International : la haut commissaire aux droits de l’homme des Nations Unis affirme l’urgence de désengorger les prisons.

International. La haut commissaire aux droits de l’homme des Nations Unis affirme l’urgence de désengorger les prisons pour prévenir la diffusion de la pandémie dans ces milieux particulièrement à risque, au même titre que les hôpitaux et les centres psychiatriques entre autres. Elle souligne que « Le Covid-19 a commencé à frapper les prisons, les maisons d’arrêt et les centres de détention d’immigrants, ainsi que les centres de soins résidentiels et les hôpitaux psychiatriques, et risque de causer des ravages auprès des populations extrêmement vulnérables au sein de ces institutions». Elle exhorte «les gouvernements et les autorités compétentes à travailler rapidement pour réduire le nombre de personnes en détention», en libérant par exemple «les détenus les plus âgés et ceux malades, ainsi que les délinquants présentant un risque faible»

Dans la plupart des pays, cette injonction se traduit par un faible nombre de libération de détenus et une circulation inquiétante du virus dans les prisons et tous les lieux d’enfermements.

#0266 paru sur actucameroun le 18 avril 2020