Italie : des manifestations et affrontements avec la police ont lieu dans plusieurs villes contre les nouvelles mesures de gestion sanitaire

Italie. Comme en Espagne, des manifestations ont lieu dans plusieurs villes contre les nouvelles mesures de gestion sanitaire. Des affrontements ont eu lieu en particulier à Florence où plusieurs personnes ont bravé l’interdiction de manifester pour se rassembler et s’affronter avec la police. Le maire de la ville s’est plaint d’une “nuit surréaliste”. À Bologne aussi, des centaines de personnes ont manifesté. La presse incrimine une majorité de jeunes hommes dont des hooligans, certains faisant le salut fasciste, d’après La Reppublica. La presse présente tous les manifestants comme des complotistes et des opposants à toute protection contre le virus, alors qu’il est certain qu’une bonne partie d’entre eux manifestent contre la misère liée aux restrictions comme à Turin avec le slogan “tu nous enfermes, tu nous payes !”. A Naples, 6 policiers ont été blessés. « Journaliste, terroriste ! », criait la foule. Des manifestations, émaillées de heurts et de dégradations, ont eu lieu cette semaine à Rome, Milan, Naples et Turin contre les dernières restrictions décidées par le gouvernement afin de contenir la nouvelle vague de coronavirus dans le pays. Le gouvernement a imposé ces derniers jours ce que les médias qualifient de « semi-confinement » : un couvre-feu dans plusieurs grandes régions, la fermeture des bars et des restaurants à 18h, ainsi que celle des salles de sport, de cinéma et de concert.

#1609 Source Ouest France