Indonésie : dans le cadre de la répression contre les anarchistes accusés lors de conférences de presse de provoquer les émeutes trois personnes ont été arrêtées pour des tags et encourent jusqu’à dix ans de prison

Indonésie. Dans le cadre de la répression contre les anarchistes accusés de provoquer les émeutes, mise en scène à coup de conférences de presse par le pouvoir en place, trois personnes de Tangerand et Bekasi ont été arrêtées pour avoir tagué “sudah krisis, saatnya membakar” (la crise est déjà là, place au feu) and “melawan atau mati konyol” (se battre ou périr) et accusées de “provocation” pour ces tags, ce qui leur fait risquer jusqu’à dix ans de prison. Ils ont été violentés et isolés de leurs proches, et n’ont pas pu voir d’avocat dans les délais légaux. Grâce au soutien de l’extérieur, un avocat a pu les rencontrer et l’un d’entre eux est sorti.

#1431 vu sur anarchistsworldwide.noblogs.org