Liban, Beyrouth : les détenus de la prison surpeuplée de Roumieh se sont révolté et des émeutes ont eu lieu après que des cas de COVID-19 ont été détectés parmi les prisonniers et le personnel de sécurité


Liban, Beyrouth. Les détenus de la prison surpeuplée de Roumieh se sont révolté et des émeutes ont eu lieu après que des cas de COVID-19 ont été détectés parmi les prisonniers et le personnel de sécurité. Les forces de sécurité intérieure ont déclaré samedi dans un communiqué que 13 détenus étaient infectés ainsi que neuf membres du personnel de sécurité. Les émeutes se sont principalement déroulées dans le bloc B de l’enceinte de la prison où les conditions sanitaires et la surpopulations inquiètent quant à la propagation de l’épidémie. Les prisonniers infectés par le virus ont été transférés dans un bâtiment en quarantaine et une campagne de tests est en cours. Des familles de prisonniers ont manifesté devant le palais de justice de Beyrouth le lendemain, exigeant la libération de leurs proches et appelant à l’adoption de la loi d’amnistie générale alors qu’une proposition de loi d’amnistie a été discutée en avril, mais n’a pas été adoptée en raison d’un certain nombre de désaccords entre les députés sur l’opportunité d’inclure ou non certains types de crimes.

#1537 vu sur dailystar.com.lb