Italie : la libération de 373 détenus âgés ou en mauvaise santé fait polémique car il y aurait parmi eux des maffieux connus, par ailleurs les incarcérations se poursuivent et la machine judiciaire tourne à plein régime

Italie. 373 détenus âgés ou en mauvaise santé ont été libérés depuis le début du mois de mars. La justice examine actuellement 456 autres demandes de libération, pendant que des centaines d’autres sont jugés et emprisonnés. La machine judiciaire continue donc de tourner à plein régime. Ces libérations font polémique car elles concerneraient entre autres des membres de la mafia, dont la figure principale de Cosa Nostra (la mafia sicilienne) Francesco Bonura, 78 ans, et Franco Cataldo, 85 ans, qui faisait partie du gang ayant tué le fils adolescent d’un repenti en 1996 et dissous son corps dans de l’acide. Ces quelques mesures de libération ont été prise à la suite de plusieurs émeutes de détenus craignant d’être contaminés dans les prisons surpeuplées, qui ont eu lieu en mars dans une situation générale critique au niveau sanitaire. Face au scandale causé par la libération de détenus issus de la mafia, les juges anti mafia contrôleront désormais les remises en liberté, qui vont être d’autant plus limitées que l’épidémie est considérée comme endiguée.

Inmates stage a protest against new rules to cope with coronavirus emergency, as they stand on the roof of the San Vittore prison in Milan, Italy, Monday, March 9, 2020.

#0538 Source actu17.fr