Israël : les ultra-orthodoxes refusent toujours les consignes sanitaires et le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport face à une “seconde vague” de l’épidémie

Israël. Le gouvernement ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit et salles de sport, en attendant un possible reconfinement total face à une “seconde vague” (ou une nouvelle flambée épidémique) considérée comme «hors de contrôle». C’est surtout chez les ultra-orthodoxes qui ont refusé toute mesure de protection sanitaire ou de distanciation sociale que l’épidémie s’est diffusée. A Jérusalem, les trois quart des contaminations ont été constatées dans les quartiers ultra-orthodoxes qui ont été bouclés par l’armée et la police pour Pessah. Après un déconfinement rapide à partir du 4 mai, le virus se répand aujourd’hui à nouveau de manière inquiétante dans l’ensemble de la population.

#1136 vu sur leparisien.fr