Hong Kong : un premier nouveau cas de contamination dans un quartier pauvre de la ville où les gens vivent entassés dans des “appartements cercueils”, une nouvelle campagne de dépistage commence.

Hong Kong. Les autorités ont annoncé la découverte d’un premier nouveau cas de contamination dans un quartier défavorisé de la ville depuis près d’un mois. Dans certains de ces quartiers, les habitant vivent dans des multiples réduits étriqués, des appartements divisés en un maximum d’espaces où s’entassent des familles ou des personnes seules. Ces logement sont si petits qu’on leur donne le nom d’ “appartements-cercueils”, car on ne peut que s’y allonger. En 2016, les autorités estimaient à 200.000 le nombre de personnes vivant dans des réduits de moins de 50 pieds carrés (4,6 mètres carrés). Les autorités ont commencé à tester des centaines d’habitants des environs.

#0640 Source afp.com