contre la police et contre ses partisans

Israel, Jérusalem. Plusieurs personnes ont été interpellées et d’autres ont été blessées lors de manifestations qui se sont tenues à Jérusalem et dans d’autres villes contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Des milliers de manifestants étaient à nouveau réunis devant la résidence du Premier ministre, à Jérusalem et des affrontements ont eu lieu contre les forces de police mais aussi contre des partisans de Netanyahu.

#1783 Source Lalibre.be

Inde, Calcutta : Les agents de santé ont organisé une manifestation dans tout l’État contre les passages à tabac et les arrestations de la police ayant eu lieu lors d’une manifestation à Kolkata, qui exigeait des augmentations de salaire et une stabilisation

Inde, Calcutta. Les agents de santé ont organisé une manifestation dans tout l’État contre les passages à tabac et les arrestations de la police ayant eu lieu lors d’une manifestation à Kolkata pour exiger des augmentations de salaire et une stabilisation. Des routes ont été bloquées. Les syndicats annoncent un mouvement long dans le contexte de la pandémie si les conditions de travail ne s’améliorent pas notablement et demandent que les policiers soient poursuivis.

#1779 Source anandabazar.com

France, Condé-sur-Sarthe : 34 cas positifs ont été testés parmi les 200 matons, sans qu’aucune disposition sanitaire spécifique n’ait été prise

France, Condé-sur-Sarthe. 34 cas positifs on été testés parmi les 200 matons de la prison, soit deux fois plus que la semaine dernière. Selon les agents eux-mêmes, la direction n’a pas fait le nécessaire pour assurer la sécurité des salariés et des détenus. Aucune disposition sanitaire spécifique n’a été prise et l’ARS dit avoir été prévenue trois jours plus tard que ce qu’affirme l’Administration Pénitentiaire.

#1778 Source France3-Régions.francetvinfo

France, Nice : Un jeune homme d’origine tunisienne enfermé au centre de rétention de la ville a été frappé par la police au point de devoir être opéré en urgence

France, Nice. Un jeune homme d’origine tunisienne enfermé au centre de rétention de la ville a été frappé par la police au point de devoir être opéré en urgence. Les médecins ont dû procéder à l’ablation de son testicule droit, « suite à un coup reçu en centre de rétention », peut-on lire sur son compte rendu d’intervention médicale.

#1776 Source Mediapart.fr

France, Ambarès-et-Lagrave : Un incendie s’est déclaré devant l’entrepôt d’une entreprise de livraison, la société Warning, et 27 camionnettes affectées à la livraison de colis Amazon ont brûlé. Une enquête de gendarmerie est ouverte privilégiant la thèse d’un acte volontaire

France, Ambarès-et-Lagrave. Un incendie s’est déclaré vers 2 heures du matin devant l’entrepôt d’une entreprise de livraison, la société Warning. 27 camionnettes affectées à la livraison de colis Amazon ont brûlé. Une enquête de gendarmerie est ouverte. La société Warning dénonce un “acte de malveillance”. Dans un communiqué elle affirme que les auteurs de l’incendie ont pénétré dans les véhicules en les ouvrant à l’aide de disqueuses puis les ont incendiés. Mais on apprend finalement que ce sont les secours qui ont ouvert à la disqueuse les fourgons, pour s’assurer que personne ne se trouvait à l’intérieur. La thèse d’un incendie d’origine volontaire est toutefois privilégiée.

#1775 Source Sudouest.fr

France, Calais : A la demande de la Mairie de la ville, le juge des référés autorise désormais l’expulsion des migrants installés dans des campements de fortune

France, Calais. A la demande de la Mairie de la ville, le juge des référés autorise l’expulsion des migrants installés dans des campements de fortune. Le tribunal juge notamment ces expulsions justifiées parce que « l’Etat a prévu en novembre 2020 et met en oeuvre à Calais un dispositif humanitaire en faveur de la population migrante, garantissant une mise à l’abri, une prise en charge spécifique des mineurs isolés, un accès aux soins et à des structures sanitaires, ainsi que la distribution de repas ». Les associations humanitaires intervenant sur place constatent pourtant que c’est à cause des expulsions dites “mises à l’abri” de plusieurs campements depuis la rentrée que des dizaines de migrants se retrouvent installés dans les lieux précaires où la Mairie veut désormais les expulser.

#1774 Source Leparisien.fr

Etats-Unis, Hudson : Une trentaine de détenus de l’immigration et des douanes de la prison de Kearny ont entamé une grève de la faim lundi, pour exiger leur libération alors que le virus se diffuse massivement dans la prison

Etats Unis, Hudson. Une trentaine de détenus de l’immigration et des douanes de la prison de Kearny ont entamé une grève de la faim lundi, pour exiger leur libération alors que le virus se diffuse massivement dans la prison. Des détenus de la prison du comté d’Essex ont également lancé une grève de la faim. Le Bureau des opérations d’application et d’éloignement de l’ICE de Newark et de New York a contredit l’information, affirmant qu’il n’y avait pas de grève de la faim dans les prisons d’Hudson ou d’Essex, déniant aussi le fait qu’un grand nombre de détenus sont actuellement infectés. De nombreuses grèves de la faim ont eu lieu dans ces prisons pendant le premier confinement en particulier dans celles du comté d’Hudson et de l’Essex. Une récente grève de la faim à la prison du comté de Bergen a abouti à deux libérations de détenus et à plusieurs transferts vers d’autres établissements, dont un jusqu’à Miami. Les personnes en grève dans le comté de Bergen se sont parfois vu refuser l’eau, les soins médicaux, le chauffage, l’accès aux fenêtres.

#1792 Source Nj.com

France, Vezin : un détenu de cette prison proche de Rennes, accusé d’être l’un des meneurs de la mutinerie du 22 mars dernier, a été relaxé

France, Vezin. Un détenu de la prison de Vezin près de Rennes, accusé d’être l’un des meneurs de la mutinerie qui a eu lieu le 22 mars dernier, a été relaxé. Il était accusé d’être le meneur d’une des deux cours de promenade à s’être révoltée. Le compte rendu d’un lieutenant pénitentiaire atteste qu’il est le premier à refuser de regagner sa cellule, et que les autres l’ont suivi. Sur des images de vidéosurveillance, on aperçoit qu’il discute avec d’autres détenus, avant d’invectiver les équipes d’interventions. Il a déjà fait l’objet de sanctions disciplinaires en passant 20 jours à l’isolement.

#1777 Source Ouest-france.fr

Bosnie : Le camp de Lipa, dans le nord-ouest de la Bosnie, où certains migrants sont bloqués par la fermeture des frontières depuis le mois d’avril dans des conditions désastreuses, a été complètement détruit par un incendie

Bosnie, Lipa. Le camp de migrants de Lipa, dans le nord-ouest de la Bosnie, a été complètement détruit par un incendie probablement “criminel”, ont indiqué les autorités. Environ 1 300 migrants, qui y étaient hébergés, se retrouvent désormais à la rue en plein hiver avec des températures glaciales. “Nous supposons qu’il s’agit d’un acte criminel et que des résidents du camp en sont à l’origine” a indiqué un représentant de l’OIM. Les migrants auraient ainsi protesté contre l’installation de ce camp où certains sont bloqués par la fermeture des frontières depuis le mois d’avril dans des conditions désastreuses, empirées par l’arrivée de l’hiver sans aucun dispositif adéquat, ni électricité, ni chauffage. L’agence de l’ONU qui gérait ce centre d’accueil avait récemment annoncé son retrait de la structure en raison des mauvaises conditions de vie des migrants. Les autorités municipales et cantonales de Bihac refusent que l’OIM rouvre l’ancien centre d’accueil à Bihac, dans les halles d’une ancienne usine, malgré une instruction du gouvernement fédéral en ce sens. Il a été fermé peu avant les élections municipales de novembre, pour répondre à une pression croissante des habitants.

#1770 Source infomigrants.net

Espagne, Cañada Real Galiana : Le plus grand bidonville d’Europe est privé d’électricité depuis octobre, le gouvernement espagnol continue d’expliquer la coupure par la surchauffe liée à la culture de cannabis en dépit de manifestations et pétitions

Espagne, Cañada Real Galiana. L’immense bidonville des abords du sud-est de Madrid, qui existe depuis les années 1960 et qui est le plus grand bidonville d’Europe, est quasi intégralement privé d’électricité depuis octobre, ce qui concerne plus de 4 500 personnes (plus de la moitié des habitants), alors que les températures se font glaciales. Alors que des pétitions et des manifestations ont eu lieu ces derniers mois, le discours des autorités continue d’expliquer la coupure par la surchauffe liée à la culture de cannabis. Après qu’une plainte ait été déposée contre le gouvernement, l’ONU a demandé le 23 décembre un rétablissement immédiat de la fourniture en électricité dans deux secteurs du bidonville.

#1769 Source Courrier international

France : Le Conseil d’Etat saisi par l’association La Quadrature du Net interdit l’usage des drones pour surveiller les manifestations sur la voie publique à Paris, faute de texte encadrant l’usage de ces images (ce que cherche à proposer l’article 22 de la proposition de loi sur la “sécurité globale”)

France. Le Conseil d’Etat, saisi par l’association La Quadrature du Net qui s’inquiétait de l’usage de drones “à des fins de police administrative” interdit l’usage de drones pour surveiller les manifestations sur la voie publique à Paris. La préfecture « doit cesser, sans délai, de procéder aux mesures de surveillance par drone des rassemblements de personnes sur la voie publique ». En Belgique, l’usage des drones est prévu pour surveiller le respect des mesures sanitaires pendant les fêtes de fin d’année. Comme pendant le premier confinement, le Conseil d’Etat prononce cette interdiction faute de texte qui encadre l’usage de ces images, or l’article 22 de la proposition de loi sur la “sécurité globale” propose ce type de cadre en étendant la capacité des forces de l’ordre à utiliser les images filmées dans l’espace public et prévoit notamment que dans le cadre de manifestations, les vidéos tournées par drone ou hélicoptère pourront être diffusées en direct dans la salle de commandement du dispositif de maintien de l’ordre puis conservées, pour une durée de trente jours ou davantage si elles sont utilisées dans le cadre d’une enquête.

#1773 Source 20minutes.fr

France : Une plateforme internet de collaboration avec la police va être créée pour que n’importe qui puisse dénoncer anonymement un point de deal

France. Dans le cadre de la répression pro-active du trafic et de la consommation de drogue qui s’est instensifiée depuis cet été, Gérald Darmanin a annoncé qu’une plateforme internet allait être créée pour permettre à n’importe qui de dénoncer en ligne un point de deal afin d’indiquer anonymement à la police où est-ce qu’il se situe. La plateforme devrait être mise en ligne dès début 2021, avec un recensement actuel qui a été fait d’une estimation de 4 000 points de deals. Gérald Darmanin souhaiterait que chaque mois les chiffres du nombre de points de deal soient recensés et communiqués, affichant son objectif principal de lutter contre le trafic de stupéfiants en France.

#1786 Source LCI.fr

France : À Nantes, 150 migrants qui occupaient le gymnase désaffecté de Talensac depuis le mois de février ont été évacués

France, Nantes. À Nantes, 150 migrants qui occupaient le gymnase désaffecté de Talensac depuis le mois de février ont été évacués. D’après un élu en charge “de l’Europe, des migrants et des gens du voyage” et contre toute évidence : “Ce n’est pas une évacuation, ni un déménagement mais une mise à l’abri”. Il précise qu’une centaine de personnes vont être hébergées dans des conditions dignes à l’auberge de jeunesse de l’ancienne manufacture de tabac, sans préciser les conditions associées à cet “hébergement” ni sa durée. Ce nouvel hébergement fraîchement rénové peut accueillir environ 120 personnes alors qu’au moins 200 migrants s’étaient installés dans le gymnase.

#1772 Source ouest-france.fr

France : L’assemblée nationale vote en procédure d’urgence un projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, faisant rentrer dans la loi une partie des dispositions provisoires prises pendant la crise sanitaire

France. L’assemblée nationale vote en procédure d’urgence un projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, faisant rentrer dans la loi une partie des dispositions provisoires prises pendant la crise sanitaire.

#1768 Source assemblee-nationale.fr

Argentine, Mendoza : Des centaines de manifestantes ont incendié un palais de justice après qu’une adolescente de 14 ans a été tuée par un homme qu’elle avait rencontré sur les réseaux sociaux

Argentine, Mendoza. Des centaines de manifestantes ont incendié un palais de justice après qu’une adolescente de 14 ans a été tuée par un homme qu’elle avait rencontré sur les réseaux sociaux. Les services d’urgence de la police appelés par un voisin ont ignoré l’appel alors que ce dernier leur faisait entendre les cris de de la victime pendant le meurtre. L’enregistrement vocal a été diffusé sur les réseaux sociaux.

#1771 Source www.yeryuzupostasi.org

Etats Unis, Portland : des dizaines de caméras de surveillance Amazon Ring et Google Nest, entreprises associées aux services de police pour leur fournir des images en continu, ont été retirées et détruites

Etats Unis, Portland. Des dizaines de caméras de surveillance Amazon Ring et Google Nest, entreprises associées aux services de police pour leur fournir des images en continu, ont été retirées et détruites cette semaine des quartiers résidentiels de Portland lors de promenades nocturnes pour protester contre la surveillance des entreprises et de l’Etat de plus en plus présente dans la vie de tout un chacun. Un communiqué lié à cette attaque est à lire ici. Le texte indique que depuis peu, les services de police et d’autres forces de l’ordre commencent à être autorisés à diffuser en permanence les flux des caméras de sonnette des résidents, dans le but de créer un réseau de surveillance en direct dans les quartiers résidentiels.

#1802 vu sur rosecitycounterinfo.noblogs.org

France, Calais : Des rochers sont installés au fort Nieulay afin d’empêcher que les migrants puissent être ravitaillés par les véhicules des associations non mandatées par l’Etat

France, Calais. Après le déboisement systématique pour rendre inhabitables des zones où des migrants avaient l’habitude de s’installer, des rochers sont maintenant installés au fort Nieulay pour condamner les accès aux abords du fort par les véhicules des associations d’aide aux migrants non mandatées par l’État et ainsi empêcher tout ravitaillement.

#1767 Source Lavoixdunord.fr

France : L’obtention des visas de regroupement familial est gelée depuis le 16 mars, ce qui prive des centaines de famille de retrouver leurs proches en dépit des autorisations accordées à leurs dossiers

France. L’obtention des visas de regroupement familial est gelée depuis le 16 mars, ce qui prive des centaines de familles vivant dans des pays considérés comme “zones actives de circulation du virus” de la possibilité de retrouver leurs proches résidant en France alors qu’elles en ont reçu l’autorisation à l’issue d’une longue instruction de leur dossier dans le cadre du regroupement familial ou, s’agissant de famille de personnes réfugiées en France, de la réunification familiale. Ces refus sont fondés, depuis la réouverture partielle des frontières en juillet, sur une instruction du Premier ministre du 15 août 2020, jamais publiée et aujourd’hui réputée abrogée, qui a proscrit les voyages vers la France métropolitaine, à l’exception de ceux de catégories de personnes énumérées par l’attestation de voyage mise en place par le ministre de l’intérieur, parmi lesquelles ne figurent pas les familles des étrangers résidant régulièrement sur le territoire français. Plusieurs associations saisissent le Conseil d’Etat à ce sujet.

#1766 Source Gisti.org

Royaume-Uni : Le Royaume-Uni prend des restrictions suite à la circulation rapide d’une variante du Covid-19

Royaume-Uni. Un millier de malades ont été contaminés par une variante du Covid-19 en quelques jours dans le sud-est de l’Angleterre, et les chiffres augmentent rapidement. Le gouvernement a décidé d’accroître les restrictions dans la capitale et les alentours. À partir de mercredi 16 décembre, les restaurants et les salles de spectacle seront fermés. Plusieurs autres pays européens, face à une actuelle hausse des contaminations, comme l’Allemagne, les Pays-Bas et le Danemark ont pris des mesures de type confinement général, avec notamment la fermeture des écoles, au moins jusqu’à la fin du mois de janvier.

#1765 Source Francetvinfo

France : Le gouvernement suit l’avis du Conseil scientifique qui recommande “un auto-confinement” une semaine avant Noël et annonce que les absences scolaires ne seront pas pénalisées les 17 et 18 décembre

France. Le gouvernement suit l’avis du Conseil scientifique qui recommande “un auto-confinement” une semaine avant Noël et annonce officiellement que les absences scolaires ne seront pas pénalisées les 17 et 18 décembre pour permettre aux enfants de se confiner avant Noël. Cette décision est en contradiction totale avec l’ensemble des mesures prises depuis le mois de septembre, appuyées sur l’affirmation que les mesures sanitaires suffisent à faire des établissements scolaires des lieux où le virus ne circule pas particulièrement. Les parents devront décider s’ils suivent ou non cette préconisation, mais les enseignants sont assignés à aller travailler. Les syndicats d’enseignants protestent contre cette école ouverte mais non obligatoire. Les autres salariés sont invités à télétravailler ou à poser des congés.

#1763 Source Liberation.fr

International : De nouvelles start-up proposent d’optimiser les réunions virtuelles en développant l’analyse des expressions, gestes et émotions des employés filmés

International. Des start-up ont récemment fait leur apparition en promettant «d’optimiser» les réunions virtuelles en augmentant les possibilités d’analyse des logiciels très utilisés en période de pandémie comme Zoom ou Skype, avec des fonctions analysant les réactions des interlocuteurs, vérifiant qu’ils sont bien face à leur écran et pouvant aller jusqu’à analyser l’expression des émotions. En effet l’intelligence artificielle peut détecter les mouvements des yeux, du visage, vérifier le degré d’attention ou le nombre de mots prononcés. Headroom, une plateforme de vidéo, permet ainsi de synthétiser une réunion avec un compte rendu automatisé additionné de mots-clés, de dates, des sujets abordés ainsi que des principales lignes directrices. Ce faisant, elle décompte le nombre de mots prononcés par chaque participant, et mesure même le «degré d’attention» de chacun en captant les changements de température de la pièce. L’application propose également d’interpréter le «langage corporel» des participants à renfort d’émoticônes. Chaque haussement de sourcil ou pupille un peu trop dilatée donne lieu à la création d’une donnée qui est transformée en «émotion»: satisfaction, tristesse, ennui ou confusion. Une autre start-up, HireVue produit un score d’«employabilité» basé sur les mouvements du visage, le ton de la voix et la position du corps. Lever les mains fréquemment est ainsi perçu comme un signe de participation active lors de réunions.

#1764 Source Korii.slate

Brésil : Le plan de vaccination contre le coronavirus annoncé par le ministère de la Santé exclut plus de la moitié de la population autochtone du pays

Brésil. Le plan de vaccination contre le coronavirus annoncé par le ministère de la Santé exclut plus de la moitié de la population autochtone du pays. Le gouvernement a prévu de quoi vacciner 410 348 autochtones alors que le dernier recensement effectué il y a 10 ans, en avait déjà identifié plus du double (896 917). Le mouvement indigène considère qu’aujourd’hui la population indigène du pays dépasse, de loin, 1 million d’habitants. Il s’agirait d’un refus de prendre en considération les autochtones habitants dans les villes du pays. La stratégie consistant à restreindre les peuples autochtones à ce que le gouvernement a appelé les ” villageois ” – une expression utilisée par les structures gouvernementales pendant la dictature militaire (1964-1985) – est aussi visible dans les décomptes des infections et des décès.

#1762 Source noticias.uol.com.br

France, Saint-Etienne : une centaine de livreurs Deliveroo, Uber Eats ou Just Eat, se sont mis en grève et ont bloqué des fast-food

France, Saint-Etienne. Une centaine de livreurs de repas à emporter, dépendants des plateformes comme Deliveroo, Uber Eats ou Just Eat, se sont mis en grève pour la première fois à Saint-Étienne dans la Loire, suite à l’aggravation de leurs conditions de travail depuis le premier confinement. Ils ont réussi à bloquer des accès à six grandes chaînes de fast-food de la ville, afin notamment de convaincre des livreurs non-grévistes de les rejoindre.

#1760 Source Francebleu.fr

Allemagne : Les autorités allemandes ont décrété la fermeture des écoles et des crèches, ainsi que des commerces “non-essentiels” pour au moins trois semaines jusqu’au 10 janvier sur l’ensemble du territoire

Allemagne. Les autorités allemandes ont décrété la fermeture des écoles et des crèches, ainsi que des commerces “non-essentiels” pour au moins trois semaines jusqu’au 10 janvier. Les contacts sociaux devraient être limités à maximum cinq adultes de deux foyers différents et rester également très restreints du 24 au 26 décembre où les rencontres ne seront possibles qu’entre membres de la très proche famille. Après six semaines de fermeture des restaurants, bars, théâtres, cinémas, musées et enceintes sportives, l’Allemagne fait le constat que ces restrictions sont insuffisantes et instaure donc un confinement généralisé, que certains länder comme la Saxe avaient anticipé.

#1757 Source Lexpress.fr

Inde, Bangalore : Des ouvriers qui n’ont pas été payés depuis 4 mois saccagent une usine d’iPhone dans le sud du pays

Inde, Bangalore. Des ouvriers qui n’ont pas été payés depuis 4 mois saccagent une usine d’iPhone dans le sud du pays. Une centaine de personnes ont été arrêtées après la mise à sac de l’usine. L’émeute s’est produite entre vendredi soir et samedi dans une usine du groupe taïwanais Wistron Infocomm Manufacturing dans laquelle les iPhone sont assemblés, en banlieue de la ville. Des images tournées sur place montrent des vitres pulvérisées par des membres de l’équipe de nuit. Les caméras de vidéosurveillance, des lampes et des ventilateurs ont également été brisés, les bureaux des cadres dirigeants étant pris pour cible, et une voiture a été incendiée.

#1761 Source Le Parisien.fr

Ethiopie, Erythrée : Le gouvernement éthiopien a décidé de renvoyer plus de 400 réfugiés dans la zone de combats d’où ils ont fui et vers les camps du Tigré où il n’y a plus ni eau ni nourriture

Ethiopie, Erythrée. Le gouvernement éthiopien a décidé de renvoyer plus de 400 réfugiés dans la zone de combats d’où ils ont fui et vers les camps du Tigré où il n’y a plus ni eau ni nourriture. L’aide internationale n’est toujours pas autorisée au Tigré et les pénuries sont lourdes dans une région qui est loin d’être pacifiée.

#1759 Source RFI.fr

Allemagne : le gouvernement autorise à nouveau l’expulsion de migrants syriens vers leur pays d’origine, ce qui était suspendu depuis 2012

Allemagne. Le gouvernement autorise à nouveau les expulsions de migrants syriens vers leur pays d’origine. Elles étaient suspendues depuis 2012. C’est le meurtre, par un jeune Syrien, d’un Allemand à l’arme blanche en octobre 2020 à Dresde qui a relancé les débats et abouti à cette décision.

#1753 Source rfi.fr

France, Calais : 120 migrants ont à nouveau été expulsés à Calais, ce qui fait suite à plus de “900 expulsions” recensées par des associations depuis le début de l’année

France, Calais. 120 migrants ont à nouveau été expulsés à Calais d’après la préfecture du Pas-de-Calais. Plus de “900 expulsions” y auraient été recensées depuis le début de l’année selon l’association l’Auberge des migrants et le collectif Human Rights Observers qui ont dénoncé à nouveau des “méthodes choquantes” et des “comportements abusifs” des équipes d’intervention, en publiant des vidéos prises par des bénévole. Sur l’une d’elle, datée du 8 décembre à Grande-Synthe (Nord), on voit un membre de l’équipe de nettoyage, encadré par des forces de l’ordre, lacérer une tente dans un bois alors qu’il y a toujours quelqu’un à l’intérieur. Les militants associatifs ont été verbalisés malgré des attestations de déplacement en règle.

#1751 Source France 3 Régions

Albanie : des manifestations émeutières ont lieu dans plusieurs villes suite à la mort d’un jeune homme qui a été tué par la police pour avoir enfreint le couvre-feu

Albanie. Un jeune homme qui avait enfreint le couvre-feu a été tué devant chez lui par la police. Des manifestations émeutières ont eu lieu dans plusieurs villes du pays, avec des affrontements contre les forces de l’ordre qui ont répliqué avec des canons à eau. Le ministre de l’intérieur du pays a démissionné. La communication des autorités policières par rapport au meurtre a été marquée par plusieurs rétractations, notamment sur le fait que le jeune homme était armé. Le policier auteur du tir mortel a rapidement été arrêté et devait être jugé ce vendredi. La démission du ministre de l’intérieur n’a pas suffi à apaiser les protestataires qui continuaient à crier leur colère devant son ancien ministère. Des petits groupes de manifestants, parfois très jeunes, se sont dispersés dans la capitale, incendiant des poubelles et s’en prenant à certains bâtiments, comme le siège du Parti socialiste au pouvoir. La veille, seize policiers avaient été blessés lors d’une première soirée d’affrontements.

#1749 Source Liberation.fr

Belgique : En Flandre, la police compte déployer des drones équipés de caméras thermiques et de mégaphones pour surveiller les fêtes de fin d’année

Belgique. En Flandre, la police compte déployer des drones équipés de caméras thermiques et de mégaphones pour surveiller les fêtes de fin d’année. La zone de police Carma avait déjà fait usage de drones l’année passée pour détecter des feux d’artifice illégaux pendant la période des fêtes de fin d’année. Ces appareils avaient également été déployés au cours du printemps dernier pour surveiller le respect des mesures sanitaires en vigueur. Les personnes qui ne respectent pas les mesures sanitaires encourent une amende de 250 euros. En France, la Direction départementale de la sécurité publique du Nord avait également utilisé des drones en mars pour faire respecter le confinement. Mais deux mois plus tard le Conseil d’État avait suspendu cette utilisation pour des raisons liées au traitement des données personnelles.

#1755 Source Lavoixdunord.fr

Etats-Unis : Une nouvelle étude menée dans 14 Etats publiée par les Centers for Disease Control and Prevention montre que la mortalité par COVID-19 est deux fois plus élevée chez les Amérindiens que dans le reste de la population

Etats Unis. Une nouvelle étude menée dans 14 Etats publiée par les Centers for Disease Control and Prevention montre que la mortalité par COVID-19 est deux fois plus élevée chez les Amérindiens que dans le reste de la population. Selon les données du CDC citées dans le rapport, près de 2700 décès associés au COVID-19 étaient survenus parmi les Amérindiens et les autochtones d’Alaska au 2 décembre soit 55,8 décès pour 100000, soit 1,8 fois plus élevé que le taux de 30,3 décès pour 100000 dans le reste de la population. Le rapport indique que les inégalités de longue date dans des domaines tels que le financement public, les infrastructures et l’accès aux soins de santé, à l’éducation et à d’autres déterminants sociaux de la santé ont contribué aux disparités en matière de santé qui exposent les peuples autochtones à un risque plus élevé de COVID-19. Les problèmes de transports vers des structures de soins très éloignées ont aussi empêché les patients autochtones de se soigner en temps opportun, ce qui aurait entraîné des aggravations qui auraient été évitables.

#1754 Source www.usnews.com

Inde : En quelques heures, plus de 500 personnes d’une ville du sud de l’Inde ont été hospitalisés des suites de l’apparition d’une mystérieuse maladie, non identifiée

Inde, Eluru. Une mystérieuse maladie frappe une ville de la région d’Andhra Pradesh dans le sud de l’Inde, provoquant des convulsions de type épileptiques, des nausées, de l’anxiété et des douleurs chroniques. En quelques heures, plus de 500 personnes ont déjà été hospitalisées et une est décédée. La plupart des patients arrivent avec des petites blessures à la tête ou un œil au beurre noir, après s’être soudainement évanoui, a précisé le médecin-chef de l’hôpital gouvernemental d’Eluru. Les enquêtes virologiques réalisées sur la population malade par un groupe d’experts ont révélé la présence de métaux lourds, en particulier du plomb et du nickel. Depuis mardi, le nombre de cas semble néanmoins diminuer. Cette maladie survient alors que l’Inde continue de lutter contre la pandémie de Covid-19 qui a déjà fait officiellement plus de 141 000 morts dans le pays.

#1750 Source Liberation.fr

France, Bordeaux : un groupe WhatsApp est créé pour que les commerçants soient informés en temps réels par la préfecture des zones de dégradations pendant les manifestations

France, Bordeaux. Le président de la chambre d’industrie et de commerce de Bordeaux Gironde a annoncé qu’un groupe WhatsApp allait être créé entre les commerçants et les services de sécurité de la préfecture pour qu’ils soient prévenus en temps réel quand des dégradations sont commises dans le centre-ville lors des manifestations. Cette application répond à la demande de “sanctuarisation” du centre ville lors des manifestations.

#1746 vu sur francebleu.fr

France, Maroc : Les deux pays signent un accord pour faciliter l’expulsion des mineurs isolés

France, Maroc. Les deux pays signent un accord pour faciliter l’expulsion des mineurs isolés. L’objectif énoncé est de « permettre aux magistrats de la jeunesse de disposer des éléments indispensables pour prendre les mesures les plus adaptées à l’intérêt de ces enfants, y compris le retour » au Maroc, selon le garde des sceaux français. Les procédures d’expulsion des mineurs étaient effectivement rendues un peu plus complexes du fait des dispositions générales sur la protection de l’enfance, verrou fragile qui vient de sauter. A terme, il s’agirait de permettre aux juges français d’ordonner des retours sur la base de décisions de placement prononcées par des juges marocains « dans l’intérêt » des mineurs se trouvant en France. Il y a entre 16.000 et 40.000 mineurs clandestins en France, selon les estimations des pouvoirs publics et des ONG.

#1758 Source 20minutes.fr

France, Metz : une grève de la faim est en cours au CRA de Metz-Queuleu, un centre où les conditions sanitaires sont particulièrement déplorables

France, Metz. Une grève de la faim est en cours au Centre de rétention administrative de Metz-Queuleu, un CRA où les conditions d’hygiènes sont particulièrement déplorables. Les retenus dénoncent des conditions de détentions dégradantes et dangereuses : pas de masques, pas de gel hydro-alcoolique, pas de protocole de distanciation mis en place, pas de prise en charge ou d’isolement des malades du Covid, les machines à laver ne sont pas désinfectées et les draps sont lavés en cellule par les prisonniers. Ils dénoncent aussi les conditions générales de détention : les repas constitués de bouffe périmée (certainement la poubelle des supermarchés), des calmants ajoutés aux plats de certains prisonniers, et des formes diverses de maltraitances quotidiennes. Ils dénoncent également l’absence de parloir en raison de la crise sanitaire, et le non-traitement de leurs dossiers qui, combiné à l’absence de vols, les maintien pendant l’intégralité du temps de détention autorisé.

#1740 vu sur abaslescra.noblogs.org

France : trois décrets qui renforcent les possibilités de fichage et d’enquêtes administratives du renseignement territorial ont été publiés

France. Trois décrets qui renforcent les possibilités de fichage du renseignement territorial et d’enquêtes administratives ont été publiés. Il s’agit des fichiers PASP (Fichier de prévention des atteintes à la sécurité publique) pour la police et GIPASP (Gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique) pour la gendarmerie ainsi que EASP qui permet les enquêtes administratives à destination des magistrats, policiers, surveillants pénitentiaire, policiers municipaux, agents de sécurité privée. Les services pourront recueillir des informations sur l’opinion des personnes surveillées, leurs pseudos Twitter, des données de santé, le tout pour des finalités élargies qui dépassent la sécurité publique. Les fichiers PASP et GIPASP ont un champ plus large que le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) qui vise les personnes radicalisées. En 2017, 43 500 personnes étaient fichées au PASP et 40 500 au GIPASP. Une autre nouveauté de ces décrets est que peuvent y accdéder non seulement les agents des services, tous les policiers et gendarmes, mais aussi les procureurs.

#1735 vu sur nextinpact.com

Norvège : Une jeune femme a été condamnée à 24 jours de prison ferme pour avoir enfreint la quarantaine, ce qui fait suite à d’autres condamnations en Norvège du même type

Norvège. Une jeune femme a été condamnée à 24 jours de prison ferme pour avoir enfreint la quarantaine. Elle est accusée d’être retournée travailler plusieurs fois dans le cabinet médical où elle est employée sans respecter la quarantaine obligatoire après des séjours à l’étranger. Il ne s’agit pas de la première condamnation en Norvège, où la réglementation anti-Covid est appliquée strictement : un pasteur a reçu une amende de 20 000 couronnes (1 900 euros) pour avoir rencontré plusieurs membres de sa congrégation, et un jeune homme a été condamné à 18 jours de prison avec sursis pour être sorti quatre fois de chez lui à son retour de Suède. Un touriste a aussi été expulsé du pays avec une amende et une interdiction de revenir sur le territoire norvégien pendant 2 ans. Ces condamnations sont toutes les trois liées à un non respect de la quarantaine.

#1756 Source francais.rt.com

Etats-Unis : La ville de Chula Vista en Californie est la première du pays à adopter le programme expérimental de surveillance policière appelé “Drone comme premier intervenant”

Etats Unis, Chula Vista (Californie). Cette ville du sud de la Californie avec une population de 270 000 habitants, est la première du pays à adopter le programme expérimental appelé “Drone comme premier intervenant”. La police de la ville dispose d’un drone volant qui peut être envoyé directement depuis le commissariat dur les scènes d’intervention pour filmer les alentours, avec des images qui permettent en temps réel de retrouver des fuyards ou de connaître leur comportement. Chaque jour, la police de Chula Vista répond à pas moins de 15 appels d’urgence avec un drone, lançant plus de 4100 vols depuis le début du programme il y a deux ans. Au cours des derniers mois, trois autres villes – deux en Californie et une en Géorgie – ont emboîté le pas. Ces drones acquièrent le pouvoir de suivre automatiquement les véhicules et les personnes. Ces drones sont considérés comme un moyen de maintien de l’ordre à distance, avec des fonds débloqués pour leur financement en temps de pandémie.

#1752 Source NYtimes.com

France : le comité d’éthique du ministère de la défense donne son feu vert à la recherche sur les technologies de « soldat augmenté » comme les exo-squelettes, robots, implants ou encore des vêtements connectés.

France. Le comité d’éthique du ministère de la défense donne son feu vert à la recherche sur le « soldat augmenté ». Il s’agit de l’ouverture de travaux sur les méthodes « invasives » d’amélioration des performances physiques des militaires. Le ministère des armées fournit une image de ce que pourrait être le soldat du futur en 2040/2050, avec des vêtements connectés, plus de protections et une interface homme/machine. Cet avis permet de poursuivre les recherchent sur les exo-squelettes et les robots tueurs ainsi que sur des substances conçues pour améliorer « la résistance face au phénomène d’isolement ou à la suite de la capture par l’ennemi » ou des opérations des oreilles pour entendre des fréquences très élevées ou très basses, ou encore par des implants « permettant de prendre le contrôle d’un système d’armes ». L’avis du comité éthique précise : « afin d’éviter tout risque de décrochage capacitaire de nos armées (…), la recherche dans le domaine des augmentations doit être ouverte ». La France se prétendait déja à la pointe de la technologie en terme de “soldats du futur” avec la tenue “FELIN” développée par l’entreprise Safran pour un coût total de 1 milliard d’euros soit 23 000 € par soldat.

#1736 vu sur lemonde.fr

Egypte : une ONG dénonce une « frénésie d’exécutions » avec au moins 57 mises à mort depuis octobre, bien que les chiffres semblent sous-estimés.

Egypte. Amnesty International dénonce une « frénésie d’exécutions » avec au moins 57 mises à mort depuis octobre, bien que les chiffres vérifiés par les ONG semblent sous-estimés. Les condamnations sont obtenues après des « “confessions” entachées de torture ». Selon Amnesty, la « frénésie d’exécution » a commencé après un incident violent en septembre au cours duquel quatre prisonniers et quatre gardiens de prison ont été tués. Les exécutions sont des « représailles apparentes » à cet incident, juge Amnesty.

#1734 vu sur www.lemonde.fr

France : l’Assemblée nationale examine en dernière lecture un projet de loi sur la justice des mineurs, qui établierait un Code pénal des mineurs largement contesté par le milieu des professionnels de l’enfance

France. L’Assemblée nationale examine en dernière lecture ce mardi un projet de loi sur la justice des mineurs, qui créerait un Code pénal des mineurs largement contesté par le milieu des professionnels de l’enfance. Ce projet de loi contient notamment l’introduction d’une présomption de non-discernement en dessous de 13 ans. Cela signifie qu’un juge sera en mesure de déterminer si un mineur âgé de moins de 13 ans possède une capacité de discernement et ainsi le rendre responsable pénalement. Seule une mesure éducative pourrait être cependant décidée. La peine est exclue. Le texte accélère aussi fortement la procédure lorsqu’un mineur est jugé. Alors que les délais sont en général de 18 mois entre les faits et le passage en justice, le futur Code de justice pénal des mineurs prévoit un jugement sur sa culpabilité dans les trois mois suivant la commission des faits puis le suivi par un éducateur, sous le contrôle du juge, pendant une période de mise à l’épreuve éducative de six à neuf mois. Enfin, le projet de loi compte privilégier le placement en centre éducatif fermé pour les situations de détention provisoire. Ce projet de loi entérine une partie des décrets qui avaient été mis en place durant le premier confinement, afin de pouvoir gérer toujours plus rapidement et plus efficacement la répression (voire le texte d’analyse à ce propos)

#1733 vu sur www.lexpress.fr

France, Paris : une grève nationale des AED (assistants d’éducation) débute le 1er décembre, pour protester contre les conditions de travail liées au maintien de l’ouverture des écoles, collèges et lycées

France, Paris. Une grève nationale des AED (assistants d’éducation) débute le 1er décembre, pour protester contre les conditions de travail liées au maintien de l’ouverture des écoles, collèges et lycées dans un contexte de circulation active du coronavirus. Différents collectifs se sont constitués à travers la France, dans la suite du mouvement de grève débuté à Marseille le 19 novembre. En Île-de-France, le collectif Vie scolaire en colère a appelé a déserter les vies scolaires pour bloquer les bahuts et à manifester place Jacques Bainville à Paris ce mardi 1er décembre, 200 personnes se sont retrouvées au rassemblement, et une petite manif sauvage est partie pour finir nassée à l’angle de la rue de Bretagne et de la rue de Grenelle. Les AED ont pu sortir au compte goutte par petit groupe de 5/10 personnes.

#1732 vu sur paris-luttes.info

France, Royaume Unis : les deux pays s’entendent pour tenter d’empêcher la traversée de la Manche, itinéraire migratoire emprunté par plus de 8000 personnes par an.

France, Royaume-Uni. La France et le Royaume-Uni s’entendent pour tenter de freiner toute immigration clandestine passant par la Manche ; la ministre de l’intérieur britannique et son homologue français, Gérald Darmanin, ont déclaré vouloir rendre impossible l’itinéraire emprunté par plus de 8 000 personnes cette année. L’accord prévoit le doublement des patrouilles françaises à partir du 1er décembre – sans en donner le nombre précis –, qui seront appuyées de drones et de radars permettant de repérer ceux qui tentent la traversée. Les deux pays ont accepté de dépenser 31,4 millions d’euros pour ces mesures. En septembre, les autorités françaises ont précisé avoir intercepté plus de 1 300 personnes qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni, dont une poignée avait essayé de traverser la Manche à la nage sur une trentaine de kilomètres. Entre le 1er janvier et le 31 août, environ 6 200 migrants ont tenté la traversée, à l’aide de canots pneumatiques, de paddles, kayaks, voire de gilets de sauvetage.

#1731 vu sur www.lemonde.fr

France, Marseille : trois compagnies de CRS procèdent à l’évacuation de près de 200 personnes de la cité du Petit séminaire

France, Marseille. Trois compagnies de CRS procèdent ce lundi matin à l’évacuation de près de 200 personnes de la cité du Petit séminaire. Plusieurs des immeubles de la cité sont en péril, et squatés par des demandeurs d’asile. Des associations et militants sont présents également pour réclamer l’annulation des expulsions. La municipalité a réquisitionné quatre gymnases pour héberger ensuite provisoirement les 200 personnes, mais aucune proposition de relogement n’a été faite pour la suite. Dans son nouveau rapport annuel, l’observatoire inter-associatif des expulsions collectives de lieux de vie informels a recensé 1079 expulsions du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2020, en France métropolitaine.

#1730 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr

Canada : une prolongation de la fermeture des frontières aux étrangers dont la présence n’est pas jugée essentielle est annoncée jusqu’au 21 janvier

Canada. Le Canada a annoncé dimanche une nouvelle prolongation, jusqu’au 21 janvier 2021, de la fermeture de ses frontières aux étrangers dont la présence n’est pas jugée essentielle. Depuis mars, les voyageurs arrivant au Canada, qu’ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours afin d’éviter la propagation du coronavirus. De son côté, la frontière du Canada avec les Etats-Unis reste fermée jusqu’au 21 décembre, dans le cadre d’un accord bilatéral séparé avec Washington. Seuls sont autorisés le commerce des biens et marchandises et les voyages considérés comme essentiels.

#1729 vu sur francetv.info

France : le gouvernement va mettre en place un “traçage rétrospectif” pour identifier la source de chaque cas

France. Le gouvernement va mettre en place un “traçage rétrospectif” pour identifier la source de chaque cas. Cette méthode de traçage inversé viendra s’ajouter au traçage actuel, dit prospectif, qui vise à identifier toutes les personnes potentiellement contaminées par un cas positif. L’idée sera désormais de remonter la chaîne de contamination en amont, et non plus seulement de s’intéresser aux cas potentiels en aval. Pour cela, “10 000 personnes sont déjà mobilisées mais nous en formons encore plusieurs milliers”, selon Olivier Véran. Le ministre rappelle que le traçage rétrospectif est déjà appliqué par les pouvoirs publics japonais, “avec lesquels nous travaillons”. Un SMS gouvernemental est actuellement envoyé par vagues aux téléphones mobiles afin d’inciter les personnes à télécharger massivement l’application TousAntiCovid.

#1728 vu sur Francetvinfo

France, Saint Marcellin : les gendarmes renoncent à intervenir contre une rave, repoussés par des jets de pierres, ils préfèrent verbaliser systématiquement le lendemain ceux qui en partent

France, Saint Marcellin (Isère). Environ 200 personnes ont participé durant toute la nuit de samedi à dimanche à une rave party sauvage organisée dans les locaux d’une entreprise désaffectée situés avenue de Chatte à Saint-Marcellin. Quand les gendarmes se sont approchés pour intervenir suite aux appels des riverains, ils se sont fait caillasser, l’intervention a ensuite été annulée. Dans la matinée, les organisateurs de la rave ont fait brûler leur sono sur les lieux. Les gendarmes ont procédé à de nombreux contrôles d’identité à la sortie de la rave et plus d’une centaine de procès-verbaux ont été dressés à l’encontre des participants pour des infractions liées au non-respect du confinement, notamment pour des attestations dérogatoires non conformes. Une enquête a aussi été ouverte par la compagnie de gendarmerie de la ville.

#1745 vu sur ledauphine.com

France, Seine Saint Denis : les agents d’entretien des collèges et des lycées dénoncent la forte augmentation de leur charge de travail avec les protocoles sanitaires mis en place dans les établissements scolaires

France, Seine Saint Denis. Les agents d’entretien des collèges et des lycées dénoncent la forte augmentation de leur charge de travail avec les protocoles sanitaires mis en place dans les établissements scolaires, sans aucune compensation ni embauche. Beaucoup d’entre eux ont contracté le virus en particulier dans les cantines qui sont des lieux de diffusion importants de la maladie. Dans un lycée du 93, le gymnase est devenu un cluster avec les trois quart des professeurs d’EPS contaminés parce que les agents étaient trop peu nombreux pour le nettoyer, en plus de leur travail dans les salles de classe. Des mouvements de grèves ont eu lieu depuis les vacances de la Toussaint qui ont obtenu quelques embauches en interim qui ne peuvent pas résoudre le problème.

#1727 vu sur leparisien.fr

France : le volet de la loi « sécurité globale » qui concerne les prisons exclut des réduction de peine les personnes condamnées pour l’agression d’un membre des forces de l’ordre

France. Le volet de la loi « sécurité globale » qui concerne les prisons exclut du crédit de réduction de peine les personnes condamnées pour l’agression d’un membre des forces de l’ordre. Cet article est inséré dans un chapitre intitulé « Mieux protéger ceux qui nous protègent ». En commission des lois, le champ des professions ainsi « protégées » a été élargi aux contractuels de la police et de la gendarmerie, aux agents des douanes et de l’administration pénitentiaire et aux policiers municipaux. Une multitude d’amendements proposant d’ajouter à cette liste des professions comme les gardiens d’immeuble, les médecins urgentistes, les magistrats ou les enseignants a été rejetée.

#1744 vu sur lemonde.fr

France : le gouvernement crée une “cellule de coordination” sur les évacuations de camps de migrants trois jours après l’évacuation brutale du campement installé place de la République

France. Trois jours après l’évacuation brutale du campement installé place de la République, le gouvernement crée une “cellule de coordination” sur les camps de migrants en Île-de-France, qui regroupe “les acteurs de la gestion des campements de migrants en région parisienne”. La création de cette cellule de coordination a été annoncée suite à une réunion avec des associations d’aide aux migrants, comme le Secours Catholique, qui considère qu’elle pourra aider à “prévenir la formation” des campements” ainsi qu’à mieux gérer leur évacuation. Cette cellule est chargée “à la fois de gérer l’urgence et de travailler sur la fluidité des parcours”. Le gouvernement annonce aussi le déblocage de 394 places d’hébergement suite à l’évacuation de la place de la République. Selon Utopia56, association qui avait organisé le montage du camp symbolique, considère ce nombre comme insuffisant et estime que “1 000 places d’hébergement sont nécessaires sans délai”. Elle prévient dans un communiqué rédigé avec l’association Enfants d’Afghanistan et d’ailleurs, “nous serons à nouveau présents dès samedi soir dans un lieu symbolique de Paris avec ceux que les pouvoirs publics abandonnent à la rue”.

#1742 vu sur infomigrants.net

France, Montbron : quatre bus scolaires ont été incendiés, un jeune homme de 20 ans a été interpellé le matin même

France, Montbron. Quatre bus scolaires ont été incendiés dans la nuit. Un jeune homme de 20 ans a été interpellé dès 6 heures le matin même à son domicile dans le cadre d’une enquête en flagrance démarrée en pleine nuit. Soupçonné d’être à l’origine de l’incendie, il a été placé en détention provisoire.

#1741 vu sur charentelibre.fr

France, Tours : Inédit. Les soignants d’un EHPAD KORIAN se sont vu remerciés avec un magnifique morceau de savon tiré des rebus d’une usine locale afin de leur garantir un “Noël mémorable”

France, Tours. La direction d’un Ehpad Korian, entreprise qui gère un grand nombre d’Ehpad qui ont été très fortement touchés par l’épidémie surtout pendant la première vague, et qui a été plusieurs fois mise en cause pour son manque de souci pour la protection sanitaire des patients comme des soignants (136 millions de bénéfices nets l’an dernier), offre “un joli savon” aux soignants de l’établissement “pour leur garantir un Noël mémorable” et les remercier “les immenses efforts fournis ces derniers mois”. La presse diffuse le mail envoyé à une savonnerie locale dans lequel la direction de l’établissement demande : ” J’aimerais savoir si vous avez des produits qui ne peuvent pas être vendus, des rebus qui possèderaient quelques défauts et si vous accepteriez de nous en faire don.

#1737 vu sur le canard enchainé

Belgique : le ministère de l’Intérieur prévient qu’aucun rassemblement important ne sera toléré pour les fêtes de fin d’année et que “la police sonnera aux portes à Noël”

Belgique. Le ministère de l’Intérieur prévient qu’aucun rassemblement important ne sera toléré pour les fêtes de fin d’année et affirme : “Si nécessaire, la police sonnera aux portes à Noël”. Juste avant de préciser que la loi ne permet pas que la police rentre dans les domiciles privés pour ce type de contrôles. Chaque année, certains quartiers de Belgique s’adonnent pourtant à des célébrations pyrotechniques de qualités.

#1727 vu sur lesoir.be

Espagne, Canaries : huit personnes sont mortes alors qu’un bateau transportant 35 migrants a chaviré au large des îles Canaries, plusieurs autres ont disparu.

Espagne, Canaries. Huit personnes sont mortes alors qu’un bateau transportant 35 migrants chavire au large des îles Canaries, plusieurs autres ont disparu. Les arrivées de migrants aux îles Canaries ont grimpé à 17000 cette année – 10 fois le total de l’année dernière, sur cette route migratoire longue de 1400 km de plus que le passage vers l’Italie.

#1738 vu sur reuters.com

Etats-Unis : les responsables des usines Tysons Foods ont parié sur le nombre de cas positifs parmi leurs salariés après avoir contraint un salarié malade à venir travailler

Etats Unis, Iowa. En avril, les responsables de l’usine de traitement de viande Tyson Foods (qui se présente comme “une entreprise familiale”) pariaient sur combien de leurs employés seraient testés positifs au Covid-19. Plus de 1.000 employés ont contracté le virus dans l’usine, certains d’entre eux ont porté plainte. L’entreprise est aussi accusée d’avoir incité les ouvriers malades à continuer à se rendre à l’usine en pleine pandémie à travers un système de primes, en appelant à la “responsabilité” des employés pour que les Américains “ne meurent pas de faim”. Le pari en question a été organisé après qu’un ouvrier positif au covid a vomi sur la chaine de montage et a été contraint de rester travailler. Les responsables mis en cause ont été suspendus quand l’affaire a été rendue publique.

#1723 vu sur clicanoo.re

Le confinement va perdurer avec des “assouplissements” minimes, pour maintenir une “normalité” de 5000 cas par jours; des mesures pour renforcer l’isolement des personnes positives sont envisagées

France. Dans ses dernières annonces, Macron prévoit que le confinement perdure, avec des “assouplissements” comme la réouverture des petits commerce samedi prochain et l’extension de la zone de promenade à 20 km pour 3 heures, mais le maintien des attestations de déplacement. Il a surtout validé que le taux de 5000 contaminations journalière considéré comme le taux à partir duquel des assouplissements sont possibles devait être désormais considéré comme un taux normal, qui permet aux hôpitaux de gérer le flux de patients. Comme on le voit depuis le début de ce confinement, la question n’est pas la protection des populations mais l’optimisation de la gestion avec le maximum possible de mise au travail. D’autre part, il a annoncé que la contrainte sur l’isolement des personnes positives devait être plus efficace, sans préciser les moyens qui seraient mis en oeuvre. Il vient d’ailleurs de demander au Parlement de se saisir du débat sur l’isolement des personnes positives au Covid-19 pour proposer des mesures plus coercitives. “Ces personnes”, a précisé Macron, “seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire et psychologique. Cette nouvelle stratégie associera, outre les services de l’État, les maires, leurs services, comme les associations concernées”.

#1724 vu sur lci.fr

A Montréal, le nombre de personnes sans abris serait passé de 700 à 1000 depuis la crise sanitaire, un campement s’est installé dans la ville

Canada, Montréal. Un campement de personnes sans-abri, dont certaines à la rues depuis l’épidémie, s’est installé dans la ville. La mairie considère qu’il s’agit d’un phénomène nouveau, lié au contexte de la pandémie. Il estime que la crise sanitaire aurait fait passé le nombre de sans abri de 700 à 1000. Les personnes qui se sont installées au centre ville sont soit sans solution de logement, soit ont refusé les “solutions” d’hébergement d’urgence proposées.

#1722 vu sur information.tv5monde.com

International : L’Association internationale du transport aérien (IATA) annonce son projet de « travel pass », un “passeport sanitaire numérique” qui pourrait devenir nécessaire pour voyager en avion

International. Un “passeport sanitaire numérique” pourrait devenir nécessaire pour voyager en avion. L’Association internationale du transport aérien (IATA) annonce son projet de « travel pass ». Il s’agit d’une plateforme numérique pour les passagers, « avec des informations sur les tests et les vaccins » pour permettre de « rouvrir les frontières sans quarantaine et relancer l’aviation ». L’IATA Travel pass sera disponible également sous la forme d’une application pour smartphone. IATA représente environ 290 compagnies aériennes assurant plus de 80 % du trafic aérien. IATA précise que : « La carte-voyage de l’IATA va permettre de gérer et de vérifier le flux sécuritaire d’information sur la nécessité de dépistage ou de vaccination entre les gouvernements, les compagnies aériennes, les laboratoires et les voyageurs ». Le lancement serait prévu au premier trimestre 2021. L’objectif avoué est aussi d’obliger à la généralisation des politiques de vaccinations qui deviendraient la condition de la possibilité d’ouvrir les frontières aériennes.

#1739 vu sur ouest-france.fr

Etats Unis, Midwest : des médecins des hotspots covid affirment qu’ils sont confrontés à des insultes, des menaces et à des formes diverses de prises à parti de personnes qui ne croient pas à l’existence du virus et refusent de prendre des précautions sanitaires

Etats Unis, Midwest. Les médecins et les responsables de la santé des hotspots de coronavirus américains affirment qu’ils sont confrontés à des insultes et à des formes diverses d’antagonisme de personnes qui ne croient pas à l’existence du virus et refusent de prendre des précautions sanitaires. Certains ont reçu des menaces de mort, ils sont qualifiés de “nazis” et de “tyrans”. Dans certains Etats comme au Dakota du Nord, 9 personnes sur dix ont été infectées. Si c’était un pays, il aurait le plus de cas de coronavirus pour le nombre d’habitants au monde.

#1725 vu sur news.yahoo.com

France : des manifestations ont eu lieu contre la loi de Sécurité Globale, dont un l’article vient d’être voté pour autoriser les policiers à être armés en dehors de leur service dans des établissements recevant du public

France. Dans le cadre du vote en cours de la loi de Sécurité globale, l’Assemblée vient de voter l’accès aux établissements recevant du public pour les policiers armés en dehors de leur service. Plusieurs manifestations ont eu lieu contre cette loi, en particulier contre l’article 24 voté la veille qui fait de la diffusion d’images de forces de l’ordre un délit.

#1703 Source francetvinfo

France, Marseille : des AED se mobilisent face aux conditions de travail aggravées par les protocoles sanitaires, une grève nationale est prévue le 1er décembre

France, Marseille. Des Assistants d’éducations (AED) se mettent en grève et se mobilisent face à la manière dont les protocoles sanitaires aggravent encore leurs conditions de travail dans les collèges et les lycées. Une grève nationale est prévue le 1er décembre.

#1702 Source Réseaux Sociaux

Etats-Unis : Joe Biden a jugé “contre-productif” un confinement national et promis de ne pas “arrêter l’économie” alors que l’épidémie est en phase exponentielle dans le pays

Etats-Unis. Lors d’une conférence de presse, le président élu Joe Biden, qui doit entrer en fonction en janvier, a jugé “contre-productif” un confinement national, et a promis de ne pas “arrêter l’économie”. Jeudi, le gouverneur de Californie a annoncé un couvre-feu d’un mois dans la plus grande partie de l’Etat. L’épidémie est en phase “exponentielle”, ont alerté les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies, demandant aux Américains de ne pas voyager pour Thanksgiving, la semaine prochaine.

#1695 Source Francetvinfo

Canada, Québec : un “contrat moral” est proposé aux habitants pour les inciter à limiter les contacts une semaine avant et après les fêtes de Noël, en échange de la possibilité de se rassembler en famille pendant quatre jours

Canada, Québec. La province la plus touchée par l’épidémie propose aux habitants un « contrat moral » pour les fêtes de Noël, les invitant à limiter les contacts une semaine avant et après les fêtes avec comme contrepartie la possibilité de se rassembler en famille pendant quatre jours à Noël. Depuis le 1er octobre, les Québécois ont été appelés à ne pas recevoir d’invités à leur domicile. Les écoles primaires seront fermées à compter du 17 décembre, l’enseignement se faisant à distance pendant quelques jours jusqu’aux vacances. Les élèves du secondaire reviendront plus tardivement dans les établissements scolaires, le 11 janvier.

#1713 Source Ouestfrance.fr

Russie : la situation sanitaire est catastrophique, des patients meurent dans les couloirs des hopitaux avant d’être examinés et des malades se mettent en grève de la faim pour obtenir d’être soignés

Russie. Les hôpitaux sont bondés et les morgues débordées. L’entrée des hôpitaux est parfois refusée aux personnes considérées comme trop âgées. Face aux vidéos qui se multiplient pour témoigner de la gravité de la situation, plusieurs établissements de santé ont banni les téléphones portables. Le ministère de la santé interdit aux médecins de s’exprimer dans les médias sans autorisation. Des anecdotes significatives transpercent ce mur du silence. A Jeleznogorsk, dans la région de Krasnoïarsk, les habitants sont obligés de se cotiser pour fournir des thermomètres à l’hôpital local. A Omsk, les ambulanciers amènent les malades devant le ministère de la santé, en signe de protestation. A Arkhangelsk, la présidente de l’Alliance des médecin relaye que des malades se mettent en grève de la faim pour exiger des médicaments. Les chiffres officiels de la mortalité due au Covid-19 restent particulièrement bas en Russie et sont fortement sujets à caution. Certaines régions qui ne savent plus où stocker les morts affichent seulement quelques centaines de décès depuis le début de l’épidémie au printemps.

#1710 Source Lemonde.fr

France : la Cour nationale du droit d’asile considère désormais les migrants ayant fuit l’Afghanistan n’ont plus droit à une protection internationale, ce qui clôt de fait leurs demandes d’asile

France. La Cour nationale du droit d’asile considère désormais que la violence régnant en Afghanistan ne justifie pas d’octroyer une protection internationale, ce qui clôt de fait les demandes d’asile de migrants originaires de ce pays. Ces décisions mettent fin à la jurisprudence dite « Kaboul », en vigueur depuis 2018 qui facilitait l’octroi d’une protection temporaire aux demandeurs d’asile afghans. Les Afghans représentent 2,7 millions de réfugiés dans le monde. La majorité a fui vers le Pakistan voisin. Au sein de l’Union européenne (UE), ils sont les deuxièmes demandeurs d’asile, derrière les Syriens, avec environ 61 000 requêtes enregistrées en 2019. En France, les Afghans sont actuellement les premiers demandeurs d’asile.

#1707 Source Lemonde.fr

France, Brest : pour éviter toute intervention lors de la visite de Jean Castex à l’hôpital, les représentants des personnels ont été confinés dans un local par des policiers des Renseignements Territoriaux

France, Brest. Pour éviter toute prise à partie lors de la visite de Jean Castex à l’hôpital de Brest, les représentants des personnels hospitaliers ont été confinés dans un local. Alors qu’ils avaient prévus de remettre un courrier au premier ministre, ils ont été escortés jusqu’à leurs locaux syndicaux où ils ont été retenus pendant environ deux heures par des policiers des Renseignements Territoriaux et un agent du service de sécurité de Matignon, avec la promesse d’une rencontre ultérieure avec le premier ministre, qui est finalement directement rentré à Paris. Un des syndicats a déposé plainte vendredi soir pour entrave à la liberté de circulation.

#1706 Source Francebleu.fr

France, Bretagne : une quarantaine de lycéens sont mobilisés par leur enseignante pour travailler gratuitement au développement d’entreprises actuellement fermées

France, Bretagne. Une enseignante du lycée Jean-Baptiste le Taillandier à Fougères mobilise ses quarante élèves de bac pro vente pour qu’ils travaillent gratuitement à la transformation digitale des entreprises confinées de la ville, pour développer le “click and collect”, à la place de leurs stages lycéens.

#1699 Source Francetvinfo

France, Montpellier : une “surmortalité extra Covid” est évoquée par un médecin, avec des consignes de tri et de priorisation en fonction de l’âge et de l’état de santé.

France, Montpellier. Un médecin anesthésiste du CHU de Montpellier évoque une “surmortalité extra covid”, nouvelle et intense par rapport à la précédente vague de la pandémie. Des rendez-vous en chirurgie cardiaque sont repoussés de plusieurs semaines, alors que les chances de guérison de certaines opérations diminuent grandement lorsqu’elles sont retardées. Des consignes existent déjà pour trier et prioriser les interventions médicales : “Les dernières instructions, c’est que pour mettre une assistance mécanique extra corporelle, on nous demande de cibler les indications, c’est-à-dire ne pas dépasser les 70 ans quand le patient n’a qu’une défaillance respiratoire. S’il a une défaillance multiviscérale, il faut diminuer l’âge à 65 ans. Pour l’instant ça n’a pas été fait mais on a ces instructions”.

#1697 Source Francetvinfo.fr

France : 1,6 million de tests antigéniques vont être livrés aux Ehpad, alors que plus d’un Ehpad sur cinq est touché par plusieurs cas de covid

France. La ministre déléguée à l’Autonomie, du ministère de la Santé, a déclaré que 1,6 million de tests antigéniques allaient être livrés aux Ehpad. Près de 1 600 Ehpad sont en effet touchés par plusieurs cas de Covid-19, soit plus d’un Ehpad sur cinq. Le ministère recommande d’effectuer chaque semaine des tests antigéniques sur le personnel, mais cela reste une recommandation, les modalités et l’organisation de ces tests étant laissées aux choix des différents établissements et aux membres du personnel. Les visites extérieures peuvent encore avoir lieu, elles aussi organisées selon chaque établissement, avec “un autoquestionnaire, strictement personnel et confidentiel rempli par les proches, avant leur entrée dans l’établissement”.

#1696 Source Francetvinfo

Philippines : un mouvement étudiant de grèves et de manifestations commence à voir le jour, des anarchistes appellent à son auto-organisation

Philippines. En octobre et début novembre, juste à la fin de la saison annuelle des typhons, cinq tempêtes consécutives ont ravagé les Philippines, en particulier les provinces est de Luzon et Visayas, Marikina et Cagayan. Le gouvernement continue de n’avoir aucun plan de gestion de la pandémie qui continue à se diffuser, en même temps qu’il renforce l’arsenal législatif et répressif contre les récalcitrants. Dans ce contexte, un mouvement étudiant commence à voir le jour, d’abord dans l’université Ateneo de Manila mais le mouvement de grèves et de manifestations s’étend dans tout le pays. Des cours ont dû être annulés pendant une semaine. Des anarchistes appellent à l’auto-organisation de ce mouvement dans un communiqué à lire ici

#1688 Source enoughisenough14.org

Espagne, Canaries : l’archipel est devenu une prison à ciel ouvert avec plus de 16 000 migrants arrivés depuis le début de l’année qui s’y retrouvent coincés

Espagne, Canaries. L’île de Grande Canarie fait face à un important afflux de migrants, avec plus de 16 000 arrivées depuis le début de l’année, six fois plus qu’en 2019 et des milliers de personnes se retrouvent coincées dans l’archipel parce que les expulsions sont de fait impossibles en raison de la fermeture des frontières. Les transferts vers le continent sont quasi inexistants et ne concernent que les personnes dites “vulnérables” (femmes, enfants, malades). En réalité les transferts sont très rares et aléatoires. Les Canaries sont devenues une prison à ciel ouvert. La Croix-Rouge gère l’accueil dans les hébergements où se retrouvent enfermés les migrants. Le gouvernement espagnol laisse pourrir la situation en attendant de pouvoir expulser une majorité des migrants débarqués récemment sur l’île.

#1711 Source infomigrants.net

France : la presse relaie l’inquiétude des soignants en HP sur l’augmentation de formes de souffrances psychiques, Véran fait pour la première fois mention d’une “alerte sur la santé mentale” lors d’un point presse

France. Cela fait environ deux semaines que la presse relaye régulièrement, quasiment tous les jours, des témoignages de psychiatres et psychologues revenant sur leurs inquiétudes, sur l’augmentation massive de nouvelles consultations et de nouveaux symptômes de souffrance psychique, et ce notamment pour les personnes ayant des conditions de vie précaires, tandis que l’accueil dans les hôpitaux psychiatriques de jour est souvent débordé. Voir par exemple la brève du 9 Novembre 2020 concernant l’hôpital du Rouvray. Jeudi 19 novembre, Olivier Véran fait pour la première fois mention lors d’un point presse de cette alerte sur la “santé mentale”.

#1698 Source Francetvinfo

Etats-Unis : une infirmière alerte à propos des nombreux patients qui dénient l’existence du virus et refusent de croire qu’ils sont contaminés, parfois jusqu’à leur mort

Etats Unis. Une infirmière travaillant dans le Dakota du Sud alerte à propos des nombreux patients qui dénient l’existence du virus et refusent de croire qu’ils sont contaminés, parfois jusqu’à leur mort. Elle affirme que leurs derniers mots sont par exemple “ça ne peut pas arriver, c’est pas réel”. “Ils vous disent qu’il doit y avoir une autre raison pour laquelle ils sont malades”. Elle rapporte aussi les récriminations et insultes de patients face aux mesures de protection des soignants, au motif qu’elles ne seraient pas nécessaires puisqu’ils sont persuadés qu’avoir le Covid est impossible parce que le virus n’existe pas, allant jusqu’à refuser de contacter leurs familles avant de mourir.

business man with his head buried in the sand

#1694 Source Bfmtv.com

France, Noyarey : les clusters en Ehpad sont de plus en plus nombreux, l’un d’entre eux perd un tiers de ses résidents suite à une contamination au Covid

France, Noyarey (Isère). Un Ehpad perd un tiers de ses résidents suite à une contamination au Covid. 60 des 80 résidents de cet Ehpad avaient contracté le coronavirus et 24 en sont morts. Une vingtaine de salariés ont aussi été infectés. On observe une recrudescence de cluster dans les Ehpad, en lien avec la nouvelle hausse des contaminations.

#1693 Source www.sudouest.fr

France, Calais : une opération de défrichage et de déboisement est menée dans le but d’empêcher les migrants de s’installer ou de se cacher dans les feuillages et les buissons

France, Calais. Une opération de défrichage et de déboisement est menée au Fort-Nieulay dans le but d’empêcher les migrants de s’installer ou de se cacher dans les feuillages et les buissons. Cette méthode est fréquemment employée dans la région. Rendre le territoire hostile est une démarche militaire : il s’agit de faire la guerre aux migrants à tout prix en leur retirant toute possibilité de se réfugier ou de s’abriter.

#1691 Source Nordlittoral.fr

France : la pression sur la mise au travail s’accentue pendant le confinement, Pôle Emploi annonce une opération spécifique de contrôle systématique de la recherche d’emploi

France. Contrairement au confinement du printemps, Pôle emploi va continuer à contrôler la recherche d’emploi sur les métiers en « tension » et même vérifier systématiquement l’acceptation de « l’offre raisonnable d’emploi ». La pression sur la mise au travail ne baisse pas d’un cran pendant ce nouveau confinement, et cherche même à s’accentuer puisque c’est une opération spécifique de contrôle systématique qui est invoquée. Le risque est la radiation pour un mois pour « incapacité à justifier ses recherches d’emploi » donc un mois sans allocations chômage.

#1686 Source Rapportsdeforce.fr

France, Vaulx-en-Velin : des incidents ont à nouveau éclaté contre les forces de l’ordre, le commissariat a été visé à plusieurs reprises par des mortiers d’artifice

France, Vaulx-en-Velin. Des incidents ont à nouveau éclaté contre les forces de l’ordre et le commissariat a été visé à plusieurs reprises par des mortiers d’artifice. Un véhicule aurait aussi été dégradé par les projectiles enflammés. Les manifestations émeutières ont recommencé plusieurs heures après, vers 23h45, visant cette fois-ci la police municipale. Plusieurs interpellations ont eu lieu, et l’un des interpellés, majeur, ayant reconnu les faits, passera en comparution immédiate.

#1709 Source Lyonmag.com

Grèce : un mail de l’agence frontalière Frontex, montre clairement que les garde-côtes grecs ont reçu l’ordre de repousser les migrants dans les eaux territoriales turques

Grèce. une organisation de soutien aux migrants a eu accès à l’intégralité d’un mail de l’agence frontalière de l’UE, Frontex, dont un paragraphe montre clairement que les garde-côtes grecs ont reçu des ordres pour repousser les migrants dans les eaux territoriales turques. Le mail daté du 6 mars 2020 décrit un incident au cours duquel les garde-côtes danois ont refusé des ordres de forcer les migrants et les demandeurs d’asile à rentrer en Turquie sur un petit bateau près de la côte de l’île grecque. Une phrase indique ensuite que les garde-côtes helléniques avaient en fait pris des ordres pour transporter des migrants sur un bateau pneumatique vers les eaux turques : «L’officier de liaison HCG – Équipement technique (LO-TE) a informé un équipage d’un ordre de son autorité de renvoyer les migrants sur le bateau pneumatique et de les escorter / les transporter dans les eaux territoriales TUR (TTW)». Les Danois avaient transmis cet ordre à leurs propres supérieurs, qui l’ont fait annuler. «Un nouvel ordre a été donné pour amener les migrants au port de Kos», indique le mail. Les autorités grecques ne cessent d’affirmer que de telles pratiques qui contreviennent au droit international n’existent pas et qu’il s’agit de propagande turque.

#1701 Source Euobserver.com

Etats-Unis, New York : La ville ferme ses écoles publiques face à une deuxième vague de covid

Etats Unis, New York. La ville ferme ses écoles publiques face à une deuxième vague de Covid. C’était la seule grande métropole à avoir rouvert ses classes à la rentrée. Contrairement à ce qui s’est passé en France, depuis la rentrée un protocole strict était appliqué avec la fermeture d’une école à partir de 3 cas détectés dans l’établissement. Mais le taux de tests positifs ayant dépassé les 3 % dans la ville, le maire a décidé de refermer tous les établissements scolaires.

#1700 Source Lemonde.fr

France : le “Livre blanc” de la sécurité intérieure a été publié avec, notamment, la préconisation de tripler le budget des missions de sécurité d’ici 2030 pour “porter le ministère à la frontière technologique” (sic)

France. Le « Livre blanc » de la sécurité intérieure a finalement été publié après avoir été retardé depuis février 2020. Ses préconisations donnent l’orientation du programme législatif dans ce domaine pour les dix-huit mois à venir. Une partie des propositions visant à l’élargissement des compétences de la police municipale, à la réglementation de la sécurité privée et à la protection des fonctionnaires et des militaires figurent déjà dans la loi de sécurité globale en cours d’adoption. Mais une autre partie du Livre blanc préfigure une loi pour la programmation de la sécurité intérieure (Lopsi), la troisième après celles de 2002 et de 2011, annoncée par le gouvernement « à échéance 2022 ». Il s’agirait de porter le budget des missions de sécurité à 1 % du produit intérieur brut (PIB) du pays en 2030, ce qui représenterait un triplement du montant actuel avec en particulier l’acquisition de moyens aériens et le financement d’un nouveau système d’alerte des populations. La formule employée (qui n’a que peu de sens) est qu’il faudrait « porter le ministère à la frontière technologique ».

#1714 Source Lemonde.fr

France, Perpignan : la famille d’un détenu apprend son décès plus de trois semaines après qu’il soit survenu

France, Perpignan. La famille d’un détenu apprend son décès plus de trois semaines après qu’il soit survenu. Ce sont des détenus en permission de sortie, eux mêmes très peu informés, qui les ont alertés. Début novembre, le service d’insertion et de probation les rassure en leur disant qu’il va bien et qu’il reçoit bien ses mandats. Mais le 9 novembre, les services de l’état civil téléphonent à la famille et lui annoncent le décès qui date du 18 octobre et est attribué à une fausse route alimentaire. La famille découvre aussi que le corps a été conservé trois semaines à la morgue.

#1685 Source www.midilibre.fr

France : des catholiques fervents manifestent devant les églises ou célèbrent des “messes clandestines” dans une vingtaine de villes

France. Dans une vingtaine de villes (Rennes, Poitiers, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Lyon), des catholiques plus ou moins intégristes manifestent devant les églises ou célèbrent des “messes clandestines” pour obtenir pour les cultes une dérogation à l’interdiction de rassemblement. Des prières collectives sont organisées sur le parvis des églises, en particulier à Nantes, Lyon et Versailles où des manifestations semblables avaient déjà eu lieu la semaine dernière. A Aix-en-Provence, une trentaine de personnes ont été verbalisées pour non-respect du confinement dimanche matin. Ils s’étaient réunis, sans masques, dans la chapelle Notre Dame de l’Immaculée. Une fermeture administrative de l’église en question pourrait être prononcée.

#1680 Source 20minutes.fr

France, Pyrénées : 200 policiers et militaires, appuyés par un drone, contrôlent la frontière, et les contrôles à bord des trains sont systématiques à la gare de Perpignan

France, Pyrénées. Emmanuel Macron annonçait la semaine dernière un renforcement du contrôle aux frontières, et ce notamment à la frontière franco-espagnole, avec un doublement des effectifs policiers. C’est en effet ce qui est en train d’avoir lieu : 200 policiers et militaires, appuyés par un drone, contrôlent la frontière, et les contrôles à bord des trains sont maintenant systématiques à la gare de Perpignan. “Deux-cents hommes et femmes sont désormais quotidiennement engagés sur la frontière sur le département des Pyrénées-Orientales. Une compagnie de CRS, soit 60 hommes vont être positionnés au Perthus, à la barrière de péage qui voit passer environ 35 000 véhicules par jour. A Cerbère, des unités spécialisées et un drone pour la reconnaissance des chemins et une section sentinelle de 60 hommes appuyés par 60 militaires de la gendarmerie mobile pour les hauts cantons pour empêcher les gens de passer à travers les mailles du filet renforceront les effectifs”, précise Yannick Garden, commandant de la police aux frontières (PAF) des Pyrénées-Orientales. Il communique aussi que “Par rapport à 2019, on a constaté une hausse de 25% des interpellations sur les trois premiers mois de l’année et une augmentation de 50% entre juillet et septembre après le premier confinement”. Plus de 11 000 interpellations ont en effet eu lieu à la frontière depuis janvier, environ 60% se faisant à la gare de péage de Perthus. Deux sessions de deux-trois heures de surveillance téléguidée des chemins pyrénéens par drone sont réalisées tous les jours. En une semaine, six personnes ont été interpellées.

#1674 Source France3régions

Italie : la deuxième vague de la pandémie frappe durement la population, montrant les limites des tests antigéniques et les hôpitaux seront très prochainement saturés

Italie. Cité comme exemple de résilience il y a quelques semaines, le pays se retrouve très durement frappé par une deuxième vague alors que le gouvernement a refusé de mettre en place un confinement de la population. Le ministre italien des Affaires régionales a annoncé que le gouvernement a réservé 15 000 lits d’hôtel pour les patients Covid. Les hôpitaux seront très prochainement saturés. À Naples, des patients sont parfois placés sous oxygène dans leur voiture, faute de place en réanimation. Dans le plus grand établissement de la ville, l’hôpital Cardarelli de Naples, un patient en attente d’hospitalisation a fini par être retrouvé mort aux toilettes et à Castellammare di Stabia, au sud de Pompei, quatre patients sont morts dans les ambulances en attendant d’être pris en charge. Les centres de dépistage sont encadrés par l’armée. La stratégie des autorités sanitaires repose avant tout sur les tests antigéniques et des millions de ces tests rapides de détection du coronavirus, dont les résultats négatifs permettent aux citoyens de circuler librement, ont été effectués. Des médecins remettent en question l’efficacité de leur utilisation dans ce cadre étant donné qu’ils ne sont précis qu’à un niveau de précision de 80/90%, et nécessitent d’être complétés par des tests PCR.

#1705 Source Lexpress.fr

France, Nice : le retrait des bancs publics sur la promenade des Anglais, ainsi que d’autres mobiliers urbains dans la ville fait polémique

France, Nice. Le retrait des bancs et sièges publics sur la promenade des Anglais, ainsi que d’autres mobiliers urbains dans la ville fait polémique. La Mairie, qui se dit favorable à un couvre feu dès 20h, présente cette mesure comme une manière d’enrayer l’épidémie de Covid-19 en évitant toute installation même temporaire en extérieur.

#1668 Source lanicoise.info

France : les mesures prises il y a quinze jours sont maintenues, seul un renforcement des contrôles et des verbalisations est annoncé

France. La réévaluation promise du confinement donne un maintien en l’état des mesures prises il y a quinze jours. Aucune mesure sanitaires nouvelle n’est prise dans les collèges, qui ne bénéficient pas des possibilités de dédoublement mises en place dans les lycées. La seule annonce concerne le renforcement des contrôles et des verbalisations pour non respect du confinement. On dénombre d’ailleurs 100 000 verbalisations depuis le reconfinement dont 12 000 dans les dernières 24 heures. Le gouvernement prévient aussi qu’une attestation de déplacement sera nécessaire même au delà du 1er décembre.

`#1667 Source Lavoixdunord.fr

France, Coquelles : un important campement de migrants a été démantelé au Fort-Nieulay avec 170 personnes évacuées

France, Coquelles. Un important campement de migrants a été démantelé au Fort-Nieulay avec 170 personnes évacuées. Une quarantaine de véhicules de CRS et de policiers nationaux ont été mobilisés avec une centaine de policiers déployés. La presse considère que c’est la première opération de police de grande envergure depuis 2015 dans le quartier. Deux bénévoles de l’association Human Rights Observer ont été verbalisés pour non-respect du confinement pendant l’évacuation, leurs attestations professionnelles n’étant pas considérées comme valables. Les migrants ont été emmenés dans des bus dont, d’après la préfecture, 70 vers des “structures d’hébergement”. Une partie des migrants aurait déménagé avant l’intervention. Plusieurs sites d’hébergement ont été réquisitionnés par la préfecture. Depuis le 5 novembre, deux fois par semaine, des “mises à l’abri” (alternative à la menace d’évacuation) sont proposées et 156 migrants “volontaires” ont accepté ce dispositif.

#1673 Source Lavoixdunord.fr

France : la presse publie des chiffres de contaminations scolaires (12 487 collégiens et lycéens positifs au Covid-19 en l’espace de huit jours) qui démentent les hypothèses gouvernementales

France. Le lendemain de l’annonce du maintien de l’ouverture des établissements scolaires, appuyée sur l’affirmation que les enfants se seraient contaminés pendant les vacances et que les contaminations auraient baissé depuis la rentrée, la presse publie des chiffes qui démentent complètement cette hypothèse. En huit jours, le nombre d’enfants scolarisés positifs au Covid-19 est passé à 12 487 élèves, collégiens et lycéens, soit 3,5 fois plus que les semaines précédentes. Le chiffres semblent malgré tout assez faibles, mais il faut savoir qu’on est très loin de pouvoir comptabiliser les contaminations réelles parce que depuis la rentée les méthodes de remontées des cas masquent une grande partie des contaminations.

#1672 Source Leparisien.fr

Etats-Unis : un ancien employé de McDonald’s poursuit l’entreprise après avoir été licencié pour avoir dénoncé le manque de précautions sanitaires

Etats Unis. Un ancien employé de McDonald’s poursuit l’entreprise pour des représailles et en particulier pour le fait d’avoir été licencié suite à sa dénonciation des préoccupations sanitaires relatives au COVID-19. Des employés continuent de déposer des plaintes concernant le manque de précautions sanitaires dans les restaurants de la chaîne.

#1684 Source chicago.suntimes.com

Etats-Unis : un rapport montre un taux d’infection au Covid 5,5 fois supérieur pour les personnes incarcérées que pour le reste de la population, et revient sur les révoltes qui se sont multipliées depuis mars 2020

Etats Unis. Selon un rapport, à ce jour, plus de 252 000 personnes incarcérées dans les prisons ont été infectées par le virus et au moins 1 450 personnes incarcérées sont décédées, soit un taux d’infection 5,5 fois supérieur à celui du reste de la population. Les révoltes se sont multipliées et le rapport en question en dénombre 106 de mars à juin 2020. L’analyse des données montre que ces révoltes ont eu lieu aussi bien dans les prisons fédérales et étatiques, les centres carcéraux pour mineurs et les centres de détention pour migrants, et ce dans 39 États. Ce sont les détenus des centres de détention d’immigrants qui se sont rebellés le plus fréquemment, avec 45 révoltes répertoriées dont trente-deux dans des prisons privées.

#1683 Source truthout.org

Espagne, Barcelone. : la circulation a été bloquée sur la Gran Via par des barricades de pneus enflammées, en soutien aux prisonniers et prisonnières en grève de la faim tournante dans plusieurs prisons

Espagne, Barcelone. La circulation a été bloquée sur la Gran Via, une des entrées principales de la ville, par des barricades de pneus enflammées, en soutien aux prisonnier-e-s en grève de la faim tournante dans plusieurs prisons. Un texte solidaire est à lire ici.

#1721 vu sur barcelona.indymedia.org

France : le rapport de Santé publique sur l’épidémie dénombre de nombreux clusters dans différents lieux d’enfermement

France. Le rapport de Santé publique France sur l’épidémie dénombre 80 clusters dans des établissements pénitentiaires, 104 dans les “communautés vulnérables” (qualifiées comme “gens du voyages et migrants en situation précaire”), 104 aussi dans des établissements de l’aide sociale à l’enfance, et plus de 1200 en milieu scolaire ou universitaire.

#1664 Source Santepubliquefrance.fr

Méditerranée : un naufrage au large de la Libye fait au moins 74 morts, les 47 survivants ont été ramenés à terre par les garde-côtes libyens et des pêcheurs

Méditerranée. Au moins 74 migrants sont décédés lors d’un naufrage au large de la Libye. 47 survivants ont été amenés à terre par les garde-côtes libyens et des pêcheurs, et pour le moment 31 corps ont été repêchés. Depuis le début de l’année, au moins 900 personnes se sont noyées en Méditerranée en essayant d’atteindre les côtes européennes, parfois parce que les opérations de secours ont été empêchées par diverses tracasseries administratives des Etats concernés. Plus de 11.000 rescapés ont été renvoyés en Libye.

#1662 Source Ouest-France.fr

France, Auvergne-Rhônes-Alpes : 4 000 élèves infirmiers de la région vont être mobilisés un mois dans les hôpitaux et les EHPAD

France, Auvergne-Rhônes-Alpes. 4000 élèves infirmiers et élèves masseurs-kinésithérapeutes de la région, qui est la région la plus touchée par la pandémie actuellement, vont être sous peu temporairement mobilisés pour venir en renfort des soignants face à l’épidémie de covid-19, dans les hôpitaux et dans les maisons de retraite. Le président de la région Laurent Wauquiez a annoncé que les élèves seraient embauchés un mois au SMIC pour faire “face à l’imminence du pic hospitalier”, mais pas nécessairement affectés dans des services covid. Par ailleurs, il a annoncé l’interruption des formations continues des personnels infirmiers “pour deux mois”, comptant sur le fait que cela pourrait “rapatrier immédiatement 600 professionnels vers les hôpitaux et les Ehpad”, tandis qu’un partenariat entre la région et Pôle Emploi pour orienter les chômeurs vers des formations d’aide-soignants sera mise en place.

#1661 Source Challenges.fr

France, Loche : 10 résidents de L’EHPAD sont décédés, et quasiment tous les autres résidents sont positifs au Covid

France, Loche. Considéré comme le plus gros cluster de la région d’Indre-et-Loire avec 179 cas positifs au Covid-19, sur 205 résidents, l’Ehpad de Puy Gibault à Loches compte désormais 10 décès. Les personnes âgées sont enfermées depuis le 16 octobre dans l’établissement, sans aucune visite autorisée, testées et isolées dans leurs chambres. Fin octobre, l’Agence régionale de santé (ARS) avait identifié 41 clusters dans les Ehpad en région Centre-Val de Loire.

#1660 Source Franceinfo régions

France : 106 organisations signent un texte contre la loi de “sécurité globale”

France. 106 organisations signent un texte contre la loi de « sécurité globale » qui doit être votée la semaine prochaine dénonçant le fait qu’elle permet la transmission des flux vidéo au centre de commandement en temps réel rendant possible une analyse automatisée des images, et notamment la reconnaissance faciale des manifestants et des passants (8 millions de visages sont déjà enregistrés par la police dans ses divers fichiers). Le projet de loi autorise aussi la surveillance par drones alors qu’elle a été interdite plusieurs fois par le Conseil d’Etat pendant le premier confinement. Ce projet de loi vise aussi à empêcher de filmer et de diffuser des images des policiers et des gendarmes si elles permettent leur identification. Enfin, l’article 26 veut autoriser l’accès des policiers et des gendarmes armés en dehors des heures de service à des établissements recevant du public. Voir la brève #1607

#1678 Source Laquadrature.net

Italie, Rome : la prison de Regina Coeli (1000 détenus pour 400 places) distribue seulement aujourd’hui des masques aux détenus en lutte depuis mars

Italie, Rome. La prison de Regina Coeli en plein centre de la ville enferme 1000 détenus pour une capacité maximale théorique de 400. Alors que les détenus sont en lutte pour obtenir des mesures de protection sanitaires depuis mars, ce n’est qu’aujourd’hui qu’ont été distribués des masques qui ne suffisent clairement pas à limiter la propagation du Covid. Les syndicats de matons ont demandé que les activités soient suspendues.

#1677 Source Réseaux sociaux

France, Argenteuil : depuis dix jours, de nombreux affrontements contre les forces de l’ordre ont lieu dans le quartier de la Zup avec des tirs de mortiers et de projectiles divers

France, Argenteuil. Depuis dix jours, de nombreux affrontements contre les forces de l’ordre ont lieu dans le quartier de la Zup à Argenteuil. La préfecture annonce deux policiers blessés et l’arrestation de sept personnes dont six mineurs. Des policiers sont quotidiennement visés par des tirs de mortier et des projectiles divers. Ces manifestations émeutières pourraient avoir un lien avec la mort de Sabri, décédé le 17 mai dernier dans un accident de moto-cross à Argenteuil impliquant des policiers. Le jeune homme aurait dû fêter ses 19 ans la semaine dernière. Sur les réseaux sociaux, des appels à mener des actions contre les forces de l’ordre ont circulé. La préfecture du Val-d’Oise a annoncé qu’elle allait prendre un arrêté préfectoral interdisant, la vente, le transport et l’utilisation de feux d’artifices et de pétards sur la voie publique.

#1676 Source actu.fr

France, Calais : un migrant d’origine érythréenne est hospitalisé dans un état inquiétant après avoir été touché au visage par un tir de LBD 40 lors d’une intervention de CRS dans un campement

France, Calais. Un migrant d’origine érythréenne a été touché au visage par un tir de LBD 40 lors d’une intervention de CRS dans un campement. Il est encore hospitalisé dans un état inquiétant. Le tir aurait eu lieu dans un moment de harcèlement policier contre les déplacements des migrants. La préfecture affirme que l’opération de police en question a eu lieu parce que des migrants s’affrontaient avec les forces de l’ordre en lançant des projectiles. L’une des deux personnes qui a accompagné le blessé jusqu’à l’ambulance a été ensuite interpellée par la police et “formellement reconnu comme étant l’un des auteurs du caillassage”, assure la préfecture. Jugé au tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, il a été condamné à sept mois de prison avec sursis.

#1687 Source streetpress.com

France : l’Unsa pénitentiaire demande la suspension de la distribution des colis de Noël aux détenus pour l’année 2020

France. L’Unsa pénitentiaire demande la suspension de la distribution des colis de Noël aux détenus pour l’année 2020, au motif que le contexte de la pandémie et l’alerte attentats vigipirate ne permettraient pas qu’ils soient suffisamment contrôlés. Cette mesure restreindrait encore plus les contacts avec l’extérieur des détenus, déjà fortement isolés par des mesures de “protection sanitaire” comme la limitation des parloirs, qui ne protègent pas les prisonniers de la diffusion du virus puisque 80 établissements pénitentiaires sont considérés comme des clusters…

#1675 Source www.ufap.fr

Ecosse : une étude constate que face à la pandémie, les soignants ont trois fois plus de risque que le reste de la population d’être hospitalisés

Ecosse. Une étude constate que face à la pandémie, les soignants ont trois fois plus de risque que le reste de la population d’être hospitalisés. Ces données ont été obtenues suite à l’étude de 160 000 travailleurs évoluant dans le domaine de la santé âgés de 18 à 65 ans, ainsi que 230 000 membres du foyer de ces soignants. Leurs proches sont aussi surexposés, bien qu’un peu moins. Les membres du foyer des soignants ont ainsi 2 fois plus de risque d’être admis à l’hôpital pour infection au Sars-CoV-2 que les autres travailleurs.

#1655 Source www.lalsace.fr

France : le parquet de Paris ouvre quatre informations judiciaires contre X, pour “mise en danger de la vie d’autrui”, “abstention volontaire de combattre un sinistre” et “homicides et blessures involontaires” à propos de la gestion de la crise sanitaire

France. Le parquet de Paris ouvre quatre informations judiciaires contre X, entre autres pour “mise en danger de la vie d’autrui”, “abstention volontaire de combattre un sinistre” et “homicides et blessures involontaires” à propos de la gestion de la crise sanitaire. Cinq mois après avoir ouvert une vaste enquête préliminaire, le pôle Santé publique du parquet de Paris a décidé de transmettre ses investigations à des juges d’instruction dans quatre informations judiciaires distinctes. Des perquisitions avaient eu lieu mi-octobre dans les bureaux d’Eouard Philippe, Agnès Buzyn, Olivier Véran, Sibeth Ndiaye et Jérôme Salomon.

#1653 Source Huffingtonpost

Royaume Uni : d’après de nouveaux chiffres diffusés dans la presse, on dénombre plus de 30 000 décès “supplémentaires” à domicile depuis le début de la pandémie

Royaume Uni. D’après de nouveaux chiffres diffusés dans la presse, on dénombre plus de 30 000 décès “supplémentaires” à domicile en Angleterre et au Pays de Galles depuis le début de la pandémie. Les décès “supplémentaires” ou «décès en excès» – sont le nombre de décès qui sont supérieurs à la moyenne pour la période correspondante des cinq années précédentes.

#1652 Source thecanary.co

Grèce : un homme de 25 ans d’origine afghane, père d’un enfant de 6 ans décédé en mer pendant la traversée vers l’île de Samos, se fait interpeller pour avoir mis la vie de l’enfant en danger

Grèce. Les autorités grecques arrêtent un homme de 25 ans d’origine afghane, père d’un enfant de 6 ans décédé en mer pendant la traversée vers l’île de Samos. Il est officiellement accusé avoir mis la vie de l’enfant en danger, crime qui lui fait encourir jusqu’à 10 ans de prison. Des associations de défense des migrants dénoncent une attaque directe au droit de demander l’asile.

#1651 Source washingtonpost.com

Iran : la presse et l’opposition dénoncent le fait que les autorités affament systématiquement les prisonniers politiques pour les forcer à faire de faux aveux et obtenir des déclarations publiques de repentance

Iran. La presse et l’opposition dénoncent le fait que les autorités affament systématiquement les prisonniers politiques pour les forcer à faire de faux aveux et obtenir des déclarations publiques de repentance. Le régime craindrait un nouveau soulèvement de la population. Les détenus ne disposent que de 10 à 12 cuillères de riz de mauvaise qualité par jour. Les prisons défendent cette situation en disant que les prisonniers peuvent acheter plus de nourriture au magasin de la prison alors qu’ils n’ont pour la plupart pas de revenus et ne peuvent pas obtenir d’argent de leur famille. L’eau fournie est contaminée, ce qui implique que les détenus doivent déjà acheter de l’eau à des prix délirants. D’autres méthodes de torture sont utilisées, comme l’enfermement de 70 personnes dans une cellule destinée à n’en contenir que 20, sans ventilation et avec une seule toilette entre elles, séparées par un simple « rideau sale », de sorte que l’odeur se répand dans toute la cellule. Elles peuvent y rester pendant des semaines. Ils ont le droit de sortir le matin au soleil de 7 à 8 heures à la condition de signer des aveux.

#1649 Source csdhi.org

France : un nouveau décret restreint un peu plus l’accès à la protection maladie des personnes étrangères

France. Un nouveau décret restreint un peu plus l’accès à la protection maladie des personnes étrangères. Le gouvernement s’est déjà attaqué à la protection maladie des demandeurs d’asile en instaurant un délai de carence, qui a durcit les conditions d’accès à l’aide médicale d’Etat (AME). Dans les premiers jours du re-confinement, il limite la prolongation des droits à la prise en charge des frais de santé par l’assurance maladie, ce qui concerne 800 000 personnes étrangères. Des associations de soutien aux immigrés dénoncent “une politique de découragement et d’usure administrative conduisant à priver des usagers-ères de toute protection maladie”, qu’elles considèrent comme une politique d’incitation au « non-recours » aux droits et aux soins.

#1692 Source france-assos-sante.org

France : un décret élargit la liste des critères déterminant les “personnes à risque” pour le droit au chômage partiel mais réduit drastiquement son usage en le limitant aux cas où le poste de travail ne peut pas être adapté

France. Après l’annulation du précédent texte par le Conseil d’Etat, un nouveau décret renouvelle la liste des critères de vulnérabilité (les “personnes à risque”) ouvrant droit au chômage partiel pour les salariés concernés. La liste des critères est étendue puisqu’y sont rétablis des critères qui avaient été supprimés avant l’été, mais le droit au chômage partiel est en fait réduit parce qu’il n’est validé que si l’employeur ne peut garantir des mesures de protection renforcée sur le lieu de travail. C’est toujours la mise au travail qui prime sur la protection sanitaire.

#1665 Source egora.fr

France : à l’occasion de la grève contre la gestion de la pandémie dans l’éducation, plusieurs manifestations ont eu lieu, ainsi que des tentatives de blocus de lycéens

France. A l’occasion de la grève contre la gestion par le Ministère de l’Education nationale de l’épidémie, plusieurs manifestations et rassemblements d’enseignants ont eu lieu à Paris, Bordeaux, Marseille, Nantes, Clermont-Ferrand, Toulouse, Montpellier et au Mans. Par ailleurs, des tentatives de blocus par les lycéens ont eu lieu à Paris, notamment dans les lycées Racine (8e), Louis-Armand (15e), Charlemagne (4e), Colbert (10e), Bergson (19e) ou encore Brassens (19e), mais aussi dans d’autres villes de France. Au lycée Rosa-Parks de Thionville (Moselle), des pétards et des feux d’artifices ont été lancés sur les flics, et des feux de poubelles ont été allumés. Dix mineurs ont été interpellés.

#1658 Source Actu.fr

France : le gouvernement annonce un million de tests rapides pour le personnel de l’éducation nationale tout en continuant d’affirmer que les contaminations sont moindres dans le système éducatif

France. Pour tenter de justifier le maintien des établissements scolaires, le gouvernement annonce pour la semaine prochaine un million de tests rapides pour les personnels de l’éducation nationale tout en affirmant contre toute évidence que les contaminations recensées au sein du système éducatif restent « en dessous des proportions qu’on rencontre dans le reste de la population ». Seuls les membres du personnel (enseignants, administratifs, surveillants) seront concernés, non les élèves. Les tests seront pratiqués par les infirmières scolaires sur la base du volontariat. “Les tests seront destinés à tous les établissements situés dans des zones où l’accès aux tests virologiques (RT-PCR) est tendu et lorsque des cas de Covid-19 sont apparus dans l’établissement”, souligne le ministère.

#1647 Source Leparisien.fr

France : pour justifier ce confinement avec école et travail, le ministère de l’Education annonce des chiffres de contamination improbablement bas (moins de 4000 !) chez les jeunes scolarisés

France. Pour justifier ce confinement avec école et travail (avec écoles pour que le travail puisse continuer), le ministère de l’Education nationale annonce des chiffres de contamination improbablement bas chez les jeunes scolarisés. Blanquer a en effet évoqué 3 528 élèves atteints par le Covid-19 depuis le mois de septembre, et suggéré une stabilité des chiffres, alors que sur seulement 3 jours, entre le 2 et le 4 novembre, les autorités sanitaires annoncent 25 000 enfants et adolescents entre 0 et 19 ans testés positifs. Est-ce à dire que si peu d’entre eux seraient scolarisés ? Il faut dire que tout est fait pour que l’éducation nationale ne puisse pas comptabiliser les contaminations. Les remontées de cas ne se faisant qu’une fois par semaine, les délais entre le test et son résultat et le passage de 15 à 8 jours d’isolement invisibilisent totalement les contaminations. On est bien loin du fameux “triptyque” “tester, alerter, protéger” supposé justifier la possibilité du maintien de l’ouverture des établissements scolaires… Pire, les statistiques ministérielles, quand on les observe sur la durée depuis septembre, masquent la nette progression de l’épidémie chez les jeunes, dont témoignent les remontées des laboratoires.

#1644 Source Liberation.fr

France, Bourg en Bresse : des manifestations émeutières et des affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu dans un quartier populaire de la ville

France, Bourg en Bresse. Des manifestations émeutières et des affrontements avec les forces de l’ordre ont eu lieu dans un quartier populaire de la ville. Entre 25 et 30 jeunes seraient impliqués d’après les voisins (qui ont manifestement joué le rôle de délateurs d’après ce qu’en dit la presse). Comme à Oyonnax, la police a été prise à partie dès son arrivée sur place et a répondu avec des tirs de flashball. « La consigne était de répondre avec fermeté », confirme la préfecture. Au moins 5 voitures ont été brûlées et sont littéralement détruites, avec à chaque fois le même procédé : un parpaing pour casser une vitre, de l’essence pour alimenter le feu et un bâton de feu d’artifice jeté dans l’habitacle.

#1643 Source Leprogres.fr

Grèce : dans le cadre du confinement institué depuis le 7 novembre, les établissements scolaires sont fermés et tous les cours sont supposés se tenir en distanciel

Grèce. Dans le cadre du confinement institué depuis le 7 novembre, les établissements scolaires sont fermés et tous les cours sont supposés se tenir en distanciel. Alors que la France, l’Angleterre, l’Allemagne ou l’Irlande gardent les collèges et lycées ouverts, la Roumanie, l’Italie, la Slovaquie, la Belgique ou encore l’Autriche les ont déjà fermés. Seules les maternelles et écoles primaires resteront ouvertes en Grèce.

#1642 Source Lefigaro.fr

France, Lyon : 8 lycéens ont été interpellés par la BAC au cours d’un blocage pour dénoncer l’insuffisance du protocole sanitaire

France, Lyon. 8 lycéens ont été interpellés (6 d’après la presse) au cours d’un blocage et d’une manifestation pour dénoncer l’insuffisance du protocole sanitaire mis en place dans leur établissement. Le proviseur a fait intervenir la BAC suite au blocus réussi des lycéens. La préfecture précise que les lycéens ont été arrêtés pour des insultes, des jets de projectiles et, pour l’une d’entre eux, des tags. Le communiqué des lycéens dans lequel ils décrivent et dénoncent les conditions de ces interpellations est à lire ici

#1641 Source 20minutes.fr

Grèce, Thessalonique : 62 nouveaux cas de covid ont été enregistrés dans la prison de Diavata, faisant de ce lieu d’enfermement un cluster géant où les soins de santé sont inexistants

Grèce, Thessalonique. 62 nouveaux cas de covid ont été enregistrés dans la prison de Diavata, faisant de ce lieu d’enfermement un cluster géant. Il s’agit de 56 prisonniers et 6 gardiens de prison qui ont pour le moment été testés positifs dans cette prison surpeuplée où les soins de santé sont inexistants. Il aura fallu plusieurs semaines pour que des tests soient effectués alors qu’un premier cas avait été détecté, laissant se répandre le virus parmi les détenus. Les prisonniers n’ont pas été autorisés à informer leurs familles. Les seules mesures prises ont été la distribution d’un masque et d’une paire de gants. Un gardien de prison a aussi été testé positif à la prison de Kassavetia, dans la ville de Volos. Aucun test n’a été effectué parmi la population carcérale ni parmi les gardiens. Des détenus ont été testés positifs aussi dans les prisons de Malandrino et de Corfou.

#1640 Source enoughisenough14.org

France, Bayonne : un hôpital mobile est installé pour palier à la saturation des services de réanimation

France, Bayonne. Un hôpital mobile est installé à Bayonne pour palier à la saturation des services de réanimation. La structure installée en 30 minutes est prévue pour répondre rapidement en cas d’attentat ou de catastrophe dite naturelle. Il s’agit d’un camion de 18 tonnes permettant le déploiement d’une structure de près de 70m2, équipée pour prendre en charge des patients de réanimation, beaucoup plus légère que les “hôpitaux de campagne” déployés au printemps avec l’armée.

#1638 Source Francebleu.fr

France : le gouvernement envisage un contrôle actif des mises en quarantaine avec une amende en cas de non-respect de l’isolement des personnes positives

France. Le gouvernement envisage un contrôle actif des mises en quarantaine avec une amende en cas de non-respect de l’isolement des personnes positives. Cette mesure est déjà en vigueur en Suisse, en Grande-Bretagne et dans plusieurs pays d’Asie. Des députés réclament aussi la réquisition de chambres d’hôtels avec obligation pour les malades de s’y confiner.

#1636 Source Ladepeche.fr

France, Rouen : des soignants de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, déjà fortement mobilisés pendant le premier confinement, alertent sur les répercussions psychologiques du prolongement de la pandémie et des modalités de sa gestion

France, Rouen. Des soignants de l’hôpital psychiatrique du Rouvray, déjà fortement mobilisés pendant le premier confinement, alertent sur les répercussions psychologiques du prolongement de la pandémie et des modalités de sa gestion. Les cas de dépressions et de décompensations anxieuses nécessitant une intervention en urgence, ainsi que les tentatives de suicide se multiplient, avec un nombre important de jeunes patients. Il y a deux ans, des soignants de cette unité hospitalière avaient entamé une grève de la faim très médiatisée et obtenu la création de 30 postes. La même année, les Blouses noires y ont vu le jour, un groupe de soignants qui a essaimé un peu partout en France et qui proteste contre la fermeture de lits dans les hôpitaux psychiatriques.

#1634 Source francetvinfo

France : la nouvelle Loi de Programmation de la Recherche crée le délit d’occuper ou de pénétrer dans l’enceinte d’une université, puni d’un an de prison et de 7 500 euros d’amende

France. La nouvelle Loi de Programmation de la Recherche (LPR) vient d’être validée dans sa forme finale par la commission paritaire chargée de l’examiner. Elle suscite beaucoup d’oppositions, en particulier un amendement tardif qui vise à rendre illégale toute occupation d’université, y compris dans le cadre d’un mouvement social, avec la création d’un nouveau délit puni d’un an de prison et 7.500 euros d’amende et constitué par “le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement supérieur […] dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement”. Le ministère de l’Enseignement supérieur assure de son côté que “cette mesure ne concerne en aucun cas les étudiants, mais les personnes extérieures aux établissements universitaires.”

#1669 Source Franceinter.fr

France, Ajaccio : un hypermarché Leclerc installe des “tunnels de désinfection” qui diffusent des ultrasons, des ultraviolets vaporisent un liquide “hypochloreux”

France, Ajaccio. Un hypermarché Leclerc installe des “tunnels de désinfection” pour rassurer sa clientèle. Les clients doivent faire prendre leur température puis passer au travers d’un portique diffusant des ultrasons, des ultraviolets et vaporisant un liquide “hypochloreux”. Des équipements similaires ont été disposés à l’entrée d’écoles ou d’universités en Iran, au Pakistan et en Ouzbékistan. En juin, un sas de désinfection a également été mis en place dans la résidence du président Vladimir Poutine par les autorités russes pour éviter toute contamination au coronavirus apportée par des visiteurs.

#1659 Source Nicematin.com

France : pour justifier le maintien de l’ouverture des écoles en dépit de la pandémie, Blanquer promet de les doter “d’outils numériques nouveaux” et notamment de “robots conversationnels”

France. Pour justifier son refus de fermer les écoles bien qu’elles constituent des lieux importants de circulation du virus, Blanquer promeut le “grand chantier de concertations et de mobilisation pour doter l’éducation d’outils numériques nouveaux” et affirme qu’un appel à projets a été lancé pour créer des “robots conversationnels” en particulier pour aider à l’apprentissage des langues.

#1657 Source Franceculture.fr

France, Bron : des affrontements ont éclaté dans le quartier du Terraillon, à Bron à proximité de Lyon

France, Bron. Des affrontements ont éclaté dans le quartier du Terraillon, à Bron à proximité de Lyon. Le maire dénonce de “très graves violences urbaines”. Les pompiers, appelés pour des départs de feux de poubelles ont été bloqués sur place et la police est intervenue, des heurts ont alors éclaté avec les forces de l’ordre, avec des tirs de feux d’artifice.

#1654 Source bfmtv

France, Pont l’Abbé : trois lycéens sont mis en examen pour avoir un lien avec le lancement d’un “engin explosif” sur un véhicule de gendarmerie pendant une manifestation lycéenne

France, Pont l’Abbé. Trois lycéens sont mis en examen pour avoir un lien avec le lancement d’un “engin explosif” sur un véhicule de gendarmerie au cours de la manifestation lycéenne qui a eu lieu devant le lycée Laënnec. Ils ont été interpellés le lendemain de la manifestation. Le parquet affirme que la fabrication aurait eu lieu la veille, en prévision du blocage de l’établissement. Les trois lycéens mineurs ont été laissés en liberté sous contrôle judiciaire et vont être convoqués devant un juge pour enfants.

#1639 Source letelegramme.fr

France : La création de demi-groupes est finalement préconisée dans les lycées par le gouvernement ; une grève nationale est prévue pour protester contre les incohérences de la gestion sanitaire des établissements

France. Après plusieurs consignes contradictoires qui ont conduit à diverses refontes totales des emplois du temps depuis la rentrée des vacances, le gouvernement préconise finalement la création de demi-groupes dans les lycées, reconnaissant qu’aucune distanciation n’était jusque là possible. Le choix du dispositif précis est laissé à l’appréciation des chefs d’établissements (dont beaucoup avaient refusé cette solution aux syndicats quelques jours plus tôt). Face aux incohérences et aux incertitudes de plus en plus présentes (comment va s’organiser l’enseignement à distance ? Comment les programmes et épreuves vont-ils être adaptés ? etc.), une grève nationale dite “sanitaire” est prévue mardi 10 novembre, et on peut s’attendre à de nombreux blocages de lycées par les élèves eux-mêmes.

#1637 Source Lesechos.fr

France, Allemagne : des malades nécessitant des soins intensifs sont transférés depuis les hôpitaux saturés vers d’autres régions ou pays, notamment vers l’Allemagne

France, Allemagne. Des malades nécessitant des soins intensifs sont transférés depuis les hôpitaux saturés vers des régions moins touchées pour le moment. Une vingtaine de malades du Covid-19 a déjà été transférée en avion médicalisé depuis la Provence-Alpes-Côte d’Azur vers la Bretagne, qui reçoit des patients de plusieurs régions. Les transferts de patients français en particulier du Grand Est vers l’Allemagne ont aussi repris, mais avec moins d’intensité qu’au printemps car les hôpitaux sont déjà plus encombrés par la deuxième vague.

#1635 Source Lemonde.fr

Russie, Sibérie : des vidéos montrent des empilements de cadavres s’empilant dans une morgue et un hôpital alors que la région est censé être très peu touchée

Russie. Une vidéo tournée le 25 octobre à Novokouznetsk, une ville sibérienne de 550 000 habitants par un employé de la morgue d’un hôpital montre ce qu’il appelle « la zone sale » dans laquelle des cadavres s’empilent dans un couloir, tous emballés dans des sacs en plastique comparables à de grands sacs-poubelle. « Vous voyez le tas », dit-il, d’un ton las. Il tente de se frayer un chemin. « On peut même tomber, poursuit-il, on est obligé de marcher sur des têtes. » Plusieurs salles sont ainsi remplies de cadavres. Une autre vidéo montre le même type d’images dans des sous-sols de l’hôpital n° 12 de la ville de Barnaoul (625 000 habitants), également en Sibérie. Ces images sont en contradiction totale avec le discours officiel qui comptabilise 13 morts depuis les débuts de l’épidémie pour cette région. Dans certains quartiers de Saint-Pétersbourg, l’écart entre le nombre de décès officiel et les incinérations pratiquées se compte en milliers. Vladimir Poutine s’en tient à son refus du confinement et délègue les dispositions précises aux autorités régionales qui se prononcent parfois en faveur de l’école et du travail à distance. À Moscou, l’arbitraire des décisions débouche sur des situations ubuesques comme l’annulation des titres de transport gratuits, une mesure qui serait destinée à empêcher les plus âgés de prendre le bus ou le métro.

#1620 Source Lepoint.fr

France, Roissy : un trafic de faux certificats de tests covid négatifs a été démantelé à l’aéroport

France, Roissy. Un trafic de faux certificats de tests négatifs démantelé à l’aéroport de Roissy et sept personnes, interpellées avec plus de “200 faux certificats négatifs” permettant d’embarquer sur des vols internationaux ont été placées en garde-à-vue. Les documents falsifiés étaient vendus illégalement à des voyageurs à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle pour 150 à 300 euros.

#1617 Source Francetvinfo

France, Lyon : une grève de la faim a commencé au CRA de Saint-Exupéry pour protester contre l’absence de mesures face à la diffusion rapide du Covid-19

France, Lyon. Des migrants enfermés en rétention au CRA Saint Exupéry ont commencé vendredi une grève de la faim face à la rapidité de la diffusion du virus dans ce qui constitue maintenant un cluster dans lequel aucune mesure sanitaire efficace ne protège les retenus. « C’est catastrophique, on ne porte pas de masques, on n’a pas de produit et les chambres ne sont pas désinfectées ! » affirme un des grévistes.

#1614 Source Leprogres.fr

France, Oyonnax : des policiers ont été blessés par des tirs de mortiers lors de l’intervention de pompiers pour éteindre des débuts d’incendies

France, Oyonnax (Ain). Des policiers ont été blessés par des tirs de mortiers lors d’émeutes nocturnes, au cours desquelles ont eu lieu aussi des incendies de voitures et de poubelles. C’est lorsque les pompiers escortés par la police sont intervenus pour éteindre les débuts d’incendie, que l’escorte policière a été attaquée. Un important dispositif policier a été déployé. Des incidents similaires ont eu lieu à Paris et au Mans ces derniers jours, et les préfectures considèrent que e confinement, sans être l’élément déclencheur, constituerait une situation propice à l’émergence de “violences urbaines”.

#1630 vu sur www.leparisien.fr

France : La presse rapporte une hausse notable des agressions racistes anti-asiatiques, avec des insultes et des agressions physiques en particulier à la suite d’un appel lancé sur les réseaux sociaux

France. Avec le retour du confinement, la presse rapporte une hausse notable des agressions racistes anti-asiatiques, avec des insultes et des agressions physiques en particulier à la suite d’un appel lancé sur les réseaux sociaux.

#1681 Source Libération.ffr

Etats-Unis : un algorithme capable de distinguer au niveau sonore une toux provoquée par le coronavirus est en cours de développement

Etats Unis. Des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology ont créé un algorithme qui serait capable de distinguer une toux provoquée par le coronavirus d’une toux “normale”, y compris pour les personnes contaminées mais asymptomatiques. Il existerait donc une différence sonore entre une toux avec covid et une toux sans covid, qui ne serait pas détectable par l’oreille humaine, mais pourrait être de manière relativement fiable analysée par exemple par une application sur téléphone portable ou ordinateur. Lors des tests menés par le MIT, “sur 2 500 sons enregistrés par des personnes contaminées, le logiciel d’intelligence artificielle a été capable d’identifier correctement comme liées au Covid 97,1 % des quintes de toux et 100 % de celles produites par des patients asymptomatiques.” Un média australien rêve déjà d’un contrôle omniprésent de l’état sanitaire de chacun grâce à des bornes qui seraient placées avant l’entrée dans les bâtiments ou les transports.

#1619 Source courrierinternational.com

France, Marseille : un incendie a débuté au 1er étage du CRA et des retenus d’autres bâtiments ont manifesté en criant “liberté” avant que la police n’intervienne

France, Marseille. Un incendie a débuté au 1er étage du centre de rétention lorsque vers 12h30, 3 cellules ont pris feu. Les retenus des autres bâtiments ont manifesté en criant liberté. La police est intervenue avec des matraques, des chiens et des boucliers pour fouiller et réprimer les prisonniers.

#1616 Source Mars-infos.org

France, Europe : Macron annonce un doublement des forces de sécurité aux frontières françaises et appelle à un renforcement du contrôle sécuritaire de l’espace Schengen

France, Europe. Emmanuel Macron, en déplacement à la frontière franco-espagnole, annonce un doublement des forces de sécurité aux frontières et appelle à refonder “en profondeur” l’espace Schengen, en prenant la lutte contre le terrorisme comme motif au contrôle des flux d’immigration. Il y aura un doublement des effectifs de police et de douane : ils passeront de 2 400 à 4 800. Par ailleurs, il s’est déclaré favorable à un renforcement du contrôle sécuritaire de l’espace Schengen, et a a annoncé qu’il en ferait une proposition au Conseil européen de décembre.

#1613 Source Francetvinfo

France, Paris : la Mairie annonce qu’elle disposera d’ici 2024 de 5000 policiers municipaux “non armés” qui “ressembleront aux parisiens” avec “une représentativité des origines sociales” et “paritaire entre les hommes et les femmes”.

France, Paris. La Mairie de la ville annonce qu’elle disposera d’ici 2024 d’une police municipale “non armée”. 5 000 agents armés de tonfa et lacrymos sillonneront donc les rues de la capitale pour lutter contre la délinquance et les incivilités. Des recrutements se succéderont pour compléter le contingent formé actuellement par les 3 200 agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP), essentiellement des agents de surveillance de Paris (ASP) venus de la préfecture de police et inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris (ISVP). «  Cette police sera à l’image des Parisiens  » avec une représentativité des «  origines sociales  » notamment, et «  paritaire entre les hommes et les femmes  », assure la Mairie. Paris était jusque là avec Brest, la seule ville française de plus de 100 000 habitants à ne pas avoir sa propre police.

#1743 vu sur lepoint.fr

France, Monataire : des tentatives de blocage ont lieu dans de nombreux lycées, avec des affrontements avec la police et des débuts d’incendie au lycée Malraux de Monataire

France, Monataire. Les lycéens tentent des blocus en région parisienne et dans plusieurs grandes villes. Ces tentatives sont la plupart du temps mises en échec par d’importantes interventions policières et/ou le déploiement des EMS (vigiles du rectorat). A Montreuil, le lycée Jean Jaurès est cependant bloqué toute la journée. Devant le lycée Malraux de Monataire, des affrontement ont lieu avec les forces de l’ordre et des débuts d’incendie sont allumés en protestation contre la suppression des récréations pour raisons sanitaires. Trois adolescents ont été interpellés. Les débuts d’incendie ont mobilisé 27 pompiers et une trentaine de membres des forces de l’ordre. La voiture d’un membre du personnel a été partiellement incendiée. Des incidents et affrontement se sont produits également au lycée Marie-Curie de Nogent-sur-Oise, mais dans une moindre ampleur ainsi qu’à Pau, Mantes-la-Jolie, Saint-Nazaire, Lyon, Nantes et Alès.

#1615 Source Oisehebdo.fr

France : plusieurs associations de travailleurs et travailleuses du sexe alertent sur les conséquences de ce second confinement sur leurs conditions de vie et de travail

France. Un communiqué commun signé par plusieurs associations qui défendent les droits des travailleurs-ses du sexe alerte sur les conditions de vie des travailleurs et travailleuses du sexe en ce début de second confinement en France. « Depuis l’instauration du confinement, les TDS sont une nouvelle fois confrontés-es à l’impossibilité de poursuivre leur travail. Ces restrictions engendrent une précarisation extrême de ces personnes déjà vulnérabilisées. Nos associations réclament des mesures de l’État, dont l’indifférence actuelle met en danger les vies des TDS ». En effet les TDS se retrouvent pour la plupart sans ressources. Le communiqué demande la mise en place d’un fonds d’urgence, un moratoire sur les amendes, la pénalisation des clients et les arrêtés anti-prostitution pris par les municipalités, la régularisation des travailleurs-ses du sexe sans-papiers sans quoi il est impossible d’accéder au travail dans l’économie formelle.

#1656 Source seronet.info

France : le gouvernement veut interdire la réduction de peine pour les détenus condamnés pour avoir attaqué les forces de l’ordre

France. Le gouvernement veut interdire la réduction de peine pour tous les détenus incarcérés pour avoir attaqué les forces de l’ordre. Cela correspond au régime exceptionnel de peines actuellement en vigueur pour les personnes condamnées pour terrorisme, qui s’étendrait donc, alors que jusqu’ici les incarcérations pour avoir attaqué les forces de l’ordre bénéficiaient des crédits accordés de façon automatique à toute incarcération définitive – le “régime normal”. “Il y aura l’interdiction de la réduction de peine pour ceux qui s’attaquent à des policiers et à des gendarmes”, a confirmé lundi 2 novembre sur BFMTV le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. “S’en prendre à un policier ou un gendarme c’est s’en prendre à la République”, a-t-il expliqué. Déjà abordée lors d’une rencontre avec les syndicats de police, cette mesure va être prise à l’initiative du ministre de la Justice, dans les prochains mois.

#1605 Source Francetv.info

France : Un malade du Covid-19 qui avait développé une forme très grave de la maladie a été greffé des poumons pour la première fois en France

France. Un malade du Covid-19 qui avait développé une forme très grave de la maladie a été greffé des poumons pour la première fois en France à l’hôpital Foch de Suresnes. En juin, l’hôpital Northwestern de Chicago aux Etats-Unis avait annoncé avoir fait la première double greffe de poumon américaine sur un malade du Covid. Il s’agissait d’une femme d’une vingtaine d’années, auparavant en bonne santé, dont les poumons avaient été détruits de façon “irréversible” par le Covid-19. Des médecins chinois avaient aussi réalisé une double greffe en mars sur une femme sexagénaire.

#1671 Source Francetvinfo.fr

Espagne : les manifestations émeutières contre le durcissement des mesures de gestion de la pandémie se multiplient dans plusieurs régions du pays

Espagne. Les manifestations émeutières contre le durcissement des mesures de gestion de la pandémie se multiplient dans plusieurs régions du pays. Les premiers affrontements et pillages ont eu lieu dans un quartier populaire de Séville, puis Burgos, Santander, Valence et Saragosse. Samedi des émeutes, affrontements et pillages se sont étendus à une vingtaine de villes au total dont Vitoria, Logroño, Madrid, Guadalajara, Séville, Grenade, Cartagène et Barcelone où 700 personnes ont manifesté contre les restrictions qui comprennent notamment un couvre-feu à partir de 22h00 et une interdiction de quitter la ville pour le week-end de la Toussaint. A Barcelone, les autorité font état d’une vingtaine de policiers blessés et de douze personnes, dont deux mineurs, interpellées.

#1608 Source Leparisien.fr

Indonésie, Jakarta : un communiqué revendique plusieurs attaques contre une gare routière, une banque, un centre commercial, des véhicules de police et des commissariats lors de “l’insurrection de Jakarta”

Indonésie, Jakarta. Un communiqué revendique plusieurs attaques contre une gare routière, une banque, un centre commercial, des véhicules de police et des commissariats lors de “l’insurrection de Jakarta”, à lire en anglais ici

#1645 Source 325.nostate.net

Italie : des manifestations et affrontements avec la police ont lieu dans plusieurs villes contre les nouvelles mesures de gestion sanitaire

Italie. Comme en Espagne, des manifestations ont lieu dans plusieurs villes contre les nouvelles mesures de gestion sanitaire. Des affrontements ont eu lieu en particulier à Florence où plusieurs personnes ont bravé l’interdiction de manifester pour se rassembler et s’affronter avec la police. Le maire de la ville s’est plaint d’une “nuit surréaliste”. À Bologne aussi, des centaines de personnes ont manifesté. La presse incrimine une majorité de jeunes hommes dont des hooligans, certains faisant le salut fasciste, d’après La Reppublica. La presse présente tous les manifestants comme des complotistes et des opposants à toute protection contre le virus, alors qu’il est certain qu’une bonne partie d’entre eux manifestent contre la misère liée aux restrictions comme à Turin avec le slogan “tu nous enfermes, tu nous payes !”. A Naples, 6 policiers ont été blessés. « Journaliste, terroriste ! », criait la foule. Des manifestations, émaillées de heurts et de dégradations, ont eu lieu cette semaine à Rome, Milan, Naples et Turin contre les dernières restrictions décidées par le gouvernement afin de contenir la nouvelle vague de coronavirus dans le pays. Le gouvernement a imposé ces derniers jours ce que les médias qualifient de « semi-confinement » : un couvre-feu dans plusieurs grandes régions, la fermeture des bars et des restaurants à 18h, ainsi que celle des salles de sport, de cinéma et de concert.

#1609 Source Ouest France

Grèce, Lesbos : les autorités grecques ont commencé à évacuer le camp de Pikpa pour les personnes vulnérables au motif que l’occupation des lieux est illégale et que l’ONG qui le gère fonctionne sans aucun contrôle

Grèce, Lesbos. À Lesbos, le camp de Pikpa mis en place depuis 2012 par des bénévoles pour accueillir des “migrants vulnérables” (en majorité des femmes et des enfants ainsi que des personnes handicapées) est contraint de fermer ses portes et les autorités grecques ont commencé à l’évacuer, au motif que l’occupation des lieux est illégale et que l’ONG qui le gère fonctionne sans aucun contrôle. Les 74 personnes qui y étaient hébergées doivent été transférées dans un camp municipal près du port de Mytilène. Le gouvernement annonce la volonté de créer un camp fermé “d’ici l’été 2021” pour remplacer celui de Moria.

#1621 vu sur www.infomigrants.net

France : le dernier avis du Conseil Scientifique Covid-19 valide le principe d’un “confinement au travail, à l’école et au domicile”, privilégiant le fonctionnement économique sur la protection face au virus

France. Le Conseil Scientifique mis en place pour réfléchir aux différentes stratégies de gestion de la pandémie, et qui depuis l’été montre bien que la préoccupation économique est centrale (voir l’avis n°7 datant de juillet 2020, qui explicitait la nécessité “d’habituer la population à une surmortalité” pour éviter le plus possible un confinement généralisé trop coûteux pour le PIB) a rendu public son dernier avis, le 30 octobre 2020, juste avant la promulgation du confinement général “aménagé”. L’option d’un confinement au travail, à l’école et au domicile était bien envisagée par le Conseil Scientifique, mais on trouve aussi dans l’avis une option qui semblerait être pour le Conseil Scientifique sérieusement pratique, idéale d’un point de vue de la gestion du risque, mais trop complexe actuellement à mettre en place pour qu’elle devienne une possibilité tangible : c’est l’option d’une incitation forte à l’auto-confinement des personnes fragiles, impossible à mener réellement car anticonstitutionnelle à ce jour. L’isolement des “personnes à risque” nécessiterait par ailleurs de mettre en œuvre beaucoup de mesures d’accompagnement – telles que l’aménagement d’espaces ou d’horaires, par exemple à l’école, à l’université, spécialement dédiés à ces personnes. “Cette stratégie de protection nécessite de favoriser un auto-confinement strict d’une part importante de la population, environ 22 M de personnes”. Quant au confinement aménagé, plus simple à mettre en place, il est anticipé par le Conseil Scientifique au sein d’une perspective allant jusqu’au printemps de décisions “on/off”, de mesures restrictives suivies d’assouplissements, de re-restrictions, etc, selon les statistiques de contamination, jusqu’à un hypothétique vaccin annoncé pour le dernier trimestre de 2021. En parallèle, le Conseil Scientifique propose de mettre en œuvre davantage de quoi “tester-tracer-isoler”, ce qui passe par un traitement élargi d’indicateurs tels que la mobilité. Ainsi, l’avis commence en s’appuyant justement sur les rapports proposés chaque semaine par Google, recensant, au niveau international, pour chaque pays, chaque ville, chaque région, les fluctuations dans les déplacements de la population via les données émises par les smartphones : ainsi peut-on constater la baisse des sorties dernières dans les parcs en Île-de-France, l’augmentation du déplacement au domicile, etc. Le Conseil Scientifique envisage de s’appuyer de plus en plus sur les outils de collecte de données que peuvent être les réseaux sociaux, en plus de Google (facebook, opérateurs téléphoniques…).

#1606 Source solidarites-santé.gouv.fr

Etats Unis, Brooklyn : des manifestations suite à la mort d’un homme tué par la police se transforment en émeutes et en pillages

Etats Unis, Brooklyn. Les manifestations suite à la mort de Walter Wallace, un homme afro-américain tué par la police quelques jours plus tôt à Philadelphie, se transforment en émeutes et en pillages. Une trentaine d’arrestations ont eu lieu, un policier a été blessé et plusieurs véhicules de police ont été endommagés. Des magasins et des banques ont été vandalisés.

#1611 Source abc7ny.com

France, Bapaume : onze détenus du centre de détention se sont révoltés et une moitié d’entre eux ont grimpé sur le toit du bâtiment, armés de bâtons et de projectiles

France, Bapaume. Onze détenus du centre de détention se sont révoltés et une moitié d’entre eux ont grimpé sur le toit du bâtiment, armés de bâtons et de projectiles. Une unité Eris (équipe régionale d’intervention et de sécurité) a été appelée sur place pour maîtriser la situation.

#1610 Source Lavoixdunord.fr

France : les expulsions de bidonvilles s’accélèrent, c’est le cas d’un campement de 400 personnes expulsé à Saint Denis

France. A l’approche de la trêve hivernale, les expulsions de bidonvilles s’accélèrent, comme à Saint Denis où un campement de quatre-vingt baraquements où vivaient environ quatre cent personnes a été expulsé le 22 octobre. La crise sanitaire ne change rien, voire accélère plutôt les procédures.

#1632 Source Lemonde.fr

France, Côte d’Or : la préfecture interdit la position statique dans les parcs et jardins publics dans tout le département et annonce que “Les forces de sécurité feront preuve de discernement”.

France, Côte d’Or. La préfecture interdit la position statique dans les parcs et jardins publics dans tout le département, dans l’idée d’empêcher les rassemblements. Cette mesure absurde accompagne la mise en place du couvre-feu. Face aux protestations contre cette mesure, la préfecture annonce que “Les forces de sécurité feront preuve de discernement. Une personne qui déjeune seule sur un banc à midi ne ferait pas l’objet d’une verbalisation”. En revanche, il précise qu’un couple avec deux enfants par exemple qui voudrait pique-niquer sur l’herbe n’est pas autorisé à le faire.

#1623 vu sur www.francebleu.fr

Nigéria : la révolte a gagné la plupart des grandes villes, avec de nombreuses manifestations émeutières, deux des plus grandes prisons du pays ont été attaquées

Nigéria. La révolte contre le gouvernement a gagné la plupart des grandes villes du pays, dont la capitale politique Abuja. La répression s’est avérée très violente et selon plusieurs sources indépendantes, au moins plus de 100 personnes ont perdu la vie depuis les premiers heurts entre manifestants et forces de l’ordre. Au cours des manifestations émeutières, deux des plus grandes prisons du pays ont été attaquées, dont la prison d’Ikoyi, en plein cœur d’un quartier riche de la ville. Des détenus ont été libérés, des commissariats et des banques ont été attaqués et beaucoup de pillages ont eu lieu. L’unité de police SARS, mise en cause par les manifestants, a été dissoute. Des bandes de manifestants continuent à circuler dans les grandes villes du pays.

#1633 Source www.connectionivoirienne.net

France : la presse dénonce une baisse du nombre de lits en réanimation depuis le mois de mars en région parisienne à cause du manque de personnel

France. La presse dénonce une baisse du nombre de lits en réanimation depuis le mois de mars en région parisienne, ce qui contredit le fait que le gouvernement aurait tout fait pour faire face à la deuxième vague. Le nombre de possibilité d’accueil en réanimation serait actuellement de 1700 lits alors qu’il y avait 2500 places en avril dernier. Cette diminution serait liée au manque de personnel à déplacer depuis d’autres régions dans un contexte ou la pandémie se déploie sur tout le territoire et en l’absence de recrutements supplémentaires. Le canard enchainé révèle d’ailleurs que le ministère envisage d’employer des “non aides-soignants” (sic) en fonction d’aides-soignants avec des formations “très courtes dans des modules adaptés”.

#1626 vu sur canard enchainé

Corée du Sud, Séoul : un syndicat dénombre quatorze livreurs morts de surmenage cette année parce qu’ils ont dû gérer un volume de colis nettement plus élevé en raison de la pandémie de coronavirus

Corée du Sud, Séoul. Un syndicat dénombre quatorze livreurs qui sont morts de surmenage cette année parce qu’ils ont dû gérer un volume de colis nettement plus élevé en raison de la pandémie de coronavirus, le dernier décès ayant eu lieu cette semaine avec le décès d’un employé de CJ Logistics Corp qui s’est effondré alors qu’il faisait une courte pause entre deux courses. Un livreur s’est aussi récemment suicidé après avoir laissé une note sur les conditions difficiles dans lesquelles il avait travaillé. Ces décès sont décrits comme «kwarosa» par les familles, un terme coréen utilisé pour désigner la mort subite due à une insuffisance cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral résultant d’un travail acharné. L’entreprise, qui compte 20 000 livreurs, a présenté des excuses publiques pour la mort de cinq de ses employés, promettant d’améliorer les conditions de ses coursiers et d’indemniser les familles. Le gouvernement envisage de réglementer davantage les conditions de travail des livreurs, mais la plupart des contrats signés par les travailleurs le sont avec des agents indépendants qui agissent comme intermédiaires, plutôt qu’avec l’entreprise elle-même, les laissant hors du droit du travail.

#1625 vu sur www.straitstimes.com

Etats Unis : des activistes cherchent à retourner la reconnaissance faciale contre les policiers américains

Etats Unis. Des activistes cherchent à retourner la reconnaissance faciale contre les policiers américains. Le dispositif qui permet à la police d’identifier automatiquement quelqu’un en temps réel est utilisé dans un flou juridique par la police dans de nombreux états du pays. Des cyber-activistes tentent d’utiliser cette technique pour identifier les policiers. La réalisation d’algorithmes de reconnaissance faciale est devenue plus simple, notamment avec la plateforme TensorFlow de Google. Celle-ci permet de créer des modèles de machine learning. C’est à l’aide de cet outil qu’un manifestant qui s’est fait gazer lors d’une manifestation à Portland dans l’État de l’Oregon crée une application pour identifier les forces de l’ordre. Le système serait déjà capable de reconnaitre 20% des policiers. La plupart des photos ont été collectées sur Facebook. Dans cet État, une loi fédérale a interdit aux policiers d’utiliser cette technologie dans le cadre de leur travail, mais puisqu’elle ne s’applique pas aux citoyens, Christopher Howell développe ouvertement son projet.

#1624 vu sur www.clubic.com

France, Lyon : plusieurs services de réanimation commencent à être saturés, les syndicats maintiennent la grève et dénoncent le manque d’embauches et de renouvellement de matériel.

France, Lyon. Plusieurs services de réanimation commencent à être saturés, les Hospices Civils de Lyon transfèrent des patient vers la Savoie avec plus de 95% des lits de réa déjà occupés. Les syndicats maintiennent la grève et dénonce le manque d’embauches et de renouvellement de matériel.

#1628 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr

France, Poissy : deux bus ont été attaqués par une trentaine de jeunes à Poissy après la mort d’un automobiliste tué par un policier lors d’une course-poursuite à Poissy le 17 octobre

France, Poissy (Yvelines). Deux bus ont été attaqués par une trentaine de jeunes après la mort d’un automobiliste tué par un policier lors d’une course-poursuite à Poissy le 17 octobre. Un adolescent de 17 ans a été interpellé. Un barrage constitué de poubelles enflammées a apparemment été mis en place, puis lors de leur arrêt forcé à cet endroit, les deux véhicules ont été les cibles de tirs de mortier d’artifice et de jets de pierre.

#1627 vu sur www.ouest-france.fr

France : un projet de loi “sur la sécurité globale” vise à élargir la répression policière, à étendre la surveillance, à laisser leurs armes aux agents en dehors de leurs horaires et à interdire toute diffusion d’images de la police en fonction

France. Le 20 octobre 2020, un projet de loi “sur la sécurité globale” a été déposé à l’Assemblée Nationale. Dans l’esprit, le projet de loi vise à renforcer la coopération des différents corps de sécurité (police judiciaire, police municipale, agents de sécurité privés) pour renforcer le contrôle et la répression non seulement du terrorisme, mais aussi des “nouveaux défis à relever pour la sécurité des Français”, “depuis les incivilités dans les transports jusqu’aux violences graves sur les personnes en passant par les trafics – notamment de stupéfiants – en bas des immeubles, les violences urbaines ou les rixes entre bandes” : il s’agit donc de renforcer le contrôle quotidien et diffus de la police dans les rues et les espaces publics (un grand classique des mesures post-attentats). Le projet de loi prévoit cinq grandes mesures : – L’extension des pouvoirs des polices municipales, dans le contexte de la répression du trafic de drogues commencé cet été. Le projet de loi prévoit la mise en place d’une “période d’expérimentation” de trois ans au cours de laquelle les policiers municipaux pourront constater de nouvelles infractions, disposeront d’un pouvoir de saisie sur la voie publique, et pourront faire des contrôles d’identité en l’absence de la police judiciaire : il s’agit en bref d’augmenter le nombre de policiers habilités à embarquer, contrôler et fouiller dans la rue. – Le projet de loi prévoit le renforcement de la coopération entre la police et les agents de sécurité privés, qui exercent de plus en plus, via le Conseil national de sécurité privée, des fonctions de police. Le projet de loi propose qu’ils soient autorisés à constater certaines infractions, mais aussi à faire des contrôles d’identité ; il prévoit également un renforcement du contrôle sur l’embauche des agents de sécurité privés. – Le projet de loi cherche également à autoriser l’usage par la police judiciaire de vidéos en temps réel, et surtout de drones, notamment “lorsque les circonstances font craindre des troubles graves à l’ordre public” et “pour assurer la surveillance des littoraux et des zones frontalières”. – Concernant la police, le projet de loi propose que les policiers et les gendarmes soient autorisés à porter leurs armes lorsqu’ils ne sont pas en service, au prétexte de renforcer la sécurité de la population contre le terrorisme. A ceci s’ajoute que le projet de loi prévoit l’interdiction de la diffusion publique d’images de policiers (passible d’un an de taule et de 45 000e d’amende), visant ici explicitement les vidéos, systématiquement diffusées ces dernières années, des divers actes de brutalité de la police. En bref, le projet de loi vise non seulement à autoriser la police à disposer de toutes les images qu’elle voudra de ce qu’elle considère comme “un danger à l’ordre public” (c’est-à-dire tout le monde, puisqu’il s’agit ici de réprimer “l’ennemi intérieur”), mais il implique également l’interdiction pure et simple de diffuser des images de la police dans l’exercice de ses fonctions. Enfin, le projet de loi vise à renforcer le contrôle et la répression de la vente, l’achat et l’usage de feux d’artifices, notamment sur Internet – lesdits feux d’artifice étant l’un des moyens les plus courus d’attaquer les policiers, commissariats, etc. La proposition de loi est en cours d’examen et sera discutée à l’Assemblée le 17 novembre.

#1607 Source assemblee-nationale.fr

France, Champigny-sur-Marne : le commissariat a été attaqué avec des mortiers d’artifice et d’autres projectiles divers par une quarantaine de personnes

France, Champigny-sur-Marne. Une quarantaine de personnes ont pris pour cible le commissariat de Champigny-sur-Marne, avec des tirs de mortiers d’artifice et divers projectiles dont des boules de pétanques. Ce commissariat, situé au cœur d’une cité avait déjà été attaqué au mois d’avril. Parmi les nombreuses sources de tension récurrentes liées à la présence policière, la presse relève qu’un jeune homme habitant ce quartier a été récemment blessé par des agents “en tombant de son scooter”. Le Maire raconte que des mesures de pacification ont été tentées : “On a essayé d’apaiser le climat ces derniers jours et organisé des réunions entre des jeunes et la police.”, ce qui a manifestement échoué. En effet, le quartier était considéré comme une zone de “reconquête républicaine” expérimentant les bienfaits de “la police de sécurité du quotidien”, nouvelle forme de police de proximité supposée restaurer la confiance avec “les jeunes”. Cet événement donne lieu à une avalanche de discours sécuritaires affirmant qu’il faut instituer des peines plancher pour ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre et d’appels à autoriser les policiers à tirer à vue sur les adolescents.

# 1597 Sources presse diverses

France. A l’approche des vacances de la Toussaint, le ministère annonce la mise en place d’un couvre-feu dans 9 métropoles pour une durée d’au moins 4 semaines

France. A l’approche des vacances de la Toussaint, le ministère annonce la mise en place d’un couvre-feu dans 9 métropoles pour une durée d’au moins 4 semaines. A Lille, Paris et toute l’Ile de France, Lyon, Rouen, Saint Etienne, Toulouse, Montpellier, Grenoble et Aix-Marseille toute circulation est interdite entre 21h et 6h du matin. Par ailleurs, l’objectif étant de: « réduire les interactions dans la sphère privée. », les réunions de plus de 6 personnes y sont interdites. Les dérogations sont restreintes (travail, urgences médicales, secours à un proche). La priorité étant clairement donnée au maintien du travail et de l’activité économique, les compagnies de transport fonctionnent et on pourra sortir entre 21h et 6h pour prendre un train ou un avion qui partirait ou arriverait dans ce créneau avec le billet comme justificatif. L’amende sera de 135 euros la première fois et 1500 euros en cas de récidive.

#1604 vu sur lavoixdunord.fr

Australie. Les autorités annoncent que les australiens ne pourront pas voyager à l’étranger avant 2022 en raison de la pandémie de coronavirus

Australie. Les autorités annoncent que les australiens ne pourront pas voyager à l’étranger avant 2022 en raison de la pandémie de coronavirus, c’est-à-dire tant qu’un vaccin ne sera pas accessible à la population. Une campagne avec le slogan « Holiday Here This Year » (Les vacances ici cette année) est diffusée à l’approche de l’été.

#1603 vu sur lesoir.be

Royaume-Uni : des restaurants sont accusés de revendre les données de leurs clients collectées pour tracer les cas contacts en cas de contagion

Royaume Uni. Des pubs et des restaurants sont accusés de revendre les données de leurs clients collectées pour tracer les cas contacts en cas de contagion. Certaines entreprises qui proposent aux restaurateurs de collecter ces informations informatiquement grâce à un système de QR code et non manuellement revendent les données des clients à des tiers spécialistes du marketing ou compagnies d’assurances.

A handwritten sign at a pub about NHS track and trace as pubs and restaurants begin to open again as the covid lockdown eases in the UK

#1595 Source Lesechos.fr

France, Toulouse : une quarantaine d’enseignants du lycée Bellevue ont exercé leur droit de retrait et cessé le travail face au manque de mesures sanitaires

France, Toulouse. Une quarantaine d’enseignants du lycée professionnel Bellevue ont exercé leur droit de retrait et cessé le travail pour “que le personnel et les élèves ne soient pas mis en danger” face au manque de mesure sanitaire effective. Ils dénoncent entre autres le fait que les locaux ne soient pas suffisamment lavés et désinfectés faute d’agents en nombre suffisant pour le faire. Les classes comprennent en moyenne 35 élèves, installés dans 50 à 60m2, ce qui fait évidemment moins de 4m2 par élève. En outre, le protocole prévu n’est pas appliqué : “On a des distributeurs de gel à l’entrée du bâtiment mais ils sont vides depuis une dizaine de jours”, détaille un enseignant. “Les tables ne sont pas nettoyées entre chaque classe, alors que huit élèves se succèdent dans la journée sur une même table de cours. Les postes d’ordinateur ont été filmés pour faciliter leur nettoyage mais ils ne sont pas désinfectés.” À la demi-pension, il y a un goulet d’étranglement et tous les élèves sont en train de manger presque en même temps, les uns à côté des autres. Cette situation semble bien partagée par un grand nombre d’établissements scolaires. Dans un lycée de Noisy-le-sec, alors que le gymnase où les élèves font cours de sport sans masque, n’était ni nettoyé ni désinfecté à cause d’un manque de personnel, la moitié des enseignants de sport ont récemment été testés positifs au covid. Face à cette situation une partie du personnel enseignant s’est mis en grève quelques jours plus tard.

#1590 Source Francetvinfo.fr

France : une enquête révèle que les masques DIM distribués par l’Education Nationale sont toxiques, en plus de ne pas protéger du virus

France. En plus du fait qu’ils ne protègent pas du virus selon l’ARS, une enquête révèle que les masques DIM distribués en début d’année aux enseignants par le ministère de l’Education et parfois aux élèves sont traités avec du zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique pour la santé humaine et l’environnement. La presse relaye des analyses de divers biologistes qui affirment que le risque de porter ces masques sur une longue durée (6 à 8 heures par jour) tous les jours est bien réel. Leur port prolongé pourrait entraîner une accumulation de granules métalliques dans différents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière. Ils seraient aussi susceptibles de nuire à la fertilité.

#1589 Source Nouvelobs.com

France, Nouméa : un détenu a été remis en liberté pour conditions de détention considérées comme constituant “un traitement dégradant”.

France, Nouméa (Nouvelle Calédonie). Un détenu de la prison de Nouméa a été remis en liberté pour conditions de détention indignes. La chambre d’instruction de la cour d’appel ordonne sa remise en liberté avec assignation à résidence sous surveillance électronique après avoir considéré que ses conditions actuelles de détention «constituent un traitement dégradant au sens de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme». Cette décision intervient après un arrêt de la cour de cassation de juillet 2020, jugeant que «des conditions indignes de détention peuvent constituer un obstacle à sa poursuite». Il s’agit de la première décision nationale mettant fin à une incarcération pour ces raisons. En novembre 2019, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) avait fait une série de recommandations en urgence pour cet établissement pénitentiaire surpeuplé et délabré, situé dans d’anciens bâtiments du bagne. Elle avait notamment souligné que «159 cellules sur 239 sont des containers maritimes», sans ventilation ni éclairage.

#1602 vu sur lefigaro.fr

Italie, Trapani : une tentative d’évasion d’une vingtaine de migrants d’origine tunisienne a lieu dans le centre de Valderice qui enferme des migrants en quarantaine en attente de tests covid

Italie, Trapani. Une nouvelle tentative d’évasion d’une vingtaine de migrants d’origine tunisienne a eu lieu dans le centre de Valderice qui enferme des migrants en quarantaine en attente de tests covid. Le 23 septembre, une révolte avait éclaté, avec des incendies de matelas. Deux migrants avaient alors été blessés en sautant par la fenêtre.

#1598 vu sur trapanisi.it

France, Champigny-sur-Marne : une attaque aux mortiers et feux d’artifices a lieu contre le commissariat après que la police a blessé un habitant en scooter

France, Champigny-sur-Marne. Une quarantaine de personnes ont pris pour cible le commissariat de Champigny-sur-Marne, avec des tirs de mortiers d’artifice et des boules de pétanques. Ce commissariat, situé au coeur d’une cité avait déjà été attaqué au mois d’avril. Parmi les nombreuses sources de tension récurrentes liées à la présence policière, la presse relève qu’un jeune homme habitant ce quartier a été récemment blessé par des agents “en tombant de son scooter”. Le Maire raconte que des mesures de pacification ont été tentées : “On a essayé d’apaiser le climat ces derniers jours et organisé des réunions entre des jeunes et la police.”, ce qui a manifestement échoué. En effet, le quartier était considéré comme une zone de “reconquête républicaine” expérimentant les bienfaits de “la police de sécurité du quotidien”, nouvelle forme de police de proximité supposée restaurer la confiance avec les jeunes. Cet événement donne lieu à une avalanche de discours sécuritaires affirmant qu’il faut instituer des peines plancher pour ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre et d’appels à autoriser les policiers à tirer à vue sur les adolescents.

#1597 vu sur différentes sources de presse

Etats-Unis, Portland : les manifestants rapportent des effets secondaires graves et durables liés à des gaz chimiques toxiques utilisés par les agents fédéraux

Etats Unis, Portland. Les manifestants de Portland rapportent des effets secondaires graves et durables qui impliqueraient que les agents fédéraux ont utilisé des gaz chimiques toxiques lors de «l’opération Diligent Valor». Lors de l’utilisation de certaines grenades lacrymogènes à partir de mi-juillet, les manifestants ont été pris de vomissements, d’évanouissements, certains ont eu des difficultés de locomotion. Ces effets ont perduré pour certains manifestants, en particulier des brûlures aux poumons et un dégoût persistant pour la nourriture. Après que des agents fédéraux du Department of Homeland Security, l’utilisation d’irritants chimiques s’est intensifiée. Parmi les produits que les agents fédéraux semblent avoir utilisés, il y a une «grenade fumigène» à l’hexachloroéthane fabriquée par une société appelée Defence Technology et vendue sous le nom de «Maximum HC Smoke». Sur 20 grenades récupérées après les manifestations, au moins cinq portaient encore des étiquettes de technologie de défense renvoyant à ce produit normalement réservé aux grenades fumigènes. Ce produit est connu pour ses effets cancérigènes et pour sa nocivité sur l’environnement avec la défoliation des végétaux par exemple.

#1580 Source Theintercept.com

Grèce, Lesbos : un mois après les incendies à la Moria, les pluies et inondations rendent invivable et dangereux le camp Kara Tepe établi dans l’urgence

Grèce, Lesbos. Un mois après les incendies à Moria, les pluies et inondations de l’automnerendent invivable et dangereux le camp Kara Tepe établi dans l’urgence sur l’île de Lesbos, en Grèce. Les réfugiés tentent de creuser des tranchées pour évacuer l’eau autour de leurs tentes mais les inondations de tentes semblent inévitable sur un terrain très mal drainé. Le HCR dénonce les dangers de la situation et déclare fournir du gravier et des bâches mais considère que la seule solution serait le transfert des 12 000 migrants qui y vivent dans d’autres lieux d’enfermement.

#1601 vu sur unhcr.org

France, Breteuil : un contrôle anti-stupéfiants massif et spectaculaire a été effectué auprès de collégiens du Collège Compère-Morel

France, Breteuil. Suite à l’adoption de dispositions répressives visant les consommateurs de cannabis, un contrôle anti-stupéfiants massif et spectaculaire a été effectué auprès de collégiens du collège Compère-Morel . « 10 bus et plus de 200 élèves ont été contrôlés sans qu’aucune infraction ne soit relevée « , indique la préfète de l’Oise sur sa page Facebook. Les adolescents (entre 11 et 15 ans) ont donc été descendus du bus et fouillés par la police assistée de maîtres-chien à leur arrivée en cours.

#1592 Source Courrier-Picard.fr

France, Lézigneux : un détenu condamné à 10 mois de prison, s’est évadé en profitant d’une sortie pédagogique à dos d’âne

France, Lézigneux. Un détenu, incarcéré à la maison d’arrêt de la Talaudière et condamné à 10 mois de prison, s’est évadé en profitant d’une sortie pédagogique à dos d’âne autour de l’étang de Vidrieux. Il a prétexté une envie pressante pour prendre la poudre d’escampette. 5 jours plus tard, il n’a toujours pas été retrouvé.

#1596 vu sur leprogres.fr

Royaume-Uni : des salariés ont été invités par leur entreprise à couper l’appli de traçage des cas contact quand ils arrivent sur leur lieu de travail

Royaume Uni. Des salariés ont été invités par leur entreprise à couper l’appli de traçage des cas contact (qui est beaucoup plus développée qu’en France) quand ils arrivent sur leur lieu de travail. Son utilisation amènerait trop de salariés à devoir s’isoler. C’est notamment le cas chez le géant de l’industrie pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), qui emploie 16.000 personnes, ainsi que chez Rix Petroleum, rapporte la BBC. Les entreprises se justifient par la crainte que l’isolement des salariés s’ils sont cas contact ne les dépriment… En France aussi on assiste à des contradictions flagrantes entre la volonté de mettre tout le monde au travail et les mesures de préventions sanitaires. Des demandes similaires auraient même été formulées dans les collèges britanniques. La direction des établissements ne souhaiterait pas voir tout leur personnel s’isoler à cause d’une alerte de cas contact lancée par l’application.

#1584 Source 20minutes.fr

Singapour : les croisières vers nulle part se développent pour relancer ce secteur économique

Singapour. Après les vols aériens “vers nulle part”, les croisières vers nulle part se développent pour relancer le secteur fortement touché par la gestion de la pandémie. Il s’agit donc de faire fonctionner en boucle avions et bateaux avec retour au lieu de départ en faisant payer leur place à des passagers qui acceptent ce non sens. L’organisation de croisières sans but ni destination est devenue un carton commercial instantané. Face au risque de propagation du virus, qui est présent avec ou sans destination, les autorités singapouriennes ont mis en place une certification spéciale, nommée CruiseSafe. Pour obtenir ce sésame, les navires ne doivent transiter par aucun autre port que celui de Singapour, leur capacité doit être réduite de 50%, un système de ventilation intégrale doit être opérationnel et les passagers ne peuvent monter à bord qu’après un test négatif au Covid-19, présentant cette expérience comme “l’option de voyage la plus sûre”.

#1581 Source korii.slate.fr

Etats-Unis, Sioux Fall : Le Dakota du Sud connaît un nombre d’hospitalisations sans précédent qui touche surtout des Amérindiens transférés dans des hôpitaux hors de l’Etat

Etats Unis, Sioux Fall. Un petit hôpital desservant la tribu Sioux de Cheyenne River a envoyé deux patients atteints de coronavirus dans un hôpital hors de l’État alors même que les principaux responsables de la santé du Dakota du Sud insistent sur le fait que l’État a une grande capacité hospitalière pour les patients COVID-19. Le service de santé de Cheyenne River Sioux a rapporté que 14 établissements ont déclaré qu’ils détournaient également des patients COVID-19. Le nombre d’hospitalisations liées au coronavirus dans l’État a de nouveau atteint un sommet sans précédent mercredi avec 273 patients dans tout l’État. Les Amérindiens représentent près d’un quart des hospitalisations dans tout l’État, alors qu’ils représentent 9% de la population. Environ 19% des 258 personnes décédées du COVID-19 dans le Dakota du Sud sont des Amérindiens.

#1579 Source minnesota.cbslocal.com

France : les médecins scolaires se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas de covid

France. Alors que la diffusion de l’épidémie de Covid dans les établissements scolaires est fortement minimisée, notamment par la nouvelle directive qui demande que les cas ne soient remontés qu’une fois par semaine, et dans un contexte où très peu d’informations filtrent sur la situation générale de chaque établissement, dont ni les enseignants, ni les parents ne sont informés, les médecins scolaires (déjà trop peu nombreux) se disent débordés par les signalements de cas ou de suspicion de cas qui leur parviennent. C’est aussi le cas des infirmières qui passent leur temps à renvoyer en classe des élèves symptomatiques faute de solutions pour les mettre à l’écart.

#1576 Source francetvinfo.fr

France : un décret prévoit de baisser la contribution de l’Etat aux départements qui refuseraient de recenser les mineurs isolés dans un fichier biométrique

France. Un décret paru le 23 juin prévoit de baisser la contribution de l’État aux départements qui refuseraient de recenser les mineurs isolés dans un fichier biométrique dans le but qu’elles soient partagées sur tout le territoire pour faciliter les contrôles. La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne ont déposé un recours auprès du Conseil d’État dénonçant un chantage financier. Il s’agit donc d’obliger à faire intervenir les préfectures dans le processus d’évaluation et d’identification de ces jeunes, qui doivent être ris en charge par l’Aide Sociale à l’enfance “en vue d’alimenter le fichier recueillant les informations biométriques” et de les comparer aux fichiers migratoires (Visabio et AGDREF).

#1578 Source infomigrants.net

France : une aide-soignante en Ehpad a été licenciée de son CDI suite à son témoignage à visage découvert à propos des maltraitances dans les maisons de retraite

France. Une aide-soignante en Ehpad a été licenciée de son CDI suite à son témoignage à visage découvert sur Envoyé Spécial dans une émission consacrée aux dérives dans les maisons de retraite. Elle a raconté les draps souillés, la solitude, l’abandon de personnes avec des difficultés cognitives pendant des heures… Alors qu’elle tente de retrouver du travail en interim, elle se rend compte que plus aucun établissement ne veut l’employer.

#1573 Source Leparisien.fr

Israël, Jerusalem : des affrontements ont lieu entre les forces de l’ordre et des ultra-orthodoxes qui refusent les mesures de protection sanitaire

Israël, Jérusalem. Des affrontements ont lieu entre les forces de l’ordre et des ultra-orthodoxes qui refusent les mesures de protection sanitaire et le bouclage des quartiers où ils habitent. 18 personnes ont été interpellées. Selon les forces de l’ordre, deux agents ont été blessés et des véhicules endommagés pendant une opération visant à faire appliquer les règles contre la pandémie. Treize personnes ont aussi été placées en détention à Bnei Brak suite à de violents affrontements survenus alors que la police tentait de faire fermer une synagogue de cette ville ultra-orthodoxe, où des centaines de personnes s’étaient rassemblées pour prier, contrevenant en cela au confinement. Une étude rendue publique diffusée la semaine dernière établit que les contaminations dans la communauté ultra-orthodoxe sont 2,5 fois plus élevées que la moyenne nationale.

#1570 Source timesofisrael.com

France, Calais : des migrants se révoltent contre une intervention de police visant à empêcher l’installation d’un campement

France, Calais. Des migrants se révoltent contre une intervention de police visant à les empêcher d’installer un campement dans le quartier de Beau-Marais à Calais, et quelques jours après le démantèlement du gigantesque campement installé rue des Dunes (voir brève #1569). Huit CRS, visés par des jets de projectiles divers, ont été blessés, dont un gravement lors d’affrontement impliquant entre 80 et 100 migrants.

#1571 Source actu.orange.fr

France, Orléans : 150 migrants et quelques SDF ont été placés à l’isolement en raison du Covid dans deux centres d’hébergement

France, Orléans. 150 migrants et quelques SDF ont été placés à l’isolement en raison du Covid-19 dans deux centres d’hébergement. L’Agence régionale de santé et la Direction générale de la cohésion sociale annoncent qu’elles “maîtrisent la situation”. Les malades ont été évacués et les autres sont “invités à demeurer dans leur chambre” avec prise de température quotidienne et suivi médical si des symptômes apparaissaient.

#1582 Source Larep.fr

France, Mulhouse : un employé de l’office HLM a été licencié pour faute grave après avoir fait un test PCR alors qu’il était asymptomatique sans se mettre en quarantaine dans l’attente du résultat

France, Mulhouse. Un employé de l’office HLM a été licencié pour faute grave parce qu’au mois de juillet il est venu travailler après avoir fait un test PCR sans se mettre en quarantaine en attendant le résultat. Or l’employé dit n’avoir pas eu de symptômes mais avoir fait le test en profitant d’une opération de tests gratuits sur le parking d’un super marché. Il reçoit un résultat positif le soir même, et effectue sa période de quatorzaine. Il est donc licencié pour être revenu travailler une journée après le test. Quand on sait que par ailleurs les employeurs mettent la pression aux employés pour qu’au contraire ils ne cessent pas de venir travailler même en ayant des symptômes ou ne prennent pas les jours de congés correspondant à l’attente des résultats de tests, l’incohérence générale est flagrante.

#1575 Source france3-regions.francetvinfo.fr

France, Calais : des Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) se sont mis en grève suite à leur redéploiement soudain un mois après la rentrée

France, Calais. Des Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (AESH) se sont mis en grève suite à leur redéploiement soudain un mois après la rentrée. Sur la cinquantaine d’AESH présents sur le secteur concerné, une trentaine se sont déclarés grévistes. Plusieurs d’entre eux ont reçu de nouvelles affectations effectives les obligeant à laisser les enfants dont ils s’occupaient depuis la rentrée scolaire.

#1574 Source Nordlittoral.fr

Etats-Unis : Amazon déclare que près de 20 000 de ses travailleurs de première ligne aux États-Unis ont contracté Covid-19 depuis mars

Etats Unis. Amazon déclare que près de 20 000 de ses travailleurs de première ligne aux États-Unis ont contracté Covid-19 depuis mars. Attaqué pour le manque de protection de ses employés, l’entreprise prétend que le taux d’infection est “moins élevé que prévu”, puisqu’il équivaudrait à 1,44% de ses 1,37 million de travailleurs sur Amazon et sa filiale Whole Foods. Amazon a fait énormément de profit en maintenant ses installations ouvertes tout au long de la pandémie pour répondre à une augmentation de la demande des acheteurs bloqués chez eux.

#1572 Source BBC.com

France, Saint-Quentin Fallavier : des détenus se révoltent et montent sur le toit d’un bâtiment du centre pénitentiaire

France, Saint-Quentin Fallavier. Une révolte a lieu et des détenus montent sur le toit d’un bâtiment du centre pénitentiaire. Les incidents ont commencé suite au fait que quatre détenus qui demandaient leur transfert ne l’ont pas obtenu. Le détenus projetaient de rester dur le toit mais ils ont été délogés par les ERIS et la gendarmerie nationale.

#1565 Source france3-regions.francetvinfo.fr

France : alors que les écoles étaient supposées ne pas être des lieux de contaminations intenses, on apprend la veille ds vacances que 1.733 élèves et 440 personnels d’encadrement ont été testés positifs.

France. Alors que jusque là les écoles étaient supposées ne pas être des lieux de contaminations intenses, on apprend la veille des vacances scolaires que 1.733 élèves et 440 personnels d’encadrement ont été testés positifs au sein des écoles, en une journée. L’information (forcément très partielle vue les protocoles mis en places qui retardent par tous les moyens possibles la remontée des cas) est diffusée lors du point santé du ministère de l’éducation nationale. Le ministère décompte 8.223 élèves positifs au Covid-19, soit une augmentation de 3.000 cas en près d’une semaine. En tout, 2.063 cas positifs ont été identifiés parmi les personnels. D’ailleurs selon un rapport de Santé publique France, calculé à partir de la situation du 9 mai au 5 octobre, 25% des clusters se trouveraient dans les entreprises et 21,2% dans des établissements scolaires et universitaires.

#1599 vu sur cnews.fr

France : le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit qu’à partir de 2021, tout passage aux urgences non suivi d’une hospitalisation soit facturé au patient

France. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit qu’à partir de 2021, tout passage aux urgences non suivi d’une hospitalisation soit facturé au patient selon un forfait qui remplacera l’actuel ticket modérateur et sera payé par tous, sauf quelques exceptions. Il s’agit de décourager les malades de passer par les urgences, ce qui risque de décourager beaucoup de patient et d’accroître les difficultés pour se soigner, puisque le patient ne peut pas lui-même évaluer si son état est grave au point d’être hospitalisé.

#1567 Source Leparisien.fr

Etats-Unis, New-York : une manifestation contre les expulsions locatives a lieu après que le gouverneur a refusé de prolonger la trêve

Etats Unis, New York. Une manifestation a lieu pour protester contre les expulsions locatives le jour où le gouverneur a refusé de prolonger la trêve des expulsions liée à la pandémie. A la place, il a signé un décret qui étend les protections aux locataires menacés d’expulsion avant la pandémie en vertu de la législation connue sous le nom de Tenant Safe Harbor Act, en vigueur avant la pandémie, qui ne constitue pas du tout un moratoire des expulsions puisque les locataires ne doivent pas avoir de dettes de loyer pour en bénéficier. Les manifestations ont visé spécifiquement les bureaux des deux leaders législatifs de l’État, le chef de la majorité au Sénat, Andrea Stewart-Cousins, et le président de l’Assemblée, Carl Heastie, situés dans le centre ville. Les manifestants ont simulé une expulsion en mettant des meubles dans la rue et 16 personnes ont été arrêtées.

#1566 Source gothamist.com

Grèce : les grèves et manifestations lycéennes et étudiantes se multiplient en protestation contre des classes surpeuplées

Grèce. Des lycéens et étudiants protestent contre des classes surpeuplées en pleine épidémie de COVID-19. Les grèves et les manifestations se multiplient avec des affrontements contre la police qui tire des gaz lacrymogènes. Des centaines d’écoles à travers le pays ont été fermées par des sit-in, les élèves protestant contre la décision du ministère de l’Éducation d’autoriser des classes jusqu’à 30 participants alors que les infections au coronavirus augmentent. Les lycéens et étudiants rejettent également les projets du ministère d’appliquer l’apprentissage à distance dans les écoles fermées par des sit-in, arguant que de nombreuses écoles n’ont pas l’infrastructure nécessaire. Le plus grand syndicat d’enseignants de Grèce a approuvé le rassemblement et a exhorté le gouvernement à embaucher plus d’enseignants pour réduire le nombre de salles de classe pendant la pandémie. Les contaminations augmentent fortement dans le pays, avec par exemple une maison de retraite dans le centre d’Athènes, où des dizaines de résidents âgés ont été hospitalisés. L’Autorité grecque de protection civile a déclaré qu’elle embaucherait 192 personnes sur des contrats de huit mois pour aider aux efforts de recherche des contacts de coronavirus et de mise en quarantaine des cas positifs.

#1563 Source laminute.info

France : l’Agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle lance le label “produit en prison” (Pep’s) pour promouvoir l’exploitation des détenus…

France. L’Agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle lance le label “produit en prison” (Pep’s) pour “favoriser l’insertion professionnelle des personnes condamnées et valoriser les entreprises qui apportent du travail en prison”. Le garde des sceaux Eric Dupont-Moretti inaugure une “boutique éphémère” pour la promotion de ce label honteux quand on connaît les conditions de travail en milieu carcéral.

#1568 Source Twitter du ministère de la justice

Italie, Méditerranée : au moins six navires humanitaires sont bloqués à quai par les autorités italiennes et les naufrages se poursuivent

Italie, Méditerranée. Au moins six navires humanitaires ont à nouveau été bloqués par les autorités italiennes en raison de chicaneries administratives diverses ou de mise en quarantaine liées à la présence de cas de covid parmi les migrants rescapés. À la date du 30 septembre, plus aucun navire humanitaire ne sillonne la zone de recherche et de sauvetage, ce qui induit forcément une hausse conséquente des décès en mer puisqu’il n’y a plus de navire pour secourir ceux qui font naufrage. L’Ocean Viking est ainsi bloqué au port sicilien de Porto Empedocle depuis le 22 juillet. Le Sea Watch 3 a été immobilisé le 8 juillet par les autorités italiennes. Le Sea Watch 4 est immobilisé au port sicilien de Palerme depuis le 19 septembre. “Il a fallu 11 heures d’inspection sur le Sea Watch 4 pour trouver suffisamment d’infractions pour empêcher le bateau de sortir du port”, a déclaré l’ONG allemande. L’équipage du navire humanitaire a été notamment accusé de “sauver systématiquement” les migrants même s’ils n’étaient pas en détresse. Un trop grand nombre de gilets de sauvetage à bord ou encore des lacunes dans le système d’évacuation ont aussi été invoqués. L’Open Arms est amarré au port de Palerme, en Sicile, où il subit une période de quarantaine. Le navire humanitaire de l’ONG espagnole ProActiva Open Arms a transféré le 18 septembre 140 migrants secourus en mer Méditerranée à bord d’un bateau italien. Les naufragés y ont été placés en quarantaine en raison des risques de propagation du coronavirus. Celle de l’équipage doit prendre fin vendredi 2 octobre, indique l’ONG mais l’Open Arms craint une nouvelle immobilisation par les autorités italiennes. L’Alan Kurdi est en quarantaine au port sarde d’Olbia depuis le 26 septembre. Le Mare Jonio est bloqué au port d’Augusta, en Sicile depuis le 24 septembre. Le Louise Michel, navire humanitaire affrété par Banksy est amarré au port espagnol de Burriana.

#1562 Source www.infomigrants.net

France : “L’école n’est pas le nid du virus” annonce le ministre de l’éducation alors que plusieurs indicateurs montrent bien le contraire

France. Alors que plusieurs indicateurs montrent que les établissements scolaires contribuent largement à la diffusion du virus, le ministre de l’éducation affirme que “L’école n’est pas le nid du virus” et que seuls 10 établissements sont fermés, alors même que tout est fait pour que les cas de Covid ne soient ni correctement détectés, ni répertoriés de manière à réagir rapidement. Il estime donc que la réouverture des écoles avec pour seule protection sanitaire le masque à partir du collège est une réussite. Pourtant Santé publique France dénombrait un tiers des foyers de contamination en milieu scolaire et universitaire. Le ministre fait une distinction entre les deux, accusant une contagiosité extérieure aux établissements, liée par exemple aux fêtes étudiantes. Il continue à affirmer par ailleurs que les enfants ont une faible contagiosité.

#1559 Source Bfmtv.com

France, Calais : un nouveau démantèlement d’un important campement de migrants a lieu

France, Calais. Un nouveau démantèlement d’un important campement de migrants a lieu dès 7 heures du matin rue des Dunes, concernant 700 et 800 personnes, ont constaté des journalistes de l’AFP. L’opération a donné lieu à 21 interpellations. La préfecture prétend qu’il s’agit de protéger les migrants des conditions climatiques qui vont se détériorer pendant l’hiver, et précise que 150 migrants seront « mis à l’abri » dans le Pas-de Calais, 150 dans les autres départements des Hauts-de-France et les 500 autres acheminés dans des centres d’accueil de différentes régions. La zone en question devrait être rendue inaccessible pour éviter toute nouvelle installation.

#1569 Source www.courrier-picard.fr

Etats-Unis, Dallas : le logiciel de Securus Technologies à destination des détenus permettrait d’envisager le remplacement des parloirs physiques par des “visites virtuelles” sur tablettes

Etats Unis, Dallas. L’entreprise Securus Technologies, filiale d’Aventiv Technologies, présente une offre numérique à l’administration pénitentiaire, la plateforme Securus Unity. Il s’agit d’un logiciel pour tablettes qui serait destiné aux détenus et permettrait un accès à des ressources pour la préparation de leur projet de réinsertion, mais surtout des “visites virtuelles” avec leur proche dans le but d’envisager la suppression des parloirs physiques, dans la suite des mesures sanitaires qui les ont limités ou le plus souvent supprimés temporairement. On peut s’inquiéter du caractère permanent que pourrait prendre une telle mesure, qui simplifie grandement la gestion carcérale et supprime une présence physique extérieur dans l’univers carcéral.

#1560 Source Prnewswire.com

France, Blanc-Mesnil : les élèves du lycée Mozart bloquent leur établissement

France, Blanc-Mesnil. Les élèves du lycée Mozart bloquent l’établissement en protestation contre l’absence de mesures de protection sanitaire et contre l’application de la réforme Blanquer. Les EMS (Equipes mobiles de sécurités, corps de vigile directement géré par le rectorat) sont déployés pour intimider les élèves et des parents viennent faire pression sur les lycéens pour qu’ils cessent le blocus. Un communiqué de soutien des enseignants dans lequel ils protestent contre les violences commises par les EMS à l’encontre des élèves est à lire ici (lien https://paris-luttes.info/blocus-au-lycee-mozart-au-blanc?var_mode=calcul).

#1558 Paris-luttes.info

France : plusieurs contrôleurs SCNF ont caché qu’ils étaient contaminés afin de continuer à travailler et à gagner les primes au nombre d’amendes

France. Covid-19 : des contrôleurs SNCF ont caché qu’ils étaient contaminés pour pouvoir continuer à travailler et pour ne pas perdre les primes liées au nombre d’amendes qu’ils mettent par jour, qui constituent une part importante de leur rémunération et motivent leur efficacité répressive. Quatre cas sont avérés mais cette pratique pourrait avoir été très répandue au point que la CFDT demande le maintien de la rémunération moyenne en comptant les primes pour que les contrôleurs cessent de contribuer à la diffusion du virus…

#1561 Source Leparisien.fr

Thaïlande, Bangkok : les “Bad Students”, un mouvement lycéen de grande ampleur rejoint le mouvement étudiant en cours suivant le mot d’ordre “notre première dictature est l’école”

Thaïlande, Bangkok. Un mouvement lycéen de grande ampleur rejoint le mouvement étudiant en cours. Les lycéens protestent contre le système éducatif rigide et traditionnaliste du pays, relayant le mot d’ordre : « notre première dictature est l’école ». Les lycéens et étudiants qui se révoltent portent des rubans blancs et remplacent par une référence à «Hunger Games» le salut obligatoire pendant le récital de l’hymne du matin, ils se coupent aussi publiquement les cheveux en opposition au règlement scolaire qui impose une taille de cheveu spécifique. Le ministère de l’Éducation a d’ailleurs déjà cédé devant les demandes des étudiants d’assouplir ces règles concernant les coupes de cheveux, tout en maintenant l’obligation du port de l’uniforme. Une jeune fille de 15 ans, Benjamaporn Nivas, est devenue l’un des premiers visages du mouvement «Bad Student» lorsque, en guise de «punition» symbolique pour avoir enfreint la règle de la coupe de cheveux, elle s’est assise dans des lieux publics avec une pancarte autour du cou invitant les passants à se couper eux-aussi les cheveux.

#1629 vu sur www.reuters.com

La Corée du Nord a abattu un pêcheur Sud-Coréen qui se trouvait à bord d’un navire qui naviguait à proximité de l’île frontalière occidentale de Yeonpyeong

Corée du Nord. La Corée du Nord a abattu un pêcheur Sud-Coréen qui se trouvait à bord d’un navire qui naviguait à proximité de l’île frontalière occidentale de Yeonpyeong. L’homme a été tué puis incinéré avec de l’essence enflammée dans l’eau pour éviter une épidémie de coronavirus. Le commandant des forces américaines en Corée du Sud a affirmé que les autorités nord-coréennes ont donné l’ordre d’abattre les personnes qui tenteraient d’entrer dans le pays depuis la Chine, afin d’empêcher tout risque d’épidémie de coronavirus. Une « zone tampon » à la frontière a été créée, avec des soldats des forces spéciales prêts à tirer. La Corée du Nord a fermé ses frontières fin janvier, au moment où l’épidémie explosait en Chine, et a imposé des restrictions drastiques à sa population, notamment un confinement strict à des milliers de personnes.

#1553 vu sur ouest-france.fr

Etats Unis, Louisville : deux policiers ont été blessés par balle au cours de la manifestation contre le racisme et la police qui a eu lieu après l’inculpation d’un seul des trois policiers impliqués

Etats Unis, Louisville. Deux policiers ont été blessés par balle au cours de la manifestation contre le racisme et la police qui a eu lieu après l’inculpation d’un seul des trois policiers impliqués dans la fusillade ayant causé la mort de l’Afro-Américaine, Breonna Taylor. Au cours de la journée, des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’odre qui sont apparues lourdement armées et à la tombée de la nuit les manifestations ont tourné à l’émeute. Un manifestant a été interpellé pour les tirs sur les policiers.

#1552 vu sur ouest-france.f

France, Île-de-France : 21 enfants et adolescents positifs au Covid sont actuellement hospitalisés, quatre ont été placés en réanimation

France, Ile de France. 21 enfants et adolescents sont actuellement hospitalisés en Île-de-France pour cause de Covid-19. Parmi eux, quatre ont été placés en réanimation dont deux qui ont moins de 9 ans. Malgré ce qu’affirme le ministre de l’éducation, les mineurs et notamment les enfants ne sont pas épargnés par le Covid-19. Dans son dernier point épidémiologique du 17 septembre, Santé Publique France notait d’ailleurs que la répartition par âge des hospitalisations en Île-de-France était en train de changer entre la première vague épidémique et la reprise épidémique avec des personnes hospitalisées plus jeunes tandis que la proportion de patients de plus de 60 ans baisse.

#1564 Source actu.fr

Etats-Unis : le CIVVL, un “Uber des expulsions” propose de participer à des expulsions locatives en freelance

Etats Unis. Le Civvl, un “Uber des expulsions”, propose de réaliser des expulsions locatives en freelance. S’appuyant sur l’observation que «Les expulsions sont les prestations qui connaissent la plus forte croissance, en raison du Covid-19», cette application propose de jouer les huissiers ou les déménageuses en free-lance, pour déloger des locataires qui n’auraient pas payé leur loyer. Le business plan de l’entreprise OnQall qui possède cette application et propose l’ubérisation de toutes sortes de services, s’appuie sur le fait que des milliers d’huissiers et de déménageurs sont nécessaires afin d’exécuter les procédures d’expulsion qui se multiplient dans le pays, et de résoudre ce nouveau besoin avec la flexibilité d’une sous-traitance où chacun reste son propre patron. La hausse du chômage devrait, selon ses prévisions, pousser de plus en plus de pauvres à rechercher ce genre d’emploi pour pouvoir continuer à payer leur propre loyer…

#1556 Source www.korii.slate.fr

France, Biarritz : la mairie stigmatise “les punks à chien, qui sont des marginaux extrêmement dangereux qui viennent des pays de l’Est ou de Roumanie et qui créent de l’insécurité” et ferme un accueil de jour pour SDF

France, Biarritz. La mairie de la ville veut fermer le Point Accueil Jour (PAJ) pour les sans-abris pour “des raisons de sécurité” et veut ouvrir à la place un accueil pour les femmes victimes de violences. A l’occasion de cette annonce, la maire affirme qu’elle veut “faire la différence entre le SDF “traditionnel” si je peux dire, parce que je n’aime pas ce terme, de certains punks à chien, qui sont des marginaux extrêmement dangereux qui viennent des pays de l’Est ou de Roumanie et qui créent de l’insécurité. Donc le traitement de ces populations sous l’appellation SDF ne doit pas être le même”.

#1555 Source Francebleu.fr

Europe : la Commission européenne a publié son “Nouveau Pacte sur l’asile et la migration” qui remplace la notion “d’accueil” par celle “d’aide au retour”

Europe. La Commission européenne a publié son «Nouveau Pacte sur l’asile et la migration» qui propose un nouveau cadre politique et législatif aux politiques migratoires nationales et européennes. Le pacte remplace la notion d’accueil par celle “d’aide au retour”, donc propose comme si c’était dans l’intérêt des migrants, une série de mesures pour optimiser les expulsions. Il un système de «parrainage»: des pays de l’UE qui refusent d’accueillir des réfugiés tels que l’Autriche, la Pologne, la Hongrie ou la République tchèque pourront «parrainer» en aidant à financer l’expulsion des migrants vers leur pays d’origine, ce que le pacte assimile à une forme de solidarité. En dépit de toute considération sur “l’asile”, le pacte propose de faciliter l’expulsions de migrants potentiellement victimes de discrimination, de persécution et de torture dans leur pays de retour. Il incite aussi au renforcement de l’externalisation de la gestion des frontières en améliorant la coopération avec les pays tiers et en leur demandant de sceller leurs frontières et d’empêcher les gens de partir, ce qui se pratique déjà dans les balkans. Le pacte vise aussi à étendre les mécanismes d’évaluation des demandeurs d’asile et des migrants dans les pays où ils entrent pour la première fois pour permettre un «filtrage» effectué dans des camps de tri prévus à cet effet. Selon le nouveau système, les personnes seront identifiées dans un délai maximum de cinq jours et toute demande d’asile doit être traitée dans un délai de 12 semaines.

#1550 vu sur euromedrights.org

France, Bordeaux : des hospitalisations d’enfants pour des complications de Covid mettent en question la faible contagiosité des enfants sur laquelle se fond la politique sanitaire dans les établissements scolaires

France, Bordeaux. Des hospitalisations d’enfants pour des complications de Covid mettent en question la faible contagiosité des enfants sur laquelle se fond la politique sanitaire dans les établissements scolaires. Quatre enfants sont actuellement hospitalisés au CHU pour Covid-19 dont deux en réanimation. Un rapport du Haut conseil de la Santé publique, publié le 9 septembre sur le site de l’institution, concluait pourtant que “les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2”. Du point de vue de leur potentiel de contagiosité, “le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte”, ajoutait le HCSP. “Les transmissions surviennent surtout en intra-famille ou lors de regroupements sociaux avec forte densité de personnes en dehors des établissements scolaires”. Mais l’état des connaissances sur le Covid-19 chez les enfants reste parsemé de zones d’ombre, malgré les messages qui se veulent rassurants. A l’échelle mondiale, la part des cas pédiatriques de Covid-19 est estimée entre 1 % et 5 % de l’ensemble des cas. Les statistiques françaises tendent à montrer que l’épidémie s’accélère aussi chez les plus jeunes depuis la mi-août. Depuis, la rentrée a eu lieu et on dénombre, à la mi-septembre, 89 écoles et plus de 2100 classes fermées suite à des cas de Covid-19. Des cas qui touchaient autant les adultes que les enfants. “Nous déclenchons à peu près 250 protocoles par jour. C’est-à-dire 250 suspicions de Covid-19”, indiquait le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer début septembre, accusant systématiquement des sources de contaminations externes aux établissements scolaires.

#1545 vu sur linternaute.com

France, Plaisir : Le CRA de Plaisir va être transformé en “CRA Covid”

France, Plaisir. Le centre de rétention de Plaisir dans les Yvelines est réservé aux migrants positifs au Covid-19. Dans ce centre qui peut accueillir d’ordinaire un maximum de 26 exilés en situation irrégulière, “des places seront ouvertes” pour accueillir les migrants atteints du coronavirus et qui se trouvent dans d’autres CRA de la région parisienne a annoncé le ministère de l’Intérieur. La date de la transformation en “CRA Covid” de cet établissement du lieu n’est pas encore arrêtée. France Terre d’Asile, cogestionnaire du centre, participe à l’installation de cette unité spéciale. Ce n’est pas le premier CRA qui est exclusivement dédié aux personnes retenues positives. Depuis la mi-juillet, l’un des trois bâtiments du centre de rétention de Vincennes, à Paris, était utilisé comme tel, et a accueilli en septembre jusqu’à 17 retenus contaminés. Le choix du CRA de Plaisir, le plus petit de la région, pour supplanter celui de Vincennes, bien plus important, n’est pas innocent : il s’agit “de libérer de la place pour maintenir davantage en rétention”, d’après une intervenante dans le centre.

#1583 Source Bfmtv.com

France : un assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles est annoncé alors que la pandémie se poursuit

France. Alors que 2000 classes sont fermées et que les indicateurs épidémiologiques sont inquiétants, le gouvernement annonce un assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles. Désormais, il faudra trois cas testés positifs issus de familles différentes pour qu’une fermeture de classe soit éventuellement prononcée. On apprend par ailleurs de source directe que dans les collèges et lycées, la remontée de cas positifs chez les enseignants comme chez les élèves se fait désormais une fois par semaine et plus quotidiennement. Les préfectures ne veulent donc tout simplement plus savoir combien d’élèves ou d’enseignants positifs sont présents dans les établissements scolaires, ni faire quoi que soit pour empêcher les contagions. Face à l’inquiétude grandissante, ces mesures questionnent sur la politique sanitaire actuelle : la priorité serait avant tout le maintien au travail qui implique que les enfants soient à l’école, y compris au détriment de la santé. Ces mesures sont en totale contradiction avec le fameux “triptyque” “Protéger, tester et isoler” supposé permettre de “vivre avec le virus”, d’autant que dans les zones dites avec euphémisme “en tension”, les résultats des tests mettent de 4 à 8 jours pour être délivrés, ce qui ne permet justement pas de “tester et isoler” de manière à “protéger”.

#1557 Source LCI.fr

Grèce, Samos : un incendie s’est déclaré dans le centre d’accueil et d’identification des demandeurs d’asile sur l’île de Samos, qui enferme environ 6 000 migrants

Grèce, Samos. 10 jours après l’incendie qui a ravagé le camp de la Moria à Lesbos, un incendie s’est déclaré dans le centre d’accueil et d’identification des demandeurs d’asile sur l’île de Samos, qui enferme environ 6 000 migrants. Trois conteneurs ont pris feu dans la zone réservée aux jeunes. Les camps de demandeurs d’asile en Grèce sont confinés depuis la mi-mars pour cause du Covid-19 alors que le reste du pays est retourné à la normalité début mai. Cette situation a fait monter les tensions surtout dans les camps surpeuplés sur les îles où le nombre des cas de nouveau coronavirus n’était toutefois que quelques dizaines jusqu’au début septembre. Selon les autorités, 21 cas du Covid-19 ont été détectés dans le camp de Samos jusqu’ici.

#1546 vu sur lefigaro.fr

Grèce, Lesbos : 9 000 des migrants qui vivaient dans le camp de la Moria avant l’incendie ont été installés dans un nouveau camp “temporaire” construit à la hâte sur un ancien champ de tir

Grèce, Lesbos. 9 000 des migrants qui vivaient dans le camp de la Moria avant l’incendie ont été installés dans un nouveau camp “temporaire” construit à la hâte sur un ancien champ de tir de l’île et prévu pour 8000 à 10000 personnes, qui pourrait être bien plus carcéral que le précédent. Parmi eux, plus de 200 ont déjà été testés positifs au coronavirus. La plupart d’entre eux, qui s’étaient installés ici ou là sur l’île, étaient réticents à rejoindre le nouveau camp, craignant d’être à nouveau enfermés, comme ils l’ont été pendant des mois dans le camp de Moria. Mais une opération de police appuyée par la menaces de ne pas traiter les demandes d’asile des récalcitrants, a poussé plusieurs milliers de réfugiés à entrer dans le nouveau camp. Suite aux tests effectués à leur arrivée, deux zones de quarantaine avec un enfermement renforcé ont été instaurées.

#1547 vu sur france24.com

France, Toulouse : 7 personnes ont été condamnées en comparution immédiate à deux mois de prison ferme avec mandant de dépôt suite à une arrestation pour tags et collage d’affiches

France, Toulouse. 7 personnes ont été condamnées en comparution immédiate à deux mois de prison ferme avec mandant de dépôt suite à une arrestation pour tags et collage d’affiches. Le communiqué qui appelle à la solidarité ainsi que les affiches en question sont à consulter ici . Ils sont donc à l’heure actuelle enfermés à la maison d’arrêt de Seysses. Ils sont accusés d’avoir collé des affiches contre les flics, les juges, les matons, les bourgeois, l’etat, le patriarcat…, p ar exemple « Le feu tue les virus… brûle ton comico » « Balance ton smartphone, pas ton voisin » « Ne relevons pas l’économie, détruisons là » « Avec ou sans masque, ce monde est irrespirable. Détruisons ce qui nous étouffe » « Crève les poukaves » « Squat ton préfet » « Plutôt mourir libre que vivre confiné » « la police tue, confinons la » « ACAB le pire des virus c’est l’autorité »… La ville de Toulouse ainsi que deux syndics de copropriété (dont la SOGEM) se sont portés partie civiles à l’audience. Alors que les personnes présentes dans la salle et à l’extérieur protestaient contre le verdict, le juge a demandé l’arrestation d’une d’entre elles pour « outrage à magistrat ».

#1549 vu sur https://iaata.inf

Cuba : une organisation de défense des prisonniers dénonce “le travail forcé” de médecins qui sont contraints de participer aux missions médicales internationales du pays

Cuba. L’organisation Prisoners Defenders, basée à Madrid, annonce le lancement, auprès de la Cour pénale internationale et des Nations unies, du processus pénal « 622 médecins cubains contre le gouvernement de Cuba ». Le dépôt de plainte comporte les témoignages de 622 médecins cubains qui protestent contre les missions médicales à Cuba. Depuis quelques mois, profitant de la pandémie et de la situation désastreuse que connaissent certains pays en matière de santé pour missionner de force du personnel médical à l’étranger. Cette “armée médicale” créée par Fidel Castro qui compte plus de 76.000 médecins, 15.000 dentistes et 89.000 infirmières se déploie dans le monde entier depuis les années 60. Elle est l’un des moteurs économiques de l’île et le gouvernement compte mettre à profit la crise sanitaire pour redorer son image en obtenant un prix Nobel par exemple. La France a également eu recours à l’aide médicale cubaine. Du personnel soignant a été envoyé en Guyane, un département en difficulté. Le personnel soignant doit s’engager pour mener une mission de trois ans, non accompagné par sa famille et la majeure partie de leur salaire est confisqu” par le gouvernement. Si les soignants enfreignent les règles, ils encourent une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. L’ONG Prisoners Defenders précise «que beaucoup de médecins ont déserté».

#1548 vu sur florealanar.wordpress.com

Etats-Unis : l’agence de contrôle de l’immigration américaine est accusée de pratiquer des stérilisations forcées de femmes migrantes dans ses centres de détention

Etats Unis. L’ICE (agence de contrôle de l’immigration qui cogère un grand nombre de prisons pour migrants) est accusée de faire pratiquer des stérilisations forcées de femmes migrantes dans ses centres de détention. L’information de départ a été diffusée par une infirmière d’une de ces prisons privées qui a dénoncé la pratique d’hystérectomies (ablation de l’utérus) sur des femmes détenues au centre de détention du comté d’Irwin, dans l’État américain de Géorgie. Elle précise que certaines d’entre elles n’étaient même pas informées de l’opération chirurgicale qu’elles avaient subi. La pandémie a débridé l’imaginaire xénophobe qui préside à ce genre d’actes terribles. Les responsables de l’ICE sont en effet aussi accusés d’avoir pris des mesures proactives qui ont mis en danger les détenus pendant la pandémie, comme la pulvérisation de désinfectants puissants – qui peuvent causer des brûlures, des saignements et des problèmes respiratoires et ont rendu les détenus malades – dans des zones surpeuplées et mal ventilées, parfois jusqu’à 50 fois par jour. En juin, afin d’envoyer des agents à Washington pour réprimer les manifestations, les responsables de l’ICE ont affrété un avion pour transférer un groupe d’immigrants dans un centre de détention en Virginie. La seule raison apparente du transfert était d’exploiter une faille dans une règle interdisant aux employés de l’ICE de voyager dans des avions affrétés à moins qu’ils ne soient accompagnés d’immigrants détenus. Le résultat a été une épidémie de Covid-19 qui a infecté plus de 300 détenus et en a tué au moins un.

#1554 Source www.amnesty.org

Chine : dans le cadre de l’opération « union des ethnies en une seule famille », l’Etat chinois envoie des cadres dormir une semaine par mois dans les foyers ouïgours pour soumettre le dernier espace d’intimité à sa surveillance

Chine. Depuis 2016, dans le cadre de l’opération « union des ethnies en une seule famille », l’Etat chinois envoie des cadres dormir une semaine par mois dans les foyers ouïgours pour soumettre le dernier espace d’intimité à sa surveillance. Les faux “cousins chinois” inspectent tous les aspects de la vie intime des familles ouigoures, allant jusqu’à dormir sur un matelas dans leur chambre. Les enfants sont interrogés pour tout connaître des habitudes familiales. Une femme réfugiée depuis aux Etats Unis témoigne : « pour eux, ça semblait comme un jeu, mais qui consistait à nous espionner », Sa famille était surveillée par un cousin pour chacun de ses membres (soit trois hommes et une femme), le père faisant exception à la règle car il était étranger (pakistanais). Plus de 100 000 cadres et fonctionnaires ont été affectés à cette opération en 2016 et cette surveillance expérimentale s’est depuis intensifiée et généralisée.

#1542 vu sur lemonde.fr

Etats Unis, Lansing : un bâtiment a été complètement détruit lors d’une émeute dans la prison de Chippewa suite au fait qu’un prisonnier a reçu des décharges de taser au point de devoir être transféré à l’hôpital


Etats Unis, Lansing (Michigan). Un bâtiment a été complètement détruit lors d’une émeute dans la prison de Chippewa suite au fait qu’un prisonnier a reçu des décharges de taser au point de devoir être transféré à l’hôpital. Des prisonniers ont pris le contrôle d’une unité de logement pendant environ cinq heures et causé d’importants dommages au bâtiment. Un responsable a déclaré qu’il n’y avait aucun lien avec la pandémie de coronavirus mais la prison est bouclée depuis plusieurs mois, comme les dix autres établissements pénitentiaires de la région et les tensions sont nombreuses. Tous les prisonniers de l’unité ont été temporairement transférés dans le gymnase et ceux qui sont considérés comme les instigateurs seront bientôt transférés dans des prisons à sécurité maximale.

#1538 vu sur eu.freep.com

Maroc, Casablanca : en plus du couvre-feu, les forces de l’ordre patrouillent pour remettre en place le confinement et les établissements scolaires restent fermés

Maroc, Casablanca. La ville est verrouillée face à l’extension de la pandémie de coronavirus et les forces de l’ordre patrouillent pour remettre en place le confinement. Le ministre de la Santé estime que le pays « risque d’être submergé par le virus du Covid-19 ». Dimanche 6 septembre, le pays a enregistré plus de 2 000 nouveaux cas de contamination, dont 42% dans la région de Casablanca. En plus du couvre-feu, les établissements scolaires restent fermés pendant au moins quinze jours.

#1528 vu sur rfi.fr

France, Maubeuge : deux véhicules du SPIP ont été incendiés sur le parking du centre pénitentiaire

France, Maubeuge. Deux véhicules ont été incendiés vers 2h30 du matin sur le parking du centre pénitentiaire. Selon un syndicaliste de Force ouvrière pénitentiaire, il s’agit apparemment d’un acte volontaire puisque “une brique a été retrouvée dans l’une des voitures”. Les véhicules appartiennent au Service pénitentiaire d’insertion et de probation et étaient stationnés sur le parking réservé au personnel de l’établissement. Pour le syndicaliste, il s’agit ni plus ni moins que d’un “coup de pression. C’est pour dire aux personnels que si on ne peut pas les atteindre à l’intérieur, on peut les avoir à l’extérieur” .

#1527 vu sur lobservateur.fr

Israël : un reconfinement national de trois semaines est annoncé par le gouvernement

Israël. Après avoir imposé un couvre-feu à une quarantaine de villes la semaine dernière, le gouvernement annonce un reconfinement national de trois semaines, qui entre en vigueur le jour de Rosh Hashana (nouvel an) et alors que plusieurs fêtes religieuses seront affectées par la mesure. Le pays devient ainsi la première “économie développée” à prendre une telle mesure pour freiner une seconde vague de contamination.

Israeli police officers clash with Ultra Orthodox Jewish men during a protest against the enforcement of coronavirus emergency regulations, in the Ultra Orthodox jewish neighborhood of Mea Shearim, Jerusalem, October 4, 2020

#1526 vu sur ouest-france.fr

Algérie : les autorités coupent l’accès aux réseaux sociaux dans tout le pays pour empêcher la triche aux examens

Algérie. L’accès aux réseaux sociaux est coupé dans tout le pays pour empêcher la triche aux examens, reportés pour cause de Covid. Le phénomène de fraude au brevet et au baccalauréat a pris de l’ampleur ces dernières années en Algérie, et les autorités ont adopté des sanctions pénales criminalisant la triche et la sanctionnant de prison ferme. Le code pénal, amendé en avril, criminalise “l’atteinte aux examens et concours” et toute personne impliquée dans la fraude aux examens encourt une peine allant d’un à 15 ans de prison. Selon le ministère de la Justice, les tribunaux du pays ont commencé à prononcer “les premières peines d’emprisonnement” pour des faits liés à la fuite de sujets du Brevet d’enseignement moyen (BEM), qui a eu lieu du 7 au 9 septembre, mais aussi à la diffusion de corrigés et à la “triche”. Un lycéen algérien s’est ainsi vu infliger une peine d’un an de prison pour avoir diffusé le corrigé d’une épreuve du brevet. Une autre personne, accusée d’avoir fait “fuiter le sujet de langue arabe par téléphone portable”, a été placée en détention provisoire par le tribunal de M’sila.

#1525 vu sur ouest-france.frr

France : le collectif des “stylos rouges” diffuse une carte des fermetures de classes et d’écoles suite à des cas de covid

France. Alors que le gouvernement ne diffuse que des informations très partielles sur l’état des contaminations dans les établissements scolaires, le collectif des “stylos rouges” diffuse une carte des fermetures de classes et d’écoles suite à la découverte de cas de covid qui peut être renseignée par les parents ou enseignants en cas de fermeture. Elle peut être consultée ici.

#1524 vu sur mediapart.fr

Etats-Unis, Lancaster : Des manifestations éclatent suite à la mort d’un homme tué par la police

Etats Unis, Lancaster (Pennsylvanie). Des manifestations éclatent suite au décès d’un jeune homme de 27 ans atteint d’autisme, qui, d’après la police, se serait précipité avec un couteau sur un policier alors qu’il intervenait pour un “trouble domestique” opposant cet homme à sa mère. Le policier a tiré plusieurs balles et l’homme a été laissé plusieurs heures au sol après son décès. Des épisodes émeutiers ont eu lieu et de nombreux manifestants ont rejoint le poste de police du sud-ouest de Lancaster City en scandant “Ne tirez pas”, avec des incendies de mobilier urbain et diverses dégradations.

#1523 editions.cnn.com

France, Marseille : 28 personnes ont été évacuées et hébergées temporairement dans un gymnase de la ville et un homme a perdu la vie dans un violent incendie qui s’est déclaré sur un terrain vague du 12ème arrondissement où un campement rom était installé.

France, Marseille. 28 personnes ont été évacuées et hébergées temporairement dans un gymnase de la ville et un homme a perdu la vie dans un violent incendie qui s’est déclaré sur un terrain vague du 12èùe arrondissement où un campement rom était installé.

#1543 vu sur france3-regions.francetvinfo.fr

International : l’OMS recommande des mesures contraires à ce qui se passe en France (au moins un mètre entre les élèves et la possibilité d’imposer le port du masque entre 5 et 11 ans)

International. Dans un rapport “destinée à aider les décideurs et les éducateurs à prendre des décisions sur la gestion des écoles de manière aussi sûre que possible”, l’OMS recommande de prendre des mesures permettant une distanciation d’au moins un mètre entre les élèves, en plus du port du masque et de l’hygiène des mains, et la possibilité d’imposer le port du masque entre 5 et 11 ans. Par ailleurs le rapport insiste sur la nécessité d’une mise à l’écart avec test rapide en cas de suspicion de covid, actuellement largement impossible dans les zones rouges où les délais des tests sont de plus en plus importants. L’ensemble des préconisations de ce rapport sont contradictoire avec la politique actuelle menée en France concernant les établissements scolaires.

#1541 vu sur who.int

France, Briançon : le nouveau maire a décidé d’expulser le lieu d’accueil des migrants qui transitent en nombre par la vallée haut-alpine depuis quatre ans

France, Briançon. Le nouveau maire a décidé d’ expulser le lieu d’accueil transitoire des migrants qui transitent en nombre par la vallée haut-alpine depuis quatre ans, après avoir traversé la montagne à pied depuis l’Italie voisine. L’association Refuges solidaires est donc mise à la porte des locaux dont elle disposait par convention depuis sa création en juillet 2017. L’injonction à quitter les lieux s’ajoute aux difficultés déjà rencontrées par le Refuge Solidaire, comme la fermeture imposée jusqu’à samedi dernier suite à la détection de cas de covid-19 la semaine dernière alors qu’a lieu un afflux très important de migrants.

#1540 vu sur ram05.Fr

Etats Unis, Oregon : environ 1 300 détenues de la prison pour femme de Coffee Creek évacuées suite aux incendies qui menacent la banlieue sud de Portland

Etats Unis, Oregon. Alors que des incendies de forêt menaçaient les banlieues au sud de Portland, la Garde nationale de l’Oregon a évacué environ 1 300 détenues de la prison pour femme de Coffee Creek à Wilsonville. Coffee Creek est la seule prison pour femmes de l’État, ainsi que le site d’admission des délinquants masculins de l’État. Cette nuit-là, environ 1 000 détenues ont été transférées à Deer Ridge, un établissement à sécurité moyenne situé à six kilomètres à l’est de Madras. Pour faire de la place, tous les hommes détenus de Deer Ridge ont été transférés dans un bâtiment à sécurité minimale inutilisé de la prison, situé sur place et hors d’usage depuis 2016. Ces détenus ont protesté contre des conditions sanitaires invivables liées à l’insalubrité du bâtiment, avec la présence de souris, de moisissure noire signe d’une très mauvaise ventilation, l’absence de couchettes, etc. Les prisonniers sont sortis de leurs unités de logement et sont restés dans la cour en refusant de remonter en cellule. Ce n’est que suite à l’émeute que les responsables des services correctionnels de l’État ont déclaré samedi que des matelas avaient été apportés et que l’installation serait nettoyée.

#1539 vu sur pamplinmedia.com

Argentine, Cordoba : une manifestation des prisonniers tourne à l’émeute avec des débuts d’incendies à la prison de Bouwer

Argentine, Cordoba. Une manifestation des prisonniers des blocs D2 et D3 du module MD1 tourne à l’émeute avec des débuts d’incendies à la prison de Bouwer. Depuis le début de la semaine, des tensions sont sensibles à l’UCA, en particulier suite à une tentative d’évasion réprimé par des tirs de balles en caoutchouc, et une centaine de prisonniers ont menacé de se mettre en grève de la faim pour obtenir rapidement une accélération dans l’examen des demandes de mise en liberté dont beaucoup sont bloquées ainsi que l’amélioration des conditions sanitaires. Une série d’incidents s’est déjà déroulée dans cette même prison en avril dernier dans les modules MX1 et MX2, avec des manifestations pour obtenir des mesures de protection sanitaires et des libérations. Le gouvernement, quant à lui, s’est déclaré préoccupé par les contagions avérées dans divers centres de détention, mais il a assuré que la situation est sous contrôle et que des mesures ont été prises pour garantir la prise en charge des détenus comme l’installation de tentes sanitaires spéciales dans les prisons de Bouwer, Río Cuarto et San Francisco. Au cours des cinq premiers mois de quarantaine, il n’y avait eu aucune infection à l’intérieur des prisons de Cordoba, mais, depuis, des cas ont été enregistrés à l’UCA (plus de 50 cas confirmés), à Bouwer (deux) et à Villa María (deux autres, des détenus récemment admis à la prison). La situation la plus préoccupante est celle de la prison de Río Cuarto, où la semaine dernière une contagion massive a été connue, avec au moins 50 cas. Des tests importants sont en cours. De plus, les prisonniers n’ont pas reçu de visites depuis le mois de mars. Alors que dans la province de Buenos Aires il y a eu un certain nombre de libération de prisonniers depuis le début de l’épidémie, à Cordoba, la justice n’a acté presque aucune libération.

#1536 vu sur lavoz.com

France. Le retour à l’école des élèves porteurs du covid se feront sur une attestation sur l’honneur des parents

France. Alors que les cas de suspiscion covid se multiplient dans les écoles, le ministère de l’éducation indique que le retour à l’école des élèves ayant été identifiés comme cas contacts ou présentant des symptômes du Covid-19 se ferait sur la seule foi d’une attestation sur l’honneur des parents indiquant soit que l’enfant a obtenu un test PCR négatif, soit qu’un médecin a écarté le diagnostic Covid-19. Selon le nouveau protocole, pour retourner en cours, aucun certificat, ni preuve de dépistage négatif au Covid-19 ne devra être demandé à l’élève potentiellement contaminé. Ce protocole intervient après des plaintes des médecins, surchargés par les demandes de certificats médicaux pour des enfants et adolescents cas contacts ou présentant des symptômes du coronavirus. Pour résumer, si un enfant est cas contact, il doit faire un test PCR 7 jours après son dernier contact avec le cas confirmé. Si le résultat est négatif, l’enfant peut revenir à l’école avec une attestation sur l’honneur signée de ses parents, indiquant que le test est négatif, mais sans besoin d’apporter de preuve que ce test a été réalisé. Si un enfant a des symptômes évocateurs du Covid, il ne peut revenir à l’école qu’avec une attestation sur l’honneur signée de ses parents, indiquant qu’une consultation médicale a eu lieu et que le médecin a écarté le diagnostic Covid-19. Là aussi, pas besoin de preuve qu’un médecin a été consulté.

#1532 vu sur bfmtv.com

Méditerranée, Malte : le cargo Maersk-Etienne attend de pouvoir débarquer ses passagers dont 27 migrants

Méditerranée, Malte. Depuis plus d’un mois, le cargo « Maersk-Etienne », qui avait récupéré 27 migrants sur un navire en perdition au large de Malte le 4 août, attendait de pouvoir débarquer ses passagers dans un port méditerranéen. Les migrants viennent seulement d’être transférés à bord du « Mare Jonio », le bateau humanitaire de l’ONG italienne Mediterranea Saving Humans, puis ont débarqué à Pozzallo en Sicile, où il rejoindront certainement un des camp pour migrants de l’île. Pendant trente-huit jours, le groupe danois auquel appartient le cargo a tenté en vain d’obtenir d’un Etat européen qu’il accueille les migrants, parmi lesquels se trouvent une femme enceinte et un enfant. La situation sur le pétrolier, immobilisé dans les eaux territoriales maltaises, s’était détériorée ces derniers jours. « Nous étions de plus en plus préoccupés par la santé mentale et physique des personnes secourues à la suite de leur séjour prolongé sur le Maersk-Etienne, explique la société Maers Tankers, dans un communiqué. La situation avait empiré à la suite d’un incident récent où trois personnes ont sauté par-dessus bord. » Depuis, certains menaçaient d’entreprendre une grève de la faim. Le capitaine du argo n’a cessé de rappeler que le Maersk-Etienne est « un cargo chimique, qui n’est pas équipé ni construit pour accueillir des gens à bord », et dont l’équipage, « composé de marins professionnels », n’est pas « qualifié pour assurer une assistance médicale ou des soins aux personnes secourues ». Les passagers ont depuis été transférés à bord du “Mare Jonio” (MAJ 11/sep)

#1531 vu sur lemonde.fr

France : l’application de traçage StopCovid continue de se déployer sans qu’aucune évaluation de la part de la Cnil n’ait lieu

France. Des nouvelles de StopCovid, qui ne sert décidément pas à grand chose mais continue pourtant “son déploiement”. Fin août, StopCovid n’avait permis d’alerter que 72 personnes qu’elles étaient des cas contacts d’une personne contaminée et rien ne permet de savoir si parmi les 72 cas contacts notifiés en trois mois d’existence de StopCovid, se trouvaient bien un ou plusieurs cas de Covid-19. Un peu plus de 1 100 personnes s’étaient déclarées positives dans l’application. Par ailleurs, si le nombre de téléchargements cumulés de StopCovid est resté stable – autour de 2 millions –, on ne connaît pas le nombre de désinstallations… Le temps passe et la Cnil qui avait pourtant affirmé suspendre son jugement en fonction d’une évaluation de l’efficacité du dispositif ne prend pas acte de la situation, les organismes d’évaluation s’appuyant sur le faible nombre d’utilisateur pour considérer que cette évaluation n’est pas possible… Kafka n’est pas loin !

#1521 vu sur acteurspublics.fr

Royaume-Uni : le gouvernement interdit les rassemblements de plus de 6 personnes

Royaume Uni. Le gouvernement interdit les rassemblements de plus de 6 personnes alors qu’ils étaient jusque-là limités à 30. Il y a une poussée de cas de Covid dans le pays avec plus de 3 300 contaminations ces derniers jours, soit trois fois plus qu’il y a un mois. Comme partout en Europe, il s’agit d’éviter un second confinement général. Comme partout aussi cette limitation comporte des exceptions de taille : elle ne s’applique pas aux foyers qui comptent plus de six personnes, aux écoles, lieux de travail ou aux mariages et enterrements. Un Londonien témoigne : « Nous, on est une famille de cinq, ce qui veut dire qu’on peut voir une personne en plus, mais c’est un problème avec mes parents qui sont deux et du coup nos enfants craignent de ne pas pouvoir voir leurs grands-parents. Le problème, c’est que d’un côté le gouvernement nous dit “sortez, allez au pub, allez au travail, renvoyez vos enfants à l’école” et de l’autre, ils disent “oh, il faut tout changer”. C’est la panique et c’est vraiment contradictoire ». La mesure est d’autant plus impopulaire que les autorités ont prévu des amendes allant de 110 euros jusqu’à 3 500 euros en cas de récidive, et incitent les Britanniques à dénoncer les contrevenants en appelant une ligne spéciale.

#1520 vu sur rfi.fr

Singapour : des “vols vers nulle part” mis en place pour aider les compagnies aériennes

Singapour. Pour aider les compagnies aériennes à survivre à l’année 2020 le gouvernement évoque la possibilité d’affréter des vols qui décolleraient et atterriraient au même endroit 3 heures plus tard, soit… « des vols pour nulle part ». Une compagnie taïwanaise a déjà proposé cette année des « vols pour nulle part » mais Singapour songe à aller plus loin et à proposer des offres en partenariat avec des hôtels pour réaliser des “staycations”, un mot-valise anglais que l’on peut traduire par « vacances à la maison ». Une étude réalisée sur plus de 300 Singapouriens met en confiance la compagnie aérienne. Les trois quarts ont déclaré être prêts à payer pour un de ces « vols vers nulle part » et près de la moitié sont prêts à débourser 360 euros pour un siège en classe affaires.

#1522 vu sur rfi.fr

France : la ministre déléguée au Logement soutient un projet de loi qui devrait rendre bien plus rapides les procédures d’expulsion des squatteurs

France. La ministre déléguée au Logement soutient un projet de loi qui devrait rendre bien plus rapides les procédures d’expulsion des squatteurs. Après constatation du squat, les propriétaires devront déposer une plainte auprès du préfet en prouvant qu’ils sont les occupants légaux des lieux. Le préfet devra alors répondre à la demande sous 48 heures. Ensuite, le représentant de l’État informera les squatteurs et leur donnera 24 heures pour quitter les lieux. Il est aussi prévu de renforcer les peines encourues par les squatteurs qui seraient désormais fixées à 3 ans de prison.

#1535 vu sur rtl.fr

Royaume Uni, Londres : la “participation citoyenne” est utilisée pour faire respecter les règles sanitaires avec la mise en place de covid-marshalls

Royaume Uni, Londres. La “participation citoyenne” est utilisée pour faire respecter les règles sanitaires. Les “Covid-secure marshals” porteront des gilets réfléchissants, distribueront des masques, du gel désinfectant, et seront répartis autour de pubs, de restaurants et autres points de rendez-vous et devront s’assurer que clients et commerces respectent les mesures sanitaires. Dans les comtés du Devon et de Cornouailles les préfets ont déjà créé cet été une ‘équipe de sécurité’ s’appuyant sur des patrouilles et de la vidéosurveillance. Avec l’introduction de la “rule of six”, la limitation des rassemblements à six personnes, l’idée est d’étendre le concept de ces unités à l’ensemble du pays. Mais le pouvoir réel de ces patrouilles et les sanctions à leur disposition restent encore floues.

#1533 vu sur courrierinternational.com

Liban, Beyrouth : les détenus de la prison surpeuplée de Roumieh se sont révolté et des émeutes ont eu lieu après que des cas de COVID-19 ont été détectés parmi les prisonniers et le personnel de sécurité


Liban, Beyrouth. Les détenus de la prison surpeuplée de Roumieh se sont révolté et des émeutes ont eu lieu après que des cas de COVID-19 ont été détectés parmi les prisonniers et le personnel de sécurité. Les forces de sécurité intérieure ont déclaré samedi dans un communiqué que 13 détenus étaient infectés ainsi que neuf membres du personnel de sécurité. Les émeutes se sont principalement déroulées dans le bloc B de l’enceinte de la prison où les conditions sanitaires et la surpopulations inquiètent quant à la propagation de l’épidémie. Les prisonniers infectés par le virus ont été transférés dans un bâtiment en quarantaine et une campagne de tests est en cours. Des familles de prisonniers ont manifesté devant le palais de justice de Beyrouth le lendemain, exigeant la libération de leurs proches et appelant à l’adoption de la loi d’amnistie générale alors qu’une proposition de loi d’amnistie a été discutée en avril, mais n’a pas été adoptée en raison d’un certain nombre de désaccords entre les députés sur l’opportunité d’inclure ou non certains types de crimes.

#1537 vu sur dailystar.com.lb

France : l’ARS considère comme contacts à risque les profs qui portent les masques fournis à la rentrée et confirme qu’ils ne protègent pas du virus…

France. En considérant les enseignants porteurs de masques comme des “contacts à risque”, l’ARS confirme que les masques distribués aux enseignants lors de la pré-rentrée avec l’obligation d’un port permanent pendant toute la journée de cours ne protègent pas du virus. C’est pourtant la seule mesure finalement prise pour éviter les contaminations dans les établissements scolaires, en particulier dans les écoles maternelles et primaires où l’enseignant est le seul à le porter. Ces masques sont en effet en tissu très fin et sans pince-nez. L’ARS impose la quatorzaine les enseignants qui ont porté ces masques en tissu, et pas les autres. Les mesures prises en cas de contamination dans les classes sont d’ailleurs opaques et très variables selon les écoles. On met en quatorzaine des enseignants mais pas des animateurs, ou l’inverse, sans que les parents soient informés des résultats globaux des tests, comme dans les Ehpad où les proches ne sont informés que de la situation du patient qu’ils connaissent mais ne peuvent pas avoir de vision globale de la situation épidémique dans les établissements.

#1514 vu sur www.lemonde.fr

Allemagne : la notion de “super-épandeur” ou “super-diffuseur” établie grâce au contact tracing est utilisée par la presse désigner à la vindicte publique des personnes considérées comme responsables d’un très grand nombre de contamination

Allemagne, Bavière. L’application du contact tracing aux cas d’augmentation importante de taux d’infection permet aux infectiologue de développer la notion de “super-épandeur” ou “super-diffuseurs”, terme qui désigne des personnes qui seraient responsables d’un très grand nombre de contamination. La presse accuse par exemple une jeune femme d’origine américaine qui aurait fait exploser les cas en Bavière. Cette stigmatisation est toujours teintée de morale, et c’est le mode de vie qui est très vite mis en exergue : elle aurait fait la fête dans des bars malgré des symptômes de Coronavirus et aurait infecté 33 personnes. Le fait de rendre publiques ces informations pose question quant à l’utilisation des données du tracing bien au-delà des strictes dispositions sanitaires…

#1513 vu sur www.br.de

Colombie, Bogota, Cali, Medellin : des manifestations émeutières ont lieu suite à la mort d’un avocat dans un commissariat

Colombie, Bogota, Cali, Medellin. Des manifestations émeutières ont lieu depuis quelques jours dans les rues des principales villes du pays. Le bilan provisoire des manifestations contre la politique du président Duque et la répression policière qui sévit à Bogotá est de 11 morts et de 248 blessés, dont 58 par arme à feu. La mort d’un avocat dans un commissariat dans la nuit de mardi à mercredi a réveillé les tensions, et surtout la diffusion des images de son arrestation. On y voit pendant 2 minutes des motards casqués de la police colombienne le maintenir à terre et lui administrer une série de chocs électriques. Son décès a été constaté quelques heures plus tard à l’hôpital après un passage au commissariat. L’avocat participait à des protestations dirigées contre la politique du président Iván Duque. La maire de Bogotá, Claudia Lopez, a dénoncé « un massacre contre les jeunes ces derniers jours ». Elle relève qu’« il y a des preuves solides que dans au moins quatre endroits (de la capitale colombienne) il a été fait usage d’armes à feu par les membres de la police contre la vie de nos jeunes ». Au cours des émeutes, 93 policiers ont été blessés, 56 commissariat ont été attaqués dont 22 incendiés. L’ancien président Álvaro Uribe a appelé le gouvernement à décréter l’état de siège, à faire intervenir « l’armée avec les chars… Et à virer les vandales étrangers ».

#1510 vu sur www.lefigaro.fr

France : les annonces du gouvernement montrent une priorité donnée à la poursuite du fonctionnement économique et des institutions diverses en particulier les écoles au détriment de la protection sanitaire

France. Alors que le nombre de contaminations explose en France avec 42 département placés en zone rouge, les nouvelles annonces du gouvernement s’orientent clairement vers une priorité donnée à la poursuite du fonctionnement économique et des institutions diverses en particulier les écoles, avec une marge de manoeuvre importante laissée aux préfets pour décider ou nom de fermetures éventuelles. Jean Castex a d’ailleurs demandé aux préfets des « mesures complémentaires » pour Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe, où est constaté une « évolution préoccupante des contaminations » : « Compte tenu des prévisions que nous pouvons faire à trois semaines sur l’occupation des lits de réanimation, j’ai demandé aux préfets concernés de me proposer lundi un ensemble de nouvelles mesures complémentaires, après avoir mené les concertations locales nécessaires. » Des établissements sont fermés, d’autres restent ouverts avec quelques classes confinées, dans une opacité totale, les enfants et leurs familles n’étant jamais informées de la situation épidémique. La seule mesure d’ampleur est la réduction de la quarantaine à 7 jours, avec promesse d’un renforcement des contrôles pour que cette quarantaine soit vraiment appliquée, ainsi que le renforcement des circuits de dépistages et de traçage avec l’embauche de 2000 personnes dédiées au traçage des “cas contacts”. La législation qui régit la quarantaine étant placée sous le statut de l’enfermement administratif, il est primordial d’être vigilant sur les mesures de contrôles et d’enfermement qui peuvent se mettre en place ici ou là au bon vouloir des préfets . Dans le même temps on apprend que les centres de dépistages sont pour la plupart saturés et qu’il faut parfois 10 à 15 jours pour obtenir des résultats qui s’avèrent du coup inutiles.

#1516 vu sur www.lemonde.fr

France, Calais : les migrants ripostent lors d’un gigantesque démantèlement d’un campement

France, Calais. Des tensions ont eu lieu lors d’un gigantesque démantèlement d’un campements de migrants dans la zone industrielle des Dunes organisé au petit matin. Les migrants, au nombre d’environ 500, ont riposté par des jets de pierres et de projectiles divers. Un dispositif de police très important a été déployé pour boucler et quadriller la zone et de nombreux cars sont affrétés pour dispatcher les migrants dans des hébergements provisoires ou des centres de rétention. Cinq d’entre eux ont été interpellés, sous les huées des autres migrants jusqu’à ce que les forces de l’ordre envoient des gaz lacrymogènes. Des courses poursuites et une véritable traque a eu lieu ensuite dans d’autres points de la ville où des migrants s’étaient réfugiés pour échapper au déplacement forcé. De son côté, la préfecture annonce que : « de nouvelles maraudes (sic) ont été effectuées sur le site et ont permis de proposer à la population migrante une mise à l’abri (re sic) dans différents centres d’accueil et d’hébergement. À 12 heures, 519 personnes isolées, réparties dans 16 bus, ont été prises en charge et transportées vers des centres situés dans les Hauts-de-France et d’autres régions françaises. Par ailleurs, 13 personnes (familles et mineurs) ont été orientées vers des centres d’hébergement et de réadaptation sociale. Enfin, 20 personnes en situation irrégulière ont été interpellées en vue d’un placement en retenue administrative. » Ces dernières semaines, les associations d’aide aux migrants, notamment Utopia 62, affirmaient que 1 200 exilés étaient présents à Calais, ce que réfutent les services de l’État, qui recensent entre 700 et 750 migrants, tout en admettant une hausse du nombre d’individus. Cette augmentation s’explique notamment par le retour des migrants confinés dans des centres à cause du Covid-19 qui veulent tenter à nouveau la traversée de la Manche.

#1515 vu sur www.lavoixdunord.fr

France, Calais : la distribution de repas aux migrants par les associations non-mandatées est interdite en raison de “troubles à l’ordre public” et du “non-respect des gestes barrière”

France, Calais. Sur instruction de Gérald Darmanin, le préfet interdit la distribution de repas aux migrants par les associations non-mandatées en raison de “troubles à l’ordre public” et du “non-respect des gestes barrière”. Les associations qui donnent des repas aux migrants protestent contre cette “mesure indigne” qui va priver de nourriture la plupart des migrants dont les conditions de survie empirent avec les nombreuses évacuations de campement qui ont lieu actuellement dans la région. Cette annonce fait suite à une réunion avec la maire de la ville qui demande des mesures dissuasives et répressives contre les migrants. Depuis sa nomination au ministère de l’Intérieur, Darmanin multiplie les opération de “démantèlement” des campement de migrants, comme le démantèlement zone des Dunes, puis autour du complexe Calypso. Il a aussi confirmé l’arrivée de trente nouveaux policiers, qui s’ajoutent à la compagnie de CRS supplémentaire arrivée cet été.

#1512 vu sur www.lavoixdunord.fr

Belgique : un rapport publié par l’Agence flamande de Soin et Santé affirme suite à une enquête que le coronavirus se diffuse principalement au travail et à l’école puis contamine les membres des familles

Belgique. Un rapport publié par l’Agence flamande de Soin et Santé affirme suite à une enquête que le coronavirus se diffuse principalement au travail et à l’école puis contamine les membres des familles. En effet, l’analyse des contacts et des sources de contaminations montre qu’il y a un lien direct entre ces chiffres à la hausse et la rentrée scolaire et le redémarrage des entreprises après les grandes vacances. Ces constatations rentrent immédiatement en contradiction avec les mesures prises en France appuyées sur des déclarations affirmant que les écoles ne sont pas des lieux de diffusion active du virus.

#1544 vu sur lesoir.be

Grèce, Lesbos : le camp de La Moria est ravagée par deux incendies, les migrants manifestent au cri de “bye bye Moria”

Grèce, Lesbos. Le camp de La Moria est ravagée par deux incendies alors que plus de 10 000 migrants y sont enfermés pour certains depuis le début de l’épidémie. Les nouvelles restrictions annoncées qui font de ce camp une véritable prison ont exaspéré la plupart des migrants qui y sont enfermés. En plus de la plupart des tentes, l’intérieur du centre d’enregistrement et d’identification, les locaux administratifs et des services d’asile ont été complètement détruits. 13 000 personnes se retrouvent donc sans abri sur l’île où des tensions fortes ont lieu avec une partie des habitants, et sont pour la plupart sans nourriture ni eau. Les migrants font état d’un abandon total, sans secours ni des autorités, ni des ONG. Une grande partie d’entre eux manifestent au cri de “bye bye Moria” pour obtenir de quitter l’île. Certains pays européens vont accueillir des mineurs non accompagnés (principalement l’Allemagne et la France). Le gouvernement grec, qui en profite pour rejeter la faute des conséquences de l’incendie sur les migrants, annonce qu’il veut relancer son projet de “centres d’enregistrement” fermés.

#1517 vu sur www.lemonde.fr

Belgique : des laryngologues alertent sur la situation des enseignants qui font cours en portant le masque en permanence

Belgique. Des laryngologues alertent sur la situation des enseignants qui font cours en portant le masque en permanence. En effet, le port du masque permanent pourrait avoir des effets importants pour les enseignants qui parlent et doivent forcer leur voix toute la journée. “De par ce forçage, [il peut y avoir] essentiellement des lésions du bord libre des cordes vocales, c’est-à-dire des polypes, des hémorragies, parfois sur la longueur des nodules, qui vont être extrêmement délétères à la voix”, décrit Gauthier Desuter, laryngologue aux cliniques universitaires Saint-Luc. Les enseignants affirment déjà ressentir une fatigue importante et pour certains des maux de gorges.

#1511 vu sur www.rtl.be

Maroc, Safi, Kénitra : des reconfinements locaux sont instaurés mais les ouvriers continuent de travailler sans mesures de protection sanitaire

Maroc, Safi, Kénitra. Des reconfinements locaux sont instaurés face à une augmentation de la propagation du virus, mais les ouvriers continuent de travailler sans mesures de protection sanitaire. Tous les lieux de travail qui réunissent de nombreux employés deviennent des foyers de propagation épidémique dans le pays et de plus en plus d’ouvriers manifestent pour exiger des mesures de protection et des tests. A Safi; depuis près de quatre jours, les sardinières de l’usine Unimer à Safi manifestent sur leur lieu de travail, exigeant des tests PCR. En effet, cette demande a été réitérée après la découverte d’un premier cas au sein de ces ouvrières puis la nouvelle du fait que 253 des 534 derniers tests positifs dans tout le pays se concentrent dans ce nouveau foyer infectieux. Au soir de l’annonce de ce nouveau foyer, les autorités locales se sont empressées de fermer les accès à la ville, désormais reconfinée. Les quartiers où vivent principalement les ouvrières de l’entreprise ont par ailleurs été isolés. A l’issue d’une réunion tenue le soir-même, le wali de la région Marrakech-Safi, Karim Kassi-Lahlou, a insisté par ailleurs sur le renforcement des mesures de confinement pour reprendre le contrôle de la situation. Les employeurs refusent systématiquement les demandes de protection et de dépistage massif, certain cachant même une partie de leurs employés dans des camions à l’arrière de l’usine lors des visites de contrôle pour faire croire que la distanciation est respectée. A Kénitra, les ouvriers d’une des nombreuses usines de câblage de voiture de la région, toutes fortement touchées par le virus et qui travaillent sans aucunes protections sanitaires sont menacés de licenciement parce qu’ils demandent des tests. Plusieurs manifestations spontanées et grèves sauvages ont eu lieu face au refus de employeurs de fournir des équipement de protection et d’organiser des dépistages. «Il y a tout juste quatre jours, 165 cas ont été identifiés au sein d’une seule unité parmi les trois principales, près de 35 dans une deuxième et 70 dans une troisième, sachant que ce ne sont que les chiffres que nous avons pu obtenir.» affirme un syndicaliste. Les quelques tests (positifs) qui ont pu être faits ont été accompagnés de représailles et de menaces de licenciement et depuis juillet au moins 120 personnes ont été “remerciées sans motif sérieux”, affirme-t-il.

#1509 vu sur www.yabiladi.com

France, Ris Orangis : une enquête est ouverte à propos des maltraitances envers les résidents polyhandicapés de la maison d’accueil spécialisé de la Briancière

France, Ris-Orangis. Une enquête est ouverte pour des insultes, coups et un défaut général de soins dans une maison pour handicapés suite au témoignage de six employés et plusieurs familles. La Maison d’accueil spécialisée de la Briancière se présente comme une maison recherchant le « bien-être » et « l’épanouissement » de ses résidents, des polyhandicapés qui cumulent des déficiences mentales et motrices lourdes. Mais selon les témoignages de six employés — actuels et anciens — de la Maison d’accueil spécialisée (MAS) la situation est loin de cette représentation idyllique qu’on peut trouver sur le site internet du lieu. Les employés décrivent des « pansements non changés », des blessures non soignées ou découvertes tardivement. « Un jour, une résidente ne réagissait plus, raconte-t-il. J’ai appelé les infirmières. On m’a répondu : ne t’inquiète pas : elle hiberne. Le lendemain, elle était hospitalisée dans un état grave et réanimée. » Une aide médico-psychologique confirme : « On signale les problèmes des résidents aux infirmières, mais elles nous répondent qu’il faut leur donner un Doliprane, que tout va bien… ». Certains résidents resteraient enfermés dans leur chambre toute la journée sans aucun accompagnement, avec des “munitions” comme des privations de repas, ou le refus de les changer. Les employés qui ont voulu dénoncer les maltraitances se seraient heurtés à un « clan d’une dizaine de personnes », proches de la direction, qui auraient cherché à les empêcher de témoigner.

#1529 vu sur leparisien.fr

France, Paris : alors qu’une ATSEM est testée positive le jour de la rentrée dans une maternelle le rectorat empêche la direction d’en informer les parents “pour ne pas les inquiéter”

France, Paris. Une source directe nous apprend que dans une école du 13ème arrondissement, alors qu’une ATSEM est testée positive le jour de la rentrée et que deux enseignantes sont en quarantaine, le rectorat empêche la direction d’en informer les parents pour ne pas les inquiéter. Dans plusieurs établissements, au hasard des conversations, on apprend que des cas de Covid ont été avérés chez les élèves ou les personnels, avec à chaque fois des procédures différentes mises en place. Le point commun restant qu’il ne faut pas informer les familles. Le protocole à suivre en cas de contamination dans les établissements scolaires reste mystérieux, y compris pour les premiers intéressés. 3 jours après la rentrée, le gouvernement annonce 22 écoles et une centaine de classes ont été fermées pour cause de Covid et se félicite du fait qu’il ne s’agirait pas d’une contamination massive. Elizabeth Borne renchérit : “la priorité ce sont des gardes d’enfants pour que les parents puissent continuer à travailler, on est en train de regarder quel est le bon dispositif”. Voilà la réalité de cette “rentrée normale” : l’urgence du retour au travail prime sur toute précaution sanitaire.

#1501 vu sur www.francetvinfo.fr et source directe