Kenya, Nairobi et Naivasha : 200 personnes manifestent dans le bidonville de Mathare et des habitants de Naivasha mettent le feu à un camp de police pour protester contre les nombreuses exactions commises par les forces de l’ordre en lien avec le couvre-feu

Kenya, Nairobi et Naivasha. Des habitants de cette ville à l’ouest de Nairobi se sont révoltés et ont mis le feu à un camp de police pour protester contre les exactions des forces de l’ordre dans la région dans la répression pour non respect du couvre feu instauré depuis le 27 mars. Huit policiers qui se trouvaient au poste à ce moment-là ont échappé de peu à la mort. L’incendie, qui s’est rapidement propagé aux maisons adjacentes appartenant aux officiers, a été éteint au bout de deux heures. Environ 200 personnes ont aussi manifesté le 8 juin dans le bidonville de Mathare à Nairobi contre les violences policières. Le 2 juin, le directeur des poursuites pénales avait révélé que son bureau avait enregistré 80 cas de violences policières depuis octobre 2019 et que 15 personnes auraient été tuées par la police pendant les heures du couvre-feu. Le 11 juin, trois policiers ont été arrêtés après la diffusion devenue virale d’une vidéo sur laquelle on les voit traîner accrochée derrière une moto une femme en partie dénudée et molestée tandis qu’une autre personne la fouette.

#0930 Source tuko.co.ke