Italie, Mondragone (Campanie) : 700 personnes sont enfermées dans une cité HLM depuis le 22 juin considérée comme une “zone rouge” car 50 cas de covid y ont été détectés, l’armée a été envoyée quand ils sont sortis pour manifester

Italie, Mondragone (Campanie). 700 personnes habitants d’une cité HLM, principalement des travailleurs immigrés saisonniers dans l’agriculture venus de Bulgarie qui n’ont pas actuellement d’emploi à cause de la crise sanitaire, sont enfermés depuis le 22 juin sur leur lieu d’habitation considéré comme une “zone rouge” car une cinquantaine de cas de covid y ont été détectés. Un cordon sanitaire a été établi autour des bâtiments. Des tensions ont éclaté avec des habitants de la ville, sur fond de racisme accentué par le contexte de la pandémie avec une assimilation entre immigration et risque de contagion. Quand les travailleurs bulgares sont sortis de la zone confinée pour manifester dans les rues de la ville et demander des vivres et des médicaments, le président de la région a décidé d’envoyer l’armée pour verrouiller la zone. La sécurité sanitaire a servi de prétexte pour intensifier par une gestion militaire la répression contre les travailleurs immigrés.

#1090 vu sur www.courrierinternational.com