Kenya : onze personnes tuées et trente autres blessées par la police pour faire respecter le couvre-feu nocturne instauré en plus du confinement.

Kenya. Onze personnes ont été tuées et trente autres blessées par la police kényane pour faire respecter le couvre-feu nocturne décrété par le Président Uhuru Kenyatta pour juguler la propagation du coronavirus, révèle un rapport publié par l’Unité médico-légale indépendante. Selon ce document relayé jeudi par les médias kényans, 41 personnes auraient été torturées par la police à coups de matraque entre 19 heures et 5 heures du matin, période du couvre-feu qui a débuté le 27 mars.

#0434 Source sahel-intelligence.com