Indonésie, Lombok : un responsable impose aux femmes fonctionnaires de sa région de porter le voile au lieu du masque contre la propagation du virus

Indonésie, Lombok. Un responsable impose aux femmes fonctionnaires de sa région de porter le voile au lieu du masque contre la propagation du virus. «C’est uniquement pour la prévention du Covid-19. Ce n’est pas fondé sur les enseignements religieux radicaux ou le fanatisme», s’est défendu Mohammad Suhaili Fadhil Thohir, régent du district central de Lombok, île indonésienne voisine de Bali. Il affirme que cette décision a été prise parce que des femmes se sont plaintes de l’obligation de porter le masque lors des exercices sportifs obligatoires. Environ 90% des quelque 4.000 femmes employées par l’administration de Lombok centre sont musulmanes, mais le voile se porte habituellement uniquement sur les cheveux en Indonésie et ne couvre pas le visage. La mesure fait donc polémique parce qu’elle apparaît comme une forme de propagande religieuse, dans la même logique que la mesure récente rendant le hidjab obligatoire pour les filles musulmanes dans les écoles publiques de l’archipel. d’autant plus que le voile ne protège pas du virus… Certaines régions parmi les plus conservatrices, comme Aceh sur l’île de Sumatra ont imposé le hidjab à toutes les femmes, tandis qu’à Lombok il ne se retrouve obligatoire que pour les fonctionnaires.

#1216 vu sur www.la-croix.com