Italie, Méditerranée : au moins six navires humanitaires sont bloqués à quai par les autorités italiennes et les naufrages se poursuivent

Italie, Méditerranée. Au moins six navires humanitaires ont à nouveau été bloqués par les autorités italiennes en raison de chicaneries administratives diverses ou de mise en quarantaine liées à la présence de cas de covid parmi les migrants rescapés. À la date du 30 septembre, plus aucun navire humanitaire ne sillonne la zone de recherche et de sauvetage, ce qui induit forcément une hausse conséquente des décès en mer puisqu’il n’y a plus de navire pour secourir ceux qui font naufrage. L’Ocean Viking est ainsi bloqué au port sicilien de Porto Empedocle depuis le 22 juillet. Le Sea Watch 3 a été immobilisé le 8 juillet par les autorités italiennes. Le Sea Watch 4 est immobilisé au port sicilien de Palerme depuis le 19 septembre. “Il a fallu 11 heures d’inspection sur le Sea Watch 4 pour trouver suffisamment d’infractions pour empêcher le bateau de sortir du port”, a déclaré l’ONG allemande. L’équipage du navire humanitaire a été notamment accusé de “sauver systématiquement” les migrants même s’ils n’étaient pas en détresse. Un trop grand nombre de gilets de sauvetage à bord ou encore des lacunes dans le système d’évacuation ont aussi été invoqués. L’Open Arms est amarré au port de Palerme, en Sicile, où il subit une période de quarantaine. Le navire humanitaire de l’ONG espagnole ProActiva Open Arms a transféré le 18 septembre 140 migrants secourus en mer Méditerranée à bord d’un bateau italien. Les naufragés y ont été placés en quarantaine en raison des risques de propagation du coronavirus. Celle de l’équipage doit prendre fin vendredi 2 octobre, indique l’ONG mais l’Open Arms craint une nouvelle immobilisation par les autorités italiennes. L’Alan Kurdi est en quarantaine au port sarde d’Olbia depuis le 26 septembre. Le Mare Jonio est bloqué au port d’Augusta, en Sicile depuis le 24 septembre. Le Louise Michel, navire humanitaire affrété par Banksy est amarré au port espagnol de Burriana.

#1562 Source www.infomigrants.net