Italie, Bologne : des militants du collectif de travailleur et travailleuses précaires “Padrone di merda” sont visés par des mesures d’éloignement de la ville et d’autres inculpations

Italie, Bologne. Des militants du collectif “Padrone di merda”, un “collectif de travailleuses et de travailleurs précaires qui refusent d’être exploités et escroqués par leurs patrons de merde” ont été réveillés par des policiers, qui leur ont notifié les mesures préventives prises à leur encontre : cinq d’entre eux ont reçu l’ordre de quitter Bologne et un autre s’est vu interdire de s’approcher de son ancien lieu de travail et de ses anciens patrons. Treize autres travailleurs ont également été inculpés. Leur communiqué est à lire ici.

#0690 ilpadronedimerda