International : Google dit avoir “accidentellement activé” une fonctionnalité qui lance la surveillance ambiante de ses “haut-parleur intelligent” Google Home, sans que les utilisateurs le sache parce que l’un d’eux s’en est aperçu…

International. Google dit avoir “accidentellement activé” une fonctionnalité pour les utilisateurs de Google Home qui permet au “haut-parleur intelligent” d’écouter les sons des objets dans les maisons. En effet, un utilisateur a repéré une notification sur son téléphone de son haut-parleur intelligent qui l’a alerté sur le fait que son détecteur de fumée se déclenchait pendant qu’il cuisinait. Habituellement, les appareils Google Home ne répondent qu’aux «mots de réveil» prononcés pour les activer – tels que «Ok, Google» ou «Hey, Google» – mais dans ce cas, le haut-parleur écoutait un son sans avoir été activé. D’autres utilisateurs ont signalé avoir reçu des alertes pour des bris de verre, de film à bulles éclaté, et d’autres bruits aigus qui peuvent ressembler à des alarmes, alors qu’ils n’avaient pas activé leur haut parleur. Un porte-parole de Google a déclaré que la fonctionnalité avait été activée accidentellement par une mise à jour logicielle récente qui a maintenant été annulée. Les formes d’utilisation possibles de la surveillance ambiante sont particulièrement inquiétantes et les “politiques de confidentialités” particulièrement floues dans ce domaine, à partir du moment où le consentement de l’utilisateur est supposé avoir été recueilli ou si c’est lui qui détient le code pour le déclencher. Ce n’est pas la première fois que Google active une fonction de microphone que ses clients ignorent. En 2019, la société a installé des microphones cachés dans son système d’alarme Nest Secure et, une fois le procédé découvert, a déclaré que l’ajout n’avait “jamais été destiné à être un secret” et que le fait que cette fonction ne soit indiquée nulle part était une erreur. Google n’est pas la seule entreprise à proposer cette fonctionnalité de surveillance ambiante. Les haut-parleurs Echo d’Amazon ont ajouté une fonctionnalité comme celle-ci en 2018 appelée Alexa Guard. En plus d’écouter les bruits suspects, Alexa Guard vérifie également si l’appareil capte des chuchotements dans le but d’adapter son volume et de répondre plus doucement…

#1383 vu sur www.independent.co.uk