Inde et Bangladesh : manifestations violentes dans les usines de textile pour réclamer la réouverture et le paiement des salaires

Inde et Bangladesh. Des révoltes ont éclaté à Gazipur dans la capitale du textile au Bangladesh d’où proviennent une majorité des produits textiles consommés dans les magasins du monde entier. La ville est malheureusement connue pour ses nombreux accidents et décès d’ouvriers dus aux terribles conditions de travail. De nombreux morts dans les usines ces dernières années ont déclenché des mouvements de révolte parmi les ouvriers. Les ouvrier de l’usine RMG ont manifestés pour la réouverture des usines et le paiement des salaires (la plupart vivent dans des situation d’extrême pauvreté et l’usine est leur seul espoir de subsistance) , ils ont répondus aux balles en caoutchouc avec des pierres et ont répliquer aux matraques avec des bâtons. Une douzaine d’ouvriers de l’usine RMG ont été bléssés. En Inde, des centaines de travailleurs immigrés de Chenab Textile Mills (CTM) dans le district de Jammu-et-Cachemire à Kathua ont manifesté pour protester parce que leurs salaires n’étaient pas payés. Il y a eu de nombreuses dégradations et les affrontements avec la police ont fait plusieurs blessés. Les manifestants sont allé bloquer l’autoroute. Plus d’une vingtaine de personnes ont été arrêtées pour avoir endommagé des véhicules de police et pour d’autres dégradations, a indiqué la police.

#0533 et 0541 Source newagebd.net et zeenews.india.com