Italie, San Fernandino (Reggio di Calabra) : des migrants manifestent pour refuser l’intervention humanitaire de la municipalité pour leurs repas, quinze jours plus tard leur campement a été évacué

Italie, San Fernandino (Reggio di Calabra). La situation des personnes contraintes de vivre dans des campements comme la “ville de tentes” de San Ferdinando où logent beaucoup de migrants, est particulièrement difficile. Le 1er avril, un groupe de migrants a manifesté contre le fait que l’Etat et la municipalité prennent en charge la fabrication de leurs repas. La manifestation a été violemment réprimée. Le vice-président de la région de Calabre avait déclaré: «Je suis déconcerté, et attristé. Il est inacceptable que les migrants refusent la nourriture avec violence, alors que des milliers de Calabrais, que nous aidons de toutes façons, n’ont même pas un euro pour entrer dans les supermarchés.” Deux habitants du bidonville ont expliqué leur refus du contrôle que cette mesure permettrait, sur les ondes de deux radios militants, Radio Onda Rossa et Radio Blackout. Quinze jours plus tard, le maire de San Ferdinando a ordonné la destruction du campement pour violation du règlement et “comportement grave incompatible avec le fait de rester sur le terrain “.

#0603 hurryia.noblogs.org